Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Éliminons l'aide aux pays pauvres

IMG Auteur
Extrait des Archives : publié le 28 avril 2001
1437 mots - Temps de lecture : 3 - 5 minutes
( 24 votes, 3,8/5 ) , 14 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
14
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Fondamental




Il est toujours de bon ton chez les adeptes de la gauche caviar de se montrer préoccupés du sort des pauvres de ce monde qui n'ont pas la chance de vivre dans notre beau pays social-démocrate. Sur le Plateau Mont-Royal, les paumés/branchés débutent la journée en sirotant un café « équitable » dans l'un des innombrables établissements cossus de la rue St-Denis ou de l'avenue Mont-Royal, question d'aider un pauvre paysan guatémaltèque à survivre en luttant contre le méchant cartel des multinationales du café. On se donne ainsi bonne conscience avant de passer à des affaires moins typiques de cet esprit de solidarité, comme par exemple téter une subvention au Conseil des arts et lettres. Il faut bien vivre et la vie dans le quartier le plus branché en Amérique du Nord n'est pas donnée!


Pour ces illettrés économiques, la solution à la pauvreté dans le Tiers-Monde passe par toute une série de mesures qui reflètent à l'échelle internationale le programme socialiste conventionnel: empêcher le commerce libre, empêcher les investissements étrangers, empêcher les multinationales de faire des affaires où elles veulent et d'embaucher qui elles veulent, imposer une réglementation stricte sur les questions de « droit » du travail et de « protection » de l'environnement, etc. Et il y a bien sûr le pendant des programmes sociaux et de la redistribution de la richesse, l'aide internationale.  
  
          L'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE)(1) nous apprenait justement ces derniers jours que le Canada ne fait pas très bonne figure dans la liste des pays donateurs, malgré la réputation qu'il s'est forgé au fil des ans. 
  
          C'est en effet l'ex-premier ministre canadien Lester B. Pearson, alors ambassadeur à l'ONU, qui avait présidé une fameuse commission ayant appelé tous les États à consacrer au minimum 0,7 % de leur Produit National Brut à la coopération internationale en 1969. Malgré cela, les montants distribués par le gouvernement canadien ne totalisent que 0,25% de notre PIB (presque 2 milliards $ par année), alors que les gentils Danois donnent 1,06%, les Néerlandais, Suédois et Norvégiens environ 0,8%. Sur 22 pays, nous serions passé du 6e rang en 1995 au 12e en 1999 et au 17e aujourd'hui. Enfin, une chose qui s'améliore au Canada! 


Microbe redistributionniste 


Le microbe du redistributionnisme à l'échelle mondiale aime manifestement le froid en Europe, mais n'a heureusement pas réussi à traverser l'Atlantique. Et c'est tant mieux. Tout comme les programmes de redistribution de la richesse à l'intérieur d'un pays, l'aide internationale ne contribue en rien à lutter contre la pauvreté, mais permet au contraire de bourrer les poches d'une fournée de bureaucrates et de parasites qui s'approprient ces fonds.  
  
          Une bonne partie de cette prétendue « aide » est en fait constituée de subventions indirectes pour nos propres entreprises. On donne des montants à un gouvernement étranger dans la mesure où il offrira un contrat à une entreprise canadienne pour construire un barrage ou mettre en place un réseau téléphonique. 
  
          Une autre partie s'en va dans les coffres des fameuses ONG, ou Organisations non gouvernementales, un euphémisme pour désigner des organisations financées par le gouvernement mais qui ne sont pas techniquement une branche du gouvernement et peuvent donc prétendre représenter la « société civile ». Ces repaires de socialistes gèrent de multiples programmes dans les pays pauvres et permettent à de jeunes idéalistes de faire de beaux voyages tout en s'imaginant faire quelque chose pour le bien de l'humanité. 
  
          Nos gouvernements sont incapables de gérer, ici même, un système scolaire ou un système de santé efficaces. Et pourtant, l'Agence canadienne de développement international finance des dizaines de projets pour développer l'éducation et la santé dans des pays pauvres. Imaginez le résultat!  


  Non seulement cette prétendue aide n'apporte-t-elle strictement rien qui contribue au développement économique réel de ces pays, comme tous les types de redistribution de la richesse, elle est immorale (voir REDISTRIBUER LA RICHESSE EST IMMORAL, le QL, no 80). Quelle est donc la logique politique qui justifie que le gouvernement canadien distribue des ressources à des non-Canadiens? Nous l'élisons pour qu'il défende nos intérêts. En quoi s'acquitte-t-il de cette responsabilité lorsqu'il nous dérobe deux milliards de dollars pour le distribuer à l'étranger?  
  
          Ce sont bien sûr d'abord et avant tout nos politiciens eux-mêmes qui retirent des bénéfices de ces programmes, en termes de prestige, de léchage de botte par les businessmen parasitiques, de clientélisme électoralement rentables chez les do-gooders des ONG, de petits voyages aux frais de la reine pour aller jouer au sauveur dans les républiques de banane. 
  
          Il faudrait non pas simplement diminuer l'aide internationale du Canada, mais l'éliminer entièrement. Ceux qui veulent donner aux pauvres du Tiers-Monde et croient que cela peut faire une différence peuvent le faire en contribuant aux oeuvres des multiples organismes de charité qui se spécialisent dans ce domaine.  
  
          Il reste toutefois une façon encore plus efficace d'aider les pauvres du Tiers-Monde comme ceux de chez nous: propager la compréhension du libéralisme économique et inciter les gens de partout à adopter des solutions de marché.  


Liberté économique = richesse 


Encore une fois cette année, l'Institut Cato de Washington et l'Institut Fraser de Vancouver ont publié il y a quelques jours leur rapport annuel sur la liberté économique dans le monde (voir Economic Freedom of the World Annual Report 2001), qui donne des preuves absolument irréfutables sur les avantages de la liberté économique comme facteur d'enrichissement. Rien dans tout le babillage des gauchistes de salon ne fait le poids si on compare avec la pertinence empirique d'une telle étude.  
  
          Les auteurs, James Gwartney et Robert Lawson (voir notre entrevue avec ce dernier lors de son passage à Montréal l'année dernière, BIG GOVERNMENT MEANS SLOWER GROWTH, le QL, no 57) ont utilisé 21 critères pour déterminer le degré de liberté économique de 123 pays en ce qui a trait à la taille du gouvernement, la protection des droits de propriété, la liberté de commerce, la politique monétaire, etc. 
  
          Leurs conclusions peuvent difficilement être plus claires. Si l'on divise ces pays en cinq quintiles (i.e., cinq groupes qui contiennent chacun 20% du total), les pays qui se retrouvent dans le quintile des nations les plus libres économiquement ont un PIB moyen par habitant de 19 846 $ US; ceux qui se retrouvent dans le quintile des moins libres n'ont qu'un PIB moyen par habitant de 2 210 $. Entre ces deux extrêmes, et par ordre décroissant, les chiffres sont de 9 607 $, 7 286 $ et 3 984 $ 

          Les habitants des pays qui jouissent d'une plus grande liberté économique sont bien sûr non seulement plus riches, mais ils sont également mieux nourris, mieux éduqués, mieux soignés, vivent beaucoup plus longtemps, vivent dans un environnement moins pollué et jouissent de tout le confort et les prodiges de la civilisation moderne. 
  
          Au lieu de palabrer sur les horreurs économiques du néolibéralisme et de manifester contre le libre-échange, les gauchistes qui ont vraiment à coeur le sort des pauvres du Tiers-Monde devraient financer l'achat et la distribution dans ces pays des brillants essais d'économistes libertariens tels que Menger, Mises, Hayek, Kirzner, Shand, Rothbard, et bien d'autres. Si les élites corrompues des républiques de banane pouvaient renoncer à leurs illusions socialistes et approfondir plutôt leur compréhension des fondements du capitalisme, les politiques libérales nécessairement au développement économique auraient sans doute plus de chance d'être adoptées.  
  
          Parce qu'il propage la philosophie libertarienne et aide à répandre les idées et les solutions qui ont permis le développement de la civilisation, le QL fait à lui seul bien plus que toutes les bureaucraties, toutes les ONG et toutes les entreprises parasitiques impliquées dans les programmes canadiens d'aide internationale. Les deux milliards $ que le Canada dépense chaque année pour le socialisme mondial appauvrissent les Canadiens sans enrichir les présumés-bénéficiaires de cette aide. Nous, nous créons une véritable plus-value philosophique et intellectuelle. 

1. Tout comme la Banque mondiale et le Fonds monétaire international, l'OCDE est souvent dénoncée par les gauchistes comme l'un des agents du capitalisme mondial qui défend les intérêts des pays riches et tente d'imposer un ordre économique libéral aux pays pauvres. En réalité, toutes ces bureaucraties internationales sont, comme leurs consoeurs nationales, des machins qui visent à propager le socialisme. La BM et le FMI distribuent et gaspille depuis des décennies l'argent des contribuables du Nord en faisant des expériences d'ingénierie économique dans les républiques de banane du Sud, alors que l'OCDE est partie en campagne récemment pour éliminer les paradis fiscaux (dans les îles des Caraïbes par exemple) qui accueillent les fonds de contribuables surtaxés et font ainsi perdre des revenus aux pauvres États qui financent l'organisme.  >>



               

Martin Masse

Le Quebecois Libre

.



<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :3,8 (24 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
NON !!....éliminons les carrément tous ces pauvres tant qu'on y est !!!!????....
Attention la pauvreté est contagieuse et doit être traité comme telle....donc des solutions radicales s'imposent pour traiter ce méchant virus !!...à déclaré officiellement la nouvelle présidente de la FED madame J.Yellen !...les problèmes des pays émergents (pauvres en traduction )ne sont ni nous soucis ni nos problèmes à t'elle dit !!!....et si elle le dit c'est que c'est "AMEN". Circulez plus rien à voir vous reviderait pour la prochaine "messe" mes chers brebis égares !
En avant la planche à billets !!...envoyez la sauce !!....tuons les pauvres et le monde sera prospère ....grâce à NOS idées ..nous allons vous montrer le chemin et aussi (moyen en quelques finances ) comment fonctionne une imprimante à billets et comment vous en servir après !!!!!!!!...faites comme nous !....vous verrez que c'est facile car il suffit d'appuyez sur le bouton "START"(et de faire attention de pas appuyez par mégarde sur le bouton "OFF" surtout ) et le tour est joué !.....vous aurez plein d'argent pour vous acheter tous ce que votre cœur désire !...et oué et oué et oué !!!
C'est qu'ils ne maquant ni d'audace ni des "bonnes idées" nos amis les cowboys ,ou plutôt des tous nouveaux amis de F.Hollande ,qui sera obligé de vendre l'or des Français ((sur ordonnance )) dans les prochains mois , pour rembourser sa participation à belle Garden Party ,à laquelle il à eu de la chance d'assister récemment donné par son " AMI "=> " Arnaque Oubasmot" !!!
Sarkozy al dernière fois qu'il a pu jouir de cette légendaire hospitalité américaine il est revenu " sodomisé " et c'est pour cela qu'il marche un peu jambes écartes se balançant comme un pantin désarticulé (c'est qu'il à du avoir une "grosse" le Tahitien ) comme s'il avait de hémorroïdes le pauvre ...et en plus il, était obligé de vendre 600T d'or des français à 400$ 'l'once ,pour faire plaisir à ces amis ,qui voyant le dollars décliné sérieusement ,ont décidés de lancer une guerre sans merci contre l'or que "certains oserait posséder" alors que les "patrons" du monde ont décidé qu'il va falloir s'en débarrasser !!!!..et " Nico " leur "ami " ETE LA " dans ces moments difficiles !..., pour les sauver au bon moment naturellement , puisqu'un ami doit servir à ça NON !??? !!!!
On verra combien d'or sera obligé de vendre "François le dernier" (c'est le moment !!...car les américains on réussi à fait baisser les cour de l'or en 2013 de 35% pour l'occasion !!....mais lui ont dit qu'il va falloir se "dépêcher" maintenait !...puisque ça remonte méchamment en ce moment !.... attention François " !!....t' été prévenu!.... " nous allons te tomber dessus "!!!!... si tu ne t'exécute pas rapidement !!!!!!)
Obama qui à déjà sodomisé Nikola dit maintenait """qu'il préfère François finalement "" !!??....comme ça François le mou flatté par le compliment vendra probablement plus d'or des Français que "Niko" avant lui et ça dans les tout prochains mois, pour lui prouver aussi son "amour" de son coté et surtout pour ne pas décevoir ,après toutes ces mots et preuves d'amour aussi ,qu'il à reçu chez once SAM par son tout nouveau pote Obama !!!!.
Ca roulle entre " nous " et " eux " .....c'est un bonheur à l'état pur cette entente cordiale avec "nos amis de toujours" !!!!!!!!!!
Je soupçonne même une manouvre pourri ,qui consisterai à ce que François le mou rend 1000T d'or aux allemands que les américains on dilapidé (ou volé car cela revins au même )et qu'en échange François reçoit des félicitations (voir en petit soutien politique de la CIA car au plus mal ici )de la part de son nouveau parton !!!..en tout cas cette affaire "chlingue" sérieusement !..ce " bal masqué " soudain au US à honneur de François le mou sa pue l'arnaque à plein nez !!!!
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
Les rapports se multiplient, les diagnostics s’enchaînent, qui montrent la dégradation lente du pays. François Hollande admet que la France a pris du retard et il continue de recourir à l’une de ses affirmations favorites aussitôt démenties par les faits : il assure que les finances publiques seront maîtrisées. Sa détermination apparente sonne faux et apparaît surtout comme une forme de résignation face à une situation qu’il subit faute d’avoir le courage de tenter de la contrôler. Il s’en remet par lâcheté politique aux partenaires sociaux pour faire les choix nécessaires en feignant d’ignorer qu’un chef d’Etat est fait pour diriger, pour tracer le cap et non pour enregistrer les déclarations contradictoires de corps intermédiaires qui défendent seulement des intérêts catégoriels. Lui faisant écho, Jean Marc Ayrault reconnaît le bien fondé des exhortations de la Cour des comptes, sans aller au-delà. Il se dégage ainsi un sentiment d’impuissance qui se diffuse du plus haut niveau de l’Etat à l’ensemble des couches sociales, comme si le pays assistait en observateur désabusé à son propre déclin.

Le constat est de plus en plus alarmant. Le dérapage des dépenses publiques continue inexorablement et risque de dépasser 4% du PIB cette année selon la Cour des comptes. La hausse permanente des impôts produit ses effets dévastateurs en laminant le pouvoir d’achat, en réduisant la consommation et les rentrées fiscales. La France connaît un mouvement de désindustrialisation sans précédent à l’intérieur, tandis que son attractivité baisse à l’extérieur en raison des anathèmes que le pouvoir n’a cessé de porter contre les entreprises et les patrons pendant des mois. Et la marée montante du chômage se poursuit imperturbablement, malgré une fausse accalmie en mai due à une manipulation statistique.

Tous les grands dossiers sont en panne, à commencer par celui des retraites, pourtant considéré comme ayant une valeur exemplaire pour indiquer la volonté de redressement. Les partenaires sociaux ont été impressionnés lors de la grand messe organisée à ce sujet il y a quelques jours, par le manque de pugnacité du gouvernement pour amorcer une réelle réforme.

Tout se passe comme si le pouvoir, incapable de tracer des perspectives, se bornait aujourd’hui à une vaste opération de camouflage pour masquer les réalités. La Cour des comptes constate que le ministère de l’Economie se montre plus avare que l’an dernier dans la fourniture des informations. Le pouvoir multiplie les emplois aidés qui pourraient dépasser 500 000 pour grossir des effectifs déjà pléthoriques dans les administrations et les associations, au lieu de les orienter vers les entreprises. C’est dire que les partis vont continuer comme ils n’ont jamais cessé de le faire d’échafauder des programmes de dépenses et d’assistance en ignorant la gravité de la situation. Et l’Europe ébahie observe ce cavalier seul de la France qui refuse d’affronter l’obstacle et qui est en train de battre un record sur le vieux continent, celui du seul pays dont la situation ne s’améliore pas.

Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Éliminons l'aide aux pauvres serait plus efficace .
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Et qui va encore payer ?Bruxelles accorde des aides à la Grèce, au Portugal et à Chypre


Un montant de 7,5 milliards d'euros sera accordé en deux temps à la Grèce, dans le cadre du plan d'aide accordé au pays au printemps 2012. Une première tranche de 4,2 milliards d'euros (5,2 milliards de francs) sera débloquée .
La seconde tranche (3,3 milliards d'euros/4,1 milliards de francs), sera débloquée en juin. Cela à condition que la Grèce mette en place les réformes sur lesquelles elle s'est mise d'accord avec ses bailleurs de fonds, réunis au sein de la troïka (Union européenne, Banque centrale européenne et Fonds monétaire international).

Athènes doit notamment «prendre des mesures pour mieux collecter l'impôt et pour réformer son administration»

Les ministres des Finances de la zone euro ont estimé qu'Athènes a déjà effectué «de bons progrès» .
le renvoi de 15'000 fonctionnaires d'ici fin 2014 dans le cadre de la restructuration du secteur public réclamée par la troïka.

autres Etats en difficultés économiques, dont l'Italie, Chypre, l'Espagne, le Portugal et la Slovénie.

Le Portugal a obtenu le feu vert pour le versement de 2,1 milliards d'euros (2,6 milliards de francs). La décision fait suite à l'accord trouvé dimanche entre le gouvernement portugais et ses créanciers sur un nouveau programme d'austérité.

Concernant Chypre, les règles sur la prévention du blanchiment d'argent sont mal appliquées

Outre le démantèlement des banques et une ponction sur les comptes d'épargne supérieurs à 100'000 euros, les Européens ont imposé à Chypre, en échange d'un prêt de 10 milliards d'euros (12,4 milliards de francs) de se soumettre à un examen en matière de blanchiment. L'île était en effet soupçonnée de servir de plaque tournante pour le blanchiment d'argent sale, notamment en provenance de Russie.

Les Européens attendent que Chypre travaille à un plan d'action, dont la mise en œuvre sera contrôlée dans le cadre du déboursement de nouvelles tranches de l'aide chypriote. Si le principe d'une aide de 10 milliards d'euros a été approuvé, chaque déboursement partiel est soumis à des conditions spécifiques. La première tranche de 3 milliards été débloquée lundi.

Le secteur bancaire slovène croule sous une montagne de créances douteuses: environ 7 milliards d'euros (8,7 milliards de francs), soit 20% du PIB.

Confirmé que la crise est finie ...
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Tout à fait d'accord. L'aide aux pays pauvres ne sert qu'à enrichir les riches de ces pays-là (un peu), et à donner des contrats à nos propres multinationales (beaucoup).
Ce que j'ai du mal à m'expliquer en revanche, c'est le lien de causalité que l'auteur de l'article s'efforce de trouver entre aide aux PVD et "socialisme".
Que l'Etat taxe nos citoyens, pour donner aux riches de là-bas et aux grandes entreprises d'ici, n'est pas vraiment une politique que je qualifierais de "socialiste".
"Fasciste" me paraît plus adapté, si l'on en croit la définition qu'en fit Mussolini.
Evaluer :   6  2Note :   4
EmailPermalink
La Banque centrale européenne a annoncé que temporairement,
elle n'acceptait plus les titres de la dette chypriote en garantie des prêts qu'elle accorde aux banques de la zone euro.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Chacun son point de vue...
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
La prétentue aide aux pays pauvres permet de faire payer les pauvres des pays riches pour financer les riches des pays pauvres.
Evaluer :   9  0Note :   9
EmailPermalink
Encore un qui n'a rien compris !
Il FAUT être de Gauche ! C'est du dernier bien vu !
Et tout ce qui va mal c'est une exclusivité Sarkozy !
Evaluer :   5  6Note :   -1
EmailPermalink
Il fait -15 ce matin, c'est à cause de Sarkozy ?
Evaluer :   2  2Note :   0
EmailPermalink
Moi j'ai moins 11. Sarkozy doit traffiquer les chiffres pour se faire réélire...
Evaluer :   1  2Note :   -1
EmailPermalink
Vos chiffres sont faux, vérifiez.
Sarkozy lui meme dit que la planete se rechauffe
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
VIVE LE PREMIER JUILLET
Hausse la TVA. Pour les entreprises d'aide à la personne de 5.5%, 7% à 19.6%: jardinage, cours à domicile, assistance informatique à domicile, entretien des habitations et prestations d'intermédiation. Plus une petite hausse du gaz pour vous donner la pêche. En revanche la revalorisation du plafond de ressources pour le calcul va permettre à 750 000 personnes supplémentaires de bénéficier de la couverture maladie universelle complémentaire...No comment.FIORENTINO
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Là où la politique avance, les libertés reculent.
Pascal Salin
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
NON !!....éliminons les carrément tous ces pauvres tant qu'on y est !!!!????.... Attention la pauvreté est contagieuse et doit être traité comme telle....donc des solutions radicales s'imposent pour traiter ce méchant virus !!...à déclaré officiellement  Lire la suite
orpilleur - 15/02/2014 à 23:39 GMT
Note :  1  1
Top articles
Derniers Commentaires
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
11 oct.glemet
Il y a longtemps que la chèvre de M Seguin rêvait de quitter son petit enclos. L’herbe est si verte ailleurs et l’Europe montre tant de faiblesses,...
Nouveau Monde, la mobilité de masse arrive. Un visuel
09 oct.Patrick W2
C'est drôle..... quand on clique sur vos liens pour obtenir des renseignements pour trouver vos livres, ça ne fonctionne pas. En tout cas, brav...
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
09 oct.Patrick W3
Oui, il est fort possible que Boris Johnson arrive à ses fins et on doit reconnaître que pour ou contre le Brexit, Boris Johnson est droit dans sa ...
La France et ses administrations criminelles
08 oct.Louis L.
Heureusement, il est consolant de savoir que pour cette épidémie d'incendies industriels depuis Notre Dame jusqu'à ce jour, aucune autre cause qu'...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
07 oct.Louis L.
Charles parle ici de 600 Mds € stockés par tous les européens sous forme d'espèces. Sa phrase est ambigüe car tous les européens sont 513 mil...
La France et ses administrations criminelles
07 oct.blitzel
Très bon article.... vu la situation critique. Les choses hélas ne sont plus comme elles étaient dans le temps il y a 50 ans. Il y avait ...
Crise de liquidité. Mais où est donc le cadavre ?
06 oct.blitzel
Mise à jour, Delamarche vient de donner sa version (définitive ?) de la crise des taux repo, et son explication un temps évasive dans un premie...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
02 oct.Attilio
Si on considère qu'en France il y a 67 millions d'habitants,les milliards d'euros planqués en cash cela fait en en moyenne pratiquement 9 000 euro...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX