Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Anders Behring Breivik est-il fou ?

IMG Auteur
 
Publié le 20 avril 2012
595 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 10 votes, 2,2/5 ) , 8 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
8
commenter
Notre Newsletter...
SUIVRE : France Justice Norvège
Rubrique : Editoriaux

 

 

 

 

Les récents événements en France ont peut-être eu tendance à nous faire oublier qu’en Norvège, il y a quelques mois, un autre extrémiste, Anders Behring Breivik, s’était adonné à des tueries beaucoup plus sanglantes encore que Mohamed Merah. Soixante-dix-sept personnes avaient ainsi perdu la vie de son fait. De façon sadique, Breivik s’était, entre autres, fait passer pour un officier de police cherchant à protéger la sécurité de jeunes participants du Parti travailliste avant de leur tirer dessus sauvagement. Certains d’entre eux, apeurés, ont alors plongé dans un lac glacial mais une partie des nageurs n’ont malheureusement pas survécu.


Ambitieux et ayant décidément la dent dure contre le parti au pouvoir, le tueur avait même, au moyen de bombes, endommagé les sièges des ministères des Finances et du Pétrole norvégiens. Les vitres du bureau du Premier ministre, Jens Stoltenberg, avaient également quelque peu souffert des déflagrations.


Aujourd’hui, le procès de Breivik est en cours. Il ne nie pas les attaques. Il les assume pleinement, estimant qu’elles visaient « des traîtres à la patrie ».


Ces attaques, Breivik les avait minutieusement préparées depuis de longues années, preuve qu’il était un homme absolument rationnel et intelligent. La façon dont il a élaboré son plan est remarquable de cruauté. Ce n’est pas pour rien s’il s’agit de la plus grave attaque en Norvège depuis la Seconde Guerre mondiale.


Pourtant, assez curieusement, deux experts-psychiatres mandatés par la justice norvégienne, fin novembre, avaient estimé que Breivik devait être reconnu pénalement irresponsable de son geste ! Loin de nous l’idée de nous substituer à ces experts, professionnellement plus au fait de ces questions et du dossier que nous, mais on peut trouver étrange ce rapport.


Il semblerait de plus en plus qu’aujourd’hui, on refuse catégoriquement d’accepter le fait que des individus sains d’esprit et intelligents puissent véhiculer des idéologies haineuses. Est-ce le meilleur moyen de combattre ces idées que de décréter que seules des personnes folles et irresponsables peuvent les défendre ? Pas si sûr… De plus, si, aujourd’hui, le champ des idées assimilées à la folie est restreint, il se peut qu’à l’avenir, il tende à s’accroître indéfiniment…


Par ailleurs, si, effectivement, ces experts ont conclu à l’irresponsabilité pénale de Breivik, en revanche – et cela tend à appuyer nos questionnements à ce sujet – les psychologues et psychiatres chargés de son suivi en prison ont dit ne pas avoir relevé chez lui de signes de la « schizophrénie paranoïde » mentionnée dans le rapport officiel. Il est alors somme toute logique que les avocats des victimes aient exigé une nouvelle expertise psychiatrique, d’autant que ledit rapport éviterait à Breivik une peine de prison.


La Cour d’appel d’Oslo confirmera ensuite une décision du tribunal de première instance selon laquelle Breivik devait subir une nouvelle évaluation psychiatrique. Pourtant, le Parquet norvégien a indiqué être prêt à reconnaître l’irresponsabilité pénale de Breivik.


Le recours à l’irresponsabilité pénale est devenu un travers contemporain un peu trop commode dans les sociétés occidentales. Seule la Suède a eu le courage, en 1962, de faire des troubles mentaux, uniquement une circonstance atténuante justifiant l’application d’une peine particulière. Toutefois, la peine de prison est écartée pour les personnes souffrant de telles affections.


Pour le coup, sans être un grand fan de ce philosophe, je ne peux que souscrire à la pensée de Hegel en la matière, lequel expliquait que même le « fou » demeurait un être doué de raison et, qu’à ce titre, il était normalement punissable. La médicalisation contemporaine de la responsabilité n’est qu’un avatar de plus de la déresponsabilisation plus générale frappant nos sociétés.


 

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : France | Norvège | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : France | Norvège | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :2,2 (10 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
En effet, déclarer folle une personne à l'idéologie haineuse n'est rien d'autre que nier l'Allemagne nazie.
Une conviction politique, même extrême n'est pas de la folie. D'ailleurs, c'est dans les pays totalitaires que l'on mettait des gens à l'asile pour avoir une opinion divergente.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Allez, c'est parti pour mon coup de gueule mensuel...
Comment peut-on croire un instant qu'un tel individu soit sain et intelligent ? Quand un gars en arrive à mettre en pratique un massacre d'innocents, peu importe que ce soit en vertu d'une idéologie politique ou religieuse, il est clair qu'il faille l'isoler de la société, en attendant de pouvoir le guérir, si toutefois il le veuille et si on en a les moyens.
Dans l'état actuel de la science, cela signifie l'internement à vie puisque les spécialistes du mental humain ne savent réellement pas comment fonctionne ce mental. Ils n'ont jamais eu aucune solution fiable, pour l'instant, leur permettant de corriger correctement sans le détruire un mental qui déraillait. Le nombre de récidives suite aux traitements psychiatriques actuels est effarant. Les électrochocs, lobotomies et autres traitements inhumains sont en pratique plus "efficaces" mais ils constituent encore d'autres preuves de leur terrible incompétence.
Alors, pourquoi la justice fait-elle encore appel à ces charlatants ? Je me le demande. Ca c'est encore un autre problème majeur de notre société...
Qu'on enferme Breivik, les terroristes et tous les assassins jusqu'à un âge où ils ne puissent plus nuire. Un point c'est tout.
Et peu importe si les prisons sont incomfortables, ce ne sont pas des hôtels ! Pensons d'abord au confort des gens honnêtes.

Evaluer :   2  7Note :   -5
EmailPermalink
Vous êtes extrêmement naïf pour croire que cet homme est fou. Il existe des individus mus par des idéologies haineuses et déterminés à exterminer tout individu qui serait selon eux une menace, il existe aussi des individus faibles d'esprit et manipulables à volonté. Anders Behring Breivik est un sioniste, d'ailleurs son appel a été refusé par les extrêmes droites européennes surtout les Scandinaves et Russe. Pour Mohamed Merah les zones d'ombres sont encore plus grandes mais des sources disent qu'il faisait parti des services secrets français ou plutôt qu'il était un indic. D'ailleurs après ces tueries, la justice et les services des différents pays concernés auraient dû enquêter sur les défaillances des services secrets tant norvégiens que français, là rien à croire que rien ne s'est passé... ou qu'ils savent pertinemment d'où viennent ces attaques.
Evaluer :   7  2Note :   5
EmailPermalink
Ces individus sont des rigolos plaisantins si on les comparent Aux "grands" hommes de guerres ou défendeurs des "-ismes" religieux puis théoriques, qui ont fait des centaines de millions de morts au cours des âges pour des causes et motifs qui nous paraissent, bien plus tard, futiles.
Ils font du tord à la société ? Qu'on les en exclut si on veut la défendre ; sinon nous avons droit à la récidive bien connue en France, avec impunité du système médico-judiciaire irresponsable. En contradiction évidente avec le principe depuis peu sacro-saint, de précaution
C'est aussi cela , l'homme ! et aussi sa contrepartie d'angélisme.
Evaluer :   4  2Note :   2
EmailPermalink
Cher Monsieur,

yoyo bobo et vous même êtes en désaccord sur un faux problème qui rejoint celui des partisans et adversaires de la peine de mort.
Anders Behring est-il fou ou non ? Qu'importe : Il doit être mis définitivement hors d'état de nuire.
Un assassin sadique, psychopathe ou récidiviste doit-il se voir appliquer la peine de mort ? Qu'importe : il doit être mis définitivement hors d'état de nuire.
Qui est d'accord pour libérer un fauve au bout d'un certain laps de temps parce qu'il s'est bien conduit en cage ou parce que des "experts" le croient guéri ?
Certains humains sont des fauves, Dont acte.
A partir de là, à vous de choisir entre peine de mort (qui perd une partie de son avantage comparatif) , et prison à vie, incompressible, bien sûr .
La bonne conduite, c'est normal. La mauvaise conduite, c'est le cachot.
La vraie folie c'est la libération d'un fauve !
Ceux qui permettent sa libération sont complices de ses crimes futurs !
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
Avec juste une remarque : ce que vous appelez "fauve" est un fantasme issu de votre esprit. Un carnivore sauvage ne tue QUE pour se nourrir !
Les animaux ne sont ni bons ni méchant, le croire relève de l'anthropomorphisme.
Par contre ils peuvent voir l'homme comme un prédateur naturel et s'en défendre.
Sinon, nourris convenablement, ils sont sans danger sauf s'ils sont malades ou élèvent des petits dans quels cas ils peuvent devenir dangereux si on les provoque.
Evaluer :   2  3Note :   -1
EmailPermalink
Merci Professeur de bien vouloir m'apprendre que je crois les animaux bons ou méchants.
Je pensais naïvement avoir bien posé que je ne situe pas mon propos sur le plan de la responsabilité des prédateurs mais sur celui de la protection du citoyen.
Ensuite, vous apportez l'indispensable précision: "nourris convenablement". Mais bon sang, qui va convenablement nourrir un fauve en cavale ? Il se nourrira tout seul et à la manière que l'on connaît , et ce, sans besoin de provocation.
C'est vrai aussi, tant qu'on y est, que je n'aurais pas dû qualifier de fauves les prédateurs humains, au motif qu'ils marchent sur deux pattes.
Evaluer :   4  1Note :   3
EmailPermalink
Cher Yoyo bobo,

"Comment peut-on croire un instant qu'un tel individu soit sain et intelligent ?"

Hitler était-il fou ? Goering était-il fou ? Milosevic, Mladic, Karadžić étaient-il fous ? Mussolini, Mobutu, Pol Pot, Staline, Saddam Hussein, Pinochet, George W. Bush, etc. étaient-ils tous fous ? Non ! Ils étaient tous parfaitement sains d'esprit et responsables de leurs actes et ils auraient tous dû être jugés comme tels. Certes, ils étaient mégalomanes, extrémistes, prédateurs à grande échelle et tout ce qu'on veut, mais ils savaient très bien ce qu'ils faisaient et quand on sait ce qu'on fait, on n'est pas "fou" au sens où on a besoin de soins psychiatriques.

Breivik est du même acabit et il s'en réclame d'ailleurs; mais comme il fut tout seul, les "dégâts" ont été "limités" par rapport à ceux dûs aux personnages sus-mentionnés.

"il est clair qu'il faille l'isoler de la société, en attendant de pouvoir le guérir"

Parce que vous pensez vraiment pouvoir guérir ce genre d'individu ?

"deux experts-psychiatres mandatés par la justice norvégienne, fin novembre, avaient estimé que Breivik devait être reconnu pénalement irresponsable de son geste !

Je pense que les "fous", ce sont ces psychiatres qui par de telles conclusions mettent en danger les citoyens et qui permettent la récidive après quelques années d'internement seulement.

Je rejoins totalement la conclusion de l'auteur qui dit que : "La médicalisation contemporaine de la responsabilité n’est qu’un avatar de plus de la déresponsabilisation plus générale frappant nos sociétés."

En attendant, il faut les enfermer ad vitam aeternam dans des prisons du type "prisons turques bien dégueu" et pas dans des prisons toutes neuves où ils peuvent avoir des exigences, sont logés, nourris et soignés aux frais de la "Princesse" qu'ils ont d'abord tenté d'assassiner. A ce titre l'utilisation des Droits de l'Homme par les avocats du diable au profit des assassins est d'autant plus intolérable qu'il y a bon nombre de petites gens qui se retrouvent à la rue par manque de moyens alors qu'ils n'ont fait de mal à personne.


Evaluer :   2  2Note :   0
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
En effet, déclarer folle une personne à l'idéologie haineuse n'est rien d'autre que nier l'Allemagne nazie. Une conviction politique, même extrême n'est pas de la folie. D'ailleurs, c'est dans les pays totalitaires que l'on mettait des gens à l'asile pou  Lire la suite
ph11 - 20/04/2012 à 22:52 GMT
Note :  2  0
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX