Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Backwardation permanente de l’or?

IMG Auteur
Publié le 19 août 2014
1899 mots - Temps de lecture : 4 - 7 minutes
( 21 votes, 4,6/5 ) , 4 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
4
commenter
Notre Newsletter...
SUIVRE : Crise L’or
Rubrique : Or et Argent

 

 

 

 

La dette, racine du problème


Depuis le défaut du président Nixon sur les obligations en or du gouvernement des Etats-Unis en 1971, le monde est entré dans une spirale de l’endettement. Son décret mettait fin à la possibilité pour le dollar d’être échangé contre de l’or, et libérait la dette de toute forme de garde-fou. Depuis lors, partout dans le monde, la dette n’a fait que s’accumuler. La dette est soutenue par la dette, est basée sur la dette, dépend de la dette, est rachetée par la dette. Par exemple, il est aujourd’hui possible d’acheter une obligation (c’est-à-dire de prêter de la monnaie) sur marge (avec de la monnaie empruntée).


Il ne faudra pas attendre bien longtemps avant que l’ensemble des dettes fasse l’objet de défauts. Dans notre système monétaire pervers, la dette de l’un est la ‘monnaie’ de l’autre. Le défaut d’un débiteur affectera son créditeur (qui est également le débiteur d’un autre créditeur), le forçant à son tour à faire défaut, et ainsi de suite. Lorsque cela se produira, l’ensemble du système bancaire, ainsi que votre ‘monnaie’, seront réduits à néant. Les devises papiers ne survivront pas à une telle catastrophe. Avec la situation actuelle de l’Euro, nous pouvons voir ce jour arriver, et il semblerait que le Japon soit lui aussi plus qu’en mauvaise posture. Et les Etats-Unis finiront également par en souffrir, eux aussi.


L’objectif de cet article est de présenter les signes avant-coureurs de ces évènements et d’expliquer leur mécanisme. Contrairement à ce que la plupart des gens pensent, de tels évènements ne se produiront pas parce que les banques centrales ne cessent d’imprimer de la monnaie indéfiniment. Pour être honnête, je pense que la masse monétaire pourrait même finir par être réduite.


Afin de comprendre les stages terminaux de cette maladie mortelle dont souffre notre système monétaire, il est nécessaire de bien comprendre l’or.


Définir la backwardation


Laissez-moi tout d’abord introduire un concept clé. La majorité des traders parlent de backwardation lorsque le prix des contrats à terme sur une matière première est inférieur au prix du même bien sur le marché au comptant.


Sur chaque marché, il y a toujours deux prix pour un même bien : le prix offert et le prix demandé. Afin de vendre un bien, il est nécessaire pour le vendeur d’accepter le prix offert. De la même manière, afin d’acheter un bien, il est nécessaire d’accepter le prix demandé. La backwardation rend possible d’enregistrer des rentes en vendant un bien physique puis achetant un contrat à terme avec la monnaie obtenue de cette vente. Cela ne permet pas au trader de modifier sa position. Il commence son opération avec une certaine quantité d’or, et termine avec la même quantité.


La backwardation, c’est quand l’offre sur le marché au comptant est supérieure à la demande sur le marché à terme.


De nombreuses ressources, telles que le blé, sont saisonnières. Leur consommation est quant à elle bien plus régulière au fil de l’année. Juste avant la moisson, le prix comptant du blé est généralement au plus haut par rapport à celui des contrats à terme. La raison à cela est que les inventaires de blé présents dans les silos sont très faibles. Les gens ont alors à payer plus cher pour obtenir une livraison immédiate. Dans le même temps, tous les participants au marché savent que la moisson est proche. Si un acheteur peut se permettre d’attendre un mois avant de faire une demande de livraison, le prix qu’il paiera sera plus bas. C’est un exemple de backwardation.


La backwardation est généralement un signe de pénurie. Toute personne possédant le bien en question pourrait enregistrer un profit sans risque en délivrant ce bien et le rachetant à une date ultérieure. Si de plus en plus de traders en font ainsi, alors le prix de l’offre sur le marché comptant finit par diminuer, et le prix de la demande sur le marché à terme augmente jusqu’à ce que la backwardation finisse par disparaître. Le fait de profiter d’un arbitrage limite l’étendue de cet arbitrage. 


La backwardation ne dure généralement pas assez longtemps pour que les petits traders aient le temps de l’apercevoir sur leur écran, ce qui est une autre manière de dire que les marchés n’offrent généralement pas de profits sans risque. Dans le cas de la backwardation du prix du blé, par exemple, elle peut durer plusieurs semaines. Mais il n’y a alors pas d’opportunité de profit pour qui que ce soit, parce que plus personne n’a de blé disponible. Il existe donc une réelle pénurie de blé avant la moisson.


Pourquoi la backwardation de l’or est importante


L’or peut-il être l’objet d’une backwardation ? Il n’y a pas de pénurie d’or. Pour s’en rendre compte, il suffit simplement de mesurer son abondance avec les bons outils. En observant les inventaires d’or divisés par la production annuelle, le Conseil Mondial de l’Or a déterminé qu’il n’y aurait pas de pénurie avant ces 80 prochaines années.


Pour toutes les autres matières premières (excepté l’argent), les inventaires représentent seulement l’équivalent de quelques mois de production. D’autres ressources peuvent même connaître des surabondances, menant généralement à un effondrement des prix. C’est pour cette raison que l’or est bénéfique à la monnaie. Le prix de l’or ne décline jamais, et ce peu importe en quelles quantités il est produit. La production d’or ne débouchera jamais sur une surabondance qui pourrait en diminuer fortement le prix.


Que signifierait donc un prix des contrats à terme sur l’or inférieur à celui du marché au comptant ? Par définition, cela signifie que seules des quantités d’or restreintes sont disponibles sur le marché.


La signification d’une backwardation de l’or est que l’espoir de pouvoir obtenir du métal physique d’un contrat à terme s’amoindrit.


Pour une ressource ordinaire, une faible quantité de réserves disponibles à la livraison se traduit par une augmentation des prix. A un prix élevé, la demande en blé finit par diminuer jusqu’à ce que les réserves existantes soient suffisantes pour satisfaire la demande.


Comment se résout le manque de confiance ?


Jusqu’alors, la réponse à cette question était d’augmenter les prix. Une augmentation du prix de l’or l’exhorte hors de certaines réserves, comme par exemple celle du secteur de la bijouterie. La première backwardation de l’or eut lieu en décembre 2008. Il était alors possible d’obtenir un retour annuel de 2,5% en vendant du métal physique et en achetant simultanément des contrats à terme à échéance prévue en février 2009. Au 5 décembre, le prix de l’or était de 750 dollars. Avant la fin du mois de janvier, il atteignait 920 dollars, ce qui représente un gain de 23%.


Lorsque la backwardation devient permanente, la confiance envers les contrats à terme s’effondre. Contrairement au blé, des millions de personnes et de nombreuses institutions possèdent de l’or qu’elles peuvent vendre sur le marché physique et racheter ultérieurement par le biais de contrats à terme. Lorsqu’elles décident de ne pas le faire, cela signifie que notre système financier touche à sa perte.


Pourquoi cela ?


Pensez aux similarités entre les trois points suivants :


  •  ‘Avec mon contrat à terme sur l’or, je suis certain d’obtenir livraison de mon or’


  • ‘Si j’échange mon or contre un contrat papier aujourd’hui, alors je pourrais le récupérer dans le futur’


  • ‘Je serai en mesure d’échanger du papier monnaie contre de l’or dans le futur’


La raison pour laquelle nous avons assisté à une backwardation significative est que les gens ne croyaient plus en le premier point mentionné ci-dessus. Ils ne croyaient plus qu’un contrat à terme puisse un jour obtenir livraison de l’or qu’il représente.


S’ils ne croient plus en cela, alors ils n’ont aucune raison de croire qu’ils puissent un jour obtenir quelque quantité d’or que ce soit.


Si ceux qui possèdent de l’or font à ce moment-là toujours confiance au système, ils peuvent vendre leur or (probablement à des prix bien plus élevés). Mais tôt ou tard, il n’existera plus aucun vendeur d’or sur le marché physique.


Une hausse des prix ne peut mettre fin à la backwardation de l’or


Pour toute autre ressource ordinaire, il existe un prix limite que les acheteurs ne souhaitent pas dépasser, et qui est basé sur le besoin que cette ressource permet de satisfaire, la disponibilité de substituts, et l’existence d’autres besoins qui doivent pouvoir être satisfaits grâce à un même budget. Plus le prix est élevé, plus ceux qui possèdent un bien désirent le vendre, et moins les consommateurs désirent l’acheter. La solution à des prix élevés est donc une augmentation des prix.


Pour l’or, la situation est différente. Contrairement au blé, l’or n’est pas acheté dans le but d’être consommé. Ceux qui spéculent aujourd’hui sur sa valeur papier finiront par être remplacés par ceux qui s’en procurent pour sa valeur monétaire.


Une fois que les possesseurs d’or perdent confiance, aucun changent de prix ne peut permettre de rétablir leur foi en la monnaie papier. L’or ne pourra jamais avoir de prix qui soit assez élevé pour décourager l’achat ou encourager la vente. La backwardation de l’or ne fera pas que se reproduire, elle finira par ne plus disparaître.


En observant l’offre et la demande, il est possible de faire une remarque supplémentaire. En temps de crise, c’est toujours l’offre qui diminue – la demande ne diminue jamais. Une backwardation permanente de l’or peut donc être perçue comme étant un retrait de l’offre sur le marché de l’or.


Une backwardation ne devrait pas se produire sur le marché de l’or, dans la mesure où il existe de très importantes quantités de métal jaune. Cependant, le fait que des backwardations ne cessent d’apparaitre signifie qu’elles sont inévitables et qu’elles finiront par devenir permanentes. L’érosion de la confiance envers la monnaie est un processus n’allant que dans un sens. La backwardation finira par devenir de plus en plus importante (dans le même temps que le prix du dollar en or ne cessera d’augmenter de manière exponentielle).


La conséquence finale en sera une disparition totale de l’offre d’or physique. Lorsque ceci se produira, l’offre papier pour l’or deviendra illimitée, c’est pourquoi les devises papiers finiront inévitablement par s’effondrer.


Conclusion


Une backwardation permanente de l’or, débouchant sur une dissolution de l’offre, sera le résultat de la crise de la dette. Les gouvernements et autres emprunteurs ne peuvent plus amortir leurs dettes. Ils ne font aujourd’hui plus que tenter d’y échapper en reportant le problème à demain. Cela les rend vulnérables à la demande en obligations du marché. Lorsque leur offre manquera à attirer la demande, alors la partie sera finie. Qu’ils fassent officiellement défaut ou qu’ils impriment simplement les quantités de monnaie à rembourser ne pourra plus rien changer.


Ceux qui possèdent de l’or, comme tous les autres, observeront cet effondrement. Si les détenteurs d’obligations du gouvernement décident de vendre, la seule chose qu’ils recevront en échange de sera autre que de la monnaie imprimée par ce même gouvernement. Le possesseur d’or aura, quant à lui, le pouvoir de se retirer du monde du papier. Lorsque cela se produire, il naîtra un schisme entre l’or et le papier, et les biens et services prendront le parti de l’or. Après quelques mois, la monnaie papier aura perdu la totalité de sa valeur.


L’or n’est pas officiellement reconnu comme étant la fondation du système financier. Il n’en est pas moins un composant important. Lorsqu’il n’en existera plus, le système fiduciaire tout entier sera réduit en cendres.

 

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,6 (21 votes)
>> Article suivant
Keith Weiner est un entrepreneur dans les nouvelles technologies et président du Gold Standard Institute. Il s’est spécialisé dans l’analyse des métaux précieux et travaille à la promotion d’un retour à un véritable étalon or.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Cà pourrait être un bon sujet de disserte pour Flamby.
On sait que les banques centrales (fed and co) ont loué/prêté/vendu leur or au marché et qu'avec l'aide du cartel bancaire de mystérieuses quantités astronomiques de contrats futurs sont vendus à découvert sur le marché pour maintenir le prix de l'or a un niveau acceptable. Ce qui permet de mener à bien la politique monétaire suicidaire de ces mêmes banques centrales sans créer une panique sur leur monnaie papier toilette. Le nombre de contrat par once d'or physique s'élèvent à plus de 50 sur le comex, le jour où certains voudront récupérer leur Or physique il risque d'y avoir la queue, un peu comme ceux qui iront faire la queue à leur guichet pour obtenir un peu de papier monnaie
Moi je sais QUAND !.....au plus tard en 2880 !!!....puisque un astéroïde (dont j'ai oublié le nom déjà )d'un km en demi de diamètre nous frappera à coup sûr cette fois !!! (""""la dernière découvertes en date de la NASA""" et d'un observatoire Russe de Vladivostok !!!!... et cette fois ci confirmé par les autres scientifiques et observateurs notamment russes Indiens et chinois !!)
Nous n'y échapperont pas en 2880 (d'après sa trajectoire récemment découverte et sa vitesse d'approche calculé et les calculs de son orbite très précis déjà )à la ""remonte"" de l'or depuis les entrailles de la terre !!..ils serra parait il même très abondant et accessible à la surface pour (les ""survivant" "seulement ) transformé en bouilli et le brasier généralisé!..il suffirait d'aller le ramasser avec la petite cuillère en plus !!!
Voila quand ....mais à coup sûr cette fois la ""remonte"" de l'or !!
Préparez vous sa va chauffer en l'an 2880 !!!
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
Mais personne ne sait QUAND.
Dernier commentaire publié pour cet article
Cà pourrait être un bon sujet de disserte pour Flamby. Lire la suite
samideano - 20/08/2014 à 09:22 GMT
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX