Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Dans la même rubrique

Après avoir dépensé 43 milliards de dollars d'actions en 6 ans, Boeing se démène pour emprunter 10 milliards de dollars pour financer son 737 MAX Fiasco

IMG Auteur
Publié le 22 janvier 2020
904 mots - Temps de lecture : 2 - 3 minutes
( 1 vote, 5/5 ) , 4 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
4
commenter
Notre Newsletter...
SUIVRE : Avion
Rubrique : Investir

Devenir un maître de l'ingénierie financière au lieu de l'ingénierie aéronautique.

Par Wolf Richter pour WOLF STREET .

La première chose à savoir sur la course effrénée de Boeing pour aligner 10 milliards de dollars ou plus de nouveaux financements via un prêt d'un consortium de banques, en plus de la ligne de crédit de 9,5 milliards de dollars obtenue en octobre de l'année dernière - rendus nécessaires pour financer le cauchemar en termes de cash flow qu'est le fiasco du  737 MAX - est que la société a gaspillé et flambé 43,4 milliards de dollars pour racheter ses propres actions depuis juin 2013.

Boeing est devenu un maître de l'ingénierie financière au lieu de l'ingénierie aéronautique.

Si Boeing s'était concentré sur ses activités - comme la conception d'un nouvel avion -, au lieu de trafiquer un ancien design pour économiser de l'argent et du temps - et s'elle n'avait pas dépensé 43 milliards de dollars en rachats d'actions mais avait investi cet argent dans un nouveau design, ces deux accidents ne se seraient pas produits et il ne serait pas nécessaire de mendier de l'argent maintenant. Le graphique ci-dessous montre les rachats d'actions cumulés en milliards de dollars depuis le premier trimestre 2009. Depuis le second trimestre 2019, la société a (tardivement) interrompu ses rachats d'actions ( données de rachat d'actions d'YCharts ):

24hGold - Après avoir dépensé ...

Comme c'est toujours le cas avec les rachats d'actions, l'idée est d'acheter des actions au plus haut  pour en augmenter le cours en bourse. C'est ce que vous apprenez le premier jour de votre premier cours de Bricolage Financier. Boeing a donc cessé de racheter ses actions au premier trimestre 2009 lorsque ses actions avaient plongé dans la fourchette de 35 $, date à laquelle elles étaient une bonne affaire, puis a recommencé les rachats d'actions. au deuxième trimestre 2013, alors que ses actions étaient déjà passées à 100 $.

La deuxième chose à savoir sur la course folle de Boeing pour emprunter 10 milliards de dollars supplémentaires est qu'elle a déjà une énorme dette et d'autres passifs, et que son passif total (136 milliards de dollars) dépasse son actif total (132 milliards de dollars) d'environ 4 milliards de dollars comme de septembre 2019.  Ceci signifie qu'elle  a des capitaux propres nets négatifs, et que les rachats d'actions ont détruit ses capitaux propres.

Cela signifie également que chaque centime en trésorerie et «équivalents de trésorerie» inscrit au bilan est emprunté. Et cela va empirer. En octobre 2019, Boeing avait déjà obtenu une nouvelle ligne de crédit de 9,5 milliards de dollars, soit environ le double de la taille de sa ligne de crédit existante. Les lignes de crédit servent de réserve de liquidité.

Et maintenant, Boeing s'efforce d'accumuler «10 milliards de dollars ou plus» de nouveaux prêts supplémentaires.

Cette énorme quantité de liquidités est nécessaire pour financer la fuite des liquidités résultant des retombées de deux crashs du 737 MAX,des centaines d'avions étant échoués au sol depuis maintenant plus de onze mois. Par ailleurs, la société est incapable de livrer les quelque 400 avions déjà construits, la construction de nouveaux appareils a été arrêtée,  les fournisseurs ont commencé à procéder à des licenciements, les litiges s'accumulent avec les clients au sujet des avions au sol, il reste à solder les les règlements et les litiges avec les familles des victimes des deux accidents et  les coûts de règlement des problèmes réglementaires mondiaux.

Par ailleurs et de surcroit, l'effondrement des ventes de cet avion, le scandale de la culture interne de Boeing révélé par les e-mails d'entreprise qui commencent à faire surface et  les coûts de ré-écriture du logiciel de l'avion pour rendre l'avion fiable sont posent des problèmes considérables, sans compter les doutes qui commencent à apparaitre que cela puisse etre fait.

Mettre une priorité sur l'ingénierie financière sur l'ingénierie réelle peut coûter très cher.

Le 13 janvier, l'agence de notation Moody's a finalement commencé à bouger, après avoir dormi pendant les 10 premiers mois de tout cela, et a annoncé qu'elle mettrait les notes de la dette de Boeing "en revue pour révision à la baisse", craignant "une reprise plus coûteuse et plus longue pour Boeing à restaurer laconfiance avec ses différents acteurs du marché et une période de risques opérationnels et financiers accrue. »

Et l'agacement des plus gros clients de Boeing commence à devenir inquiétant.

S'exprimant aujourd'hui lors de la conférence sur le financement de l'aviation d'Airline Economics à Dublin, Steven Udvar-Hazy, président exécutif de la société de location d'avions Air Lease, qui a commandé 150 de ces avions maudits, a déclaré, selon Reuters , que son entreprise «avait demandé à Boeing d'obtenir d'enlever le mot MAX. Je pense que ce mot MAX devrait figurer dans les livres d'histoire comme un mauvais nom pour un avion. »

"La marque MAX est endommagée", a-t-il déclaré.

Lors de la même conférence, Aengus Kelly, PDG de la société de location d'avions AerCap, qui a commandé 100 Boeing 737 MAX, a exhorté les propriétaires de ces avions à ne pas paniquer en les louant à bas prix ou à les vendre à bas prix, selon Reuters. :

«Il est essentiel de discipliner et de garder la tête froide, car si les gens paniquent et louent l'avion ou le vendent à des taux réduits pour une période de temps prolongée, il sera plus difficile de récupérer la valeur résiduelle de cet actif.» la valeur résiduelle pourrait être mortelle pour les bailleurs d'aéronefs.



24hGold - Après avoir dépensé ...

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (1 vote)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Le problème peut se résumer ainsi. Boeing a désespérément besoin de remettre cet avion dans les airs. Compte tenu des liens entre Boeing et le gouvernement américain, ils y arriveront probablement avant d'etre à cours de cash.
Si un de leurs avions se crashe, c'est fini pour Boeing. Personne ne remettra jamais les pieds dans un de leurs avions.
Il semblerait qu'il n'y ait pas que le 737 Max..

https://www.usinenouvelle.com/article/la-porte-d-un-boeing-777x-a-cede-lors-d-un-test-au-sol.N881920
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Boeing est encore coté 322 $
Si la crise continue et que leur cash flow reste aussi massivement négatif, le cours pourrait aller à 0.
Le short du siècle ?
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Boeing était une société d'ingénieurs dirigée par des ingénieurs, et connue pour la qualité et la sécurité de ses avions. Ils ont transféré leur siège social de Seattle, où étaient leurs usines, à Chicago, pour d'obscures raisons politiques. Les ingénieurs à la tete de l'entreprise ont laissé la place à des financiers rapaces.

Si ce qui circule est vrai, à savoir que le 737 MAX est un avion mal conçu nécessitant des logiciels pour contrebalancer sa mauvaise aérodynamique, construit à la va vite pour éviter de laisser Airbus prendre de l'avance avec son A 320 NEO, et surtout que le fait de l'avoir présenté comme un avion ayant exactement les memes caractéristiques que son prédécesseur (le 737 800) et donc ne nécessitant pas de couteuses formations de pilotes, bref, si ceci est vrai et que les 350 morts des deux avions crashés l'ont été pour des raisons d'économies de bouts de chandelle, je ne suis pas certain que Boeing survivra de cette affaire.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Le problème peut se résumer ainsi. Boeing a désespérément besoin de remettre cet avion dans les airs. Compte tenu des liens entre Boeing et le gouvernement américain, ils y arriveront probablement avant d'etre à cours de cash. Si un de leurs avions se c  Lire la suite
Hercule - 21/01/2020 à 18:07 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
Une mère de Wuhan s'exprime: "Pas de lits, pas de médicaments, que ...
23 févr.Saphir2
Rien de tout ça dans mon petit écran, un type qui se tire sur la nouille sur le net, c'est nettement plus important selon nos chers médias.
4 fléaux traversent simultanément l'Asie: coronavirus, peste porcin...
21 févr.Saphir
https://www.fawkes-news.com/2020/02/des-scientifiques-ont-bien-cree-des.html
4 fléaux traversent simultanément l'Asie: coronavirus, peste porcin...
21 févr.Saphir
A qui profite le crime. :D
4 fléaux traversent simultanément l'Asie: coronavirus, peste porcin...
21 févr.Saphir
Mais c'est un mal nécessaire lorsque le souhait de certains est l'effondrement de l'économie mondiale, pour balayer la fiat money d'un revers de ma...
4 fléaux traversent simultanément l'Asie: coronavirus, peste porcin...
14 févr.Pouf12
Des sources nombreuses (pas forcément fiables) évoquent pour le coronavirus des séquences de protéines qui n'auraient rien à faire dans son génome....
Le robot fait pour vous !
10 févr.Fortuna
Si ca ne vous flanque pas la trouille... Pas de ca chez moi
4 fléaux traversent simultanément l'Asie: coronavirus, peste porcin...
05 févr.JR7
Si il me semble que certaines théories dites complotistes méritent attention et réflexion, comment admettre qu'un tel type de virus puisse être mis...
4 fléaux traversent simultanément l'Asie: coronavirus, peste porcin...
04 févr.FLYTOX1
Il y avait un temps ou "Made in China" signifiait "de mauvaise qualité" ... Je me demande ce qu'on dira demain du "made in China", et particulièrem...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX