Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Dans la même rubrique

Alerte d’apocalypse écologique

IMG Auteur
ShtfPlan
Publié le 30 octobre 2017
626 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 4 votes, 4,8/5 ) , 2 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
2
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

insect

La disparition des insectes tout autour du monde a poussé les scientifiques à émettre une alerte d’apocalypse écologique. L’abondance d’insectes a diminué de trois quarts, et les scientifiques pensent qu’il est désormais temps de sonner l’alarme.

Dans les réserves naturelles d'Allemagne, trois quarts des insectes volants ont disparu ces 25 dernières années, ce qui aura de sérieuses implications pour toutes les formes de vie sur Terre, comme l’ont expliqué les scientifiques. Selon The Guardian, les insectes font partie intégrante de la vie sur Terre, en tant que pollinisateurs et que proies pour les autres espèces. Certaines espèces, comme les papillons, ont déjà commencé à disparaître depuis un certain temps. Mais l’échelle de la disparition des insectes récemment révélée indique que le monde avance désormais vers une apocalypse écologique, qui aura de profonds impacts sur la société humaine.

« Le fait que le nombre d’insectes volants décline à un rythme si important et dans une zone si large constitue une découverte alarmante, » a expliqué Hans de Kroon, de l’Université Radboud aux Pays-Bas, qui a dirigé la recherche qui a mené à cette découverte. Cette recherche a été publiée dans le journal Plos One, et est basée sur le travail de douzaines d’entomologistes amateurs au travers de l’Allemagne, qui ont commencé à utiliser de nouvelles techniques strictement standardisées pour la collecte d’insectes en 1989.

De petits pièges appelés pièges Malaise ont été utilisés pour capturer plus de 1.500 échantillons de populations d’insectes volants dans 63 réserves naturelles. Quand le poids total des insectes de chaque échantillon a été mesuré, un déclin important a été révélé. La moyenne annuelle a décliné de 76% sur une période de 27 ans, mais le déclin a été plus important encore (82%) en été, quand la population d’insectes a atteint son pic. Le fait que les échantillons étudiés aient été prélevés dans des zones protégées inquiète d'autant plus les scientifiques, a expliqué Caspar Hallmann, de l’Université Radboud, aussi membre de l’équipe de recherche. « Toutes ces zones sont protégées, et la plupart d’entre elles sont des réserves naturelles bien conservées. Et pourtant, un déclin spectaculaire a pris place. »

« Les insectes représentent environ deux tiers de la vie sur Terre, mais leur population a enregistré un terrible déclin, » a expliqué le professeur Dave Goulson, de l’Université du Sussex, au Royaume-Uni. « Il semblerait que nous rendions de vastes espaces inhabitables pour toutes les formes de vie, et que nous avancions peu à peu vers une apocalypse écologique. Si nous perdons les insectes, alors tout s’effondrera. » Selon lui, une explication pourrait être que les insectes volants ne peuvent pas survivre une fois qu’ils sortent des réserves naturelles. « Les terres agricoles n’ont que peu à offrir aux créatures sauvages. Mais la cause de leur disparition n’est pas encore claire. Il pourrait simplement ne plus y avoir suffisamment de nourriture disponible aux insectes, ou bien ils pourraient être exposés aux pesticides chimiques, voire même les deux raisons combinées. »

D’autres entomologistes amateurs ont aussi collecté des données détaillées concernant le climat, et enregistré les changements traversés par le paysage et les espèces de plantes dans les réserves. Il n’en est pas moins qu’ils ne puissent pas expliquer la disparition des insectes. « Le climat pourrait expliquer les fluctuations d’une année et d’une saison à l’autre, mais il n’explique pas la tendance actuelle, » a expliqué Martin Sorg, de la Société entomologique Krefeld, en Allemagne, responsable de ces entomologistes amateurs.

Tant que les scientifiques n’auront pas déterminé la raison pour laquelle la population d’insectes volant a décliné, nous devrions limiter nos activités préjudiciables. « Il nous faut entreprendre moins d’activités dont l’impact est négatif, comme l’usage de pesticides et l’abandon des bordures agricoles souvent couvertes de fleurs, » a expliqué De Koon.

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,8 (4 votes)
>> Article suivant
Mac Slavo est l'éditeur du site Shtfplan.com. Il réflechit sur les conséquences de la crise à venir et propose à ses lecteurs des solutions pour s'y préparer
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
ce sont aussi les bases de nourriture de très nombreux oiseaux ...
un exemple parmi tant d'autres : ( et ne parlons même pas du remembrement par les SAFER et de la destruction de millions d'hectares de bocage depuis 40 ans et notamment dans le grand Ouest ) France : 36.000 communes !!!... et 36.000 petits maires qui décident autoritairement et chacun de son côté, du plan d'urbanisme, du bétonnage, du goudronnage, de la prolifération des lotissements de blockhaus sociaux et des ronds-points... résultats : une urbanisation diffuse, hideuse et anarchique, la gangrène généralisée des paysages, un réseau de routes cloisonnant la faune sauvage qui devient consanguine ( cervidés ) et se fait de plus en plus massacrer sur les routes, ciel vide d'oiseaux,... IRRESPONSABILITE généralisée !
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
ce sont aussi les bases de nourriture de très nombreux oiseaux ... Lire la suite
zelectron - 31/10/2017 à 17:06 GMT
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX