Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Aux armes, citoyens… 2ème partie

IMG Auteur
 
Publié le 26 décembre 2012
1086 mots - Temps de lecture : 2 - 4 minutes
( 9 votes, 4/5 ) , 7 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
7
commenter
Notre Newsletter...
SUIVRE : France
Rubrique : Or, Argent et Monnaie

 

 

 

 

Dans un premier article, nous avons montré que les tueries du genre de Sandy Hook ne se limitent malheureusement pas aux États-Unis où le port d’arme est autorisé. En fait, dans de nombreux autres pays beaucoup plus strict en la matière, des atrocités du même genre ont eu lieu. 

Depuis la tuerie en 1999 du lycée Columbine à Littleton, Colorado, une cinquantaine de personnes ont commis des actes similaires, soit, aussi froid que puisse paraître ce genre de calcul, une moyenne d’un peu moins de quatre par ans.

Il semble raisonnable de penser qu’un contrôle plus ou moins grand des armes à feu ne peut guère espérer avoir le moindre effet à une si petite échelle.

Quelle que soit la législation en vigueur, il sera toujours possible à quelques personnes de se procurer des armes et de faire le mal. Cela est d’autant plus vrai que quiconque est prêt à abattre de sang froid des dizaines d’innocents sera a fortiori prêt, à cette fin, à se procurer une arme sur le marché noir, ou par n’importe quel autre moyen.

En fait, la plus ou moins grande facilité d’accès aux armes n’a certainement aucune conséquence sur le nombre de détraqués qui finissent par s’en procurer, et par tenter de s’en servir. Leur nombre est trop limité, relativement aux possibilités de s’armer qui restent incompressibles dans n’importe quel pays (marché noir, chasse, tir de compétition…)

Considèrons, par exemple, les 3 millions d’armes à feu répertoriées en France par le fichier AGRIPPA (Application nationale de gestion du répertoire informatisé des propriétaires et possesseurs d’armes.)

Ce chiffre comprend uniquementles armes légalement détenues (principalement par des chasseurs et des sportifs.) Pour ce qui est du nombre d’armes à feu circulant réellement en France, le syndicat des armuriers l’estime à 10 millions. Mais une enquête  menée par l’Institut des hautes études internationales et du développement avance un chiffre deux fois plus élevé, également repris par l’Observatoire des transferts d’armement.

Si la France connaît une mortalité par arme à feu 10 fois moins élevée que les États-Unis (0,5 décès, hors suicides, pour 100 000 personnes, contre 5/100 000), et reste pour l’instant à l’abri du fléau des tueries scolaires, ce n’est pas tant que les armes y sont inaccessibles que parce que la population s’en sert moins pour commettre des crimes de sang et autres atrocités.

Malgré la législation prohibitive du pays, rien n’empêcherait, par exemple, un fils de chasseur de s’emparer d’une des armes de la maison pour aller massacrer ses pairs.

Faut-il en conclure que face à ce phénomène, nous sommes impuissants ? Certainement pas. Mais la réponse la mieux adaptée à cette triste réalité humaine et sociale n’est pas dans l’illusoire tentative de désarmer les meurtriers de masse latents et de prévenir leurs attaques, mais plutôt de permettre à leurs victimes potentielles de se défendre au mieux.

On oublie trop souvent que les armes sauvent également des vies.

Quelques jours avant le massacre de l’école primaire Sandy Hook, un homme masqué ouvrit le feu dans le centre ville de Clackamas. Parmi les passants, un jeune homme de 22 ans, titulaire d’un permis, sortit son arme et mit le meurtrier en joug. D’après son témoignage, tirer aurait pu s’avérer dangereux pour les passants, et il s’est donc abstenu. Cela n’en a pas moins suffit pour mettre fin au massacre et pousser le meurtrier à retourner son arme contre lui-même.


On se rappelle aussi que le forcené du Connecticut mit également fin à ses jours à l’approche d’une résistance armée, celle de la police.


Le « Gun Free School Zones Act, » lequel interdit le port d’arme en zone scolaire, ne peut pas être absous de toute responsabilté. En l’absence de cette réglementation, il n’aurait peut-être pas fallu 10 minutes pour protéger les enfants.


C’est d’ailleurs dans le but d’assurer une plus grande sécurité aux citoyens - et non par obstination idéologique ou amour irrationnel des armes à feu - que le Représentant républicain de Caroline du Sud, Philip Lowe, a récemment proposé une légisaltion autorisant les détenteurs légaux d’armes à feu travaillant dans des écoles à les y apporter.


L’ exemple du Connecticut n’est qu’un parmi d’autres. Car il est fréquent aux États-Unis, que des armes permettent à des victimes de se défendre.


Une branche de la National Rifle Association réalise une revue de presse à ce sujet  mais ces « bonnes » nouvelles ne font que rarement les manchettes.  


Plusieurs raisons à cela. Tout d’abord, elles sont plus courantes, et donc moins remarquables. Ensuite, elles sont moins sensationnelles, le nombre de victimes y étant par définition moindre. Enfin, elles sont gênantes pour les grands médias, généralement partisans d’un plus grand contrôle des armes et d’une plus grande intervention de l’État en général.


Outre ces faits divers, dispose-t-on de données plus scientifiques ? Le problème est que le sujet est tellement « chaud » que les statistiques en la matière sont difficiles à évaluer.


Ainsi une étude approfondie datant de 2004 rappelle que les chiffres oscillent entre 100 000 et 2 500 000 pour ce qui est du nombre d’utilisations annuelles d’armes à feu à des fin d’auto-défense… Selon la dernière donnée, les cas de protection contre des tentatives de viol se monteraient à près de 330 000.


La vérité est certainement entre ces deux extrêmes.  Quelle qu’elle soit, elle est incomparablement plus élevée que le nombre de blessés et de morts par armes à feu, lequel est largement inférieur, de l’ordre de 60 000, et comprend l’ensemble des actes d’auto-défense débouchant sur une blessure ou un décès.


Le tableau suivant (tiré de l’étude en question) est également parlant. Il montre que, relativement à l’ensemble des victimes, les personnes qui recourent à une arme à feu pour se défendre divisent par presque 2,5 leur risque d’être blessées lorsqu’il s’agit d’un vol, et par plus de 2 lorsqu’il s’agit d’une d’attaque. Pour ce qui est des risques de perte matérielle, celui-ci est divisé par plus de 4,5.


Ces chiffres importent, parce qu’ils permettent de garder en tête que le droit de détenir et de porter des armes bénéficie toujours aux plus faibles. Les plus forts n’ont pas besoin d’armes contre les plus faibles : ils ont déjà la force de leur côté. Ils n’ont pas non plus besoin du droit d’être armé : criminels, ils le sont de toute façon. De ce fait, le libre accès aux armes égalise, dans les cas urgents où l’intervention de professionnels n’est pas possible, la situtation au bénéfice de eux qui les emploient pour se défendre.


 

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : France | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : France | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4 (9 votes)
>> Article suivant
Jérémie Rostan enseigne la philosophie et l'économie à San Francisco. Il est l'auteur, en plus de nombreux articles pour mises.org et le quebecois libre, de guides de lecture aux travaux de Condillac et de Carl Menger, ainsi que d'un ouvrage , Le Capitalisme et sa Philosophie, et de la preface a la reedition de l'ethique de la liberte de Rothbard (Belles Lettres)
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Une étude scientifique récente prétend démontrer que la main de l'homme a évolué dans sa morphologie actuelle pour former un poing et se battre. Etant donné qu'il est prouvé que le poing est une arme, je pense qu'il est temps pour nos politiciens de prendre les devants et d'interdire à quiconque (sauf aux forces de l'ordre) de fermer son poing.
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
En gros, en france seuls les représentants de la loi sont armés. Cette situation est beaucoup plus dangereuse qu'aux states parce qu'il suffit qu'un gouvernement totalitaire change la loi et les gens se trouveraient sans défense. Ce danger nous met dans la même situation que les Nord-Coréens. Il suffit, par exemple, qu'un fasciste vert au pouvoir trouve qu'il y a trop de monde et prenne des mesures radicales. Des ordures de ce genre existent et c'est seulement l'opprobe de la Shoah qui les empêchent de le dire ouvertement.
Evaluer :   3  2Note :   1
EmailPermalink
Le gouvernement se méfie un peu de ses propres forces:
depuis les années 60 les régiments de parachutistes sont tous stationnés dans le sud du pays de sorte qu'il leur faille au moins une heure d'avion pour marcher sur Paris... desfois qu'ils leur prennent des idées façon 1961.

C'est de toutes façons un rapport de force. En 61, quand les gendarmes mobiles ont tenté de barrer la route, fusils en joue, aux Commandos de l' Air, ceux-ci ont calmement frappé en cadence la crosse de leurs pm sur les carrosseries des camions, de plus en plus fort, 100% déterminés, jusqu'à ce que les gendarmes laissent le libre passage. Pas besoin de se tirer dessus entre Français. Il suffit parfois de faire comprendre qu'on est prêt à tirer.
Evaluer :   2  3Note :   -1
EmailPermalink
Il y a quelques jours, j'ai acheté librement de l'acide sulfurique pour déboucher mon évier.
Quand je pense qu'un dingue pourrait s'en acheter et en jeter sur le visage d'un passant, qu'est-ce qu'on attend pour établir le controle de la vente de l'acide ?
Quand je prends le métro, je pourrais tous les jours tomber sur les rails à l'arrivée du métro parce qu'un type aura pété les plombs. Interdisons le métro !
La vie est constituée de risques, interdire les risques n'a aucun intérêt.
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
Les carnages ont lieu dans les écoles, précisément parceque les auteurs savent qu'ils y trouveront un grand nombre de cibles et une absence de riposte proportionnée.
Du moins pendant un long moment avant que du matériel supérieur ou égal au leur vienne barrer la poursuite du massacre.
Evaluer :   6  2Note :   4
EmailPermalink
Il est tout à fait vrai, que ça plaise ou pas, que la détention voire le port d'une arme bénéficie au plus faible comme cela est expliqué dans l'article. Hélas en France même les agents des forces de l'ordre ne peuvent utiliser leur arme de service sans s'attirer des foudres administratives ou éventuellement se retrouver en garde à vue. Comment voulez-vous que le citoyen de sente protégé ??? Et ce n'est pas avec les années qui viennent que l'on sera mieux protégé face à une certaine délinquance dont l'armement est loin d'être de la récupération datant de la seconde guerre mondiale ! La France est un état de droit où on a surtout le droit de se faire agresser sans rien dire, la police ou la gendarmerie ayant le monopole de nous défendre et la justice celui de mettre les délinquants hors d'état de nuire !!! Inutile de dire que nos "petits loulous" jouent sur le velours ! Les sociétés évoluent. Permettre au citoyen de pouvoir se défendre et défendre sa propriété sans conditions, même si ce système n'est pas parfait, résoudrait certainement beaucoup de problèmes. Serait-il bon de légiférer dans ce sens là avant que cela ne dérape ???
Evaluer :   4  2Note :   2
EmailPermalink
...Serait-il bon de légiférer dans ce sens là avant que cela ne dérape ??? ...

Le dérapage est voulu , comme le remplacement de la population par des réfugiés économiques dociles qui n'ont aucune utilité , aucun avenir professionnel et qui depuis de nombreuses années ont des droits sociaux égaux voire supérieur à la population autochtone ainsi qu'une retraite sans avoir cotisé un seul sou.
Ce qui est un scandale.

Ce qui fait dire à certains médias russes que plusieurs villes d’Europe sont déjà majoritairement exogènes , souvent sous forme de ghettos hors le droit , que la situation est déjà incontrôlable.

Les forces de polices et de gendarmerie sont devenus des groupes de force sans conscience au service de gouvernement clairement fascisants et ouvertement favorable au pillage des nations par les banquier de la ploutocratie.

La même famille sévit dans lés médias et les assosses droôdel'hom pour culpabiliser l'autochtone chrétien , le métisser ,le vacciner et lui faire bouffer de la merde labellisée mossanto. , avec la bénédiction des "verts" corrompus jusqu’au trognon.
L'avenir est sombre et les crapules peureuses veulent nous désarmer .

Mais il restera toujours les piques et les fourches pour promener leur tête.
Evaluer :   9  2Note :   7
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Le gouvernement se méfie un peu de ses propres forces: depuis les années 60 les régiments de parachutistes sont tous stationnés dans le sud du pays de sorte qu'il leur faille au moins une heure d'avion pour marcher sur Paris... desfois qu'ils leur prenne  Lire la suite
Rüss65 - 26/12/2012 à 21:03 GMT
Note :  2  3
Top articles
Derniers Commentaires
100 jours pour rien ?
18:13merisier1
Les Français qui ont mis un bulletin "Macron" vont peut-être finir par comprendre que la partition était écrite depuis longtemps, sauf évidemment l...
100 jours pour rien ?
16:27Fortuna1
L'immobilisme avance a grands pas
L’explosion de la fortune des plus riches en France grâce au Casino
05:43silvera1
@Pschitt Je ne suis pas sure de comprendre ce que vous voulez dire. Dans un contexte où les bourses sont boostées par les injections d...
L’explosion de la fortune des plus riches en France grâce au Casino
20 aoûtPschitt2
Bonjour Fortuna, "La richesse n'est pas un jeu à somme nulle". C'est parfois vrai, mais souvent faux ! Sur les marchés financier...
Charlottesville et l’agonie d’Internet
22 aoûtsilvera2
Excellent article de monsieur 16, nuancé et qui tranche avec tout ce qu’on peut lire sur internet et dans les médias en général.
Comment se comporte l’argent quand le ratio or/argent se renverse
21 aoûtSaphir1
Mais comme l'euro est repartit pour augmenter, on atteindra tout juste le niveau de 2012, 50$/30€ l'once, pas terrible.
Une pétition pour l’annulation des billets à l’effigie de George Wa...
21 aoûthoum2
pour etre mal barrés c est sur !! Un plan de la NASA pour empêcher le supervolcano de Yellowstone d'être en éruption, pourrait en fait le faire...
Une pétition pour l’annulation des billets à l’effigie de George Wa...
21 aoûtDorothée2
on dirait bien que partout en Occident, tous les systèmes d'agitation et de propagande de l'internationale socialo-marxiste mondialiste, violente, ...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX