Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Ces peurs mauvaises conseillères

IMG Auteur
 
 
Publié le 16 octobre 2012
778 mots - Temps de lecture : 1 - 3 minutes
( 31 votes, 2,1/5 ) , 16 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
16
commenter
Notre Newsletter...
SUIVRE : France
Rubrique : Or et Argent

 

 

 

 

Des rats déformés par des tumeurs, du sang d’orang outan sur les mains ou des bébés le biberon dans la bouche, autant d’images qui doivent nous faire renoncer ici et maintenant aux OGM, à l’huile de palme ou au Bisphénol A.  Alors que le Sénat a décidé d’en suspendre la fabrication, l’importation et l’exportation dans les plastiques et contenants alimentaires, et propose d’élargir la loi aux matériaux médicaux, il est temps de réaliser que le risque du principe de précaution est en train de se réaliser. Son application devient déraisonnable et plutôt que de surmonter notre peur, on nous invite à y succomber.


La peur est saine et permet d’adopter des comportements prudents et responsables. Les peurs alimentaires sont ainsi le pendant d’un souci bien français de manger sainement et équilibré. N’est-il pas raisonnable de s’intéresser à ce qu’on a dans son assiette et de s’informer sur la fabrication des produits qu’on mange ? Le problème dans notre société n’est pas que les gens aient des peurs mais plutôt que tout est fait pour les alimenter et qu’elles deviennent dès lors la boussole des politiques publiques.


Or, la peur peut-être mauvaise conseillère et si on refuse de la vaincre, on devient vite l’objet des manipulations des uns et des autres, aussi bien intentionnés soient-ils. Ainsi, en France où la culture des Organismes génétiquement modifiés (OGM) reste interdite, il a suffi d’une étude portant spécifiquement sur le maïs NK603 de Monsanto pour que les ministres de la santé (Marisol Touraine), de l’environnement (Delphine Batho) et de l’agriculture (Stéphane le Fol) demandent un contrôle plus strict des OGM dans leur ensemble.


De même, les campagnes sensationnalistes de Greenpeace ou des Amis de la Terre sur l’huile de palme ont jeté l’opprobre sur une huile qu’il y a encore quelques années, on ne trouvait que dans les magasins bio.


Quant au bisphénol A, la peur d’un nouveau scandale a sans doute poussé les instances politiques françaises à accélérer l’adoption d’une loi en interdisant l’usage alors que le processus de réévaluation des études commence à peine.


Sous la pression de peurs poussées à leur paroxysme,  le processus politique s’emballe et multiplie les interdictions qui n’offrent qu’une solution simpliste à des problèmes complexes, pas prêts de disparaître.


Les OGM, par exemple, ont des applications dans des domaines aussi divers que la médecine, l’alimentation, l’industrie. L’insuline génétiquement modifiée sauve et améliore la vie de milliers de diabétiques.  Amflora (pomme de terre GM) permet de faire des colles et des bétons de meilleure qualité tout en économisant les ressources nécessaires à la cultiver. Les gains de productivité réalisés par la culture de variétés GM offrent des solutions à la faim dans le monde et permettent d’économiser des terres arables.


Que dire de l’huile de palme ? On lui reproche d’entraîner la déforestation et la biodiversité qui l’accompagne mais on oublie aussi que les rendements du palmier à huile sont plus élevés que ceux du colza ou du soja. Il produit ainsi en moyenne 3,72 tonnes/hectare d’huile, à rapporter aux 0,40 tonnes du soja et 0,72 tonnes de colza. On obtient donc près de 10 fois plus de matière grasse par hectare d’un palmier à huile que du soja, et plus de 5 fois plus que du colza. C’est une autre façon de comprendre qu’en le cultivant, on économise des terres arables.


Et le bisphénol A ? N’est-il pas devenu évident qu’il faut l’interdire ? Oui, si on se laisse aller à la peur de ses possibles effets nocifs pour la santé. Pas sûr si on prend en compte l’ensemble  du problème posé, à savoir qu’il faut un produit chimique pour assurer la conservation de nos aliments sans quoi on se retrouve face au risque d’être contaminé par toutes sortes de bactéries ou de devoir accepter des substituts au sujet desquels on n’a pour le coup mois de recul.


Ainsi, de la même façon qu’il est déraisonnable de penser que ces produits sont sans danger, il est tout aussi dangereux de croire qu’ils sont nocifs quand les preuves manquent pour le faire et qu’on oublie les bienfaits de leur utilisation. Si on continue dans cette direction, on se retrouvera forcément démunis face aux problèmes complexes que sont l’alimentation, la santé et l’environnement en général.


Nos modes de vie dépendent d’innovations que plus personne n’aura intérêt à développer si plutôt que de tenir les producteurs responsables des innovations qu’ils inventent, on leur interdit simplement de les exploiter et in fine de les développer.


Alors plutôt que de continuer à répondre aux sirènes des alarmistes, il est grand temps de soigner nos peurs par une autre médecine que celle du principe de précaution et  refuser cette solution simpliste.

 

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : France | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : France | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :2,1 (31 votes)
>> Article suivant
Cécile Philippe est docteur ès sciences économiques de l'Université Paris-IX Dauphine et d'un Desup en gestion des entreprises dans les pays en développement. C'est au sein d'un think tank américain qu'elle a terminé sa thèse portant sur les théories de l'information et l'émergence d'un marché de l'information sur Internet. De retour en Europe, elle a crée en 2003 l'Institut économique Molinari, dont elle assure depuis la direction. Auteur d'un grand nombre d'articles publiés dans des journaux aussi bien francophones qu'anglophones, elle a publié en 2007 son premier livre aux Éditions JC Lattès intitulé "C'est trop tard pour la terre". Le livre s'intéresse aux questions d'environnement et cherche à mettre fin à un certain nombre de mythes, en particulier celui qui consiste à croire que réglementation et taxation vont de pair avec amélioration de l'environnement. Elle est intervenue à maintes reprises à la radio (BFM, RFI, etc.) et à la télévision (France 3, LCI, etc.) sur des questions de politiques publiques.
Voir son site webS'abonner à ses offres
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
C'est vraiment étonnant comme l'on puisse déformer à ce point la réalité des choses,
malheureusement pour vous ce n'est pas parce qu'on présente la réalité sous un autre angle
qu'elle devient vérité ou comment nous faire prendre des vessies pour des lanternes ?

On a beau faire briller une pomme avec du poliche, cela ne sert à rien, si le vers est à l'intérieur...

Ce qui me rassure c'est que je n'aurai pas à perdre mon temps, à réfuter l'ensemble de vos points,
les commentaires de la communauté internet à votre égard brillent par leur niveau de bon sens

Puis je vous conseiller un meilleur titre peut être pour votre livre ??
Que diriez vous de "idées fausses, réponses fausses" ????
Evaluer :   6  1Note :   5
EmailPermalink
Mme Philippe "je sais tout sur les OGMs" :
un conseil: lisez donc

Seeds of Destruction: The Hidden Agenda of Genetic Manipulation, William F. Engdahl

ça vous illuminera certainement sur vos contacts et références.
à bon entendeur. il est temps de se réveiller massivement, sinon on pourra dormir à jamais.
Evaluer :   6  0Note :   6
EmailPermalink
Merci pour l'info.

S quelqu'un est intéresse, ci joint une synthèse

http://rense.com/general80/seedsofdestruction.htm
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
Engdahl, c'est un "must read" sur la geopolitique mondiale.
Mon favori: "Petrole, une guerre d'un siècle". mieux qu'un roman!
bonne lecture. open your eyes, or keep then shut forever!
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Après les résultats des expériences des OGM sur les rats je me attendais à une réaction de la part des Think tank subventionnées par les entreprises OGM, est bien voila c'est choses faite avec vos déclarations qui ne porte sur aucune valeur scientifique contraire à la question des OGM parce que il n'en existe pas, vos déclarations comme votre livre ne sont d'aucune utilité, le faite que vous affirmer que avoir peur des OGM est une raison émotionnel sans raison parce que il y à bien toujours des contre partie négative à chaque projet de recherche est un raisonnement sans fondement.
Je retient que vous niez sans le affirmez haut est fort que les OGM sont dangereuses sur aucune contre recherche sérieuse qui puisse démontré le contraire.
Avec votre livre, que je ne lirait jamais parce que mon temps est précieux, vous essayer de manipuler les gens parce que vous avez été, peut-être sans le savoir été aussi manipulez au État-unis, pour votre intégrité personnel je vous conseille vivement de bien vouloir commencez à vous posez des questions en dehors des chemins tous tracer que des personne malhonnêtes vous on mis devant.
Evaluer :   6  1Note :   5
EmailPermalink
Que chacun en prenne pour son garde, auteur mais éditeur aussi.

Voila un économiste qui prend de haut ceux qui ne suivraient pas ses recommandations nutritionnelles.
Intéressant!
J'attends les conseils en économie ou en placements des nutritionnistes ! Qui naturellement nous prendrons de haut si nous ne les suivions pas.

Quand j'ai une question de chaudière, je demande au dentiste, un problème de serrure, je vais voir le boulanger etc etc.

Mais avoir un avis sur tout, c'est bien humain. Donner son point de vue sans ambages, bien compréhensible aussi.

Mais tout le monde n'a pas une tribune en porte-voix.

Finalement, tous ceux qui disposent d'une tribune, devraient être d'autant plus vigilants quand ils s'aventurent au delà de leur pré carré (de leur domaine de compétence ???).
Evaluer :   7  2Note :   5
EmailPermalink
Parfait prototype de ces robots intelligents qui détraquent notre société.
"Fourriers de la mort qui sont parmi nous les plus intelligents qui préfèrent, car ils savent que force et santé sont leurs ennemies, être rats parmi les ruines plutôt que d'accepter leur place, qui ne serait plus la première, au royaume d'autres exaltations. "
" L'intelligence contemporaine est malade. Evidemment. Elle habite des corps malades, des villes malades, des sociétés malades. Cela dit, jamais l'intelligence n'a jamais été aussi à l'aise. la maladie, c'est toujours le terrain où elle champignonne ses couches les plus épaisses.
Je mesure mon insolence incroyable : j'ose, en ce temps, louer la beauté. Dans l'ombre où elle gratte ses ulcères, j'entends l'intelligence ricaner et je connais ce rire ; il est supérieur. Va, lépreuse, je te laisse à ta supériorité. "
Jean CAU, La grande prostituée.
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
La corruption des meilleurs est la pire.
Evaluer :   5  2Note :   3
EmailPermalink
Moi qui révait de rentrer à Dauphine je comprends mieux pourquoi je n'y est jamais mis les pieds, et heureusement, l'huile de palme est un fléau sanitaire avec 44% d'acide gras saturé, un fléau écologique et social; déforestation expropriation (bolloré s'y connait lui le premier producteur au monde), les ogm peuvent etre intéressant pour des application non alimentaire mais avec quels risques pour l'environnement ne faudrait il pas les produire sous serre sans risque de contamination de la nature et le bisphénol, dérégulateur hormonale qui entraine une puberté avancé chez les filles et la stérilité chez les hommes non vraiment ces exemples mérite d'etre interdit comme nombre de chose considérée comme dangereuse pour la santé.
Evaluer :   4  1Note :   3
EmailPermalink
Ne nous leurrons pas: la diminution de la population mondiale à un niveau "acceptable" est une des priorités de nos "élites". que ce soit par stérilisation, contraception, obésité, OGMs, modes de vie alternatifs, etc. tous les moyens sont bons: voyez sous wikipedia les "georgia stones". Edifiant. Le malthusianisme est profondément encré dans "l'élite". on parle d'une réduction à 1 milliard d'individus pour que la planète puisse survivre. Je pense que la raison est autre. à vous de chercher. tiens, je me demande comment on arrivera à ce chiffre sans un génocide subtile. Mme Philippe s'aligne magnifiquement dans ce raisonnement.
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
Chère Cécile Philippe,

"Or, la peur peut-être mauvaise conseillère et si on refuse de la vaincre, on devient vite l’objet des manipulations des uns et des autres, aussi bien intentionnés soient-ils."

Pouvez-vous nous dire qui manipule qui avec ce type d'article ? Quel est en est le but recherché ? Les objections faites au OGM, huiles de palme et Bisphenol ne sont pas dues à une simple peur déraisonnable de la masse, mais font suite à des études qui ont réussi à démontrer leur côté néfaste.

"OGM [...] Les gains de productivité réalisés par la culture de variétés GM offrent des solutions à la faim dans le monde et permettent d’économiser des terres arables."

Dans ce cas, pouvez-vous nous expliquer pourquoi des populations entières en Afrique sub-saharienne meurent de faim tous les jours car incapables de s'acheter les matières premières nécessaires à l'alimentation. Le maïs (végétal le plus cultivé en OGM il me semble) ne fait-il pas partie d'une alimentation de base ? Dès lors, les surplus ne devraient-ils pas être redistribués là où les gens ont vraiment besoin de manger... après avoir, quand même, par humanité, s'être assuré que ces produits ne sont pas néfastes à long terme ?

"Que dire de l’huile de palme ? On lui reproche d’entraîner la déforestation et la biodiversité qui l’accompagne mais on oublie aussi que les rendements du palmier à huile sont plus élevés que ceux du colza ou du soja."

Est-ce à dire qu'à vos yeux, les RENDEMENTS ont priorité sur la déforestation et la destruction de la biodiversité ? Et que donc au nom du Dieu FRIC, on peut tout démolir ?

"[...] il faut un produit chimique pour assurer la conservation de nos aliments sans quoi on se retrouve face au risque d’être contaminé par toutes sortes de bactéries"

Etes-vous au courant que, dans le temps, nos grands-parents conservaient leurs légumes dans des bocaux en verre qui étaient réutilisables et non polluants pour l'environnement ? Et que les bébés étaient même protégés par l'immunité de leur mère qui les allaitaient, ce qui n'est pas le cas avec les biberons.

En outre, êtes-vous au courant qu'à force de tout stériliser, les défenses immunitaires n'ont plus assez de combats à mener et que cela affaiblit l'immunité entière de bon nombre de personnes ?

Votre démonstration me semble empreinte d'une mauvaise foi absolument abjecte ! Prendre les gens de haut et pour des cons de cette façon m'est tout simplement insupportable. Je vous mets un zéro pointé pour ce texte !

Et j'adhère totalement aux commentaires de Patrick W., Genevievedunais, Rüss65, Squash et D.

Evaluer :   7  1Note :   6
EmailPermalink
On croit rêver à vous lire......êtes vous payée par cette Mafia de Monsanto, car il n'y a pas d'autres mots pour parler de cette Société. Vos diplômes, Madame, ne vous permettent pas de raconter n'importe quoi.....!!!
Evaluer :   7  2Note :   5
EmailPermalink
Tout à fait d'accord avec P.W. Ou cette femme est payée par Monsanto pour attenuer les dégâts de l'étude courageuse française sur les OGM/Rondup Monsanto, ou alors, c'est pire, elle est naive, et ça c'est impardonnable. Celà n'a rien à avoir avec la peur: c'est le principe de précaution: Cette personne peut manger ses OGMs, je les lui laisse volontiers pour une nourriture de proximité naturelle. Tiens, je pense aussi à cette campagne bizarre et délirante de vaccination GLOBALE contre le H1N1. Lorsque l'on sait que les adjuvants inclus dans le vaccin contiennent du mercure, un des poisons les plus toxiques pour le cerveau, on peut extrapoler les effets néfastes sur la population européenne en 10 ans. Soyons vigilants quant à notre nourriture et notre eau.

le joyau de Mme Philippe:

"Alors plutôt que de continuer à répondre aux sirènes des alarmistes, il est grand temps de soigner nos peurs par une autre médecine que celle du PRINCIPE DE PRECAUTION et refuser cette solution simpliste."

HALLUCINANT de la part d'une "docteur ès sciences économiques". donc, on oublie l'étude française et on fait la promotion des OGM. autant prendre une voiture, et conduire en aveugle. tout se passera bien. au diable ces peurs infondées.
on se soignera aux urgences! hallucinant!

encore une pour la route:
Catherine Austin Fitts le dit très bien: à l'avenir, le luxe sera d'avoir de la nourriture et de l'eau SAINE. Jean Atali ajoute: et de ne pas être pris dans la toîle... à bon entendeur.

Evaluer :   4  1Note :   3
EmailPermalink
Toutes les peurs ne se valent pas.

Les invitations au courage venant d'un inconscient sont sans intérêt.

C'est comme comparer une sueur froide à une sueur chaude.

La peur est naturelle face au danger ou à l'inconnu. En tant que protection, elle est une bonne chose.

Si je m'approche du précipice sans ressentir de haut-le coeur, alors je suis un gars dangereux.

C'est comme le sportif dopé à qui on a supprimé la douleur. Il ne sent pas venir les limites et les atteint.

Cette peur est bonne. Elle est un effet de l'instinct.

Une fois connue et appréciée (voire travaillée/développée!), elle doit être passée dans la moulinette de notre raison et contrôlée, de sorte qu'elle n'entrave pas nos actes, qu'elle ne nous fasse pas perdre nos moyens.

Ce n'est en aucun cas le déni de peur qui réduit le danger !

En l'occurence il s'agit dévaluer (la moulinette !). Dénigrer la peur en tant que telle est une erreur contre-productive.

Passer outre, sans la réflexion qui doit suivre la peur est une connerie dangereuse qui ne doit en aucun cas être brandie comme une qualité par ceux qui s'y adonnent !!
Evaluer :   5  3Note :   2
EmailPermalink
Bien dit Rüss65 , parfaitement argumenté.
Mais je pense que ce raisonnement est inatteignable pour notre chère Cécile , c'est une économiste ... avec un QI d'économiste ...

En outre , ces gens qui travaillent dans les fosses de la pensées sont de purs larbins du système , payés à la prestation , payés pour la pub .

Leur expertise n'a strictement aucune valeur , ces gens là peuvent conseiller les pires poisons ou placement ruineux à la population sans l'ombre d'un remord .

Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Seul celui qui ressent la peur et la domine peut se faire appeler courageux.
Le fonceur, la tête-brûlée, celui qui fonce sans ressentir la peur ne peut pas être quaifié de courageux. Il est bien normal de foncer quand on n'a pas peur.

Dans un combat d'infanterie moderne, celui qui sent la peur a ses sens en éveil, il a développé son instinct animal de chasseur, il est attentif à tous les indices. Il calcule ses risques... et il survit!
Celui qui fonce, sûr de lui, de sa condition physique, sûr de la qualité des équipements que lui ont confié les ingénieurs, gonflé à bloc, impatient et "invincible"... est déjà condamné à court terme.
Ce n'est pas parcequ'on a un gilet du dernier modèle, que des labos de pointe viennent de mettre au point, qu'il faut avoir la connerie de faire exprès de foncer dans la mitraille !


Dans le cas qui nous concerne, il s'agit d'alimentation ! Il s'agit d'ingestion ! Dans sa bouche on ne met pas le produit (ni l'organe!!) de n'importe qui !
Un chien qui doute du contenu de sa gamelle, s'en détourne, même s'il a faim.

Ne pas se poser des questions LEGITIMES sur le contenu de son assiette, c'est simplement avoir un esprit d'un niveau inférieur à celui du chien. Et railler les gens normales n'y change rien, au contraire, c'est une forme de confirmation.
Désolé.
Evaluer :   4  3Note :   1
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Engdahl, c'est un "must read" sur la geopolitique mondiale. Mon favori: "Petrole, une guerre d'un siècle". mieux qu'un roman! bonne lecture. open your eyes, or keep then shut forever! Lire la suite
MadLock - 22/10/2012 à 17:54 GMT
Note :  1  0
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX