Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Arnaud Montebourg le patriote

IMG Auteur
Jean de Selzac
Publié le 12 mars 2013
708 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 11 votes, 4,3/5 ) , 16 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
16
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

 

 

 

 

Sur la question des véhicules diesel, Arnaud Montebourg, ministre du redressement productif, se distingue une nouvelle fois par son patriotisme économique. Si certains ministres à l’instar de Delphine Batho, ministre de l’environnement, ou Cécile Duflot, ministre du logement, veulent une convergence fiscale entre le diesel et l’essence sans plomb, Montebourg, tout comme Pierre Moscovici, ministre des finances, refuse cette solution : il préfère un mécanisme de prime. Mais attention, pas n’importe lequel.


Arnaud Montebourg fait le distinguo entre la prime nocive et la prime utile à l’économie nationale. Ainsi, la prime à la casse tombe sous le couperet montebourgeois : « nous sommes opposés aux primes à la casse car ça a été une drogue qui a précipité nos constructeurs dans la difficulté. Ça fait trop de dégâts. » C’est vrai : ce type de prime a bloqué le processus de « destruction-créatrice » au sein de l’industrie automobile française en créant un marché artificiel fondé sur l’intervention et l’aide de l’État. Au lieu de laisser les constructeurs français affronter la crise en se restructurant, en réorientant leur stratégie, en innovant, voire même en disparaissant pour laisser la place à d’autres plus performants, l’argent public a mis sous perfusion toute une industrie qui aujourd’hui n’est plus compétitive – le marché s’effondre, comme le confirme les chiffres de février – et fonctionne à 60% au diesel ce qui est une exception française.


Mais la vérité est qu’Arnaud Montebourg, en critiquant la prime à la casse, ne pense pas à la notion économique de « destruction-créatrice », loin de là. Dans l’esprit du ministre du redressement productif si cette prime a fait du dégât, c’est parce qu’elle a permis aux clients de faire jouer la concurrence, de comparer différents type de voitures, de choisir entre des véhicules français et des véhicules étrangers. Il fustige donc une « une prime à la casse qui remplit les carnets de commandes des fabricants étrangers. » C’est une critique sans détour du marché de celibre-choix exercé par les clients.


La ligne directrice d’Arnaud Montebourg est le patriotisme économique. S’il y a une prime qui doit permettre de remplacer les véhicules diesel par des voitures sans plomb, elle doit être patriotique. Il explique : « Notre souhait est de trouver une formule qui permette non pas d'attaquer le diesel, parce qu'attaquer le diesel, c'est attaquer notre industrie, c'est attaquer nos emplois, c'est attaquer le 'Made in France'. » Il n’en dit pas plus sur le mécanisme pour pourrait obliger les français à acheter seulement des véhicules « Made in France », mais il se place, par ses dires, dans la droite ligne des « primes à la casse » : contrôle, limitation, protection sont les trois piliers de la « pensée » économique d’Arnaud Montebourg.


Le patriotisme économique – et donc le protectionnisme – est un outil politique démagogique et séduisant qu’Arnaud Montebourg utilise à chaque déplacement dans les usines de Peugeot ou de Goodyear, mais il ne mène à rien. Pire, comme le rappelle l’économiste Frédéric Bastiat, « le régime protecteur est une source de maux, d’incertitude et de dangers », précisant qu’ « il nourrit les animosités nationales, retarde l’union des peuples, multiplie les chances de guerre, fait inscrire dans nos codes, au rang des délits et des crimes, des actions innocentes en elles-mêmes. » Ainsi les déclarations de Montebourg ne peuvent qu’engendrer une tension économique avec les constructeurs étrangers qui se sentiraient lésés et pointer du doigt les clients français qui iraient acheter une voiture allemande ou japonaise.


Il y a pourtant une mesure pacifique et respectueuse de la liberté du consommateur à laquelle aucun ministre n’a fait allusion. Elle permettrait d’augmenter naturellement les ventes de voitures roulant au sans plomb et de diminuer le nombre de véhicules diesel. Il s’agirait tout simplement de baisser la taxe sur l’essence sans plomb pour la mettre au prix du diesel, voire en-dessous. Le consommateur saurait naturellement où est son intérêt et quel type de voiture acheter : une telle mesure ne coûterait pas un centime aux contribuables qui pourraient même leur faire faire des économies. Mais une économie pour le contribuable signifie une recette en moins pour l’État, et ça, non seulement ce n’est pas à l’ordre du jour, mais est-ce bien patriotique ?

 

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : France | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : France | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,3 (11 votes)
>> Article suivant
Esprit libertarien, entrepreneur, grand voyageur parcourant des continents aussi divers que l’Afrique et l’Amérique, Jean de Selzac met sa plume au service de la liberté économique et de l’esprit d’entreprise. Il a souvent écrit dans les différentes publications de Contribuables Associés.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Je suis d'accord, mais nous sommes capables de construire des voitures aussi bonnes que les allemandes. Le problème n'est donc pas celui du savoir faire, mais celui d'attaquer les allemands sur ce marché haut de gamme, ils y sont installés depuis un siècle. Siècle durant lequel ils ont acquis la confiance des consommateurs.
Citroen a essayé de monter en gamme, et pourtant on connaît leur difficultés actuelles.

Honnêtement qui choisirait une Citroen à la place d'une Mercedes pour le même tarif, même segment et un niveau de finition égal ?
Evaluer :   5  1Note :   4
EmailPermalink
Dans les années 60 BMW et Citroën étaient exactement dans la même situation:
Du haut de gamme (DS et Baroques V8) et du très bas de gamme (2cv-Ami et Isetta-700Ls) avec un grand vide béant entre les deux.
Citroën a choisi d'absorber Panhard pour le tuer et a mis 30 ans à compléter sa gamme, sans pouvoir maintenir l'image et les volumes en haut.
BMW a taillé dans le vif, a inventé la Mittelklasse 1800 où il s'est retrouvé seul au monde avec Alfa Romeo, et a entamé un lente remontée en gamme en accompagnant l'amélioration du pouvoir d'achat de ses clients fidèles.

La différence tient en 2 points:
Les français ne sont plus du tout avantgardistes comme dans les années 50-60. L'innovation est mal vue, la "prouesse d'ingénieur" les laisse indifférents ou les repousse.
BMW a bénéficié a plein du code-de-la-route allemand, du défi qu'il impose aux concepteurs et de l'image que ça génère jusqu'au bout du monde.

Clients différents, gouvernements (ou contexte socio-juridique) différents, les deux constructeurs en pouvaient pas évoluer de la même manière !
Les deux constructeurs ne sont ni totalement coupables de leurs insuccès, ni toutalement responsables de leurs réussites.
Evaluer :   7  2Note :   5
EmailPermalink
"BMW a bénéficié a plein du code-de-la-route allemand, du défi qu'il impose aux concepteurs et de l'image que ça génère jusqu'au bout du monde."
J'avoue ne pas saisir les bénéfices du code de la route allemand... S'agit il des autoroutes illimitées ? Si c'est cela alors je comprends mieux.

Je m'en remet à vous car je connais mal cette période des années 50/60 dans l'histoire de l'auto.
Vous avez l'air d'aimer les belles auto, je suis aussi amateur, mais je "maîtrise" mieux le sujet à partir des années 90 :)

Je pense que les belles années de l'automobile sont derrières nous, les normes écologiques européennes brident les moteurs et les constructeurs, les allemands n'y échappent pas: BMW "downsize" ses nouveaux moteurs, sortie d'un moteur 3 cylindres, ils parlent même d'une citadine traction ! Sans parler de la pression qu'on a au volant, c'est presque plus un plaisir de rouler, coût des autoroutes et du carburant, permis à point, amendes etc...










Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Je pensais d'abord, bien sûr, aux routes libres et gratuites.
Qui profitent aux constructeurs en tant que défi, en tant qu'image mais en chiffre d'affaire aussi car chacun achète un tout petit peu plus gros que ses moyens et l'usage forcené dégligue rapidement les moteurs (réparation, renouvellement etc)
Qui profitent à l'Etat (taxes sur l'essence et consommation gargantuesque à fond).
Qui profitent à l'après-vente (casses moteurs et entretien sérieux)

Les constructeurs downsizent... en bas de gamme seulement. A l'autre extrêmité ils continuent de faire des 8 et 12 cylindres multiturbos. C'est ça qui se vend en Russie, en Chine, aux USA en Afrique du Sud etc... Les USA sont devenus le premier marché de Mercedes devant l'Allemagne, ce n'est pas avec des 4-cylindres diesel !!

Le plus important c'est l'image sociale.
Quand l'ancien président de BMW disait en conférence de presse "En dessous de 180Kmh, je suis distrait, je m'endors, je suis dangereux", tout le monde applaudissait intérieurement.
Quand on dit
"J'ai fait Munich-Hambourg ce matin et retour en fin de journée" les autres pensent "C'est beau la technique! il y peu encore ça aurait été fatiguant"
Celui qui dit
"J'ai dû faire Paris-Bordeaux le matin et retour le soir même" les autres pensent: "Mon pauvre, quelle corvée, j'espère au moins que tu ne t'es pas fait prendre !"

Comment voulez-vous dans ce contexte vendre des autos de plus de 200ch, les seules qui font de la marge?
Citroën n'est pas responsable de tous ses malheurs !


PS: pour Paris-Bordeaux, c'est pas possible ! Si on roule comme les Schtroumpf bleus nous l'imposent on n'a pas le temps de le faire dans la journée, à moins peut-être de faire demi-tour aux Quinconces sans s'arrêter !!
Evaluer :   4  1Note :   3
EmailPermalink
Si vous demandez à un Allemand s'il est dangereux de rouler vite, il vous répondra que le problème c'est les touristes étrangers, notamment les migrations de hollandais qui n'ont pas l'habitude d'être doublés à grande vitesse et qui ne regardent pas dans leur rétroviseur quand ils déboitent pour doubler.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Je trouve les Allemands très raisonnables avec les autoroutes. Ils sont bien conscients que c'est un espace de danger. On ne monte pas sur l'autoroute un jour de fatigue, ni avec un pare-brise sale, ni avec un chargement libre dans le coffre, ni avec des pneus dégonflés etc etc
Ils savent que TOUT est dangereux et en général, les gens sans tendance suicidaire préfèrent céder le passage trop que pas assez.

En comparaison, le Français choisit de monter sur l'autoroute pour avoir la paix! Pour avoir un tronçon de demi-repos tout en assurant une bonne moyenne (peu importent le brouillard et la neige). Et il y a bien DROIT, puisqu'il a payé pour ça !!
Celui qui roupille au régulateur à 129, se permet de déboîter sans aucun égard, puisqu'il est jaloux de tous ceux qui pourraient éventuellement arriver derrière lui et qui, contrairement à lui qui n'en a pas le cran, se sont affranchis de cet abus de pouvoir.
C'est du niveau bac à sable et maternelle. Sauf que dans le bac à sable il n'y a rien de dangereux...

Certains autres ont résolu le problème du déboîtage, puisqu'ils ne roulent simplement plus jamais à droite. Ils font encore mieux les justiciers, en bonne graine de dictateurs ils emmerdent les hommes libres, jusqu'à les obliger à les contourner du côté défendu et de se féliciter comme des bons Pharisiens de ne pas faire partie des mauvais conducteurs.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Tout ça c'est bien vrai !
L'Etat français a ses responsabilités sur la santé de nos constructeurs.
D'autre pays comme l'Italie taxe très fortement les cylindrées supérieures à 2L (le pays des Ferrari et Lamborgini), seulement ici on sait que cela ne gêne pas les intéressés....
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
La pire des taxes n'est pas la vignette ou le CO².
C'est la TVA non-récupérable, ni sur l'achat, ni sur l'usage. Combinée avec la TVTS et l'amortissement plafonné au prix d'une citadine.

Le coeur solide du marché du neuf est les voitures d'entreprise. Et c'est une clientèle plus "nationale" que celle des particuliers.

Les particuliers allemands ne sont pas bien plus riches que leurs cousins français. Ils achètent massivement les "Jahreswagen", les autos de moins d'un an, véhicules de collaborateurs, de fonction, de démonstration, retours de location etc. BIEN plus nombreux qu'en France.

Avec le même budget, le particulier français est obligé d'acheter de l'entrée de gamme neuve, quand l'Allemand trouve un choix colossal en haut-de gamme de 6-12 mois.

Allez... une petite berline de 400ch à 75000€, avec 25.000€ d'options et 25.000€ encore de tuning, à passer en compta d'entreprise française... on fait le calcul du coût annuel ?

Sans compter le contrôle fiscal que son immatriculation déclenche ??
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Il me semble que les Italiens n'ont plus la TVA à 38% sur les plus de 2 litres.

Ce qu'ils ont depuis Monti, c'est la gendarmerie fiscale qui arrête les grosse voitures, procède à un contrôle d'identité et téléphone pour connaître le revenu déclaré et le comparer au jugé avec la classe de la voiture conduite...
C'est ravageur !

D'ailleurs, allez-voir les sites de petites annonces, les grosses voitures y sont bradées COMME JAMAIS.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
N'oubliez pas la politique délibérément populiste des gouvernements d'après guerre.

Renault méprisait le bas de gamme et on a forcé l'entreprise, après sa confiscation, à produire la 4 chevaux qu'elle ne voulait pas.

J'ai personnellement rencontré l'énarque imbécile qui a inventé la taxe sur les produits de luxe et la TVA à 33% sur certains véhicules. Un vieux monsieur imbus de sa personne, a qui j'ai démontré qu'il était responsable du desastre de l'automobile française.

J'ai vu dans ses yeux qu'il me prenait pour un imbécile. Il mourra sans rien avoir compris.

Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
"Passer pour un idiot auprès d'un imbécile est un plaisir de délicat".

Baudelaire
Evaluer :   6  0Note :   6
EmailPermalink
Renault ne fuyait pas le bas de gamme par snobisme !
Mais parcequ'il était un capitaine d'industrie qui connaissait son rayon et qui savait très bien qu'en automobile il n'y a jamais eu de marge sur les petits modèles !!
Evaluer :   4  1Note :   3
EmailPermalink
Bonjour,

Je pense que vous vous êtes mépris sur le sens de ma remarque. J'aurais du écrire : Renault n'était pas intéressé par le bas de gamme, qui correspondait à ma pensée, plutôt que Renault méprisait le bas de gamme.

Renault est un autre grand entrepreneur que la république aura détruit.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Ce genre de crime et d'omerta s'ancre au fond des peuples et y fermente comme un secret de famille.
De là naissent aussi les dénigrements et les manques d'assurance/confiance en soi.

Comme un enfant a besoin de vérité pour se construire, conscient de son identité, de son histoire, de sa généalogie, les peuples aussi, composés des mêmes humains ont les mêmes besoins de vérité.

"La Vérité vous rendra libres"
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
"N'oubliez pas la politique délibérément populiste des gouvernements d'après guerre."

Quand les ministres roulaient en Citroën 15cv en tôle emboutie, qui (à part Maurice Thorez) pouvait se permettre d'acheter une Delahaye, Talbot, Salmson, Hotchkiss etc en tôle formée à la main ??
Ca c'est pour l"image.


Pour l'industrie...
Rappelons-nous que Simca a délibérément arrêté la série des Vedette V8 qui se vendaient bien et qui étaient rentables, pour.... dégager de la place dans l'usine pour la future Simca1000 4cv !! Impensable. Pitoyable.
On tient le marché, on l'abandonne, on désinvestit, on ne grossit pas, on n'embauche pas, pour à la place aller faire du volume sur un créneau sans marge, avec un produit désuet dès sa sortie!

Sans oublier de Gaulle qui a tué Facel en lui interdisant d'importer des moteurs américains, alors que la plupart des voitures produites autour de ces moteurs, repartaient se faire vendre aux USA !!
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Le prix HT du gazole est supérieur au prix HT de l'essence.
Surtout en France où la consommation est totalement décalée des réalités chimiques du raffinage et où l'on doit donc importer au prix fort du gazole déjà raffiné et exporter à vil prix de l'essence dont nous n'avons pas fait usage.

A prix TTC égal il y a plus de taxes sur l'essence que sur le gazole.

Ce qui signifie que BAISSER les taxes sur l'essence de sorte que l'on consomme un volume d'essence à la place d'un litre de gazole, AUGMENTE les rentrées fiscales.

Messieurs les députés et ministres, collez-vous ça dans le crâne, à coups de masse s'il le faut !
Baisser la taxe unitaire augmente les recettes totales.



PS: au passage, si les constructeurs font de bons moteurs essence car ils sont soutenus en ça par leur marché intérieur, ils seront plus forts à l'exportation car seuls les voitures à essence peuvent intéresser la grande exportation.
Evaluer :   6  3Note :   3
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Ce genre de crime et d'omerta s'ancre au fond des peuples et y fermente comme un secret de famille. De là naissent aussi les dénigrements et les manques d'assurance/confiance en soi. Comme un enfant a besoin de vérité pour se construire, conscient de so  Lire la suite
Rüss65 - 16/03/2013 à 17:35 GMT
Note :  2  0
Top articles
Derniers Commentaires
Pétrole : alerte rouge pour la France et nos approvisionnements
16 sept.Josey Wales2
Avant on n'avait deja pas de petrole mais on avait des idees. Maintenant qu'on a plus d'idees...
Clownerie ministérielle : Bruno Le Maire veut une blockchain publique
14 sept.Fortuna
This country is fucked up
La BCE en mode Père Noël avec 1000 euros pour à Noël !!
10 sept.ramin974
Bonjour, Tout ça me rappelle les parties de monopoly que je faisais quand j'étais petit. Normalement quand un joueur n'a plus de sous, il ...
Martin Armstrong : de nouvelles découvertes compromettent le dogme ...
10 sept.Alain J.
Bonjour Venez habiter entre 1800 et 2200 m d'altitude Mr Flamel. L'expérience en science vaut mieux que toute théorie avec des idées préconçues...
France : une couverture (et une fraude) sociale légendaire ?
10 sept.Red Pill1
Mais, mais, mais, je pensais que nous avions le meilleur systeme de secu du monde, que le monde entier nous l'enviait, et que nos enarques, la fine...
France : une couverture (et une fraude) sociale légendaire ?
10 sept.Go4Gold
Il y a trois sortes de comptables : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas compter
L’avenir inquiétant des banques… et de vos frais !!
07 sept.jymesnil2
Bon la blague qui consiste à prétendre que les banquiers prêtent l'épargne des clients est une blague....les depots sont ridiculement insuffisants ...
Grâce au glyphosate, la SNCF va nous coûter encore plus cher !
06 sept.Fortuna
En France on n'a pas de petrole, on n'a pas de bonnes idees mais au moins on n'aura plus de desherbants
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX