Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

42 années d’alchimie de réserve fractionnaire

IMG Auteur
 
 
Publié le 25 janvier 2017
713 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 1 vote, 5/5 ) , 1 commentaire
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
1
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Or fractionnaire

Voilà maintenant 42 ans que les banquiers du monde sont parvenus à alchimiser de l’or au travers de l’établissement du négoce de contrats à terme. C’est pourquoi, en ce début d’année, nous nous pencherons sur la manière dont nous en sommes arrivés là.

Commençons l’année 2017 en nous en retournant en 1974.

Au cours de ces quelques dernières années, vous m’avez beaucoup vu mentionner l’histoire et les faits de la suppression et de la manipulation du prix de l’or. A chaque fois que ces dernières sont mentionnées lors d’une interview ou d’une présentation quelconque, elles sont présentées ainsi :

  • Après Bretton Woods, les Etats-Unis ont tenté, à eux seuls, de maintenir le prix de l’or à 35 dollars par once. A la fin des années 1950, une crise en a découlé après que les réserves d’or des Etats-Unis ont décliné d’un tiers à mesure que les pays du monde ont échangé leurs dollars contre de l’or. Des audiences ont été tenues à Capitol Hill, et des décisions ont été prises quant à la gestion de ce prix de l’or de 35 dollars par once.
  • Ce qui a mené à la formation de la London Gold Pool en 1961. Les Etats-Unis ne seraient désormais plus les seuls à offrir un métal jaune à 35 dollars par once. Sept autres pays ont été recrutés afin de réduire les retraits subis par les réserves américaines. Cet effort de gestion du prix de l’or a fonctionné sept années durant jusqu’à ce que la demande globale en or écrase la Gold Pool jusqu’à la faire disparaître en 1968.
  • Les Etats-Unis se sont soudainement retrouvés seuls, et la demande en or en échange de dollars a atteint de tels extrêmes que le président Nixon a été obligé d’annuler la convertibilité du dollar en or le 15 août 1971. Il s’agit là de la « fermeture du guichet de l’or » dont vous avez certainement entendu parler.

Peu de temps après, un nouveau mouvement est né aux Etats-Unis pour demander le retour de la propriété d’or privée. Souvenez-vous que FDR l’avait interdite en 1933. Le premier janvier 1975, les citoyens américains ont finalement retrouvé leur droit de posséder de l’or physique.

Mais quelque chose de très important s’est produit la veille, le 31 décembre 1974. Ce jour-là, le Commodity Exchange Inc., aussi connu sous le nom de Comex, a commencé à proposer des contrats à terme sur l’or et, comme vous le verrez ci-dessous, c’est au travers de ces contrats de produits dérivés de l’or que les banquiers globaux et les gouvernements sont enfin parvenus à alchimiser de l’or… une tâche qui avait jusqu’alors déjoué les scientifiques des siècles durant.

Vous vous rappelez peut-être qu’il y a quelques années, Wikileaks a publié tout un assortiment de câbles gouvernementaux autrefois classés confidentiels. Wikileaks les a documentés puis publiés sur son site web sous la catégorie « Librairie publique de diplomatie américaine ». Voici le câble daté du 10 décembre 1974 :

Ce document explique clairement les intentions derrière l’établissement de produits dérivés de l’or en vue de remplacer le métal physique. En voici le paragraphe clé :

24hGold - 42 années d’alchimie...

Voici donc la vérité. Disponible aux yeux de tous. Les « attentes des négociants » de 1974 sont manifestes en 2017. Les marchés des contrats à terme ont atteint des « proportions significatives », et les échanges physiques sont « minuscules en comparaison ». La suppression des prix, la manipulation et la volatilité ont « mis fin à l’accumulation d’or de long terme » par les citoyens américains, et très peu considèrent aujourd’hui l’or comme étant une monnaie, mais plutôt comme une marchandise ou une « valeur refuge ».

Il n’en est pas moins que la fraude des banquiers prendra fin lorsque s’effondrera la confiance en les devises fiduciaires et que la demande en monnaie physique écrasera le système de réserve fractionnaire. Cela pourra-t-il arriver en 2017 ? C’est certes possible, parce que les taux d’intérêt négatifs et les dévaluations de devises mènent toujours à toutes sortes de conséquences inattendues. Mais peu importe le timing, le résultat en est connu. Aucun système établi sur la fraude et la tromperie ne peut résister à l’épreuve du temps, et l’alchimie de réserve fractionnaire des banquiers n’a rien de différent. Elle finira par s’effondrer. Soyez-en certain.

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (1 vote)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
un mot un film rampage
Dernier commentaire publié pour cet article
un mot un film rampage Lire la suite
sigmundy.freud - 25/01/2017 à 23:07 GMT
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX