Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

50e anniversaire de la guerre du Vietnam – n’avons-nous rien appris ?

IMG Auteur
Publié le 17 juin 2017
643 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 2 votes, 5/5 ) , 3 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
3
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editorial du Jour

La semaine dernière, le Secrétaire à la défense, Ashton Carter, a déposé une couronne de fleurs sur le Vietnam Veterans Memorial à Washington, pour commémorer le cinquantième anniversaire de la guerre du Vietnam. La date d’anniversaire est surprenante, parce que la guerre du Vietnam a commencé bien avant et s’est terminée bien après 1966. Mais la commémoration Vietnam War at 50 nous offre toutefois une excellente opportunité de réfléchir à cette guerre et aux leçons que nous en avons tiré.

Quelques 60.000 Américains ont été tués tout au long d’une guerre qui s’est déroulée à plus de 10.000 kilomètres des Etats-Unis. Plus d’un million de militaires et de civils vietnamiens ont trouvé la mort. Le gouvernement américain n’a admis avoir commis une erreur en s’étant engagé dans un conflit au Vietnam qu’après un échec amer. Les Américains ont fini par perdre la guerre et sont rentrés aux Etats-Unis, pour ne laisser derrière eux que destruction. Et la guerre n’a jamais cessé de hanter les survivants des deux camps.  

Nous pensions à l’époque avoir tiré des leçons de cette guerre perdue. La loi sur les pouvoirs de guerre a été adoptée en 1973 afin d’empêcher de nouveaux Vietnams en interdisant au Président des Etats-Unis de mener son pays à la guerre sans une déclaration de guerre préalable par le Congrès. Mais cette loi a échoué, et s’est éventuellement trouvée utilisée par le parti de la guerre à Washington afin de faciliter la participation à la guerre sans l’accord du Congrès.

Ce genre d’artifices législatifs ne pourra qu’échouer tant que le peuple refusera de demander à ses élus de respecter la Constitution.

Quand le Président George HW Bush a envahi l’Irak en 1991, les faucons de la guerre ont célébré ce qu’ils considéraient être la fin de la période post-Vietnam au cours de laquelle les Américains ont été hésitants quant à leur rôle de policiers du monde. Le Président Bush, dans une déclaration devenue célèbre, a dit s’être « enfin débarrassé du syndrome du Vietnam une fois pour toutes ».

Peut-être les Etats-Unis ont-ils vaincu le syndrome du Vietnam, ils n’ont absolument rien appris du Vietnam.

Le colonel Harry Summers est retourné au Vietnam en 1974 et déclaré à son homologue vietnamien, le colonel Tsu, « Vous savez, vous ne nous avez jamais vraiment vaincus sur le champ de bataille ». L’officier vietnamien lui a répondu : « Peut-être pas, mais ça n’a aucune importance ».

Et il a raison : les victoires tactiques ne signifient rien si elles visent à une erreur stratégique.

Le mois dernier a marqué un autre anniversaire. Le 20 mars 2003 a marqué le début de la seconde invasion de l’Irak par les Etats-Unis. Toute la nuit, des bombes ont plus sur les Irakiens. Et comme la guerre du Vietnam, cette nouvelle guerre a été déclarée suite aux mensonges et à la propagande du gouvernement, amplifiés par les médias qui les ont répétés sans la moindre hésitation.

Comme la guerre du Vietnam, la seconde guerre en Irak a été un désastre. Plus de 5.000 Américains sont morts sur le terrain, et plus d’un millions d’Irakiens ont perdu la vie. Et cette guerre n’a rien apporté d’autre que la destruction, le gaspillage de trillions de dollars et la naissance d’Al-Qaeda et Isis.

Malheureusement, après le fiasco du Vietnam, il n’y a eu quasiment aucune réaction envers l’Empire américain. Le Président Obama a poursuivi les mêmes politiques infructueuses, et le Congrès n’a même pas tenté de le contenir. Le jour même de l’anniversaire de l’invasion désastreuse de 2003, le Président Obama a annoncé l’envoi d’US Marines en Irak. Et le Congrès n’a pas dit un mot.

Nous n’avons simplement rien appris.

Il y a déjà eu bien trop d’anniversaires de guerres. Il nous faut mettre fin à ces conflits futiles. Il est temps que nous tirions des leçons de nos erreurs passées.

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (2 votes)
>> Article suivant
Ron Paul est membre du Congrès Américain, où il représente le 14° District du Texas, et a la réputation d’être un des principaux défenseur des libertés. Il est l’avocat à Washington d’un gouvernent limité, d’une fiscalité très faible, de marchés libres, et d’un retour à des pratiques monétaires saines fondées sur une monnaie gagée sur un actif réel. Il fut candidat à l’élection présidentielle américaine de 2008 (http://www.ronpaul.org/)
Voir son site webS'abonner à ses offres
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Eh oui, comme disait je ne sais plus quel auteur, "l'Histoire nous apprend que les hommes n'apprennent rien de l'Histoire'. Et ce n'est sûrement pas notre modernité, fondée sur le mépris du passé (progressisme), qui viendra faire mentir ce jugement.
sur les 200 et quelques conflits menés par les gouvernements americains au cours de leurs 200 et quelques années d'existence, combien on été vraiment gagnés et sur quels adversaires? pas tant que celà et sur des pays avec des armées misérables ou déjà détruites par d'autres, les USA ne sont pas les grands guerriers qu'ils prétendent, juste des fauteurs de troubles.

POL
Si les hommes étaient capables de tirer des enseignements des guerres il n'y en aurait plus depuis longtemps. On peut donc légitimement en conclure qu'un certain nombre d'hommes y trouvent leur compte, surtout si ce sont bien sûr les sous-fifres qui vont se faire tuer à la place des décideurs.
Dernier commentaire publié pour cet article
Eh oui, comme disait je ne sais plus quel auteur, "l'Histoire nous apprend que les hommes n'apprennent rien de l'Histoire'. Et ce n'est sûrement pas notre modernité, fondée sur le mépris du passé (progressisme), qui viendra faire mentir ce jugement. Lire la suite
bernard V. - 20/06/2017 à 06:46 GMT
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX