Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Dans la même rubrique

Comment l'Allemagne est revenue à l'Or

IMG Auteur
New World Economics
Extrait des Archives : publié le 21 septembre 2011
726 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 25 votes, 4,8/5 ) , 2 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
2
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Histoire de l'or

 

 

 

 

L’Allemagne, comme vous le savez très certainement, a traversé une période d’inflation entre 1919 et 1923, après laquelle le Mark ne valait plus qu’un trillionnième de sa valeur d’avant 1919. Un nouveau Mark fut introduit, chevillé à l’or, et réajusté à sa parité d’avant-guerre.


Comment cela s’est-il produit ? Comment est apparu ce nouvel étalon or ?


En premier lieu, Gustav Stresemann fut nommé chancelier le 13 août 1923, alors que le chaos inflationniste faisait rage. Sa première décision fut la suspension de sept articles de la constitution de Weimar, et la déclaration d’un état d’urgence. Etait née en Allemagne une dictature militaire.


Le 15 octobre, l’ordonnance du Rentenmark fut publiée, autorisant la délivrance d’une nouvelle devise par une nouvelle institution, la Rentenbank. Cette nouvelle devise avait une valeur équivalente à celle du ‘Mark d’or’ d’avant-guerre.


L’hyperinflation touchait enfin à sa fin. Les fermiers refusaient toute forme de papier monnaie pour leurs céréales. En 1923, les supermarchés étaient vides, et famine et guerre civile étaient sur le point de faire rage.


L’Etat lui-même menaça de se disloquer. Le 9 novembre 1923, le leader du parti nazi, Adolf Hitler, tenta de prendre le pouvoir à Munich, avant de marcher vers Berlin, prenant modèle sur la Marche vers Rome de Benito Mussolini en octobre 1922.


Le 13 novembre, Schacht fut nommé commissaire de la devise nationale. Le 15 novembre, le Mark dévalué cessa d’être imprimé. Le 16 novembre, les tout premiers Rentenmark entrèrent en circulation. Le 20 novembre, le nouveau Rentenmark valait l’équivalent d’un trillion d’anciens Marks. L’hyperinflation était terminée, et l’Allemagne avait redonné naissance à un système économique basé sur l’étalon or.


Le Rentenmark n’était cependant pas échangeable contre de l’or. Ce que la banque possédait, à la place du métal précieux, étaient des dettes, principalement sous la forme de prêts immobiliers et d’obligations auprès de sociétés industrielles Allemandes.


Le principal atout du Rentenmark fut qu’il demeura l’équivalent d’un Mark d’or. Ceci fut accompli par la réduction de la masse monétaire lorsque le marché était menacé de chuter en deçà de cette parité. Il s’agissait là d’un simple ajustement de réserve.


Schacht lui-même n’employait aucun personnel. Voici comment Adam Ferguson le décrit dans son livre When Money Dies :


‘Docteur Schacht s’était installé dans une petite pièce qui faisait autrefois office de chambre de bonne, offrant une vue sur l’arrière-cour du ministère des finances. C’est depuis cette pièce qu’il transforma le système financier Allemand, le faisant passer de chaos complet à état de stabilité en moins d’une semaine. Son secrétaire, Fraulein Steffeck, se vit plus tard demandé de décrire son travail en tant que Commissaire :


Que faisait-il? Il s’asseyait sur sa chaise et allumait ses cigarettes dans cette pièce sombre qui avait une odeur d’ancienne serpillère et de poussière. Lisait-il des lettres ? Non, aucune. Ecrivait-il des lettres? Non plus. Il téléphonait énormément, à toute personne ou ministère ayant quelque chose à voir avec la monnaie et le change, y compris à la Reichsbank et au ministère des finances. Il fumait énormément. Il rentrait en général assez tard, bien souvent par le dernier métro, toujours en troisième classe. A part ça, il ne faisait rien.’


Les fermiers acceptèrent le Rentenmark, et la crise prit fin. Un nouveau Reichsmark remplaça le Rentenmark un an plus tard, au ratio 1 :1, plaçant le retour de l’Allemagne à un étalon or sur des bases à long-terme.


Nous voyons donc qu’il ne faut pas grand-chose pour adopter un étalon or. Le Rentenmark ne contenait quasiment pas d’or et n’était pas non plus échangeable contre quelque quantité de métal que ce soit. Aucune préparation n’est nécessaire. La seule chose qui soit nécessaire est une politique claire qui puisse permettre le maintien de la valeur d’une nouvelle monnaie en en restreignant les quantités disponibles.


L’Allemagne ne fut pas le seul pays à souffrir d’une hyperinflation après la première guerre mondiale. L’Autriche ré-adopta l’étalon or en 1923, la Pologne en 1924, et la Hongrie en 1925.


Cela m’amuse assez d’entendre aujourd’hui des gens dire qu’un retour à l’étalon or est impossible. Ce qu’ils veulent réellement dire par là, c’est qu’ils n’ont aucune idée de comment opérer ce changement. Vous ne pouvez pas vous trouver dans pire situation que celle de l’Allemagne le 15 novembre 1923. Si un retour à l’étalon or fut possible de ce temps, alors il le sera toujours.


Nathan Lewis

   

 

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Hongrie | Pologne | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Hongrie | Pologne | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,8 (25 votes)
>> Article suivant
Nathan Lewis est l'auteur de Gold: the Once and Future Money, publié par Agora Publishing et J Wiley. Il est le directeur de Kiku Capital Management.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Belle leçon d'Histoire, comme toujours on apprend du Passé pour mieux se préparer au Futur. Enfin quand on à deux sous de jugeote, pas comme les aveugles et/ou incompétents de la FED... (quoi que Draghi est pas mal non plus dans le genre quand on l'entend parler de LTRO)

Le retour à l'étalon Or, cette fois à l'échelle mondiale, est une évidence quand on voit la crise économique globale qui se profile grâce (pardon "à cause") du dollar.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Encore une fois, la meilleure politique monétaire, c'est de ne pas en avoir !
Bien faire comprendre à tout le monde (les téléphones) que rien ne changera et que personne ne manipulera.

"L'essentiel du rôle du Prince, consiste à laisser faire le bon-sens" (Louis XIV)
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Belle leçon d'Histoire, comme toujours on apprend du Passé pour mieux se préparer au Futur. Enfin quand on à deux sous de jugeote, pas comme les aveugles et/ou incompétents de la FED... (quoi que Draghi est pas mal non plus dans le genre quand on l'enten  Lire la suite
ORémy - 25/09/2013 à 21:43 GMT
Note :  2  0
Top articles
Derniers Commentaires
Pour lutter contre le covid, poussez Mamie dans le cellier !
25 nov.Dorothée
Macron = anagramme de Monarc ( absolu )
L’appauvrissement des Français continue
13 nov.glanduron2
Et voilà ! Et voilà ! qu'il dit H. Seize... Moi, je vous dis que l'effondrement de la France est en ligne de mire. Il va y avoir du sang d...
Encore un week-end festif au commissariat de Champigny-sur-Marne
06 nov.glanduron3
Quels mauvais esprits ce Monarc et son ministre "De bon matin". Quelques jeunes de la paisible banlieue communiste de l'est parisien (Geor...
Et maintenant, le couvre-foutoir
06 nov.glanduron3
Voilà des mois que je ne suis pas revenu sur 24H Gold. Je viens juste vous parler de ce virus et de tout ce qu'il entraîne. Autan...
Confinement : un gouvernement « poulet sans tête »
06 nov.Bernard V.
J'adore votre style humoristo-sarcastique sans toutefois partager entièrement votre approche quasi libertarienne. Pa par étatisme ou un quelconque ...
Reconfinement : un échec et une fracture irrattrapables
05 nov.Dorothée1
Ce qui est vraiment inconcevable, c'est qu'après près d'un an et demi de pandémie virale, on ait pas réussi, en France, à multiplier par 3 ou 4, no...
Sermon sur la Mort – Jacques Bénigne Bossuet
01 nov.Dorothée
je préconise la lecture des sermons de BOSSUET comme excellent remède aux difficultés d'endormissement
Et maintenant, le couvre-foutoir
27 oct.Clepsidre1
Parfois et même si on souscrit à ce qui est dit, on a envie d'apporter son obole ; enfin une forme de... Mais là, tout est dit sur un mond...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX