Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Argent : voici venue la demande solaire

IMG Auteur
Publié le 26 avril 2013
2002 mots - Temps de lecture : 5 - 8 minutes
( 13 votes, 4,8/5 ) , 7 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
7
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

 

 

 

 

Il y a quelques mois, le Japon fixait le prix de l’énergie solaire à trois fois celui de l’énergie conventionnelle. Cela signifie que les sociétés Japonaises d’électricité sont désormais payées trois fois plus pour distribuer de l’énergie solaire. Ce premium devrait démultiplier l’usage d’énergie photovoltaïque – qui nécessite l’utilisation de beaucoup d’argent métal.


La demande en argent des panneaux photovoltaïques


Comme vous le savez certainement, beaucoup d’argent est utilisé par la technologie photovoltaïque, qui génère de l’énergie solaire. Un panneau solaire classique nécessite en moyenne deux tiers d’une once d’argent (20 grammes). Pour placer cela en perspective, un téléphone mobile est composé de 200 à 300 milligrammes d’argent (un milligramme pèse presque autant qu’un grain de sable), et un ordinateur portable de 750 milligrammes à 1,25 gramme.


La technologie photovoltaïque est relativement nouvelle, et chaque année, son utilisation continue de se développer rapidement. Depuis 2000, l’argent métal consommé par les fabricants de panneaux solaires a augmenté en moyenne de 50% par an. La demande est passée d’un million d’onces en 2002 à 60 millions d’onces en 2011. L’an dernier, la demande en argent de l’industrie photovoltaïque représentait environ 11% de la demande totale en métal (à l’exclusion de la demande en bijouterie). Selon les statistiques de CPM Group, la demande en argent aurait augmenté de 11,2 millions d’onces, la plus importante hausse enregistrée par les sources majeures (bijouterie et produits électroniques), avant même l’annonce du Japon.








Le plus gros consommateur de panneaux solaires est l’Allemagne, bien que la situation semble actuellement changer. L’an dernier, l’Allemagne comptait pour 27,3% des installations globales de panneaux photovoltaïques, mais en raison de réduction des subventions, sa capacité d’installation de panneaux solaires a chuté de 7,7 à 7,5 gigawatts. D’un point de vue global, ce déclin a été contrebalancé par de développement de l’utilisation de panneaux solaires en Chine, en France, en Italie, en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis.


Dans son 2012 Yearbook, CPM prévoyait un léger déclin de la demande en argent de l’industrie des panneaux solaires en raison de la baisse du nombre d’installations en Europe et d’un excès de production en Chine. Mais grâce à l’initiative du Japon, cette estimation est très certainement pessimiste.


Le Japon offre une nouvelle vie à l’industrie photovoltaïque


Après le désastre de Fukushima, les autorités Japonaises ont voulu réduire la dépendance de leur pays à l’énergie nucléaire. Approximativement 30% de l’énergie consommée par le pays était générée par des centrales nucléaires avant la catastrophe. Aujourd’hui, le pays se tourne vers l’énergie verte, dont le solaire.


Les nouveaux plans tarifaires pourraient fonctionner. Le taux suggéré de 42 yens (0,53 dollar) par kilowatt heure (qui devrait être fixé pour 20 ans) est plus de deux fois plus élevé qu’en Allemagne, avec 0,17 euro, ou 0,246 dollar. Bloomberg estime que cette hausse généreuse entraînera une hausse de 9,6 milliards de dollars des investissements au Japon.


Voici ce qu’une telle quantité de monnaie pourrait apporter à ce secteur : une capacité d’environ 1,3 gigawatt d’énergie solaire a été installée en 2011, mais selon les experts, cette capacité devrait pratiquement doubler pour atteindre 2,3 à 2,5 gigawatts en 2012, et atteindre 3 gigawatts en 2013. Selon SolarBuzz, le Japon pourrait voir sa capacité d’énergie solaire passer à 28 gigawatts d’ici 2020, et 50 gigawatts d’ici 2050.


Cela représente beaucoup de panneaux solaires et – même en cas d’une amélioration de leur efficacité – beaucoup d’argent métal.


Les facteurs de prix


Au cours de ces dernières années, les panneaux solaires sont devenus de moins en moins chers et de plus en plus faciles d’utilisation. En revanche, le fait que chaque panneau solaire contienne beaucoup d’argent métal peut les rendre susceptibles à d’importantes fluctuations de prix. Si le prix de l’argent venait à grimper de manière trop importante, les fabricants de panneaux solaires pourraient bien évidemment rechercher des solutions alternatives, mais ne pourraient pas annuler complètement leur besoin en métal. Et si leur produit devenait trop cher, la demande chuterait. Les sociétés recherchent dès à présent des moyens de réduire les quantités d’argent utilisées dans la fabrication de chaque panneau photovoltaïque, ou de les remplacer par un autre élément.


Il existe pour le moment deux technologies solaires principales sur le marché. La plus traditionnelle est la technologie à ‘couche épaisse’, dont l’argent est le principal composant. L’autre est ce que l’on appelle la ‘couche fine’, une méthode qui remplace l’argent métal par un autre matériau, le tellurure de cadmium. Le développement de panneaux solaires à couche fine a beaucoup accéléré en raison de leur moindre coût, mais l’efficacité de ces derniers est également moindre. La couche épaisse a bien plus de facilité à tirer de l’énergie des rayons solaires, et ce type de panneaux est encore dominant sur le marché. Selon CPM, les panneaux solaires à couche épaisse représentaient 91% des panneaux solaires installés l’an dernier, et les analystes s’attendent à ce que cette dominance se poursuive encore pendant quelques années. En plus de cela, les deux types de panneaux utilisent de l’argent en dehors de leur cellule réflective, ce qui fait que la probabilité que l’argent puisse complètement être éliminé de la fabrication des panneaux solaires est pour le moment extrêmement faible.


Pour les investisseurs, cela signifie que sur le court terme au moins, l’industrie solaire continuera d’utiliser de l’argent et de soutenir la croissance de la demande industrielle.


Mais ce n’est pas tout…


Une nouvelle ère pour l’utilisation d’argent


Pendant longtemps, la demande industrielle en argent a dépendu presque entièrement d’une seule industrie : la photographie. Les films photo composés d’argent ont beaucoup transformé la structure de la demande en argent au début du XXe siècle. A cette époque, une majorité de l’argent disponible avait déjà été utilisé dans la fabrication d’argenterie, de bijoux et de pièces de monnaie. Fut un temps, la demande du secteur photographique représentait 50% de la demande totale en argent.


Mais nous sommes désormais au XXIe siècle, et malgré le déclin substantiel d’utilisation de films photo, le monde moderne a développé de nombreuses autres technologies qui requièrent les propriétés uniques de l’argent. La transformation la plus importante a sans doute été la multiplication des applications industrielles de l’argent – qui sont si nombreuses aujourd’hui que nous pouvons à peine les compter – et qui ne présente pour l’instant aucun signe de ralentissement. La demande en argent devrait donc être stable et demeurer positive. Si une industrie diminue sa demande, une autre sera là pour contrebalancer ce déclin.


Voici quelques technologies qui consomment de l’argent, dont de nombreuses sont encore toutes jeunes :


  • L’éclairage à semi-conducteurs, qui produit de la lumière grâce à des LED ou des OLED plutôt que grâce à des filaments traditionnels. L’éclairage à semi-conducteurs est utilisé dans les systèmes de feux de signalisation et la fabrication de certains phares de voiture.

  • L’identification par radiofréquence utilise une encre d’impression faite de nitrate d’argent. Les puces à identification par radiofréquence sont partout, et il est difficile de trouver un produit qui n’en soit pas équipé – même si ce n’est que dans l’antivol qui y est attaché.

  • Super-condensateurs, super-conducteurs, auto-catalyseurs et nouveaux types de batteries plus efficaces.

  • Certaines applications médicales comme la couverture aseptique de cicatrices chirurgicales ou de blessures, les bandages et tissus antibactériens, les amalgames dentaires et les sels d’argent qui préviennent les infections chez les nouveau-nés. L’argent est également utilisé pour remédier à certains problèmes dermatologiques et soigner certains types de cancer.

  • Les systèmes de purification d’eau, les machines à laver, les systèmes d’air conditionné et de réfrigération… La NASA utilise l’argent pour stériliser les papiers recyclés à bord des navettes spatiales.

  • Emballages de nourriture et conservateurs. Les fabricants de machines à glace commerciales utilisent des tuyaux, des brides et des inserts de raccords en argent pour éviter la formation de bactéries. Les machines à hacher la viande sont également composées d’argent, tout comme les outils de découpe et les crochets de bouchers. L’argent est également utilisé pour conserver la fraîcheur des fruits, légumes et fleurs lors du transport.

  • L’hygiène publique, comme la protection antimicrobienne et les combinés téléphoniques, les sièges de toilettes, les jouets pour enfants, les chaussettes et sous-vêtements, les draps de lit, les serviettes…

  • L’argent est aussi utilisé dans la fabrication de produits de la vie de tous les jours : maquillage, savons antibactériens, ustensiles de cuisine, crèmes et masques.

Bien que la demande totale en argent représentée par ces types d’utilisation soit relativement modeste, selon le Silver Institute, la consommation d’argent de certains secteurs devraient fortement augmenter. Comme vous pouvez le voir sur le graphique ci-dessous, le Silver Institute prévoit une forte hausse de la demande en argent pour l’éclairage à semi-conducteurs, l’identification par radiofréquence et la fabrication de batteries.








Les utilisations primaires de l’argent continuent également de gagner de l’importance. Par exemple, l’industrie automobile ne cesse d’augmenter sa consommation en raison de la hausse du nombre de véhicules manufacturés et d’une utilisation accrue de contacts électriques. A mesure que l’automobile s’améliore, les quantités d’argent consommées augmentent. L’argent est utilisé dans le système d’ajustement des sièges et des rétroviseurs, et les systèmes d’essuie-glace et de navigation.


Le Silver Institute prévoit que l'utilisation industrielle de l'argent passe à 665,9 millions d’onces en 2015 et représente plus de 60% de la demande totale.








Ce que tout cela signifie pour les investisseurs


Puisque la moitié de la demande en argent est liée à l’industrie, l’argent est un métal industriel en plus d’être un métal précieux. Cela signifie qu’il est sujet à plus de forces extérieures que l’or, ce qui rend son prix plus volatile et plus difficile à prédire.


Conclusions:


  1. L’industrie solaire a la capacité de devenir l’une des plus importantes sources de demande en argent, ce qui permettrait d’apporter un fort support à son prix. Cette industrie n’avait aucun impact sur l’argent il y a dix ans, et représente aujourd’hui 10% du total de la demande industrielle.

Et cela ne concerne pas que le Japon. Selon une récent communiqué de presse, 102 pays installeraient désormais des panneaux solaires – contre seulement 18 il y a deux ans. Une forte demande ou une hausse de la demande est actuellement enregistrée en Allemagne, en Italie, au Japon, en France, en Belgique, au Portugal, en Espagne, aux Etats-Unis, en Australie et en Asie, comme en Chine et en Inde.


  1. Il semblerait que le développement de la demande en énergie solaire ne soit pas né de simples forces naturelles, puisqu’il a été initié en grande partie par des subventions gouvernementales qui en supportent l’industrie – et donc le prix de l’argent. En tant qu’investisseur, il est important de reconnaître ces tendances, qu’elles nous plaisent ou pas. Il est particulièrement crucial de garder un œil sur ces subventions, qui pourraient être réduire à néant si les gouvernements venaient à changer leurs priorités. Une telle chose ne se produira pas du jour au lendemain, nous devrions donc avoir le temps d’agir.

  1. En raison de ses uniques propriétés, le nombre d’applications de l’argent continue d’augmenter. Les chercheurs du Silver Institute sont très optimistes quant au futur de la demande industrielle en argent. Ce n’est en rien une surprise : seul le pire type d’économie aurait un impact négatif sur la demande en métal blanc.

  1. Si la demande augmente assez rapidement, elle pourrait avoir un impact non seulement sur son prix mais aussi sur la disponibilité du métal, et ce malgré la hausse de la production minière. Si cela venait à se produire, les premiums grimperaient à mesure que l’offre en argent diminue.

Il est essentiel de noter que l’augmentation du nombre d’applications industrielles de l’argent représente une transformation de long terme pour son marché. Non seulement son utilisation industrielle devrait se poursuivre, mais elle devrait également croître, supportant son prix en plus d’influer sur l’offre et la demande.


Pour les investisseurs, l’un des points à retenir est que sur le long terme, les perspectives d’évolution du prix de l’argent sont extrêmement haussières. Bien que son prix puisse être influencé par la hausse de la demande industrielle, il est vulnérable aux corrections et contractions économiques sur le court terme.


Investissez en conséquence.

 

 



<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,8 (13 votes)
>> Article suivant
Jeff Clark est l'editeur de Big Gold,où il s'interesse plus particulièrement au secteur minier
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Les panneaux solaires n’ont pas fini d’alourdir la facture...
La facture électrique pourrait grimper de 30 euros en moyenne. Le gouverement wallon pourrait l’éviter.

Ecolos , bravo !
Idéalistes dangereux !
et coûteux pour le pauvre peuple.
La demande d'argent est essentiellement industrielle.

En récession, la demande industrielle, n'a aucune raison de se maintenir au niveau des années de croissance.
Evaluer :   1  2Note :   -1
EmailPermalink
C'est exact!Cependant,sachant,qu'environ 2/3 de l'argent métal est produit à partir de minerai ne contenant pas exclusivement de l'argent,la récession touchera indirectement la production d'argent.

Une importante question se posera:la chute de la production d'argent sera-t'elle,de ce fait, plus importante que la chute de la demande industrielle,ou non?Parrallèlement, on peut penser que la demande d'argent d'investissement,surtout si l'or devient hors de prix pour les moins riches,va croître.Dans quelle proportion?Personne ne peut le dire...
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
On s'en tape, ce qu'il faut c'est que la demande reste supérieure à l'extraction. De sorte que la balance n'est équilibrée qu'en tapant dans le stock. Jusqu'au moment où le stock est nul. Et alors le prix échappe à toutes les manipulations, qu'elles soient banquaire, réglementaire, médiatique, pénale ...
L'apocalypse : la fin des mensonges, la révélation.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
De tout manière, plus il y a de demande industrielle, plus il y a de gaspillage. Qui dit gaspillage dit raréfaction de la ressource et donc, tôt ou tard, augmentation de la valeur.

D'ailleurs, on nous dit souvent que l'argent va être épuisé. Quelque chose que je n'est pas encore compris c'est pourquoi il peut être épuisé à court terme s'il n'est souvent qu'un sous-produit de mines de métaux courants?
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Idéalistes dangereux ! Lire la suite
clair et net - 22/06/2013 à 13:27 GMT
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX