Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Dans la même rubrique

Changement climatique – tout le monde est du même côté du bateau

IMG Auteur
Publié le 28 février 2017
772 mots - Temps de lecture : 1 - 3 minutes
( 4 votes, 5/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

La dernière religion à la mode est celle du réchauffement climatique, ou devrais-je dire du changement climatique. Certains se contentent même de climat, comme dans « sceptiques du climat ». Excusez-moi, mais n’avons-nous pas toujours eu un climat ? A-t-on soudainement réalisé son existence ? Si la religion qui l’entoure est suffisamment déconcertante, le ton strident employé à l’égard de ceux qui ne voient pas les choses du même angle est plus terrifiant encore. Certains individus à la « compétence » reconnue ont appelé à la condamnation de tous ceux qui penseraient différemment. Le racket du climat a été construit autour de la fraude. En 2007, des « scientifiques » des Nations-Unies nous ont expliqué que nous n’avions plus que huit ans pour combattre le réchauffement climatique – oups. (En 2007, le terme réchauffement climatique était à la mode, on parle maintenant de changement climatique). En 2007 également, les « scientifiques » des Nations-Unies nous ont annoncé que notre Salut résidait en la taxe carbone. Voilà qui semble familier. Les voilà prêts à utiliser de fausses vérités scientifiques, de fausses actualités, pour handicaper l’économie du monde, afin que ces globalistes dégoûtants puissent s’en mettre plein les poches. Tout en portant atteinte à des milliards de gens honnêtes. Et en passant outre un autre désastre potentiel susceptible de nous tomber dessus, comme par exemple un refroidissement climatique.

La « science » promue par les grotesques (de bien des manières) hypocrites qui se réunissent à Davos, est généralement utilisée pour les enrichir, ainsi que leurs camarades globalistes. Ils se moquent complètement du changement climatique. J’ai du mal à comprendre comment ils ont pu rallier tant de scientifiques, d’universités, de groupes médiatiques et de politiciens des quatre coins du monde à leur cause. Ceux qui se sont lancés dans le mouvement juste pour l’argent l’ont au moins fait pour une raison compréhensible (bien que répulsive). Mais qu’en est-il des autres ? Ceux qui ne tirent rien de leur fanatisme ? Et qu’en serait-il si la Terre ne se réchauffait en fait pas du tout ? Qu’en serait-il si elle avait commencé à se refroidir – significativement ? Faisons-nous face à un nouveau minimum de Maunder ? C’est ce que pensent certains scientifiques, qui ont été vilipendés et ridiculisés (bien qu’ils se soient montrés courageux et éthiques). La professeure Valentina Zharkova a mené des recherches troublantes qui vont bien au-delà des cycles solaires de onze ans. Elle et ses collègues s’inquiètent de l’arrivée imminente d’un nouveau minimum de Maunder, dont le précédent s’est inscrit dans le Petit âge glaciaire.

Le cycle solaire actuel, le 24e en son genre, est le plus faible en cent ans, et ne devrait pas atteindre son minimum avant encore de nombreuses années. Mais nous sommes déjà en phase de refroidissement. Comme le montre le Dr Sircus, même les escrocs de la NOAA ont tenté de dissimuler le fait que notre planète n’a pas souffert de réchauffement depuis 60 ans. Elle a même enregistré un refroidissement en 1979, puis une phase de léger réchauffement autour de 2010, causée par l’activité des taches solaires. Comme l’explique la professeure Zharkova, nous sommes de nouveau en phase descendante depuis 2012. Certains scientifiques sont d’avis que ce n’est pas la hausse des émissions de CO2 qui est responsable du réchauffement climatique, mais le réchauffement climatique qui fait augmenter les émissions de CO2.

Le physicien solaire russe, Habibullo Abdussamatov, a fait quelques observations intéressantes concernant l’hystérie climatique. Il pense que les théories actuelles sont établies à l’envers, c’est-à-dire qu’elles confondent cause et effet. La hausse cyclique de l’activité des taches solaires jusqu’en 2012 a généré un réchauffement des océans qui ont ensuite émis plus de CO2. Ce n’est donc pas la hausse des émissions de CO2 qui a généré le réchauffement climatique, mais le réchauffement climatique qui a accru les émissions. Le professeur Abdussamatov pense que le coupable n’est autre que le Soleil. Comment notre planète aurait-elle autrement pu traverser des phases de réchauffement avant que l’homme moderne commence à brûler des combustibles fossiles ? Les études menées par le professeur sur des échantillons de noyaux de glace montrent qu’une hausse des émissions de CO2 fait toujours suite aux cycles de réchauffement plutôt que les précéder. La législation, la taxe carbone et la tournée en ridicule des climato-sceptiques rendront-elles une période difficile pire encore qu’elle ne devrait l’être ? Une chose est certaine : une majorité du capital « informé » est positionné en prévision d’un réchauffement climatique. Sur le long terme, il s’agit peut-être de la position la plus spéculative de tous les temps. Il est bien plus sensé de contempler la possibilité du scénario opposé.

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (4 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX