Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Comment la Banque d’Inde peut-elle verser des intérêts en or ?

IMG Auteur
Publié le 21 août 2014
1206 mots - Temps de lecture : 3 - 4 minutes
( 3 votes, 3,3/5 ) , 1 commentaire
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
1
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Or et Argent

Un article publié cette semaine a particulièrement attiré mon attention. Le temple Tirumala Tirupati, en Inde, a déposé de l’or auprès de la Banque d’Inde, et tire des intérêts de son dépôt. Mais son cas a quelque chose d’unique. Ses intérêts lui sont versés en or.

Pour comprendre pourquoi personne d’autre ne verse d’intérêts en or, observons tout d’abord ce qui rend possible l’utilisation d’une classe d’actifs pour enregistrer des revenus en dollars : la spéculation. Achetez quelque chose. Attendez. Vendez plus cher que le prix d’achat. Cette stratégie est applicable aux obligations, aux actions, à l’immobilier, aux œuvres d’art ou aux vieilles Ferrari. Peu importe ce que vous utilisez, vous convertissez ce qui a été le capital de quelqu’un d’autre en un revenu personnel. C’est ce que j’appelle une destruction de capital de grande échelle.

Il n’y a rien de plus simple que d’utiliser de l’or pour obtenir des revenus en dollars. Vendez une option d’achat couverte avec un prix d’exercice légèrement supérieur au prix marché actuel, et vous obtenez immédiatement un premium. Si le prix de l’or ne grimpe pas, vous pouvez vendre une deuxième option d’achat couverte. S’il grimpe, vous devez vendre votre or au prix d’exercice. De quoi enregistrer des profits, puisque votre prix de vente est supérieur à votre prix d’achat. Il vous suffit ensuite d’acheter plus d’or et de recommencer.

Si vous faites vos comptes en dollars et vendez votre or contre des dollars, vous vous souciez très peu des quantités d’or que vous possédez. Vous ne vous souciez que de vos dollars. Vous enregistrez des revenus en dollars, que vous pouvez dépenser.

Mais enregistrer des revenus en or, c’est autre chose…

Vous ne pouvez pas vous contenter de vendre des options d’achat couvertes. Si vous le faites, et que le prix de l’or grimpe, alors vous devrez racheter du métal. En revanche, les dollars en votre possession vous permettront d’en acheter moins. Disons par exemple que vous commenciez avec 100 onces d’or. Le prix de l’or est aujourd’hui d’environ 1.300 dollars l’once. Vous vendez une option d’achat pour décembre. Votre prix d’exercice est de 1.325 dollars, et vous obtenez immédiatement 25 dollars par once, ou 2.500 dollars, pour votre contrat.

Malheureusement – comme nous le verrons plus loin – le prix de l’or augmente en septembre. Il passe à 1.500 dollars et se maintient à ce niveau. En décembre, vous livrez votre or et êtes payé 1.325 dollars par once. Vous vous retrouvez donc avec 1.325 x 100 = 132.500 dollars, plus votre premium de 2.500 dollars, soit 135.000 dollars.

En essayant de racheter votre or, vous vous rendez vite compte du problème. Au nouveau prix, vous ne pouvez racheter que 90 onces d’or. Vos 100 onces ne sont aujourd’hui plus que 90 onces.

Décidez-vous de rejouer ?

C’est pourquoi l’article mentionné plus haut a attiré mon attention. La banque paie au temple 1% d’intérêts sur son dépôt en or, en or ! Bien que cela puisse paraître conséquent, pour 100 onces déposées, le temple obtient 101 onces l’année suivante. Et il ne risque pas de voir son or disparaître dès l’approche d’une crise.

Je me suis demandé comment il est possible pour une banque de verser des intérêts en or. Après tout, si vous ne pouvez pas enregistrer de rendements grâce à votre or et que le temple ne le peut pas non plus, comment la Banque d’Inde peut-elle le faire ?

J’ai posé cette question à certains de mes amis qui vivent en Inde. Ils m’ont présenté deux réponses différentes. Une manière de procéder pourrait être de vendre l’or des dépôts et d’investir les fruits de sa vente sur un instrument en dollars porteur d’intérêts. La banque pourrait en tirer disons 4%, et le temple obtiendrait le pourcent supplémentaire. Voilà qui semble possible, mais il y a un hic. Comme nous l’avons vu plus tôt, si le prix de l’or augmente, une perte est enregistrée en termes d’or.

Le compte du temple est en or. Si l’or est utilisé comme unité de compte – ce qui devrait être le cas – alors les dollars doivent être valorisés au prix marché. C’est un détail subtil mais de grande importance.

Si vos bilans sont en or, vous n’avez ni profits ni pertes. Ce n’est qu’en achetant des actifs tels que des dollars (ou devrais-je dire en vendant de l’or) que vous commencez à enregistrer des profits et des pertes – en parallèle aux fluctuations du dollar.

Pour en revenir à notre exemple, disons que vous commenciez avec 100 onces d’or. Vous achetez 130.000 dollars au prix de 23,93mg (23,93mg d’or équivalent à un prix de l’or de 1.300 dollars par once). Vous avez maintenant des dollars à hauteur de 100 onces d’or (ce qui est drôle à dire mais parfaitement correct).

Et puis le prix du dollar baisse de 13,3% pour passer à 20,74mg (ou disons que le prix de l’or augmente pour atteindre 1.500 dollars). Vous avez toujours vos 130.000 dollars. Ils ne valent désormais plus que 86,68 onces. Vous avez perdu 13,32 onces. C’est une situation catastrophique pour un investisseur, mais bien plus sérieuse pour une banque.

Sur les bilans d’une banque, les actifs sont liés à des passifs. Un dépôt en or de 100 onces est un passif. Ce qu’achète la banque, dans ce cas 130.000 dollars, est un actif. Cette somme ne vaut désormais plus que 86 onces. La banque a un gros problème. Si elle rencontrait ce problème pour suffisamment de comptes, elle pourrait se retrouver en banqueroute.

Je ne suis pas satisfait de cette première réponse. Certaines personnes m’ont dit que ce n’est là que le risque lié aux activités bancaires. Je ne suis pas d’accord.

Prêter de l’argent engendre des risques. Vous espérez que votre emprunteur vous remboursera. Vous faites tout votre possible pour vous assurer qu’il ait l’intention de vous rendre votre dû. Il y a toutefois une chance qu’il fasse défaut. Vous avez une assurance automobile parce que peu importe à quel point vous êtes prudent sur la route, un accident peut toujours arriver.

La chute du prix dollar est plus qu’un simple « risque ». Elle est une certitude. Regardez ce graphique du prix du dollar pour ces cent dernières années. Pour en revenir à mon analogie de l’assurance automobile, ce serait un peu comme conduire à toute allure au bord de la falaise du Grand Canyon. Un accident est inévitable.

La deuxième réponse que j’ai obtenue de mes amis est moins complexe et bien plus sinistre. La banque pourrait ne jamais vouloir rembourser cet or. Elle pourrait avoir l’intention de demander au gouvernement de déclarer que tout l’or présent dans les dépôts soit remboursé en monnaie papier.

Je ne sais pas laquelle de ces deux solutions est correcte. J’espère qu’elles sont toutes les deux fausses, et qu’il existe quelque chose pour garantir ces dépôts en or. Si vous savez quelque chose à ce sujet, n’hésitez pas à m’en faire part.

Le taux d’intérêt de l’or est un sujet important. Le monde n’est pas encore préparé à s’y confronter. En revanche, avec chaque déclaration d’insolvabilité, chaque quantitative easing, chaque déclin de devise, chaque bail-in et la hausse inévitable du prix de l’or, il est grand temps qu’il le soit.


<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :3,3 (3 votes)
>> Article suivant
Keith Weiner est un entrepreneur dans les nouvelles technologies et président du Gold Standard Institute. Il s’est spécialisé dans l’analyse des métaux précieux et travaille à la promotion d’un retour à un véritable étalon or.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Ses intérêts lui sont versés en or.
*********************************
facile à comprendre pourtant => " tu me donne tous ce que tu as et moi je te rends chaque mois ,ou chaque année ( encore mieux )une toute petites partie de ce que tu m'a confié et en attendant c'est moi qui profite de tes biens, en les vendant ,ou les gageant ailleurs ....petit à petit pour obtenir des avantages en nature de toutes nature "..et si tu meurt (par malheurs .....ce que je ne te souhaite pas naturellement ...ha ..ha..ha !!??)alors je garde le tous en + (ou plutôt la grosse la partie que je n'avais pas ""eu le temps de te restituer auparavant" ".....ou la partie que j'avais déjà gagé ailleurs moyen en intérêts juteux !!!)
Je ne vois pas pourquoi ce "Keith Weiner" se pose autant de questions et se triture la tête carrément ,avec un truc aussi simple que ce cas là à comprendre !!!???
Il ne doit pas être très malin ce gars là finalement !!!
Ce temple Indien l'a dans le ""Q"" dans cette affaire ....c'est tout !!! (peut-être qu'il n'avait pas le choix non plus ,....sinon c'était al confiscation pure et simple et du tout en une seule fois !!!??)
Marrant de voir ici certains "esprit lumineux" analyser l'eau ,en disent => "c'est un liquide mais nous ne avons pas lequel" !???..j'espère qu'il n'est pas payé en plus pour ce poser des questions aussi débiles et en public en + !??
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Ses intérêts lui sont versés en or. ********************************* facile à comprendre pourtant => " tu me donne tous ce que tu as et moi je te rends chaque mois ,ou chaque année ( encore mieux )une toute petites partie de ce que tu m'a confié et en a  Lire la suite
maxim2014 - 20/08/2014 à 23:03 GMT
Note :  3  0
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX