Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Écologie : Hulot, première victime française du glyphosate ?

IMG Auteur
Publié le 29 août 2018
1047 mots - Temps de lecture : 2 - 4 minutes
( 7 votes, 2,1/5 ) , 6 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
6
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

Surprise, consternation et tremblements : on apprend effaré que Nicolas Hulot, l’extraordinaire Ministre de la Transition Écologique et Solidaire, a décidé de démissionner. Tout l’appareil politique français est en ébullition, toute la presse est sur les dents : cette nouvelle, tellement étonnante, va évidemment entraîner un profond changement dans la politique de Macron et du gouvernement Philippe.

24hGold - Écologie : Hulot, pr...

Et non en fait.

Non, il n’y a eu aucune surprise dans le départ du fadasse ministre : après une longue année d’atermoiements pathétiques, de petits couinements difficilement audibles et de petites agitations sans impact, tout le monde s’attendait à ce que le prétexte télégénique lâche l’affaire un jour ou l’autre. Les plus méchants se contenteront d’évaluer la qualité de la gamelle à la longévité du maroquin puisqu’en plus d’un an de déconfitures et d’inutilité presque chimiquement pure, Hulot a eu maintes fois l’occasion de démissionner et n’est passé à l’acte que maintenant. Finalement, ça occupe de ne rien faire, surtout lorsqu’on est Ministre.

Non, l’appareil politique n’est pas non plus en ébullition. Même si, pour obtenir un effet médiatique maximal, Hulot a choisi de ne pas informer préalablement ni Macron ni Philippe, la nouvelle de la démission du ministre n’a certainement pas remis en cause les principaux plans du gouvernement. Au passage, l’homme de télé a bien calculé son départ théâtral puisqu’il évite ainsi qu’il soit noyé dans les agitations de rentrée scolaire et gouvernementale ou du tumulte habituel des politiciens en mal de gros micros mous ; force est aussi de constater qu’en ne laissant aucun préavis à ses supérieurs hiérarchiques, il tente probablement de leur rendre la monnaie d’une pièce qu’il a péniblement trimbalée toute l’année passée, puisqu’à chaque fois qu’il a émis quelques pépiements de mécontentement sur l’un ou l’autre sujet, il n’a été vaguement entendu que de la presse et écouté par personne…

Non, décidément et très pratiquement, la plupart des gens un minimum lucides se fichent comme d’une guigne du départ du petit ministre : les écolos dans l’âme se sont bien rendus compte de l’impact absolument nul du présentateur télé sur les politiques du gouvernement et les autres auront même du mal à évaluer objectivement ce qu’il a bien pu faire, concrètement, en quinze mois de présence au gouvernement.

Quelques jours vont maintenant s’écouler pendant lesquels le gouvernement devra se réorganiser, au moins dans la forme, pour tenir compte de cet événement qui, s’il n’est pas stupéfiant, doit probablement changer l’ordre des ronds de serviettes aux tables de l’Élysée.

Politiquement, le départ de Hulot posera probablement quelques petits problèmes électoraux à Macron qui avait acquis, par le truchement du vendeur de shampoings, un jeton de présence chez les bobos, les écolos et une certaine partie des Français qui trouvaient agréable le discours convenu et le Niagara de poncifs environnementaux du ministre.

Et c’est là que se situe un danger : par qui diable Macron voudra-t-il remplacer Hulot ? Déjà, on sent que les candidats à la gamelle se bousculent au portillon et on n’est pas à l’abri d’une nouvelle catastrophe industrielle si – horresco referens – Ségo, la Reine des Neiges, venait à décrocher le pompon.

24hGold - Écologie : Hulot, pr...

Indépendamment de ces considérations de personnes (qui glacent le sang, n’est-ce pas), le constat demeure : Hulot sera remplacé. Parce que, comprenez-vous, forcément, il va falloir remplacer un ministre si important !

Forcément.

Mais au fait, faut-il vraiment songer à le remplacer ?

Après tout, s’il y a bien un élément saillant qui ressort de la quinzaine de mois d’exercice du ministre Hulot, c’est qu’un courant d’air (provoqué par un rare mouvement d’éolienne par exemple) aurait fait sensiblement le même travail. Et si l’on passe rapidement sur les frais que le contribuable aura supportés (Nicolas, rendez l’argent !), on ne peut que constater l’absence presque complète de tout impact d’un Ministre de l’Écologie truc machin et de la Transition bidule chouette avec de vrais morceaux de Social dedans.

C’est, quelque part, rassurant : les précédents encombrants avatars à l’Écologie ont fait d’assez nombreux dégâts dans le pays, depuis les écotaxes ultra-coûteuses jusqu’aux réglementations délirantes au gold-plating omniprésent, en passant par leurs saillies résolument catastrophistes et délicieusement collectivistes, anti-capitaliste, anti-marché libre, anti-progrès assez récurrentes. Dans ce contexte, la bonne innocuité de Hulot dans le débat national aura permis de souffler un peu.

Mais plus concrètement, à quoi diable sert exactement un ministre de la transition énergétique ? Tout comme pour le redressement national, on peine à voir en quoi le pays et les millions d’individus et d’acteurs économiques qui le composent auraient besoin, subitement, d’un capitaine, d’un guide quelconque pour se redresser, ou pour transiter, ou pour faire quoi que ce soit du reste. Un tel ministre (comme beaucoup d’autres, en fait) est l’illustration pénible et coûteuse de cet hubris démesuré des politiciens qui croient pouvoir tout régenter.

Non, l’écologie, l’environnement et la consommation énergétique ne sont pas, n’ont jamais été et ne seront jamais mieux gérés par un gouvernement que par des individus faisant directement face à leurs responsabilités. Mis-à-part les éditorialistes fiévreux d’une presse sursubventionnée et étatisée à mort d’un côté, et les lobbyistes de l’autre côté, qui ont tout intérêt à conserver un tel maroquin dans le système pour alimenter leurs papiers pour les premiers ou imposer leurs idées législatives pour les seconds, personne n’a besoin d’un ministre du bétonnage des campagne pour des éoliennes néfastes, d’une transition énergétique basée sur du pipeau de grand chemin, ou de pousser ces énergies renouvelables dont tout indique qu’elles sont avant tout un gouffre financier, économique et écologique.

Et surtout, ces agitations purement cosmétiques comme un Shampoing Gel Douche Ushuaïa Fraîcheur Intense aux Minéraux Marins de l’Arctique 250 ml en lot de 3 pour seulement 23.40€, ça n’intéresse réellement personne quand le pays est en proie à un chômage qui refuse de disparaître alors même que de nombreux emplois restent dépourvus de bras ou que l’immigration ou l’insécurité générale du pays semblent manifestement occuper bien plus les esprits que ce que voudraient nous faire croire certains Gaïatollahs.

En somme, Hulot s’en va, c’est très bien. Mais, de grâce, ne pensons surtout pas printemps et ne remplaçons pas le dispensable ministre ! Que le gouvernement laisse ce poste vide, et qu’il se consacre enfin, enfin !, aux problèmes concrets rencontrés effectivement par la majorité des Français.

Il serait temps.

Source : h16free.com
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :2,1 (7 votes)
>> Article suivant
H Seize écrit sur http://h16free.com ses chroniques humouristiques d’un pays en lente décomposition, et apporte des solutions dans son livre, Egalité, Taxes, Bisous. Dans un monde toujours plus dur, et alors que la crise, la vilénie, les aigreurs et les misères allant de la maladie aux bières tièdes font rage, un pays fait courageusement face et propose toute une panoplie de mesures plaisamment abrasives qui permettront d'aplanir les aspérités, gommer les difficultés et arrondir les angles. Ce pays, rempli de gentils et d'aimables tous les jours mieux pensant, est devenu un véritable phare scintillant dans la nuit noire de l'obscurantisme des méchants et des vilains. Et pour mieux scintiller, il s'est doté d'une devise qui est parvenue à se hisser au rang de slogan, d'accroche et de modus vivendi : pour chacun et pour tous, il faudra de l'égalité, des taxes, et des bisous.
Voir son site webS'abonner à ses offres
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
putain de chute pour le silver....
y a du avoir une sacrée inflation depuis dix ans pour que le cours se retrouve plus bas qu'il y a dix ans en 2008. En tous cas çà protège bien de l'inflation le silver, y a pas de problème.
Evaluer :   2  2Note :   0
EmailPermalink
Et l'or donc qui passe depuis au moins 3 semaines à se vautrer sous les 1035.
La faute à Poutine sans doute, ben non la faute à la politique de Trump, du moins à l' USD.
Mais bon, cela ne m'empêchera pas de dormir.
On en reparlera quand l' euro se sera coucher.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Article absolument acide.
L'enjeu écologique ne méritait pas cela.
Hulot a fait ce qu'il a pu, c.a.d. rien, dommage, et son verdict est troublant, on ne lui a donné apparemment aucun crédit, tout cela n'était que du vent. Pourquoi a-t-il d'ailleurs accepté ce poste puisqu'il connaissait le programme Macron qui ne lui permettait que peu de latitudes ?
On peut simplement se poser la question du fait qu'il l'ait accepté;
quant au bilan énergétique de la France, il a décrit une situation sombre, triste à entendre; u égard à son verdict, tout jugement politique à son égard est une honte.
"Dieu se pleure de la détresse des bonnes âmes".
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
Mr Seize , vous êtes un dangereux égoiste irresponsable . Vous ne pensez qu' a accaparer un maximum de profit et de biens materiels , sans vous soucier de la pénurie qu' auront a subir les genérations futures. Les pollinisateurs disparaissent a vitesse V , demain plus de fruits ni de légumes . Les océans qui sont a l' origine de toute vie, sont chaque jour de plus en plus mortellement empoisonnés . L' air que nous respirons devient de plus en plus toxique . CELA N' EST PAS UN HASARD mais c' est voulu , organisé. J' ai travaillé dans les matiéres plastiques, on vendait a prix coûtant des plastiques polluants pour faire un énorme bénéfice a dépolluer les plastiques qu' on avait nous même fabriqués. Honte aux dividendes fabuleux générés aux dépens de la VIE . Prenez des actions chez les fossoyeurs et on vous enterrera vous et vos descendants avec vos tonnes d' assignats et d' images en papier chiffré. Le Soleil et le vent et les courants marins sont des energies gratuites . on sait les utiliser pour produire de l' énergie a GoGo . le bon sens voudrait qu' on utilise ces sources inépuisables , mais comme elles sont quasi gratuites , elles ne rapporteraient pas autant aux profiteurs . Votre devise . Peu importe de tous mourir , pourvu que je meurs RICHE . Honte avous et a cet article . Vive la transition energetique et écologique .
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
La liberté de s'enrichir s' arrête là où elle nuit à la vie !
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Alors, il y a fort à faire dans notre monde (occidental) essentiellement porter sur le désir de s'enrichir, et ce, avec la volonté maladive d'être plus riche que son voisin.
C'est le pêché d'envie qui porte à détruire la capacité d'une société à évoluer humblement et honorablement.
Par ce constat notre société est amenée à périr, du moins dans ce contexte actuel.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Et l'or donc qui passe depuis au moins 3 semaines à se vautrer sous les 1035. La faute à Poutine sans doute, ben non la faute à la politique de Trump, du moins à l' USD. Mais bon, cela ne m'empêchera pas de dormir. On en reparlera quand l' euro se sera c  Lire la suite
blitzel - 07/09/2018 à 18:38 GMT
Note :  1  0
Top articles
Derniers Commentaires
Le pari perdant des fin-du-mondistes, des survivalistes ou des coll...
13 déc.Léopold II
Le jugement de Mark Twain me paraît quelque peu excessif. Le mot progrès vient du latin progressus, participe passé du verbe progredi qui signifie ...
Le pari perdant des fin-du-mondistes, des survivalistes ou des coll...
13 déc.Louis L.1
Les gens intelligents s'adaptent à la nature, les imbéciles cherchent à adapter la nature, c'est pourquoi ce que l'on appelle "progrès"
Démondialisation. Comment Trump vient de tuer l’OMC !
12 déc.Saphir0
La mondialisation c'est avant tout le dollar comme monnaie de réserve et son extraterritorialité, je n'ai ni vu ni entendu Trump tenter d'y changer...
Pourquoi la théorie du réchauffement climatique doit nous faire rir...
20 nov.Louis L.1
Saoulez vous et fumez sans la moindre retenue car il est formellement prouvé que cela est sans incidence sur le taux de mortalité qui demeure obsti...
L'illusion de la gratuité
19 nov.zelectron
Même Hollande s'était fendu d'un : c'est gratuit, c'est l'état qui paye.
Propriété menacée. La société de l’usage, c’est la société du serva...
19 nov.zelectron0
L'ignominie de cette proposition montre à quel point le communisme a laissé des traces quasi- indélébiles pour les débiles de la société.
Or, pourquoi ça baisse, pourquoi ça va monter ensuite !
14 nov.Alain J.
et pourquoi çà monte et çà baisse ensuite Il y a 10 ans l'article ci dessus aurait pu s'écrire ... mais autrement. Je suis les articles sur l'o...
Comment on a étranglé la Grèce. Mediapart
15 nov.Patrick W2
La video doit être absolument regardée. Je l'ai vue, et j'ai envie d'acheter le livre de Varouflakis " Conversations entre Adultes" et de voir...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX