Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Aujourd’hui comme il y a cent ans, le prix de l’argent est difficile à prédire

IMG Auteur
Extrait des Archives : publié le 28 août 2012
540 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 7 votes, 5/5 ) , 4 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
4
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Histoire de l'or

 

 

 

 

Je suis tombé sur une note intitulée ‘Messrs. Mocatta and Goldschmid’s Circular on the Movements of Gold and Silver during 1913’, une annexe du rapport annuel de 1913 de l’atelier royal Britannique de frappe monétaire.

Les investisseurs sur l’argent seront certainement intéressés par lire cette circulaire vieille de cent ans, dans la mesure où messieurs Mocatta et Goldschmid ont consacré trois des quatre pages que comporte le rapport au marché de l’argent.

Le mois de janvier 1913 a enregistré  un record du prix de l’argent avec 29 et 3/8 pennies, après quoi le prix chutait jusqu’à atteindre 26 et 1/16 pennies au mois de mars, ‘le marché ayant été affaibli par les négociations concernant une demande de prêt faite par la Chine, la guerre des Balkans, et pour de multiples autres raisons’. Le marché récupéra cependant au mois d’avril, après qu’un prêt fut finalement accordé à la Chine. Un siècle plus tard, c’est au tour de la Chine et de son excès de réserves de devises étrangères d’accorder des prêts.

Les prix sont demeurés stables au cours du mois de mai, ‘mais les importants stocks d’argent à Londres, s’élevant à 4.200.000 livres, ont découragé les acheteurs’. A l’époque, comme aujourd’hui, l’Inde et ses moussons prometteuses représentaient des facteurs importants sur les marchés des métaux précieux. En revanche, ‘bien que les perspectives de très bonnes récoltes représentaient alors un facteur favorable, le gouvernement Indien semblait hésitant quant à se lancer dans l’achat de métal’.

‘S’il est une chose qui n’a pas changé au cours de ces cent dernières années, ce sont les transactions des banques centrales’, Mocatta et Goldschmid notant que les achats de métal de l’Inde sont ‘longtemps restés inconnus des marchés’. Ce n’est qu’après que les 4.200.000 livres d’argent ayant été accumulées à Londres aient été réduites par trois livraisons de 1.000.000 livres en l’espace de trois semaines que les marchés réalisèrent l’ampleur des achats de l’Inde.

‘En novembre, des rumeurs concernant des troubles financiers à Bombay auraient fait naître un sentiment de malaise quant à la position financière des spéculateurs haussiers sur le marché de l’argent’. Le prix de l’argent est ensuite regrimpé suite à la mise en place d’un syndicat financier visant à ‘soumettre les contrats à termes à une livraison immédiate’.

Je suis certain que les investisseurs d’aujourd’hui se feraient une joie de voir les haussiers et syndicats forcer les baissiers à couvrir leurs positions. Le circulaire indique en effet que les comptes baissiers, ayant représenté une menace pour les marchés pendant de nombreuses années, se sont ensuite vus être transférés entre des mains bien plus solides’…

Mocatta et Goldchmid continuent leur note  en abordant les problèmes de production au Mexique et l’apparition d’un phénomène de déport sur le marché de l’argent au cours du mois de septembre.

Ils achèvent leur étude par un conseil semblant traverser les âges : ‘il est toujours difficile, sinon dangereux, de faire part de son opinion quant à l’avenir du prix de l’argent, et compte tenu des plus récents évènements, il en demeurera ainsi ces quelques prochaines années’.

Ce qu’ils ne savaient pas, c’est que sept mois plus tard, le 28 juillet 1914, le monde plongerait dans une guerre qui assomera les marchés financiers.

Lisez cette note ici (pdf 310kb).

 

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Chine | Mexique | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Chine | Mexique | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (7 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Quand Théodore BUTLER s'impatientait de la longue, très longue manipulation du marché de l'argent, c'était il y a 2 ans et demi et il s'indignait avec ces mots "Assez c'est assez". La réponse de Mr le Marché, c'est que depuis, les cours ont été divisé par deux ! Le marché de l'argent est le marché le plus manipulé au monde.

http://www.silverseek.com/commentary/enough-enough

Cet article qui fera date, a disparu de 24h gold. J'ai pu le retrouver sur un autre site. Je soupçonne son auteur de l'avoir passé à la trappe, car effectivement, il ne doit pas être trop fier de sa prose de ce jour là.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Et un an après, la question que je posais reste entière. Pourvu que cela ne dure pas davantage.
A votre santé :D

http://youtu.be/vHKn6wRTsbo
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Voilà une information bien précieuse. Mais comment alors croire Goldbroker sur ses perspectives grandioses sur l'or, lorsque l'on sait les cours manipulables à l'infini ?
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Quand Théodore BUTLER s'impatientait de la longue, très longue manipulation du marché de l'argent, c'était il y a 2 ans et demi et il s'indignait avec ces mots "Assez c'est assez". La réponse de Mr le Marché, c'est que depuis, les cours ont été divisé pa  Lire la suite
samideano - 29/08/2014 à 06:16 GMT
Note :  1  0
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX