Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Dans la même rubrique

96% des volumes négociés sur le SGE sont réglés en or physique

IMG Auteur
Publié le 01 juillet 2016
474 mots - Temps de lecture : 1 - 1 minutes
( 4 votes, 3,5/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Marchés

Dans le dernier magazine du Conseil mondial de l’or, Gold Investor, Jiao Jinpu, le directeur du SGE, nous explique qu’ « au cours du premier mois, le prix de l’or de Shanghai a enregistré des volumes de négoce de 105,91 tonnes de barres d’or d’un kilo, ce qui correspond à un turnover (en renminbis) de 27,94 milliards, et à une moyenne quotidienne de 4,81 tonnes. Sur ce total, 102,10 tonnes d’or ont été physiquement livrées, ce qui prouve du besoin du marché en métal physique. »

dragonchina

Dans une série d’articles publiés par The China Syndrome, j’ai mis en avant la nature des règlements sur le SGE comme étant une question de politique d’échanges, et une exigence qui aura un impact significatif sur le marché de l’or au cours des années à venir. Cette citation de Jiao Jinpu le confirme. La spéculation se fait sur le prix, qui influence les activités. Le Comex de New York est découragé par les exigences de livraison du SGE. Plus de 96% des volumes négociés sur le SGE ont débouché sur des livraisons de métal physique.

Jiao discute également de l’influence du prix de l’or de Shanghai sur les produits dérivés en Chine. Les contrats sur l’or – qui incluent les prêts d’or, les contrats sur les produits dérivés de toutes sortes et les plans d’épargne et d’accumulation des banques commerciales – sont basés sur le prix de l’or de Shanghai, qui à son tour est basé sur les livraisons physiques. Le prix de l’or physique du SGE est directement appliqué aux contrats sur les produits dérivés. En Chine, en d’autres termes, le chien de l’or physique secoue la queue des produits dérivés de l’or.

A plusieurs reprises depuis le lancement du prix de l’or de Shanghai, les investisseurs et négociants chinois ont porté le prix de l’or à la hausse par rapport à Londres et à New York. Notons toutefois que les négociants chinois en ont également porté le prix à la baisse à plusieurs reprises. En tant que premier marché à ouvrir ses portes sur n’importe quelle période de 24 heures, la Chine est stratégiquement positionnée sur la scène du négoce mondial. En conséquence, les tendances chinoises peuvent avoir de lourdes influences sur le négoce du reste de la journée, et sur les marchés de Londres et de New York.

Parce que tous les règlements se font en or physique, la demande chinoise concerne le métal lui-même. Les vendeurs ont dont besoin de disposer de métal pour pouvoir satisfaire leurs contrats. Des règlements papiers ne suffisent pas. Nous avons entendu dire que des négociants de Londres ont déjà dû acheter de l’or à la Suisse – le contraire de ce qui se passait alors que Londres était le plus gros vendeur d’or aux raffineries suisses. Voilà qui devrait accroître l’influence du nouveau prix de l’or de Shanghai.

 

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :3,5 (4 votes)
>> Article suivant
Michael J. Kosares est le fondateur de USA GOLD - Centennial Precious Metals et a plus de 35 ans ans d’expérience sur le marché de l’or. Il es l’auteur de The ABCs of Gold Investing: How to Protect and Build Your Wealth With Gold et de nombreux articles publiés dans la presse.
Voir son site webS'abonner à ses offres
Publication de commentaires terminée
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX