Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Dans la même rubrique

Automatisation : une porte ouverte à la guerre des classes et au génocide ?

IMG Auteur
ShtfPlan
Publié le 09 mars 2017
845 mots - Temps de lecture : 2 - 3 minutes
( 6 votes, 4,3/5 ) , 2 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
2
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editorial du Jour

automation-robot

Le porte-parole de l’établissement mieux connu sous le nom de The Guardian a récemment publié un article qui nous en apprend beaucoup sur ce que veulent les élites. Plus spécifiquement, elles cherchent à nous contrôler au travers de l’automatisation. L’article discute la récente proposition de Bill Gates de taxer les robots afin de mitiger leurs effets sur l’inégalité des revenus.

Ce que cet article a de particulièrement intéressant, c’est l’avenir cauchemardesque qu’il nous prédit. Si l’automatisation venait à éliminer tous les emplois, et avec eux le pouvoir politique et le capital de l’homme du peuple, comment réagiraient les élites ? En se séparant du reste de la société, dans des communautés privées et fortifiées, et en nous exterminant à chaque fois que nous nous mettrions en colère.

Si ce scénario ne vous semble pas suffisamment austère, imaginez que l’automatisation de masse nous mène non seulement à l’appauvrissement des travailleurs, mais aussi à leur annihilation. Dans son livre Four Futures, Peter Frase spécule que les foules économiquement superflues de l’autre côté des barricades ne seront tolérées qu’un temps. Il se peut après tout qu’elles deviennent agitées – et il faut dire qu’elles représenteraient beaucoup de fourches potentielles. « Que se passera-t-il quand les masses seront devenues dangereuses et ne seront plus une classe de travailleurs, et n’auront donc plus aucune valeur aux yeux de ceux qui les dirigent ?, se demande Frase. Quelqu’un proposera éventuellement de les éliminer. » Il baptise cet avenir d’un nom effroyablement approprié : l’exterminisme, un monde qui se définit par « un génocide des pauvres par les riches ».

Pour moi, il ne fait aucun doute que c’est là ce que souhaitent les élites (et par élites, je ne veux pas dire les 1%, mais les 0,00001%), ou du moins quelque chose qu’elles perçoivent comme malheureux mais inévitable. La véritable propagande de cet article réside dans la solution proposée pour répondre au problème :

Quand j’ai demandé à l’éminent penseur gauchiste, Matt Bruening, ce qu’il en pensait, il m’a répondu que quoi que nous fassions, nous ne devrions pas tenter de décourager l’automatisation. « Le problème n’est pas la production et la mise au travail des robots – ils sont une bonne chose pour la productivité. Le problème, c’est que ces robots appartiennent aux riches, ce qui signifie que les revenus qui affluent vers les robots terminent entre les mains d’un petit nombre de riches. »

En d’autres termes, la disparition des emplois en faveur des robots est une bonne chose, tant que la prospérité qu’ils produisent est largement redistribuée. Un rapport d’Oxfam publié en début d’année nous a révélé que les huit hommes les plus riches du monde possèdent autant de capital que la moitié de la race humaine. Imaginez ce qu’il en serait si l’automatisation s’accélérait. Il viendra un moment où une poignée de milliardaires contrôlera près de 100% du capital de la société. Et à ce moment-là, l’idée que le capital devrait appartenir aux masses plutôt qu’être monopolisé par une poignée d’individus ne semblera peut-être plus aussi radicale, et nous pourrons nous affairer à la redistribution dont nous avons tant besoin – avant que le capitalisme des robots ne nous tue tous.

Percevez-vous l’objectif de cette propagande ?

Ils cherchent à nous faire croire que nous n’avons que deux options possibles. Soit nous acceptons un niveau exceptionnel d’inégalité des revenus et une guerre des classes, soit nous acceptons le socialisme et la redistribution du capital par la force.

En d’autres termes, cet article nous offre deux solutions à un problème, qui bénéficient toutes deux aux élites de l’établissement. Sans oublier le fait que le problème auquel elles cherchent à répondre n’existe pas.

La vérité, c’est que l’inégalité des revenus n’est pas liée à l’automatisation. Tout au long de l’histoire humaine, tous les dispositifs qui ont permis d’alléger le travail de l’homme du peuple nous ont bénéficié au travers de baisses des prix et de réductions du temps de travail nécessaire à la production d’un niveau de vie confortable. L’inégalité des revenus existe parce que le gouvernement crée des conditions règlementaires qui ne bénéficient qu’à une poignée d’élites. Elle naît de l’inflation de la devise, et de la distribution initiale de la nouvelle monnaie aux riches afin qu’ils la dépensent avant qu’elle ne perde de sa valeur.

Si l’automatisation doit un jour nous mener à l’extermination des pauvres par les riches, elle le fera parce que le gouvernement aura créé des conditions économiques qui auront accumulé toujours plus d’argent entre les mains des riches. Elle le fera parce que les politiques employées par le gouvernement n’auront pas permis à l’homme du peuple d’acheter ses propres robots et d’entrer en compétition avec les riches.

L’automatisation est une chose effrayante. Nous sommes nombreux à ne pas savoir comment nous pourrons nous y adapter. Mais ne laissez pas l’établissement vous convaincre que le seul moyen d’y survivre sera la redistribution des richesses et la tyrannie. La véritable solution, c’est la liberté et la dérèglementation. Faisons confiance au marché libre. Sans lui, nous n’aurions même pas de bon niveau de vie à perdre.

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,3 (6 votes)
>> Article suivant
Mac Slavo est l'éditeur du site Shtfplan.com. Il réflechit sur les conséquences de la crise à venir et propose à ses lecteurs des solutions pour s'y préparer
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Bonjour,
Le Temps d'Y Croire, association d'éducation populaire, vient de produire cette video de vulgarisation sur la robotisation de la société avec une approche sur le transhumanisme.
Elle semble aller dans le questionnement de cet article :
"Qu'adviendra-t-il de l'humain, moins performant, moins intelligent que la machine, lorsque jamais dans l'histoire nous avons su redistribuer les richesses et partager l'emploi? Laisserons-nous l'homme profiter de son oisiveté afin de devenir libre?

Peut-être la partagerez-vous.

https://youtu.be/ChhszFsdcTY
A mon avis, nous n'aurons pas à nous adapter, ça pétera avant et "Jekyll Island" sombrera corps et biens.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Bonjour, Le Temps d'Y Croire, association d'éducation populaire, vient de produire cette video de vulgarisation sur la robotisation de la société avec une approche sur le transhumanisme. Elle semble aller dans le questionnement de cet article : "Qu'advie  Lire la suite
Le Temps d'Y Croire - 09/03/2017 à 08:30 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
Le pari perdant des fin-du-mondistes, des survivalistes ou des coll...
13 déc.Léopold II
Le jugement de Mark Twain me paraît quelque peu excessif. Le mot progrès vient du latin progressus, participe passé du verbe progredi qui signifie ...
Le pari perdant des fin-du-mondistes, des survivalistes ou des coll...
13 déc.Louis L.1
Les gens intelligents s'adaptent à la nature, les imbéciles cherchent à adapter la nature, c'est pourquoi ce que l'on appelle "progrès"
Démondialisation. Comment Trump vient de tuer l’OMC !
12 déc.Saphir0
La mondialisation c'est avant tout le dollar comme monnaie de réserve et son extraterritorialité, je n'ai ni vu ni entendu Trump tenter d'y changer...
Pourquoi la théorie du réchauffement climatique doit nous faire rir...
20 nov.Louis L.1
Saoulez vous et fumez sans la moindre retenue car il est formellement prouvé que cela est sans incidence sur le taux de mortalité qui demeure obsti...
L'illusion de la gratuité
19 nov.zelectron
Même Hollande s'était fendu d'un : c'est gratuit, c'est l'état qui paye.
Propriété menacée. La société de l’usage, c’est la société du serva...
19 nov.zelectron0
L'ignominie de cette proposition montre à quel point le communisme a laissé des traces quasi- indélébiles pour les débiles de la société.
Or, pourquoi ça baisse, pourquoi ça va monter ensuite !
14 nov.Alain J.
et pourquoi çà monte et çà baisse ensuite Il y a 10 ans l'article ci dessus aurait pu s'écrire ... mais autrement. Je suis les articles sur l'o...
Comment on a étranglé la Grèce. Mediapart
15 nov.Patrick W2
La video doit être absolument regardée. Je l'ai vue, et j'ai envie d'acheter le livre de Varouflakis " Conversations entre Adultes" et de voir...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX