Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Abomination : l’austérité frappe même nos parlementaires !

IMG Auteur
Publié le 10 janvier 2017
1249 mots - Temps de lecture : 3 - 4 minutes
( 9 votes, 5/5 ) , 8 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
8
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

Il y a six mois, je relatais, à la suite de la parution d’un ouvrage d’Yvan Stefanovitch, intitulé « Le Sénat, un paradis fiscal pour des parlementaires fantômes », les déboires du Palais du Luxembourg et, plus généralement, de nos Assemblées un peu trop généreuses avec leurs membres et leurs équipes. Mais voilà : six mois sont passés, et l’austérité est arrivée. Boum. D’un coup.

Ou en tout cas, c’est ce qu’on doit penser si l’on s’en tient aux discours de certains de nos élus concernés par des mesures d’économies particulièrement drastiques.

Prenez Henry Guaino (avec des pincettes, ça tache, ces petites choses-là) : relançant avec une véhémence une complainte pourtant déjà entendue en 2013 dans laquelle il nous expliquait, à environ 80 mètres au-dessus du sol et les yeux rivés vers les nuages, qu’il estimait que les députés étaient mal payés (un peu plus de 5.100 euros net auxquels on ajoutera 5.900 euros net d’indemnité représentative de frais de mandat), voilà notre Henri encore une fois tout remonté qui, invité de LCI Matin, a remis le couvert en déclarant, les yeux tremblants d’émotion, qu’avec 5100 euros net par mois, il ne parvenait à « rien pouvoir mettre de côté ».

Il faut le comprendre : à 59 ans, pépère a des charges importantes et un train de vie qu’il convient de ne pas trop bousculer. Et comme il est élu de Paris, il semble impossible pour lui de trouver un petit appartement plus dans ses capacités réelles.

Sans surprise, cette déclaration a quelque peu défrisé les réseaux sociaux et une bonne partie de ces Français qui aimeraient sans doute échanger leur place avec la sienne. Il faut dire qu’avec son salaire, Henri se situe douillettement dans les 4% des Français les mieux payés. Et dans son cas, on peut affirmer sans exagérer qu’en plus, c’est une bonne partie des 96% restants qui payent son salaire ce qui devrait l’inciter à plus de prudence dans ses petits gémissements hors-sol.

En introduction, j’évoquais le Sénat dans lequel continuent de s’ébattre mollement quelques gros mammifères dodus dont les borborygmes parviennent parfois jusqu’à nous.

Si l’austérité qui frappe l’Assemblée Nationale a déclenché les couinements de Guaino (qui, après, ne pourra pas s’étonner du score microscopique qu’il fera à la prochaine élection dont il sera candidat), cette même austérité semble s’être abattue avec une violence au moins aussi spectaculaire du côté du palais du Luxembourg où nous retrouvons Gérard Collomb qui, éberlué, se rend compte qu’il va lui falloir vivre les prochains mois avec seulement 4000€ d’indemnité sénatoriale au lieu des 5500€ nets habituels (sans parler des frais de représentation qui se montent à 6000€).

Il faut le comprendre : il n’avait absolument pas prévu de se serrer ainsi la ceinture, et voilà que, pour des économies de bout de chandelle n’en doutons pas, la Haute Chambre n’a rien trouvé de mieux qu’à sanctionner son absentéisme un peu trop voyant. Eh oui : si le brave Gérard ne touche pas la somme totale, ce n’est pas parce que des coupes claires ont été prévues au budget du Palais du Luxembourg (ne rêvez pas), mais bien parce que le sénateur du Rhône, maire de Lyon et président de Métropole Lyon, cumule … les mandats absences.

Sanctionné pour ne pas avoir été assez présent en commission et lors des séances de questions au gouvernement, ses indemnités ont été rabotées. Le pauvre, tout meurtri, s’en est ouvert à qui voulait l’entendre : tout ceci est un vrai cauchemar (financier, bien sûr), et cela risque même d’impacter négativement le sort des Assemblées, ma brave dame !

« Dans ces conditions, on n’aura bientôt plus comme sénateurs que des mauvais, des apparatchiks de partis et des retraités »

Ah, que ce serait catastrophique d’avoir des gens du troisième âge à l’Assemblée Nationale ou au Sénat ! Collomb, 69 ans et toujours pas en retraite au plus grand désarroi de tous ses seconds couteaux qui n’attendent que ça, en sait quelque chose ! Mais pire que ça, imaginez si l’Assemblée ou le Sénat se retrouvaient peuplées de mauvais ou d’apparatchiks de partis ? On se retrouverait immédiatement plongée dans une France moisie, remplie de types qu’on voit tourner depuis les années 90, qui ressassent les mêmes explications éculées sur « pourquoi on a tout tenté » mais « pourquoi ça n’a pas marché » et « pourquoi, cette fois, c’est sûr, avec moi, c’est différent ». Ce serait une France avec des partis de droite et de gauche qu’on confondrait, remplie de types qui voyagent d’un bord à l’autre, qui diraient tantôt qu’il n’y a pas assez d’Etat dans le pays, tantôt qu’il n’est pas assez fort, et tantôt qu’il en faudrait plus. Ce serait… ce serait… La France de 2017, en somme.

Et ça, on comprend que ça défriserait Gérard Collomb qui, en attendant, vit un calvaire avec ses 4000 misérables petits euros par mois dans un pays où le salaire médian n’est même pas de la moitié de cette somme (1.772 euros net par mois en 2015).

24hGold - Abomination : l’aust...Pourtant, j’ai tendance à penser que si la condition subie de Gérard Collomb était subitement étendue à tous les parlementaires, on ravirait un paquet de Français d’un coup. On ferait, très certainement, quelques centaines de malheureux, mais on rendrait instantanément 65 millions d’autres bien plus contents. En poussant le raisonnement, j’avais même montré, dans un précédent billet, qu’on pouvait ainsi faire 600 millions d’économies par an. Et ce serait sans commencer à éplucher les comptes de l’Assemblée Nationale ou du Sénat… Au fait, monsieur Bernard Saugey, Premier Questeur du Sénat, vous avez une remarque peut-être ?

« Ce n’est pas la peine que tous les gens regardent des choses qu’ils ne seront pas capables de commenter ; ils auront certainement des réflexions idiotes. »

Ah oui, vous avez raison, concluons vite sans plus attendre.

Les petits couinements de Collomb ou de Guaino, outre l’insupportable toupet de ces fats inconséquents, rappellent fort nécessairement de temps en temps de quel bois nos élus sont faits. C’est un bois tendre, qui n’aime pas les petites misères du quotidien des Français qu’ils entendent pourtant représenter, régenter et surtout ponctionner. C’est aussi une excellente illustration du problème de nos élites et de ceux qui dirigent les finances du pays, de près ou de loin : les réactions idiotes de ces deux nantis de la République montrent que tant que l’argent provient de la poche des autres, il n’est jamais dur à gagner et toujours temps de s’augmenter, jamais de se restreindre.

D’autre part, comme l’État qui décide d’adapter ses entrées fiscales à ses grands projets et à ses grandes distributions sociales mais ne tente jamais l’inverse (adapter ses distributions à ses entrées effectives), pour nos deux compères, c’est leur salaire qui doit monter ou se maintenir, vaille que vaille. Ce n’est surtout pas leur train de vie qui doit s’ajuster.

Enfin, une fois élu, il n’y a pas de responsabilité qui tienne : on a décroché la timbale, on a gagné le gros lot ! Pas question qu’en face de ce droit d’indemnités généreuses corresponde une devoir de probité, de qualité et de quantité de travail.

Et puis quoi encore ? Pourquoi pas faire de la politique pour servir gratuitement son pays, tant qu’on y est ?!

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, aidez à mettre Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Source : h16free.com
Données et statistiques pour les pays mentionnés : France | Luxembourg | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : France | Luxembourg | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (9 votes)
>> Article suivant
H Seize écrit sur http://h16free.com ses chroniques humouristiques d’un pays en lente décomposition, et apporte des solutions dans son livre, Egalité, Taxes, Bisous. Dans un monde toujours plus dur, et alors que la crise, la vilénie, les aigreurs et les misères allant de la maladie aux bières tièdes font rage, un pays fait courageusement face et propose toute une panoplie de mesures plaisamment abrasives qui permettront d'aplanir les aspérités, gommer les difficultés et arrondir les angles. Ce pays, rempli de gentils et d'aimables tous les jours mieux pensant, est devenu un véritable phare scintillant dans la nuit noire de l'obscurantisme des méchants et des vilains. Et pour mieux scintiller, il s'est doté d'une devise qui est parvenue à se hisser au rang de slogan, d'accroche et de modus vivendi : pour chacun et pour tous, il faudra de l'égalité, des taxes, et des bisous.
Voir son site webS'abonner à ses offres
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
C'est avec mon fric qu'ils se payent. Pour qui ils se prennent ces tas de me-de? Tout ce qu'ils méritent c'est 12 balles.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
À crédit aussi, les 12 balles ?
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
A la loterie de la politique, le gros lot c'est d'avoir un siège au sénat.
Evaluer :   7  0Note :   7
EmailPermalink
lisez les "Pilleurs d'Etat" de P. Pascot ! Vous passerez un bon moment. Et le personnage est issu du sérail de Valls. Il sait de quoi il parle...
Evaluer :   6  0Note :   6
EmailPermalink
La revolution francaise n as rien changee c est meme pire
Les privilégiés ont changés c est maintenant les parasites sangsues de la republique , tous ces politques qui se gavent honteusement sur le dos du peuple de gueux qui s appauvrit de plus en plus
Les socialistes aiment les pauvres la preuve ils en fabriquent de nouveaux chaque jour
Il serait ttemps d une nouvelle abolition des privilèges comme le 4 aout 1789 et repartir sur des bases saines et honnête avec des hommes d honneur
On a le droit de rever non !!!!!!
Evaluer :   7  0Note :   7
EmailPermalink
Et en plus ils bénéficient d'un régime fiscal privilégié.
Entrez donc sur Google: "régime fiscal des parlementaires".
Vous serez édifiés.
Evaluer :   8  0Note :   8
EmailPermalink
...leur ( très généreux ) régime spécifique de retraite ( par "capitalisation" et alors qu'à nous, pucus vulgum, ils imposent l'inepte "répartition" ) n'est pas mal non plus !...
Evaluer :   5  1Note :   4
EmailPermalink
l'Honneur ne les interessera que le jour où il sera côté et convertible en dollars US.
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
À crédit aussi, les 12 balles ? Lire la suite
Pâris - 12/01/2017 à 21:13 GMT
Note :  2  0
Top articles
Derniers Commentaires
Clownerie ministérielle : Bruno Le Maire veut une blockchain publique
14 sept.Fortuna
This country is fucked up
La BCE en mode Père Noël avec 1000 euros pour à Noël !!
10 sept.ramin974
Bonjour, Tout ça me rappelle les parties de monopoly que je faisais quand j'étais petit. Normalement quand un joueur n'a plus de sous, il ...
Martin Armstrong : de nouvelles découvertes compromettent le dogme ...
10 sept.Alain J.
Bonjour Venez habiter entre 1800 et 2200 m d'altitude Mr Flamel. L'expérience en science vaut mieux que toute théorie avec des idées préconçues...
France : une couverture (et une fraude) sociale légendaire ?
10 sept.Red Pill1
Mais, mais, mais, je pensais que nous avions le meilleur systeme de secu du monde, que le monde entier nous l'enviait, et que nos enarques, la fine...
France : une couverture (et une fraude) sociale légendaire ?
10 sept.Go4Gold
Il y a trois sortes de comptables : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas compter
L’avenir inquiétant des banques… et de vos frais !!
07 sept.jymesnil2
Bon la blague qui consiste à prétendre que les banquiers prêtent l'épargne des clients est une blague....les depots sont ridiculement insuffisants ...
Grâce au glyphosate, la SNCF va nous coûter encore plus cher !
06 sept.Fortuna
En France on n'a pas de petrole, on n'a pas de bonnes idees mais au moins on n'aura plus de desherbants
L’avenir inquiétant des banques… et de vos frais !!
06 sept.Josey Wales1
Ca me rappelle une vieille blague : vous etes dans une salle, face a un banquier et a un criminel pedophile. Vous avez un pistolet et deux balles ...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX