Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Ce n’est pas 3 millions de postes qui vont être supprimés en France d’ici 2025 mais 11,763 millions.

IMG Auteur
Publié le 30 octobre 2014
2239 mots - Temps de lecture : 5 - 8 minutes
( 21 votes, 4,3/5 ) , 32 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
32
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

On commence enfin à parler du tsunami qui va déferler sur l’emploi salarié aussi bien en France d’ailleurs que dans le reste du monde. Petit Chinois, grand Norvégien, cher Français blond, brun, noir, blanc ou marron, nous allons tous être égaux devant l’obsolescence programmée de l’homme à l’égard de la machine.

Baisser le coût du travail ? Une chimère. On peut baisser le coût du travail jusqu’à zéro, ce qui revient de fait à rétablir l’esclavage, qu’un humanoïde restera tout de même plus rentable et nettement moins pénible à « manager » qu’un être humain.

Relancer la croissance ? Une crétinerie sans nom car à quoi servira une croissance sans création d’emploi (ce qui est déjà ce que nous vivons depuis plusieurs années avec un chômage en hausse constante).

Faire de l’austérité ? Rien à en attendre puisque de toute façon cela nous entraîne encore plus dans la spirale infernale récession/déflation.

Utiliser la planche à billets ? Pourquoi pas mais au final, sans croissance, sans emploi, sans création de richesse, c’est la monnaie qui finira par valoir zéro.

Mais tous ces problèmes ne sont rien par rapport à ce qui va nous arriver. Comme vous vous en êtes rendu compte ces derniers jours, je partage avec vous mes réflexions autour de cette révolution robotique, la robolution qui s’annonce à partir de 2015 avec la commercialisation des premiers humanoïdes de série.

Les chiffres de l’INSSE

Aujourd’hui, nous aller parler ensemble chiffres, à partir des statistiques de l’INSEE, c’est donc parfaitement officiel et accessible à tous et nous allons tordre le cou à certaines idées du type « demain nous serons tous ingénieurs » ou « nous n’avons rien à craindre car nous sommes indispensables ».

C’est un document de travail précieux que je vous communique ici et que vous pouvez télécharger là sur le site du ministère de l’Emploi. Il s’agit de la répartition de la totalité de notre population active secteur par secteur, métier par métier. http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/2011-066.pdf

Allez directement à la page 14 et 15. Il s’agit d’un document exceptionnel qui compare l’évolution de l’emploi secteur par secteur entre deux périodes (1982-1984 et 2007-2009). Les choses ont sans doute un peu changé depuis mais pour notre raisonnement, tout cela restera dans l’épaisseur du trait.

Le mythe du tous ingénieurs

Nous allons monter en gamme (c’est d’ailleurs ce que l’on nous disait pour la mondialisation, aux petits Chinois le textile et à nous le haut de gamme, résultat : nous avons évidemment pêché par orgueil et le petit Chinois n’est pas plus crétin que le petit Français et 15 ans après, il est capable de fabriquer votre iPhone chez Foxconn pour beaucoup moins cher et les téléphones SAGEM n’existent plus et les Nokia du début des années 2000 ne survivent plus qu’en tenant à un fil).

Mais soyons « gentils » et admettons que nous montions en gamme.

En 1982, nous avions 105 000 ingénieurs et la progression par rapport à la période 2007-2009 a été fulgurante puisque le nombre d’ingénieurs et cadres de l’industrie (c’est le libellé INSEE) a progressé de 116 % pour s’établir à… 227 000 ingénieurs. En clair, en 30 ans, la France a « gagné » 122 000 ingénieurs de l’industrie… la population active est de 25 millions de personnes. Quand bien même cette progression serait maintenue dans les 30 prochaines années, quand bien même nous ne ferions pas 116 % de plus mais 300 % de plus que cela ne changera rien et ne sera en aucun cas suffisant.

Pour les informaticiens, c’est exactement la même chose (en pire). Ils étaient 49 000 en 1982 donc pas vraiment très nombreux et aujourd’hui, après une hausse de 547 %, ce qui est colossal en 30 ans et montre bien que la révolution informatique dans l’emploi a bien eu lieu ainsi que les efforts de formation nécessaires, ils sont en 2009… 317 000… Alors avant que nous occupions 25 millions de personnes dans l’informatique, tandis que désormais les « développeurs » se font remplacer par des indiens pas cher (cela porte le doux nom de « développement offshore », ce qui fait nettement mieux que « délocalisations d’informaticiens »). Vous pourrez vérifier vous-même ces chiffres page 14 et 15 de ce document, je le répète parfaitement officiel et qui ne sort pas du cerveau d’un contrarien malade mais du cerveau d’un contrarien qui sait juste lire, écrire et compter (mais cela semble devenir rare ces derniers temps).

Une fois posé ce constat démontré par les chiffres, de façon factuelle, purement factuelle, il ne faut pas rêver, quand bien même tous nos futurs gamins seraient des génies ayant tous le bac en poche (mais ne sachant toujours ni lire, ni écrire, ni compter), nous ne pourrons pas être 25 millions à être ingénieurs ou informaticiens. Ceux qui véhiculent ce discours au mieux se trompent et n’ont jamais pris le temps de lire ce document et de poser ces quelques chiffres sur un bout de papier (un truc qui se faisait dans l’ancien temps pour organiser ses idées et bâtir un raisonnement), au pire, évidemment ils nous mentent, ils vous mentent sciemment et consciemment, ce qui est encore plus grave.

Passons en revue le nombre d’emplois automatisables dans cette liste fournie par l’INSEE.

Et là, mes amis, nous allons passer les chiffres à la moulinette et cela va être un véritable carnage à l’emploi.

1/ Administration publique Catégorie A, B, C, D, E, F, G, et jusqu’à Z, il y a 2,2 millions de personnes, dont 422 000 personnes pour la catégorie « pompiers, armée, police »… Bon, partons du principe que les compagnies de CRS seront avantageusement remplacées par des armées de robots « titans » et que les pompiers aussi, et que de toutes les façons, vu tous les postes qui vont être perdus, les déficits et dettes cumulées, l’état de quasi-faillite de notre État et le fait qu’il n’y aura bientôt plus personne pour payer les fonctionnaires, ils vont se faire réduire par deux, sans oublier enfin que l’on va pouvoir évidemment automatiser énormément de tâches via toutes ces nouvelles technologies. Supprimons donc 1,2 million de fonctionnaires comme en rêvent le FMI et la finance (sans doute la bonne, celle qui est copine avec Macron).

2/ Banque et assurance… énorme rigolade. Nul besoin d’une agence alors que les banques en ligne fonctionnent parfaitement. Conclusion : tout cela va disparaître et d’ici 10 ans, il n’y aura presque plus d’agences bancaires (ce qui constitue l’essentiel de l’emploi dans ce secteur) et d’ailleurs les nouveaux formats d’agences de la BNP par exemple préfigurent parfaitement aussi bien ce phénomène que cette stratégie. Supprimons donc 700 000 postes, les banques tourneront aussi bien avec 70 000 personnes, ce qui est déjà énorme pour ne pas dire encore trop pour tenir 10 sites Web en ligne…

3/ Commerce. Ce sont les caissiers, les vendeurs et tous ces jobs qui ne servent à rien à l’époque de l’humanoïde et de la caisse libre service. Supprimons donc 1,1 million de postes (ça commence déjà à faire mal le sous-total là).

4/ Hôtellerie, restauration, alimentation, tout pareil, en plus beaucoup de sous-secteurs de cette catégorie sont orientés à la baisse sur 30 ans… Peu de chance qu’ils reprennent une croissance de la création de l’emploi. Soit 330 000 postes en moins.

5/ Services aux particuliers… C’est en particulier dans cette catégorie que l’on retrouve les emplois à la personnes en hausse phénoménale et vous comprenez l’engouement des politiques à ce sujet par ces chiffres. En 30 ans, on est passé de 333 000 postes à… 918 000 !! Vous avez également 1,2 million d’agents d’entretien et 208 000 vigiles et « agents de gardiennage »… Bref, tous ces postes sont évidemment remplaçables dès 2015 par les premiers humanoïdes. D’ailleurs, avoir une femme de ménage robotte 24/24h ça c’est le luxe, et c’est nettement moins contraignant qu’une vraie femme de ménage. Vous pouvez donc supprimer au moins 1 348 000 postes. Ouille ! Ça pique.

6/ Secteur de la santé. Infirmières, on garde… Je ne suis pas sûr mais bon, soyons « optimistes », médecins idem, on vire les aides-soignantes qui globalement font du ménage donc robottes, et on peut supprimer au moins 50 % des infirmières tout de même, Ucroa pourra nous piquouser assez rapidement sans nous faire trop de mal. On supprime au moins, dans cette catégorie, 763 000 postes. Pourtant, on en garde plein et je suis sûr qu’il y a moyen d’optimiser nettement plus…

7/ Haaaaa mon préféré, l’enseignement. Comme le dit Laurent Alexandre dans sa vidéo (ci-dessous), qui restent des propos de psychopathe, l’Éducation nationale est aussi dépassée que la médecine du Moyen Âge. Dans ce cas, écoutez cette vidéo si vous ne l’avez pas déjà fait hier. En gros, on peut tout simplement supprimer l’essentiel des postes et conserver tout de même 340 000 postes d’enseignants/formateurs mais c’est en fait encore beaucoup trop, ce sera nettement moins dans 30 ans. Donc cela nous fait tout de même 1 million de postes en moins. Là, je peux vous dire que la Mammouth de Claude Allègre sera très largement dégraissée, on pourrait même dire dépecée mon cher Claude, tout en accompagnant le tout d’une bonne vieille privatisation de l’éducation saupoudré d’une bonne sauce de libéralisme. Je ne vous parle même pas des robottes profs ou instits qui surveilleront nos petits chérubins…

8/ Agriculture, marine et pêche… Bon, en 30 ans, ce secteur s’effondre, donc il va poursuivre sa tendance et de toutes les façons, il n’y a plus de poissons à pécher vu que nous avons consciencieusement vidé les océans et flingué l’environnement. Allez zou ! On en garde 100 000 pour faire joli mais tous les ramasseurs de raisins, de légumes et tout ça, hop ! un humanoïde et c’est réglé, même plus besoin de faire appel aux roumains sans papiers journaliers… Le prôôôgrès quoi ! Moins 849 000 postes. N’oubliez pas l’exemple de la ferme des 1 000 vaches, ou les vaches à hublot dans les pays du nord, on leur installe un hublot dans le ventre. On ouvre la fenêtre et on malaxe directement dans l’estomac de la vache… Ha, le prôôôgrèèèèèès.

9/ BTP… Là c’est drôle, entre les imprimantes 3D, les robots ouvriers et les plans informatisés et programmés d’avance, je suis sûr que d’ici 30 ans la maison se monte toute seule sans intervention humaine. Mais encore une fois, soyons optimistes, ce secteur occupe 1,897 million de personnes, allez, supprimons seulement 360 000 postes… Vous ne pouvez pas dire que je suis pessimiste et puis comme ça, ça fera une moyenne avec ceux qui pensent que là j’en ai pas supprimé assez et que j’ai viré trop de profs… Ça va se compenser dans le meilleur des cas, sinon ce sera encore pire hahahahahaha.

10/ Mécanique et travail des métaux… on est passé de presque 1,3 million de postes en 1982 à 949 000 en 2009 donc sur 30 ans, la baisse est réelle et va se poursuivre donc on supprime 50 % des effectifs, soit 450 000 postes en gros.

11/ Matériaux souple, bois, et tout… on a déjà perdu 55 % des effectifs en 30 ans, disons que dans les 30 prochaines années, on en perdra que 50 % et pas 55 % hop ! on supprime encore 150 000 jobs.

12/ Enfin, les métiers du transport et de la logistique, c’est mon deuxième poste préféré après les profs, on peut virer tous les chauffeurs de camions, de cars (c’est Macron qui va faire la gueule vu que personne l’a prévenu que sa dernière idée géniale était juste complètement naze), de taxis (en plus la Google Car sera certainement plus aimable que nos vieux ronchons tendance grincheux actuels) et on peut se débarrasser enfin de 911 000 postes supplémentaires grâce à tous les véhicules qui se conduisent tout seul (en espérant que Windows ne plante pas en plein milieu de l’autoroute des vacances parce que là, ce sera un beau et vrai carnage).

13/ Et enfin, la gestion et l’administration où l’on a encore 488 000 secrétaires qui n’ont pas encore été virée alors qu’elles ne servent à rien vu que je tape mes mails tout seul et 164 000 secrétaires de direction. Sans oublier que, dans cette catégorie, nous avons tout de même 2 534 000 postes donc en supprimer moins de la moitié, soit que un petit million, c’est largement jouable.

TOTAL général du carnage programmé : 11 763 000 postes massacrés.

Je pense qu’avec un peu d’efficacité nous devrions pouvoir faire nettement mieux que cet objectif somme toute trop raisonnable. Cela veut dire que d’ici 2025, ce n’est pas 3 millions de postes qui pourraient disparaître mais presque la moitié de notre population active.

En Grèce, d’ailleurs, 50 % des Grecs sont déjà pauvres…

Vous pourrez donc vous amuser à faire vous-même vos propres analyses et vos propres simulations mais l’emploi va se raréfier considérablement et ça, c’est une réalité, une donnée avec laquelle nous allons tous devoir apprendre à faire, nous devons nous adapter et nous y préparer pour être plus forts et plus résistants. Bon courage mes amis.

Il est déjà trop tard, prépare-vous.

À demain… si vous le voulez bien !!

Charles SANNAT

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

Éditorialiste et rédacteur du Contrarien Matin
Directeur des études économiques AuCOFFRE.com

http://www.lecontrarien.com/

Données et statistiques pour les pays mentionnés : France | Grèce | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : France | Grèce | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,3 (21 votes)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Très bonne analyse (quoiqu'un peu pessimiste quand-même : les 1ères versions d'humanoïdes commercialisés dès l'an prochain ne seront pas capables de faire grand-chose de réellement dangereux pour les salariés "humains").

Cette analyse est largement partagée par le mouvement Nouvelle Donne, le seul à ma connaissance à préconiser une 15aine de mesures permettant de créer 2.5 MILLIONS d'emplois CDI en 5 ans, sans ruiner l'état ni les entreprises ni le contribuable.
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Un commentateur a eu la réaction adaptée, si les robots fabriquent, il leur faut des débouchés? S'il n'y a plus de consommateurs en face, il n'y a pas besoin de robots. Un économiste Schumpeter avait développé la destruction-créatrice. Nous sommes certainement à un moment d'accélération de cette destruction-créatrice. Cela m'étonne de Charles Sannat de ne pas chercher plus loin au delà de l'arithmétique, aurait-il un blocage comme l'a connu Maltus ? Bien que Denis Papin et James Watt fussent ses contemporains et transformèrent le XIX siècle. Maltus a reconnu assez tôt d’ailleurs sa phobie arithmétique. Je pense pour ma part que la robolution va libérer progressivement des énergies qui vont inventer, je redis progressivement, le futur. Mais il faudra un renouvellement complet de la caste politique qui doit avoir une vue à long terme et une sensibilité à la chose économique autrement que comme un moyen de pillage-redistributif.

Encore un petit mot, le modèle du jardin personnel atteind aussi rapidement ses limites, car où sera-t-il possible de trouver les outils et les semences ? Cela manque de prospectives et d’ambition, on arrive rapidement à stresser les lecteurs sans imaginer des portes de sorties. Quel intérêt de s’arrêter en chemin ?
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
On peut aussi pousser le raisonnement plus loin : à partir du moment où un robot se voit doté d'une intelligence en partie comparable à celle d'un humain, il devient possible, moyennant quelques débats rondement menés (ou manipulés) de le faire devenir une personne légale.
Un robot pourrait alors gagner de l'argent, son argent, et le dépenser pour obtenir ses propres ressources. Le robot deviendrait consommateur. On obtiendrait un monde où des robots fabriqués par d'autres robots consomment le produit des robots... (ce qui résume le monde humain, en remplaçant "humain" par "robot").

Pour l'humain, la seule solution sera l'allocation minimale garantie pour tous, mais que fera-t-il de son temps libre ?

A lire votre commentaire, demain la France comptera 25 millions de Thomas Edison et de Leonardo Da Vinci.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Les drones que vous mentionnez dans la première partie de votre commentaire existent, et ont un nom : "fonctionnaires", je crois, ou quelquechose comme cela
Evaluer :   3  3Note :   0
EmailPermalink
Pour ceux qui pensent encore qu'on va s'en sortir : lisez le "Sciences&Vie" de ce mois d'octobre. Le sujet principal est justement celui des robots. Je viens d'en lire les premiers articles, je suis effaré, c'est pire que ce que je croyais.

Petite synthèse :
En gros il existe déjà des machines capables de :
- Répondre à des questions "humaines", malgré l'utilisation d'humour et de subtilités de langage, plus vite que les champions de quizz
- Diagnostiquer un cancer de la langue avec 90% de fiabilité, contre 50% pour les oncologues humains
- Analyser ses propres succès et échecs afin d'améliorer ses algorithmes et devenir plus intelligente
(Je précise pour ces trois premiers points qu'il s'agit de la MÊME MACHINE).

- Diagnostiquer des maladies et troubles psychologiques, faire office de psychologue, avec l'approbation des patients qui oublient bien vite qu'ils parlent à un programme informatique et que se sentent même plus à l'aise pour exprimer leurs émotions

- Animer un blog sur l'actualité, y compris en utilisant des formulations sarcastiques

- Peindre des portraits en fonction des émotions des sujets (ce n'est pas encore du grand art, mais quand les tableaux sont exposés en galerie, les acheteurs s'y intéressent)

Bref, les machines sont déjà capables de faire bien plus que de conduire des métros ou assembler des smartphones...
Ok, il ne s'agit encore que de machines expérimentales, mais il fut un temps où l'internet était lui aussi une expérience interuniversitaire.... et encore pas si longtemps que ça, Facebook était une blague informatique développée par un ado boutonneux pour draguer des filles.

Donc pour ceux en déni qui se disent "haha, jamais un robot n'aura le sens de l'humour, ni même le contact humain", trop tard, c'est déjà le cas.

A l'humain il ne reste encore que sa créativité... la capacité de créer quelque chose à partir d'un apparent néant.. (un peu comme la différence entre jeu d'Echecs et jeu de Go).... pour combien de temps ?

Mais bon, nos politicards nous diront que demain en France il y aura 25 millions d'ingénieurs et d'artistes.

Demain Halloween.... il paraît que les clowns méchants qui sévissent un peu partout dans le monde depuis des semaines sont censés préparer un événement terrible... est-ce un début de résistance de l'humain contre le monde-machine de demain ?
(je ne soutiens ni n'approuve ce genre de violence débile et aveugle... mais je comprends les motivations profondes, voire inconscientes, et je prédis un très sombre avenir.... il ne reste plus qu'à faire valider ma prémonition par une machine et alors je pourrais me suicider).
Evaluer :   5  1Note :   4
EmailPermalink
Il parait que les japonais prévoient des robots sexuels vraiment opérationnels d'ici 2020...

Encore un paquet de jobs qui vont aller au tapis.
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
@ Hercule
Eh bé.... alors là, la Veuve Poignet ira pointer chez Paul Emploi.....
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Popol emploi, sjpma
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
L'or valeur refuge quand ça va mal et que les gens ont peur !
C'est quoi déjà votre business monsieur Sannat ?
;)
Evaluer :   1  2Note :   -1
EmailPermalink
C'est dans l'agriculture qu'il faudrait 1 million d'emploi pour revenir à une agriculture bio, en finir avec l'agriculture industrielle. Le paysan c'est le médecin. Une bonne alimentation garantirait une bonne santé et nous aurions besoin de dix fois moins de médecins et de pharmaciens. L'alimentation est la première médecine. Pour les problèmes de structure, les osthéopates seront utiles encore longtemps, puisque la médecine conventionnelle ne sait pas le gérer.
Une petite exploitation agricole est 15 à 30 fois plus rentable qu'une grande, et produit moins de malbouffe. S'il y a bien un secteur à développer c'est bien celui ci pour la préservation de l'environnement, des paysages, et la promotion de la santé humaine.
Sannat oublie que des secteurs vont devoir embaucher énormément pour passer cette troisième révolution industrielle :
2 exemples
BTP l'isolation des bâtiments est un chantier de 30 ans
énergie renouvelable : les nouvelles infrastructures réclament de l'emploi
Ce n'est qu'au terme de cette mutation, que l'emploi descendra en flèche.
Evaluer :   8  2Note :   6
EmailPermalink
@samideano
L'agriculture fonctionne en vase clos.
Actuellement il y a une création ou (surtout) reprise d'entreprise agricole pour 2 qui ferment. Les petites exploitations soit ne sont pas viables, soit sont reprises par des plus grosses : rachat des terres ou fermage (ce qui revient presque au même).
Les conditions de vie de l'agriculteur moderne sont bien supérieures à celles de ses parents...mais...
Le capital de base est phénoménal. Une vache laitière c'est environ (moyenne) 2000€. Il en faut une bonne quarantaine pour gagner sa vie. Plus un hectare minimum par bête (pâture et fourrage). Je ne parle pas des bâtiments et du matériel... Ni des contraintes administratives ubuesques.
Un robot de traite (on y vient de plus en plus eh oui) fonctionne pour 70 bêtes mini et ça coûte au bas mot 100 000€.
Je vous fais grâce des contraintes quotidiennes. 35h et 5 semaines de congés annuels, c'est un truc à faire mourrir de rire un paysan !!!!!
Là aussi c'est devenu la folie, les jeunes agris s'en rendent bien compte mais c'est toute une évolution de société qui broie tout le monde.
C'est comme l'artisanat, ce sont des métiers de passionnés, sinon faut faire autre chose.
Evaluer :   6  0Note :   6
EmailPermalink
J'ai lu qu'un tiers des terres agricoles US, sont consacrées à la monoculture du maïs. Avec ce maïs, ils font les hydrocarburants d'éthanol, ils alimentent les bovins et fabriquent le coca et les multiples sodas. Sur le plan financier, c'est une manne, car une seule culture permet de fabriquer tous cela à la fois. On voit bien que ce système est complètement dément.
Evaluer :   4  2Note :   2
EmailPermalink
Jeudi 30 octobre 2014 :

L’info de la BCE qui démontre que les banques vont mal.

Dimanche dernier la Banque Centrale Européenne a donc rendu son verdict sur les stress tests qu’elle mène depuis plusieurs mois, et cette fois plusieurs banques manquent l’examen. Les précédents stress tests menés en 2009 et 2011 avaient sérieusement entamé la crédibilité de la BCE en ne détectant rien du tout (les banques irlandaises avaient obtenu un satisfecit avant de faire faillite quelques mois plus tard, idem pour Dexia). Cette fois 25 banques échouent, sur 130 contrôlées au total, ce qui n’est pas rien.

Faut-il pour autant prendre ces tests au sérieux, comme s’empressent de le faire les grands médias ? Pas vraiment. Déjà parce que cette liste ne compte que des banques de seconde catégorie, des banques chypriotes et grecques (pour lesquelles il n’y a nul besoin de réaliser des tests pour savoir qu’elles sont en faillite), ainsi que des banques italiennes. Les seuls établissements importants sont Dexia et Monte dei Paschi, dont les difficultés sont connues depuis longtemps. Aucune grosse banque systémique européenne ne figure parmi les recalés, et pour cause, la chute de l’une d’entre elles provoquerait une crise destructrice (on l’a vu avec Lehman Brothers) ! La BCE s’est limitée à désigner quelques petits canards boiteux de façon à rassurer les marchés.

Il n’y a pas non plus de quoi être rassuré lorsque l’on regarde, justement, les scénarios "noirs" retenus par la BCE pour les différents pays européens : une baisse des prix de l’immobilier de l’ordre de 20% ainsi qu’une baisse du même niveau des indices boursiers (seulement !), un taux de chômage à peine plus élevé que le taux actuel (12,2% en France contre 10,9 aujourd’hui, 27,1% en Espagne contre 23,2 aujourd’hui, 14,4% en Italie contre 12,2 aujourd’hui), une déflation limitée (-0,3% en France, +0,6% en Italie), une hausse des taux d’intérêt inférieur à ce qu’on déjà vécu certains pays (5,8% pour l’Italie alors qu’elle a été à 7,4%, 5,6% en Espagne alors qu’elle a été à 7,6%), et enfin une "récession" plus que limitée (-1,1% pour la France, -1,6% pour l’Italie, -1,0% pour l’Espagne). Ce dernier chiffre évoque plus une poursuite du ralentissement actuel qu’une véritable crise, ces scénarios manquent singulièrement de stress !

On notera également que le principal risque a été oublié : la dette souveraine. Un pays ne peut pas faire faillite comme chacun sait (sauf la Grèce, sauf Chypre… pour l’instant). Il ne faut pas se fâcher avec les grandes banques ni avec les Etats, la BCE est vraiment bien élevée.

Et puis, deux jours plus tard, comme par inadvertance, la BCE publie un chiffre qui aurait dû faire l’effet d’une bombe, mais ne sera finalement pas repris dans les médias : les banques européennes ont 880 milliards d’euros de créances douteuses (c’est-à-dire en retard de paiement depuis au moins 90 jours), et ce chiffre représente 4% de leur bilan.

4% ça ne paraît pas beaucoup, mais cela correspond à leur effet de levier moyen, c'est-à-dire le rapport entre leurs fonds propres et leurs engagements, le total de leur bilan, le levier "brut", sans pondération des risques (par exemple pour BNP Paribas : 1800 milliards d’actif total pour 72 milliards de fonds propres, soit 72/1800=0,04 donc 4%, Deutsche Bank est à 3,1%, Société Générale à 3,3%, ING Bank à 4,6%).

Le chiffre de 4% est dans la moyenne de l’effet de levier des banques en Europe. Alors même si ces créances ne sont pas perdues en totalité (les paiements peuvent reprendre, la banque peut saisir l’actif du créancier pour le revendre), on découvre tout de même que les créances douteuses des banques européennes sont au même niveau que leurs fonds propres… Autrement dit, elles sont virtuellement en faillite. Merci à la BCE pour cette info !

https://www.goldbroker.fr/actualites/info-bce-demontre-banques-vont-mal-633
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
La vraie question, c'est de savoir comment fonctionne tout ce système du futur. En définitive, sans électrié tout s'écroule. On a déjà vu à l'étranger des pannes générale sur plusieurs jours. C'est assez sport ! Si ça dure plus longtemps à plus grande échelle, le monde "civilisé" passe à travers.
Une "bonne grosse" panne de courant pour des tas de raisons (essentiellement météorologiques) pourrait avoir un effet boule de neige (surtout en hiver...). Si ça "merde" trop longtemps, il n'y aura pas beaucoup de mougeons qui survivront, faut bien en être conscient.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Une " éruption solaire " un peu forte et tout est bloqué dans la majeure partie du Monde, pas de problème " On " contrôle ?????
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Le jour où l'Iran aura l'arme nucléaire, la question de régulation des populations et de l'emploi ne se poseront pas pour les survivants.
Evaluer :   5  3Note :   2
EmailPermalink
@Merisier

"Le jour où l'Iran aura l'arme nucléaire"

Mon cher ami l'arme nucléaire s'annule d'elle-même. Le but est la conquête des matières premières. Les rendre stériles n'aurait aucun intérêt.

L'Iran connaîtra aussi son printemps arabe... La Russie également, la Chine aussi etc etc... Ces pays subiront des attaques internes et externes de type sociétale ou économique. L'envie de liberté des peuples... belle connerie pour justifier des victimes innocentes.

Merisier, on est d'accord tous les deux pour dire que l'ennemi en France est autour de nous. C'est ce voisin barbue qui ne se reconnait dans aucune nation. Pour lui, seul compte sa religion moyenâgeuse.

C'est pas NVB, notre ministre de l'éducation nationale, qui va s'inquiéter de ce problème d'éthique. (port du voile autorisé pour les sorties scolaires)

Une petite pensée pour un homme courageux qui dénonce l'horreur de l'abattage Halal en France:

Monsieur GIESBERT Franz-Olivier !!!

Vous avez mon soutien, un animal mérite qu'on le respecte.

Amicalement Christus.
Evaluer :   6  0Note :   6
EmailPermalink
La France aussi connaitra son printemps arabe...
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
@Hansel

Non, la France connaîtra elle un hiver arabe.

Je m'explique.

Imaginons un Etat islamique d'Orient, gigantesque et unifié, à l'image de Saladin en son temps.

Vient alors l'ordre d'envahir l'Occident pour Allah. Pas une plage, pas une ville, pas un pont, ne feront opposition à cette invasion. On se demande même si un seul coup de feu sera tiré. Leur victoire sera totale.

Heureusement pour l'Europe, Israël ne se laissera jamais cadenasser au milieu d'un khalifa unifié.

Si les musulmans veulent l'Occident ils doivent d'abord vaincre Israël ou attendre encore trois générations.

Ici, je ne prends fait et cause pour personne. Je reste clairvoyant sur le monde qui m'entoure.

Ce monde n'annonce rien de bon, croyez-moi.

Hansel, c'est donc un hiver arabe qui nous attend...

Cordialement
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Merci pour votre analyse, que je partage pleinement, sauf peut etre sur le role d'Israel que j'ai du mal à voir survivre dans sa forme actuelle, particulièrement si l'état islamique poussé par les Saoudien réussit son OPA sur le moyen orient (et en prenant l'hypothèse que la région ne sera pas vitrifiée pour assurer sa survie)

Comme disait Michel Colucci, Charles Martel a arrêté les arabes à moitié. Quel dommage !
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
@ Christus Regnat
Pour en avoir discuté avec un gars de ma commune qui travaille à l'abattoir du coin, l'abattage hala est une monstruosité, sans parler de la question de l'hygiène. Pour qu'un "abatteur" dise ça....
Mais je pense qu'on ne sait pas tout. J'te fous mon billet que la SPA doit se faire rincer pour fermer sa gueule !!!
Ah, Brigitte Bardot, s'il te reste encore un peu de souffle fous les pieds dans le plat merci !
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
La vraie question est quel monde pour demain ?
Car il y a un paradoxe fabriquer tout ses robots demande des investissements . Mais mettre des robots à la place des humains c'est faire des chômeurs . Donc des personnes qui ne consomment plus (ou presque) ! Alors qui va utiliser les services ou les biens des futur robots ? De plus toutes les personnes qui vont se retrouver dans la misére ne vont surement pas se laisser faire pacifiquement (surtout si ils deviennent la majorité) .
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
Qui vous dit qu'il restera de la place pour les humains ?
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Et oui, il a été démontré que 90% du travail d'un avocat peut être effectué automatiquement par des machines, ne lui laissant plus que les contacts et plaidoiries..
(en belgique, il y a déjà trop d'avocats, à tel point que leur revenu moyen est pratiquement égal à celui des infirmières... or quand on sait que les avocats "vus à la télé" peuvent empocher des dizaines de milliers d'euros par mois, et que les grands bureaux facturent 250 euros l'heure...)

Google s'active dans le domaine médical.... bientôt les médecins obsolètes ? (en Belgique il y a pénurie de médecins car les politicards refusent d'augmenter la distribution des numéros INAMI....est-ce fait exprès pour préparer l'avenir ?). Pas entièrement, car nous cherchons quand même du contact humain...

Cette année a vu la rédaction et publication du premier article journalistique par un ordinateur, sans intervention humaine (enfin, à part la validation).

Il existe déjà des éditeurs et auteurs "automatiques" (style Editions Universitaires Européennes) : via des algorithmes ça cherche des jeunes diplômés et leur propose de publier leurs thèses (MA, doctorat). Il n'y a aucun comité de lecture, tout au plus un employé qui fait du "content mailing" (formule des e-mails en copiant-collant des réponses génériques). L'attribution d'un numéro ISBN est bien réelle et le bouquin sera effectivement référencé sur des sites comme Amazon.
Des auteurs automatiques ont également sévi : il suffit de déterminer un sujet, ensuite les algorithmes récoltent l'information sur wikipedia et lui donnent la forme d'un livre, avec numéro ISBN et référencement.

Bien sûr, on annonce la robotisation depuis des décennies. A en croire certains, on vivrait déjà dans un monde automatisé, ayant banni définitivement le papier, et on aurait des maisons de vacances sur la planète mars.
Néanmoins, ces prédictions finiront bien par se réaliser un jour....

Ce n'est pas parce que quelque chose a souvent été faux qu'il ne sera jamais vrai...(ou vice-versa).

Mais comme on crie au loup depuis longtemps, il arrive un jour où les gens ne font plus attention, et c'est justement ce que le loup espère...

Aux USA, la courbe de croissance d'emplois a déjà décroché de celle de la croissance économique.... moins de gens produisent plus de richesses....

Il ne faut pas se voiler la face : l'automatisation ne sert pas à déplacer les emplois, elle sert à les rendre en grande partie obsolètes.
Un conducteur de métro doit conduire son engin pendant ses 40 ans de carrière.
Celui qui construit le métro automatique, une fois le travail terminé, il fait quoi, vu que le métro se conduit tout seul ?
Pour conduire 100 rames, il faut 100 conducteurs (on schématise).....mais pour 100 rames automatiques, il suffit de 10 contrôleurs à distance. Donc, 90 emplois passés à la trappe.

Et un jour les ingénieurs seront automatisés aussi, quand les robots construiront d'autres robots..

Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
Elle monte, elle monte, elle monte, la nouvelle tour de Babel !
Evaluer :   4  1Note :   3
EmailPermalink
@ LOUIS L.
A revoir, très symbolique ce film avec Humphrey Boggard (sur la carrière bidon d'un jeune boxeur qu'on amène aux portes du titre suprème) : "The harder they fall". En français c'était "Plus dure sera la chute". A méditer...
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
"ou les vaches à hublot dans les pays du nord, on leur installe un hublot dans le ventre. On ouvre la fenêtre et on malaxe directement dans l’estomac de la vache… "

C'est depuis que j'ai eu connaissance de cette pratique que j'ai arrêté de manger tous produits et sous produits animaux venant de ces régions. Quand on joue a l'apprenti sorcier a ce point, y a comme un malaise...
Je ne mange que local a présent, parce que bon, faudrait peut être commencer a arrêter les conneries aussi...

Une production plus naturelle et plus locale, c'est ça la voie de sortie pour pas mal de domaines, alimentaire en premier.
Evaluer :   7  0Note :   7
EmailPermalink
Charles, tu es dans une forme olympique !!!
Cela fait trois jours que tu nous envoies en plein visage la réalité vraie, la réalité brutale à venir.
Comment veux-tu que je commente des articles qui résument si bien le programme de paupérisation de masse.
Maintenant on peut se poser cette question:
-"Le mougeon aura-t'il le courage de se lever ou va-t'il attendre sa fin sans bouger à jouer la carte de l'individualisme ???"
Un conseil acheter de l'or et de l'argent physique, cela ne vous rendra pas plus riche mais la pilule de l'emploi zéro sera plus facile à avaler.
Bonne journée.
Evaluer :   6  1Note :   5
EmailPermalink
alors que la manipulation des cours des métaux précieux dépasse allègrement le stade de l'obscénité, quelqu'un aurait-il quelques nouvelles de l'évolution des "stocks" du COMEX ?
d'avance, merci.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
@Christus

La seule solution : que tout le monde devienne fonctionnaire et s'occupe à confectionner des cocottes en papier ou n'importe quoi d'autre. Le tout, c'est de trouver une occupation et de rester dans un rythme normal en respectant des horaires normaux et surtout fixes. Essentiel pour l'équilibre mental et physique : les chômeurs ne vivent pas vieux.

Ceux qui sont curieux d'esprit pourront toujours s'inscrire à la Fac (totalement robotisée, informatisée et internetisée). C'est presque déjà fait d'ailleurs. Evidemment, on sera alors la propriété de l'état, les animaux de compagnie de l'état... Inutile de préciser que le suffrage universel (cette gentille blague) sera devenu totalement obsolète lui aussi.

Retour à l'enfance pour tout le monde! Avec Papa-Maman-état...
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
La France moderne, quoi : 35 heures 35 à l'heure...
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
@Simbad

Malheureusement pour eux, les fonctionnaires vont connaître une fin lente et difficile. Leurs avantages vont fondre comme neige au soleil. Ils devront par la force des choses (la banqueroute de l'Etat) se caler sur un système privé déjà exsangue.


Le retour à l'enfance ??? On cherche à assister le citoyen, à le rendre dépendant. Rien de nouveau dans cette méthode. On peut comparer cela à l'usage d'un GPS en contradiction avec un travail personnel de mémoire.

Cordialement
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Une " éruption solaire " un peu forte et tout est bloqué dans la majeure partie du Monde, pas de problème " On " contrôle ????? Lire la suite
Idée à liste - 03/11/2014 à 11:41 GMT
Note :  2  0
Top articles
Derniers Commentaires
Clownerie ministérielle : Bruno Le Maire veut une blockchain publique
14 sept.Fortuna
This country is fucked up
La BCE en mode Père Noël avec 1000 euros pour à Noël !!
10 sept.ramin974
Bonjour, Tout ça me rappelle les parties de monopoly que je faisais quand j'étais petit. Normalement quand un joueur n'a plus de sous, il ...
Martin Armstrong : de nouvelles découvertes compromettent le dogme ...
10 sept.Alain J.
Bonjour Venez habiter entre 1800 et 2200 m d'altitude Mr Flamel. L'expérience en science vaut mieux que toute théorie avec des idées préconçues...
France : une couverture (et une fraude) sociale légendaire ?
10 sept.Red Pill1
Mais, mais, mais, je pensais que nous avions le meilleur systeme de secu du monde, que le monde entier nous l'enviait, et que nos enarques, la fine...
France : une couverture (et une fraude) sociale légendaire ?
10 sept.Go4Gold
Il y a trois sortes de comptables : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas compter
L’avenir inquiétant des banques… et de vos frais !!
07 sept.jymesnil2
Bon la blague qui consiste à prétendre que les banquiers prêtent l'épargne des clients est une blague....les depots sont ridiculement insuffisants ...
Grâce au glyphosate, la SNCF va nous coûter encore plus cher !
06 sept.Fortuna
En France on n'a pas de petrole, on n'a pas de bonnes idees mais au moins on n'aura plus de desherbants
L’avenir inquiétant des banques… et de vos frais !!
06 sept.Josey Wales1
Ca me rappelle une vieille blague : vous etes dans une salle, face a un banquier et a un criminel pedophile. Vous avez un pistolet et deux balles ...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX