Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Comment l’Etat nourricier a étouffé le rêve américain

IMG Auteur
Rick Ackerman
Publié le 16 février 2015
683 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 4 votes, 4/5 ) , 5 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
5
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

After America: Get Ready for Armageddon est presqu’aussi déprimant que son titre. 2crit en 2011 par Mark Steyn, ce livre, que je lis aujourd’hui pour la toute première fois, apporte une profondeur statistique aux scénarios catastrophe qui animent ce forum de temps à autre. Nul besoin d’essayer de sauver la République, nous explique Steyn, tout simplement parce qu’il est trop tard. L’Etat nourricier est devenu oppresseur, il s’est mêlé à toutes les facettes de notre vie au point que même le roi George III l’aurait considéré comme trop intrusif. Pire encore, des bureaucrates non-élus s’efforcent d’écraser l’énergie, l’initiative et la vitalité de l’économie. Ils sont partout, et son payés beaucoup plus que leurs homologues du secteur privé. Steyn note qu’en 2009, l’employé moyen du gouvernement américain percevait 81.258 dollars de salaire plus 41.791 de bénéfices, pour un total de 123.049 dollars. L’employé du secteur privé touchait quant à lui 50.462 dollars de salaire, auxquels venaient s’ajouter 10.589 dollars de bénéfices, pour un total de 61.051 dollars. C’est pourquoi ces derniers auront à travailler jusqu’à leurs 80 ans pour payer la retraite que prendront les employés du gouvernement à 55.

Pour ce qui est d’élire des Républicains afin de barrer la route à un président marxiste déterminé à détruire les Etats-Unis, Steyn nous rappelle que l’opposition loyale fait tout autant partie du problème que les Démocrates qu’elle cherche à contrôler. C’est une situation qui est devenue de plus en plus évident depuis la publication du livre de Steyn. A l’époque, nous aurions pu espérer qu’Obamacare, la loi la plus destructive jamais votée par le Congrès, ainsi que la nouvelle taxe imposée à la classe moyenne américaine, soient vite répudiés. Mais le parti républicain a pris pour cible la taxe imposée sur les équipements médicaux par l’Affordable Care Act tout en s’achetant du temps en attendant que la Cour suprême prenne une décision concernant King v. Burnell. Bien que l’affaire semble pouvoir invalider Obamacare dans la trentaine d’Etats qui ont sagement décidé de ne pas mettre en place leurs propres systèmes d’assistance médicale, les Républicains n’auront aucune stratégie de défense des avantages de leur système à présenter à la cour cet été.

Un réseau de régulations mesquines

Personne n’a jamais connu les Etats-Unis aussi bien qu’Alexis de Tocqueville, et Steyn cite l’un de ses passages les plus révélateurs pour montrer comment l’Amérique, une république démocratique, a été plus vulnérable aux séductions sournoises que les despotismes européens : « Je perçois une foule immense d’Hommes égaux qui tournent sur eux-mêmes sans trêve, à la recherche de plaisir vulgaires avec lesquels nourrir leur âme ». « Ce n’est pas là une si mauvaise description d’une populace préoccupée par les médias sociaux », note Steyn. Mais Tocqueville continue : « Au-dessus d’eux s’élève un immense pouvoir de tutelle, qui lui seul porte la responsabilité de leur plaisir et de leur destinée. Il est absolu, attentifs aux moindres détails, provident et bon. Il pourrait ressembler au pouvoir paternel si, comme ce pouvoir, il avait pour objectif de préparer des garçons à la vie d’homme. Mais il recherche, au contraire, à les maintenir irrévocablement en enfance… il leur offre sécurité, satisfaction de leurs envies, et les guides dans les affaires importantes…

 « Le souverain étend ses bras autour de la société toute entière, il couvre toute la surface de régulations mesquines – complexes et uniformes – au travers desquelles même les esprits les plus originaux et les âmes les plus vigoureuses ne peuvent percer… Il ne brise pas les volontés, il les amollit et les façonne. Il ne force que rarement l’action, mais s’oppose constamment à l’action individuelle… il ne tyrannise pas, il se met en travers du chemin. Il empêche, il affaiblit, il stupéfie, et finalement réduit chaque nation à ne devenir rien qu’une horde d’animaux timides et laborieux, de laquelle le gouvernement est le berger ».

Deux années de plus d’Obama, et le rêve américain sera plus proche encore de la mort. La dépression économique qui approche ne fera que hâter et consolider le triomphe de l’Etat nourricier sur l’individualisme le plus hardi que l’économie ait jamais connue.

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Etats-unis | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Etats-unis | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4 (4 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
@samideano: vous exagérez un tout petit peu en revanche quel parallèle saisissant avec l'Hexagone !
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Les US un état marxiste léniniste ? Ah ! mais je l'apprends ! Je ne savais pas que ce pays était communiste :-)
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
Les dépenses publiques état + locales) sont passées de 8 % en 1910 à plus de 40% actuellement !

Sans compter le nombre immenses de lois, de décrets, de réglementations que l'état à imposer au peuple Américain.

Les USA se sont fortement éloignés du modèle libéral (relisez les déclarations de Ron Paul - membre du congrès)
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Alors Reagan n'a même pas eu l'effet d'un pet de lapin sur l'économie :-)
"Les US un état marxiste léniniste ? "

C'est surtout l'inverse qui est vrai ( ce qui pour une égalité importe peu):
Lénine et surtout Trotski est un produit US. New-yorkais pour être plus précis. On connait même la rue, le numéro et l'étage !
Evaluer :   0  2Note :   -2
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Alors Reagan n'a même pas eu l'effet d'un pet de lapin sur l'économie :-) Lire la suite
samideano - 18/02/2015 à 13:44 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
Le gouvernement micromanage avec succès
27 maiCédric572
L'union soviétique arrive...
Les banques vont déclarer aux impôts si vous possédez un coffre à l...
25 maizelectron
Donc ça va en obliger certains à creuser au fond du jardin pour couler quelques tonnes de béton ferraillé pour faire un chouette bunker piégé, domm...
La division de la société ou distanciation sociale vue par Orwell. ...
11 maiLouis L.1
le "Grand Etre Lumineux qui a pour corps physique la Terre" *, n'en peut plus. Un nombre grandissant, parmi nous, est révulsé par ce sinistre a...
Et maintenant, une tempête de cerfas
08 maiPatrick W1
Déconfinement: J'adore l'image des administrations qui jappent des contraintes comme des Teckels sous cocaïne.... Humour décapant. Merci.
Démondialisation. Les États-Unis vont aider leurs entreprises manuf...
08 maiPatrick W
Excellent....!!
La division de la société ou distanciation sociale vue par Orwell. ...
08 maiC.3
Un vent de Jacquerie se lève.. Il faudra bien en passer par là, quel qu' en soit le prix à payer..
Bill Gates, futur maître de la planète?
07 maiPatrick W
et sur ' opednews.com" Sans vaccin vous ne serez plus autorisés à acheter, voyager, travailler, ou vous déplacer.....
Bill Gates, futur maître de la planète?
07 maiPatrick W
Bonjour Lucifer......et pour les âmes non-sensibles, on trouve à propos de ce groupe de maniaques délirants" des révélations à vomir.....sur le si...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX