Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Centrafrique : 9ème intervention militaire française simultanée

IMG Auteur
 
Publié le 10 décembre 2013
726 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 14 votes, 5/5 ) , 5 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
5
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Or et Argent

 

 

 

 

La République centrafricaine, chroniquement instable et pauvre, est à nouveau ravagée par un conflit armé et sa population en paie le prix fort. Même s’il y a un impératif moral à tenter d’aider la société centrafricaine, l’État français, dépourvu de stratégie claire en matière d’engagement militaire et en proie à une grave crise économique et budgétaire, est-il le meilleur allié ?


Les premiers renforts de l’armée française envoyés en République centrafricaine (RCA) se déploient dans le but de rétablir l'ordre après une prise de contrôle du pays par des rebelles. Quelques 200 soldats sont déjà  arrivés sur place, 500 autres devraient rapidement suivre. Dans le futur, 1 200 soldats français devraient épauler 3 600 soldats africains.


Une population victime de pillards violents


La situation est très préoccupante. Environ 10 % de la population a fui leur habitation, 25 % a besoin d'aide alimentaire, les forces rebelles sont en partie constituées d’enfants-soldats et la plupart des écoles et des hôpitaux en dehors de la capitale ont été pillés.


Ce conflit armé pourrait dégénérer en conflit religieux et ethnique, ce qui aurait de graves répercussions dans les pays voisins.


Un pays chroniquement instable et pauvre


La République centrafricaine est un État ​​en crise permanente, subissant sans cesse mutineries et rebellions. La dernière en date est le renversement du président centrafricain François Bozizé par une force rebelle connue sous le nom Séléka en mars 2013, installant à sa place son propre commandant, Michel Djotodia, un ancien fonctionnaire ayant étudié 10 ans en URSS et devenu aventurier militaire au gré des coups d’État.


Des bandes armées, principalement d'anciens rebelles membres de Séléka et opérant maintenant plus ou moins indépendamment, pillent les provinces de ce pays comptant seulement 4,6 millions d’habitants et aussi grand que l’Ukraine. Certains sont des mercenaires issus des pays voisins comme le Tchad ou le Soudan.

 

Des décennies d'instabilité ont miné l'économie centrafricaine. Le pays est riche en bois, diamants et autres minéraux mais cette importante source de revenus est devenue le ferment de toutes les rivalités. La Centrafrique est ainsi devenue le sixième pays le plus pauvre d’Afrique.


Ce pays enclavé est la proie facile des débordements de violence des pays voisins : le Sud-Soudan, le Darfour, le Tchad et la République démocratique du Congo tentent de se sortir d'années de conflit et restent extrêmement instables.


L’État français entre dans sa 9ème mission militaire simultanée

  

Comme ce fut le cas lors l'intervention au Mali en janvier 2013, le ministre de la défense français Jean- Yves Le Drian a déclaré que les troupes françaises seraient déployées pour « une courte période, de l'ordre de 6 mois ». Mais 1 000 soldats français sont toujours déployés et combattent au Mali après 10 mois d’opérations sur place et il est officiellement admis qu’ils resteront sur place en 2014.


On estime que l’intervention militaire au Mali a coûté aux contribuables français 400 millions d’euros en 2013. Admettons que l’intervention en Centrafrique ait un coût équivalent. L’État français a-t-il les moyens de s’engager dans une 9ème opération militaire simultanée* sachant qu’il est endetté à 90% de son PIB ?


Une victoire militaire rapide en Centrafrique est possible, mais elle ne conduira pas à un pays stable et ne créera pas les fondements de l’état de Droit et de la démocratie libérale. Un régime démocratique corrompu et kleptocrate ou une autocratie militaire instable sont les régimes les plus susceptibles d’émerger de ce conflit.


Sans compter que, comme on l’a vu en Lybie et au Mali, une intervention militaire dans un pays étranger déclenche toujours une cascade de conséquences imprévues.


* Listes des opérations militaires françaises en cours :


1. Liban (depuis 1978, 900 militaires actuellement)

2. Tchad (depuis 1986, 950 militaires actuellement)

3. Golfe de Guinée (depuis 1990, environ 100 militaires actuellement)

4. Kosovo (depuis 1999, 300 militaires actuellement)

5. Afghanistan (depuis 2001, 500 militaires actuellement)

6. Cote d’Ivoire (depuis septembre 2002, 450 militaires actuellement)

7. Anti-piraterie dans le Golfe d’Aden (depuis décembre 2008, moins de 180 militaires actuellement)

8. Mali (depuis janvier 2013, 1000 militaires actuellement)

9. Centrafrique (depuis octobre 2002, renforcé en mars et novembre 2013, 500 militaires actuellement, 1200 planifiés)


À noter que les opérations militaires françaises ci-dessous viennent de se terminer :

1. Jordanie (depuis août 2012, 80 militaires jusqu’à décembre 2013)

2. Pays Baltes (depuis avril 2013, 80 militaires relevé par un détachement belge en septembre 2013)




 

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Afghanistan | Jordanie | Mali | Soudan | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Afghanistan | Jordanie | Mali | Soudan | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (14 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
La situation au Centrafrique est une découverte pour moi. J'apprends seulement la semaine dernière que des bandes de pillards musulmans terrorisent la population Catholique depuis des mois. Je remarque que l'état français est intervenu quand les Chrétiens ont commencé à se défendre et que les soldats français ont ordre de désarmer les groupes armés, les milices d'autodéfense Chrétiennes d'abord je le crains, les sénékas devant gentiment rentrer dans leurs casernes. Tout cela me rappelle l'opération turquoise quand il s'agissait de prêter main forte aux hutus sous couvert d'humanitaire. Je me souvient aussi de l'assassinat d'un rebelle indépendantiste au Congo, mais ça on n'en parle pas... Quand l'état français intervient en Afrique, il a des raisons cachés, la version officielle n'étant qu'un prétexte.
Il n'y a qu'une façon de mettre fin aux conflits en Afrique, il faut la rendre aux Africains, il faut que chaque peuple Africain ai son pays géographiquement et historiquement légitime. Pour cela pourquoi ne pas organiser une conférence de Berlin 2 pour effacer les stupides frontières coloniales ? Abolir les traités de la conférence de Berlin de 1885 pour laisser l'Afrique se reconstruire sur des bases saines.

"catholique", pas davantage que "chrétien", ne prend de majuscule (et encore moins en tant qu'adjectifs !).
Pourquoi, lors, en mettre une ???

Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
J'ai tendance à me mettre du côté des opprimés. j'ai mis des majuscules à "Chrétien" et "Catholique" pour bien montrer qui sont les opprimés. J'ai maintenant la conviction que les massacres de Chrétiens continueront puisque l'état français n'a pas l'intention de chasser les sénékas. flamby le terrible s'est encore tiré une balle dans le pied et mis l'armée dans un beau merdier. Dès que les français seront repartis, les sénékas recommenceront les massacres avec encore plus de zèle.
Je répète que pour mettre fin aux conflits en Afrique il faut avant tout effacer les frontières coloniales et j'ajoute que l'état français devrait se garder d'y mettre les pieds. La francophonie, la francafrique et autres conneries, c'est du colonialisme.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink

Je crains malheureusement que ce ne soit pas si simple...


Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
C'est une question de choix.
La RCA comme pas mal d'autres pays n'a pas encore atteint le "stade adulte" depuis son indépendance, c'est une évidence pour tout le monde. L'ancienne puissance coloniale a des accords avec son ancienne colonie et puis si nous n'y allons pas, d'autres iront et ne se gênront pas pour nous évincer.
Question coût ? En métropole, on balance des milliards d'euros par les fenêtres avec l'UE, l'immigration, des subventions à tort et à travers et autres gaspillages. Il faut simplement être clairs et dire ce qu'on veut, et ce qu'on ne veut plus.
Et puis il n'est pas inintéressant que nos soldats acquièrent du métier, on pourrait bien avoir besoin de leur "savoir-faire" à l'intérieur de nos frontières dans un avenir pas si lointain que ça.
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
J'ai tendance à me mettre du côté des opprimés. j'ai mis des majuscules à "Chrétien" et "Catholique" pour bien montrer qui sont les opprimés. J'ai maintenant la conviction que les massacres de Chrétiens continueront puisque l'état français n'a pas l'inte  Lire la suite
Pierre70 - 13/12/2013 à 12:43 GMT
Note :  1  0
Top articles
Derniers Commentaires
“Bitcoin et Big Brother”, par Charles Gave
09:38Monrose
je crois que le Bitcoin n'est pas qu'une avancée technologique. C'est la réaction quasi universelle face à une régulation folle de l'économie, limi...
“Bitcoin et Big Brother”, par Charles Gave
12 déc.Pâris
Si on ne sait pas avoir une monnaie raisonnablement croissante, alors ou bien on accepte un système structurellement déflationniste et on se passe ...
“Bitcoin et Big Brother”, par Charles Gave
12 déc.Monrose
"le Bitcoin est encore une fois basé sur l’idée de rareté qui serait assurée cette fois non par une pénurie physique mais par un processus technolo...
“Bitcoin et Big Brother”, par Charles Gave
12 déc.merisier
Article long mais très intéressant, une fois de plus, de Charles Gave. Peut-être mon paragraphe préféré, en tout cas la conclusion est aussi im...
Bitcoin Mania: Même les grand-mères veulent participer!!! La “Une” ...
12 déc.Attilio
"? Si l'état décide d'une confiscation comme on l'a vu dans le passé, ils vont faire quoi ?" @Manu33 Si l'Etat envisageait une co...
Bitcoin Mania: Même les grand-mères veulent participer!!! La “Une” ...
12 déc.Attilio
"Si tu veux savoir ce qu'il ne faut pas faire, regarde ce que fait la foule!" @merisier Et,lorsqu'il aura vu et compris ce qui es...
Fin de l’année, éclatement des bulles : de champagne ou spéculatives ?
12 déc.Pâris
Et encore ! Un chiffre d'affaires qui mélange évidemment dans le même sac les opérations rentables et celles qui ne le sont pas. Et qui co...
Bonne nouvelle ! Les jeunes français très pessimistes sur leur aven...
12 déc.Pâris2
L'Etat ne sera pas en cessation de paiement avant que la république qui le gère ne vous ait mis dans la même situation.
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX