Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Dans la même rubrique

Comment se comportent les actions aurifères dans une dépression ?

IMG Auteur
Extrait des Archives : publié le 04 juin 2009
785 mots - Temps de lecture : 1 - 3 minutes
( 9 votes, 4,7/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...

 

 

 

 

L’exemple le plus notable de ce qui est arrivé aux actions aurifères dans un environnement déflationniste prolongé, c’est celui de la Grande Dépression. Mais les Etats-Unis possédaient à ce moment-là un système d’étalon or, et ainsi les mineurs avaient un prix de vente garanti, ce qui était une  bonne chose pour eux, parce que leurs coûts d’opération étaient énormes.  Ainsi la comparaison est loin d’être parfaite, mais  voyons ce que nous pouvons en tirer. 

Quand la bourse s’est effondrée en 1929, les actions des mines d’or ont fait partie du naufrage global. Le marché s’est ensuite repris et a épongé près de 50% de pertes en avril 1930, avec des actions dans les mines d’or dont le cours suivait. Voilà ce qui s’est passé tout de suite après et cela nous donne nos premiers indices sur les effets d’une déflation.


Quand le marché haussier a repris, à l’été 1930, toutes les actions se négociaient bien – à l’exception des mines d’or. Les actions dans les mines ne bougèrent pratiquement pas jusqu’en 1931, quand elles se mirent à prendre l’ascenseur pour accéder à des nouveaux sommets.

 
Maintenant, voyons comment Homestake Mining, le plus gros producteur d’or des USA à cette époque et Dome Mines, le producteur senior au Canada se sont conduites durant la Grande dépression.

 

Société

Cours de l’action en 1929

Cours de l’action en  1933

Gain Total

Homestake Mining

$65

$373

474%

Dome Mines

$6

$39.50

558%


Et le tableau ne montre pas comment vous pourriez avoir acheté vos actions cinq ans plus tôt pour la moitié de leur cours de 1929 et donc avoir réalisé un profit de 1 000% environ. Ah oui, et puis aussi ceci : les deux sociétés versaient de sains dividendes dont le montant croissait pendant que la dépression se poursuivait. Les dividendes de Homestake sont passés de 7$ à 15$ par action et ceux de Dome de 1$ à 1,80 $. 

Oui, la volatilité était très grande dans les actions aurifères pendant toute la dépression, avec parfois des retournements de cours très violents, mais après le crash boursier de 1929, presque toute la volatilité les a tiré vers le haut.

Conclusion :  les deux plus gros producteurs d’or – durant une période de baisse du niveau de vie et de longues queues devant les soupes populaires- offrirent à leurs investisseurs entre 5 à 6 fois leur capital de départ en quatre ans.

En regardant le graphe des actions de Homestake, vous avez une idée assez précise de comment cette action s’est comportée par rapport au marché dans sa globalité:
 

24hGold - Comment se comporten...



Vous avez noté de larges chutes tant pour Homestake que pour le Dow Jones pendant l’année du crash 1929…mais regardez ensuite, Homestake se reprend immédiatement après et retourne à des valeurs proches de ses pics antérieurs. Ceci se rapproche beaucoup de ce que nous observons récemment : nos actions ont chuté violemment en octobre dernier mais ont doublé depuis ou bien augment encore bien plus depuis leur cours le plus bas.

 

Vous allez ensuite noter qu’il a fallu plus de deux ans à Homestake pour dépasser son niveau le plus haut d’avant le crash mais une fois ce niveau atteint, l’action gagne la course. L’action a doublé son cours quatre fois en cinq ans sur un parcours total de sept ans avant d’atteindre son plus haut niveau après le crash de 1929.


La conclusion? Si l’histoire peut nous servir de guide, les actions dans l’or protègent bien de la déflation. Et elles pourraient profiter énormément si la demande d’or en tant que valeur refuge continue à augmenter.


Or et déflation

Le 5 avril 1933, le président Roosevelt a signé un décret rendant obligatoire la livraison au gouvernement (confiscation) de tout or détenu par les citoyens privés en échange d’une compensation fixée au prix de 20,67$ l’once. Et moins de 9 mois plus tard, il augmentait le cours de l’or à 35$, diluant effectivement le dollar dans les porte-monnaie de 41% du jour au lendemain et détroussant ainsi quiconque avait livré son or.

 

Nous ne savons pas exactement ce que le cours de l’or sur le marché libre aurait été pendant une dépression mais étant donné la qualité historique de l’or comme valeur-refuge, il est pratiquement certain de maintenir son pouvoir d’achat dans un environnement inflationniste, quelque soit son cours nominal. En d’autres termes, alors qu’il se peut que le cours de l’or ne monte pas, et même qu’il chute, l’or est cependant votre meilleure protection.


Mais, cela étant dit, l’inquiétude la plus grande est que dans un système de monnaie à cours forcé (fiat money), toute déflation va devoir faire face à une réaction surdimensionnée inflationniste.  Et plus la déflation est grande, plus la réaction contraire va être extrême.

 

 

 

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Canada | Etats-unis | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Canada | Etats-unis | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,7 (9 votes)
>> Article suivant
Jeff Clark est l'editeur de Big Gold,où il s'interesse plus particulièrement au secteur minier
Publication de commentaires terminée
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Derniers Commentaires
Rapport Spinetta : la SNCF déjà sur le pied de guerre
23 févr.blitzel
Cela va sans dire que tout est faussé, si les syndicats qui sont présents pour "aider" le personnel, s'égarent dans des discussions et des polémiqu...
Rapport Spinetta : la SNCF déjà sur le pied de guerre
23 févr.merisier
@ houm Je suis allé voir le lien de votre commentaire et concernant le rinçage de syndicats avec l'argent public, au nom du dialogue social (!!...
Rapport Spinetta : la SNCF déjà sur le pied de guerre
22 févr.samideano
Analyse graphique de l'argent intéressant... https://deviantinvestor.com/wp-content/uploads/2018/02/word-image-21.jpeg
Rapport Spinetta : la SNCF déjà sur le pied de guerre
22 févr.houm2
c est bien pire la cgt et cfdt ont touches 18,56 millions d’euros chacun 122,8 millions d’euros ont été partagés en 2016 entre syndicats et pa...
Rapport Spinetta : la SNCF déjà sur le pied de guerre
21 févr.merisier1
Encore un rapport qui certainement dit la même chose que les précédents. A la sortie rien ne changera vraiment. Il faudra en arriver à une solution...
Pas bon ! Vives tensions sur le marché de la dette publique
21 févr.Louis L.
" s'il y a un krach " L'inéluctable est-il donc incertain ?
Et maintenant, un service citoyen universel, obligatoire et triphas...
21 févr.merisier
@ silvera Tout homme de 18 à 35 ans environ et de nationalité française (ou souhaitant devenir Français) devait (à mon époque) une année de ser...
Et maintenant, un service citoyen universel, obligatoire et triphas...
21 févr.silvera
Pâris, je suis pour une bonne part d’accord avec ce que vous dites mais lorsque vous parlez d’impôt payé en nature, je ne peux m’empêcher de penser...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX
Profitez de la hausse des actions aurifères
  • Inscrivez-vous à notre market briefing minier
    hebdomadaire
  • Recevez nos rapports sur les sociétés qui nous semblent
    présenter les meilleurs potentiels
  • Abonnement GRATUIT, aucune sollicitation
  • Offre limitée, inscrivez-vous maintenant !
Accédez directement au site.