Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Chut, la liberté a besoin de silence pour mourir

IMG Auteur
Publié le 01 décembre 2013
1093 mots - Temps de lecture : 2 - 4 minutes
( 14 votes, 4,7/5 ) , 5 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
5
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Billets d'Humeur

Bon, le chômage diminue. Mais si, puisque ce sont les autorités qui le disent, avec un petit air gêné et dans un nuage de circonlocutions contradictoires. La crise est donc finie et les choses vont pouvoir reprendre leur cours normal. Raison de plus pour se pencher sur d’autres sujets plus importants.

Et, alors que le pays compte vraisemblablement plus de cinq millions de chômeurs, plus de huit millions de personnes sous le seuil de pauvreté, en emploi précaire ou dans des entreprises en difficultés et qui se demandent, actuellement, comment ils vont passer les fêtes, il devient donc urgent de légiférer sur les mœurs, de verrouiller enfin de bonnes lois bien solides pour espionner sur internet en toute tranquillité et d’occuper nos ministres qui ont, après cette victoire magistrale, une petite rupture de charge et se tournent ostensiblement les pouces, un sourire béat d’auto-satisfaction sur leurs visages honnêtes.

C’est pourquoi les députés ont courageusement voté la pénalisation des clients de la prostitution, ce qui permet de faire passer plusieurs messages clairs dans la société française. D’une part, l’égalité continue sa progression déterminée : maintenant, grâce à Hollande et au gouvernement Ayrault, même les prostituées goûteront au chômage. Ce n’est pas rien, quand on y pense.

24hGold - Chut, la liberté a b...D’autre part, cela montre que notre aimable gouvernement et nos députés entendent bel et bien confondre vices et crimes ; pour eux, ce qui jusqu’à présent relevait de façon débattable d’un vice, à savoir devenir client d’un acte de prostitution, entre maintenant d’un petit pas altier dans le domaine du délit punit par la loi.

Notez bien que les sanctions prévues comprennent bien sûr un aspect financier — préalable indispensable à toute nouvelle loi, surtout que l’État n’est pas très en fonds actuellement, et puis sachons racketter un client qui, au moins, n’ouvrira pas sa grande jatte lorsqu’il aura à payer, au contraire d’automobiliste flashé, plus facilement contestataire. Et, chose plus significative encore, il est aussi envisagé un passage par les camps de redressement, pardon par un « stage de sensibilisation à la lutte contre l’achat d’actes sexuels ». Là aussi, on sent un petit message simple : les clients sont des esclavagistes, des pervers, des êtres méprisables aux penchants immondes auxquels nos ministres et nos députés, payés sur nos impôts, ont jugé qu’il était nécessaire de mettre un terme, du haut de leur probité et (surtout) du fait qu’eux et elles n’ont évidemment jamais fait appels à de tels services.

Et finalement, peu importe ici le degré de consternation que peut apporter la lecture des arguments pitoyables (et parfaitement faux, du reste) de la porte-parlote du gouvernement : le nombre bien faible de députés présents dans l’hémicycle pour le vote de cette loi démontre à qui en doutait encore que les débats ont depuis longtemps quitté la représentation du peuple pour ne plus animer qu’une petite frange de fanatiques déconnectés de la réalité dont le but est, par tous les moyens, d’imposer leur vision bien particulière de la société et leurs agendas constructivistes au détriment des vraies urgences du moment dont, il faut bien le dire, ils se foutent ouvertement.

Mais comprenez bien que la victoire sur la crise et les malheurs des Français est vraiment totale ; l’oisiveté des députés, des sénateurs et des ministres étant presque totale, il fallait aller plus loin dans le débroussaillage de nouveaux champs d’investigations légaux. La législorrhée ne pouvait pas s’arrêter en si bon chemin.

24hGold - Chut, la liberté a b...C’est aussi pourquoi les députés ont, tout aussi vigoureusement, voté la loi de programmation militaire qui, j’en parlais dans un récent billet, contient de croustillantes dispositions permettant enfin aux petits kapos du camp de concentration France d’intervenir sur les fournisseurs d’accès internet sans s’embarrasser de ces enquiquinantes procédures judiciaires ou de l’avis d’un juge qui, comme chacun sait, ne font rien qu’embêter les soldats de la lutte contre les pédonazis et les terroristes qui pullulent sur la toile.

Eh oui, grâce à quelques judicieuses lignes dans une loi de programmation qui concernait la défense, on en arrive à laisser l’État décider seul, après concertation avec lui-même et sans le moindre contrôle judiciaire, de récupérer les données des internautes en temps réel, et ce, un peu quand il en a envie, sans vraiment se justifier, pour un peu la durée qu’il veut, et le tout en toute décontraction. Et puis, pour bonne mesure, ajoutons une « loi martiale numérique« , cela fera encore plus sérieux, ne trouvez-vous pas ?

Au passage, il n’est pas du tout fortuit de constater que les articles correspondants sont ainsi rédigés qu’une large marge d’appréciation et de latitude a été laissée aux autorités pour qu’elles puissent agir avec les coudées franches, tout comme il est normal le fait qu’on bloque explicitement, comme dans des pays ouvertement totalitaires, certains pans d’internet, ou que se répand gentiment cette impression que le Pays des Droits de l’Homme se moque gentiment de ses citoyens et des règles internationales sur la liberté d’expression…

Le pompon, si l’on veut, reste tout de même qu’à l’instar de la loi sur la pénalisation des clients de la prostitution, cette loi qui distribue ainsi les facilités d’espionner l’internaute comme d’autres les biscuits apéritifs avant un repas roboratif a été votée dans la décontraction et l’entre-soi d’un tout petit nombre de députés. Encore une fois, c’est donc une poignée de personne qui sera directement responsable du tour supplémentaire qui vient d’être donné à l’étau France.

24hGold - Chut, la liberté a b...

Il y a, je trouve, une certaine constance dans l’absentéisme de nos députés et de nos sénateurs (tenez, allez regarder la fiche de présence de ce joli numéro-là, c’est édifiant), et, de façon plus surprenante encore, notamment lorsqu’il s’agit de voter des lois dont la portée polémique est évidente et dont on peut difficilement nier le contenu liberticide. Il y a, dans cette présence minimale des députés et des sénateurs quelque chose de gênant lorsqu’on se rappelle les indemnités qu’ils touchent, les retraites dont ils pourront bénéficier, les avantages qu’ils accumulent discrètement.

Qu’elle est discrète, la représentation nationale, lorsqu’elle enfonce un poignard de plus dans le corps de la liberté en France ! Qu’elle est réservée lorsqu’elle explique son projet aux rares journalistes qui s’en inquiètent ! Qu’elle est admirable de silence et de modestie lorsqu’il s’agit de se juger elle-même, et qu’elle est donc audacieuse lorsqu’elle octroie des droits à ses sicaires, et lorsqu’elle juge des vices des autres…

J'accepte les Bitcoins !

1BCMRXZ4N6ubPiPCv95JSPkgiCvFiaudeH

Vous aussi, foutez Draghi et Bernanke dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Source : h16free.com
Données et statistiques pour les pays mentionnés : France | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : France | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,7 (14 votes)
>> Article suivant
H Seize écrit sur http://h16free.com ses chroniques humouristiques d’un pays en lente décomposition, et apporte des solutions dans son livre, Egalité, Taxes, Bisous. Dans un monde toujours plus dur, et alors que la crise, la vilénie, les aigreurs et les misères allant de la maladie aux bières tièdes font rage, un pays fait courageusement face et propose toute une panoplie de mesures plaisamment abrasives qui permettront d'aplanir les aspérités, gommer les difficultés et arrondir les angles. Ce pays, rempli de gentils et d'aimables tous les jours mieux pensant, est devenu un véritable phare scintillant dans la nuit noire de l'obscurantisme des méchants et des vilains. Et pour mieux scintiller, il s'est doté d'une devise qui est parvenue à se hisser au rang de slogan, d'accroche et de modus vivendi : pour chacun et pour tous, il faudra de l'égalité, des taxes, et des bisous.
Voir son site webS'abonner à ses offres
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Retour au moyen-âge.
Sisi, vous savez cette époque-sombre-et-terrible-ou-les-seigneurs-sanguinaires-opprimaient-le-peuple-avec-la-bénédiction-d'une-Eglise-avide-et-perverse.
C'était quand déjà, précisément ?
On s'en fout, ça a existé, c'est sur, et c'était terrible, c'est l'Ednat qui le dit, alors.
"Et même que, et ben y pratiquaient le droit de cuissage".
C'est bien mon petit Kevin, t'as bien récité, tu sera intégré à la société.

Qui l'eut cru, on y retourne !
C'est ça le génie Français.
On est tellement intelligents que les contradictions les plus évidentes ne nous arrêtent pas un instant.
Car : "Les vices ne sont pas des crimes" ai-je lu ...

Sauf au pays des ayatollah, dont la France a depuis longtemps rejoint le nombre.
Faut-il encore s'assurer que le fait de fréquenter une prostituée relève vraiment du vice.

Surtout qu'en France, le vice n'est pas cantonné à la misère sexuelle.
Chez nous, le pire des vices, la vraie perversion se cache aussi dans la pensée (ben oui on est un pays d'intellos ou pas?).
Chez nous les ayatollahs de la "pensée" sont bien plus sévères que ceux de la morale (terme dont d'ailleurs ils ont eux-même oublié le sens).
La déviance intellectuelle est tout aussi sévèrement punie en France, sinon plus, que l'appétence sexuelle.
Car ce qui compte avant tout c'est la maîtrise des populations.

La France a réussi ce tour de force (comme quoi on reste malgré tout inventifs) de créer en plein pays laïque une Police de la pensée que pourraient nous envier les plus grandes démocraties du monde, comme l'Iran ou l'Arabie Saoudite.
Car chez nous, c'est la laïcité qui tient lieu de religion.
C'est dans les dogmes de ce non-sens intellectuel et moral que se cache l'explication du paradoxe selon lequel les homosexuels ont le droit d'avoir des enfants et de les élever en s'appelant "parent 1 et parent 2", quand le père de famille est envoyé en correctionnelle pour avoir requis les services d'un prosituée.
Parce qu'en plus, notre religion d'Etat n'a pas de bible, pas de texte fondateur.
Elle ne repose que sur la fécondité des esprits malades qui l'enrichissent quotidiennement de leurs fanstasmes et de leur schizophrénie puritano-décadente.

A cette fin, le contrôle de la pensée est de loin l'outil le plus performant.
N'oublions pas que la France pratique à l'envi ce pur scandale totalitaire qu'est la Vérité d'Etat (génocide arménien, shoah ...) et punit de sanction pénales extrêmement graves quiconque aura la déviance morale se seulement se poser des questions.
D'ailleurs, qu'on ne vienne pas croire à lire ces lignes que, moi, je m'en pose.

N'oublions pas que tout a commencé dans les années 80 quant écouter Michel SARDOU était dénoncé publiquement par la Police de la pensée comme un signe d'appartenance fasciste.
Et que, plus tard, dans les écoles de la bien-pensance on n'a jamais hésité à mettre à l'index publiquement l'élève qui hostensiblement refusait de gober la propagande d'Etat, histoire de faire de lui un exemple public, un clair message aux plus faibles.
Et qu'aujourd'hui, les mêmes écoles se chargent de vérifier par le biais de petites question anodines aux enfants, qu'à la maison papa est bien rempant et emasculé comme il faut, histoire de poursuivre la transmission du message aux futurs papas.

N'oublions pas qu'on a toujours des stades Lénimes et des places stalingrad, et même des avenues Mitterrand ...
La Police de la pensée a bientôt 40 ans.
Elle n'a rien relaché de ses méthodes, aujourd'hui elle légifère !
Petit retard sur ses modèles iranien et saoudien: elle ne porte pas encore d'uniforme.
Un détail à régler promptement.

Aujourd'hui, la Police de la pensée est activée: nous avons tous instruction d'Etat de pleurer la mort de Mandela.
Mandéla dont aucun journaliste dument convoqué ce matin par les médias-collabos n'a réussi à établir un portrait positif.
Le courage, oui, indiscutablement.
Et ... rien d'autre.
Une carrière de terroriste assumée par tous les membres de son parti et par ses proches.
Une épouse impliquée dans les affaires de disparition.
Le remplacement de l'appartheid par l'appartheid ... anti-blanc.
Si, un coup de génie: un culte de la personalité à l'échelle planétaire, impliquant une implacable dicature mondiale de la pensée.
Mandela, le grand architecte du racisme anti-blanc à l'échelle du globe.
Chapeau l'artiste, et bon débarras.
Ce matin à Jobourg, un reporter Europe1 en direct:
- "Alors machin, que voyez-vous sur place, se doit être une grand chagrin national bla, bla, bla ...".
- "Ben euh, oui alors là je suis devant la maison natale du grand homme et alors, ben euh en fait y a personne ...".
Nul doute que les héritiers du culte nous organiseront un grand show mondial avec pleurs obligatoire.

Ce pays est foutu !
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Je ne m'étendrai pas sur la loi de collecte des données, tous les jours une nouvelle couche, ça devient infernal. A l'avenir il va falloir finir dans une grotte (pour échapper au repérage infrarouge) et en braconnant pour se nourrir !
La loi sur la pénalisation des clients des tapins fait halluciner autant que fumer la moquette !
Mais c'est quoi ce pays qu'on ose encore appeler France ????
Nous en sommes au stade où l'automobiliste est maintenant devenu un délinquant patenté au même titre que les petits cons qui brûlent des voitures pour mettre l'ambiance.
Le français est un être abject au racisme maintenant universellement reconnu et largement relayé par les médias. Grâce aux dieux le mrap et sos racisme (avec les subventions de l'état-providence) veillent et savent bien quel parti il faut prendre.
Maintenant on culpabilise le type qui va aux putes en se gardant bien de s'attaquer aux maquereaux qui mettent des gamines de 15 ans sur le trottoir.
Eh, oh, on va où là??? 2000 ans d'éducation judéo-chrétienne pour nous faire culpabiliser avec le pêché originel et maintenant la culpabilisation par les "intellectuels" laïcs qui nous gouvernent ????
Comment voulez-vous que les gens n'aient pas la haine du politique au fond d'eux-mêmes ????? Et ça, ce n'est pas bon du tout.....
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Ces gens là ne font pas bien la différence entre un impôt et une amende.
Sans doute du fait que le fond de leur intention est le même: tirer du fric par la force.
Sans doute aussi parcequ'ils sont incapables de l'obtenir par la persuasion.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Cette loi sur la collecte de données ( par les militaires, mais aussi bercy...) est effectivement assez déconcertante ( surtout après Snowden!), et d'autant plus que pour se "conformer" aux directives européennes concernant le respect de la vie privée de tout bon citoyen, j'ai appris récemment que la Police Nationale n'aura bientôt plus le droit de "géolocaliser" les portables des malfrats, et de poser des mouchards sur leurs bagnoles. Cerise sur le gateau ( enfin au point ou on en est, pourquoi pas...), si la PN a un comique qu'elle désire surveiller d'un peu plus près ( genre un indic lui balance le nom de Toto qui désire braquer une bij avec ses potes dans pas longtemps), ben ladite PN devra faire savoir a l'avocat de Toto, au préalable a toute "surveillance" qu'il est dans le collimateur.
Bref, respect de la vie privée des voyous, et intrusion simultanée dans les foyers communs.
Le meilleur moyen pour ne pas disjoncter devant cet amas de conneries, le mieux c'est de ne pas être raccordé au réseau. Peillon et ses prédécesseurs y travaillent ardemment, et les résultats sont là:
* les enfants sont 15% performants physiquement qu'il y a 30 ans ( trouvé sur une revue de presse Mediscoop)
* les enfants sont moins intelligents que leurs parent ( ma femme médecin qui a lu ça, je sais pas ou)... le rapport PISA tombe dans 2 jours, on va voir, nul doute que le but recherché, à savoir remplacer l'enseignement traditionnel par l'utilisation intensive d'Ipad permettant en moins de 15 secondes de trouver une vidéo de Booba sur Youtube, va porter ses fruits.
Bref,
une génération 55+ qui n'aspire qu'a toucher sa retraite et profiter de son patrimoine, ça gueule pas
Une génération 25-55 qui soit flippe de perdre son taf, soit n'en n'a pas, ca gueule pas trop
Et une génération 25- de gros lards décérébrés, ca devrait pas trop gueuler
C'est ça la politique, éviter que les gens gueulent trop.

Ah, mais j'avais oublié, c'est pour éviter le terrorisme international et national qu'on prend ce genre de mesure, pas pour tuer la liberté individuelle.
Effectivement, le terrorisme, c'est un fléau mondial.
Ici les cause de déces des 550000 francais/an:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mortalit%C3%A9_en_France


Pas besoin "d'avoir aller à l'ékol" pour voir que le terrorisme mondial en France fait assez peu de dégats.
En tout cas moins que les clopes, l'alcool, et les perturbateurs endoc divers.
Sauf que lutter contre le terrorisme, c'est bien pour le PIB: des mecs pour écouter, des systemes info etc...
Interdire la clope et l'alcool et les pesticides, treeeeeeeeeeeees mauvais pour le PIB. Entre les fabricants, les dealers, les médecins... au bas mot doit y avoir 1 ou 2 millions de personnes impliquées dans le business.

Bref, on fait des lois pour booster le PIB, pas pour avoir une vie meilleure.




Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
"Bref, on fait des lois pour booster le PIB, pas pour avoir une vie meilleure."

Evident.


D'autant qu'on n'a pas besoin de FAIRE des lois !

On a besoin d'avoir de bonnes lois et de les garder.
Dernier commentaire publié pour cet article
Retour au moyen-âge. Sisi, vous savez cette époque-sombre-et-terrible-ou-les-seigneurs-sanguinaires-opprimaient-le-peuple-avec-la-bénédiction-d'une-Eglise-avide-et-perverse. C'était quand déjà, précisément ? On s'en fout, ça a existé, c'est sur, et c'éta  Lire la suite
PICKENDORF - 06/12/2013 à 09:17 GMT
Note :  2  0
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX