Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Bercy publie enfin les pays détenteurs de la dette de la France, et ce n’est pas reluisant

IMG Auteur
Publié le 06 septembre 2018
555 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 4 votes, 5/5 ) , 1 commentaire
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
1
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

L’événement est historique : pour la première fois, le ministère des finances consent à rendre public les pays détenteurs de la dette publique de la France. Cette information avait toujours été occultée, je l’avais déploré dans mon ouvrage "France, la faillite ?" en 2010, et le black-out était maintenu depuis. La catégorie "non-résident" (les investisseurs étrangers) n’était jamais détaillée, ce qui empêchait toute analyse approfondie. Discrètement, sans l’annoncer par un communiqué, sans reprise de l’AFP ou d’un média économique, Bercy lâche l’information dans le dernier bulletin de l’Agence France Trésor, l’organisme en charge de la dette de l’État :

Le tableau des pourcentages concerne les non-résidents. Pour une meilleure lecture des résultats, nous avons tout remis au même niveau dans le tableau qui suit :

 Détenteurs de la dette de l’État  %  %  %
Banque de France 19,2

France

45,4

Zone euro

73,9

Assureurs français 19,5
Banques françaises 6,7
Zone euro hors France 28,5  
Europe hors zone euro (RU, Suisse, Norvège, …) 4,6    
Asie 6,9    
Amérique 4,9    
Non ventilés (réserves de change, …) 9,7    
Total 100    

Tout d’abord, le bulletin de l’Agence France Trésor reconnaît la place prépondérante et en forte augmentation de la Banque de France (19,2%) du fait que le "programme d’achat de la BCE est réalisé, pour ce qui est de la dette française, pour l’essentiel par la Banque de France". Nous l’avions décelé et dénoncé en mars dernier sur des données nettement moins explicites dans notre article intitulé "Cavalerie financière : la Banque de France détient presque 20% de la dette publique". Au Japon, la banque centrale détient 41% de la dette publique nationale... Encore un effort ! La banque centrale qui achète la dette émise par le Trésor public, c’est le serpent qui se mord la queue, jusqu’à l’explosion finale… Du grand n’importe quoi.

D’autre part, on constate le peu de succès de la dette publique française en dehors de l’Europe : l’Asie et l’Amérique s’y intéressent de façon tout à fait marginale (6,9% et 4,9%). Nous l’avions découvert en juillet dernier sur des données très partielles (La dette publique française fait un bide à l’international), en voici la confirmation. La dette française est possédée aux trois quarts par des institutions financières de la zone euro. En termes d’ouverture et de reconnaissance internationale, ce n’est vraiment pas fameux.

Il y a quelques années, les deux tiers de la dette étaient détenus par des non-résidents. Aujourd’hui, cette part est tombée à un peu plus de la moitié. On peut difficilement s’empêcher d’y voir une défiance croissante des investisseurs internationaux, qui est compensée par la Banque de France grâce au QE de la BCE (19,2% contre 4,4% en 2014). Voilà qui n’est guère encourageant.

Mais ce n’est pas grave. Pour absorber cette dette publique qui n’en finit pas de grossir tant les gouvernements sont incapables de réduire le déficit budgétaire, on pourra compter sur la planche à billets et sur l’épargne des Français, comme le précise le bulletin de l’Agence France Trésor : "L'épargne des français est souvent investie indirectement dans les titres de l’État, que ce soit au travers du livret A, des livrets bancaires ou des contrats d'assurance vie". Le savent-ils vraiment ? Quoi qu’il en soit, les épargnants français sont les derniers investisseurs à vraiment croire dans la dette de l’État. Optimisme ou inconscience ?

Achat d’or avec Gold Broker
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (4 votes)
>> Article suivant
Philippe Herlin est chercheur en finance et chargé de cours au Conservatoire National des Arts et Métiers à Paris. Il est également contributeur sur le site Goldbroker.com
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Optimisme ou inconscience ?
Grave question, et si c'était de la fatalité !?
Les français , du moins les plus avisés connaissent de très loin la situation approximative des banques. Leurs arnaques, leurs frais, et la main mise sur leurs épargnes. Mais que veut-on, placer son assurance-vie dans quoi d'autre ? Les options à bon rendement manquent.
Dans la pierre ? Dans les titres immobiliers ? Dans l'or, dans le Bitcoin ou autres.
Tiens une idée, dans les panneaux solaires .....!
Dernier commentaire publié pour cet article
Optimisme ou inconscience ? Grave question, et si c'était de la fatalité !? Les français , du moins les plus avisés connaissent de très loin la situation approximative des banques. Leurs arnaques, leurs frais, et la main mise sur leurs épargnes. Mais que  Lire la suite
blitzel - 07/09/2018 à 18:48 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
Or, pourquoi ça baisse, pourquoi ça va monter ensuite !
14 nov.Alain J.
et pourquoi çà monte et çà baisse ensuite Il y a 10 ans l'article ci dessus aurait pu s'écrire ... mais autrement. Je suis les articles sur l'o...
Comment on a étranglé la Grèce. Mediapart
15 nov.Patrick W1
La video doit être absolument regardée. Je l'ai vue, et j'ai envie d'acheter le livre de Varouflakis " Conversations entre Adultes" et de voir...
Or, pourquoi ça baisse, pourquoi ça va monter ensuite !
13 nov.blitzel
Ahahah, ils veulent nous saborder le "mental." Erreur aujourd'hui mercredi 13 pleine lune sur la dégringolade des cours des banques, Elles ...
Pour « sauver la planète », l’industrie tue les campagnes. Reporterre
13 nov.blitzel
Article impeccable. Un 11 novembre dans les labours Quand j'entends cela, cela nous rappelle, "aux oreilles de nos ancêtres dans les tranc...
Pour « sauver la planète », l’industrie tue les campagnes. Reporterre
08 nov.Patrick W3
Tout ce que vous notez est trop vrai.!!!....trop sombre, et le véritable drame est que la machine ne s'arrêtera pas, quelque soient les actions men...
Grâce aux taxes, la France s’appauvrit sans souci
07 nov.Bernard Conte
Le gouvernement "force" la consommation notamment par la norme. https://blog-conte.blogspot.com/2018/11/forcer-la-consommation-par-la-norme.html
ALERTE. La BCE baisse ses taux et les taux… remontent !
28 oct.blitzel
Il n' y a rien à dire, c'est excellent d'avoir trouvé cela. C'est une mesure qui a été mis en place au tout début septembre, méthode dévoilée p...
Les experts internationaux en Rien du Tout
28 oct.Patrick W1
Excellent...!!
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX