Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Dans la même rubrique

Comment se comportent les actions aurifères dans une dépression ?

IMG Auteur
Extrait des Archives : publié le 04 juin 2009
785 mots - Temps de lecture : 1 - 3 minutes
( 9 votes, 4,7/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...

 

 

 

 

L’exemple le plus notable de ce qui est arrivé aux actions aurifères dans un environnement déflationniste prolongé, c’est celui de la Grande Dépression. Mais les Etats-Unis possédaient à ce moment-là un système d’étalon or, et ainsi les mineurs avaient un prix de vente garanti, ce qui était une  bonne chose pour eux, parce que leurs coûts d’opération étaient énormes.  Ainsi la comparaison est loin d’être parfaite, mais  voyons ce que nous pouvons en tirer. 

Quand la bourse s’est effondrée en 1929, les actions des mines d’or ont fait partie du naufrage global. Le marché s’est ensuite repris et a épongé près de 50% de pertes en avril 1930, avec des actions dans les mines d’or dont le cours suivait. Voilà ce qui s’est passé tout de suite après et cela nous donne nos premiers indices sur les effets d’une déflation.


Quand le marché haussier a repris, à l’été 1930, toutes les actions se négociaient bien – à l’exception des mines d’or. Les actions dans les mines ne bougèrent pratiquement pas jusqu’en 1931, quand elles se mirent à prendre l’ascenseur pour accéder à des nouveaux sommets.

 
Maintenant, voyons comment Homestake Mining, le plus gros producteur d’or des USA à cette époque et Dome Mines, le producteur senior au Canada se sont conduites durant la Grande dépression.

 

Société

Cours de l’action en 1929

Cours de l’action en  1933

Gain Total

Homestake Mining

$65

$373

474%

Dome Mines

$6

$39.50

558%


Et le tableau ne montre pas comment vous pourriez avoir acheté vos actions cinq ans plus tôt pour la moitié de leur cours de 1929 et donc avoir réalisé un profit de 1 000% environ. Ah oui, et puis aussi ceci : les deux sociétés versaient de sains dividendes dont le montant croissait pendant que la dépression se poursuivait. Les dividendes de Homestake sont passés de 7$ à 15$ par action et ceux de Dome de 1$ à 1,80 $. 

Oui, la volatilité était très grande dans les actions aurifères pendant toute la dépression, avec parfois des retournements de cours très violents, mais après le crash boursier de 1929, presque toute la volatilité les a tiré vers le haut.

Conclusion :  les deux plus gros producteurs d’or – durant une période de baisse du niveau de vie et de longues queues devant les soupes populaires- offrirent à leurs investisseurs entre 5 à 6 fois leur capital de départ en quatre ans.

En regardant le graphe des actions de Homestake, vous avez une idée assez précise de comment cette action s’est comportée par rapport au marché dans sa globalité:
 

24hGold - Comment se comporten...



Vous avez noté de larges chutes tant pour Homestake que pour le Dow Jones pendant l’année du crash 1929…mais regardez ensuite, Homestake se reprend immédiatement après et retourne à des valeurs proches de ses pics antérieurs. Ceci se rapproche beaucoup de ce que nous observons récemment : nos actions ont chuté violemment en octobre dernier mais ont doublé depuis ou bien augment encore bien plus depuis leur cours le plus bas.

 

Vous allez ensuite noter qu’il a fallu plus de deux ans à Homestake pour dépasser son niveau le plus haut d’avant le crash mais une fois ce niveau atteint, l’action gagne la course. L’action a doublé son cours quatre fois en cinq ans sur un parcours total de sept ans avant d’atteindre son plus haut niveau après le crash de 1929.


La conclusion? Si l’histoire peut nous servir de guide, les actions dans l’or protègent bien de la déflation. Et elles pourraient profiter énormément si la demande d’or en tant que valeur refuge continue à augmenter.


Or et déflation

Le 5 avril 1933, le président Roosevelt a signé un décret rendant obligatoire la livraison au gouvernement (confiscation) de tout or détenu par les citoyens privés en échange d’une compensation fixée au prix de 20,67$ l’once. Et moins de 9 mois plus tard, il augmentait le cours de l’or à 35$, diluant effectivement le dollar dans les porte-monnaie de 41% du jour au lendemain et détroussant ainsi quiconque avait livré son or.

 

Nous ne savons pas exactement ce que le cours de l’or sur le marché libre aurait été pendant une dépression mais étant donné la qualité historique de l’or comme valeur-refuge, il est pratiquement certain de maintenir son pouvoir d’achat dans un environnement inflationniste, quelque soit son cours nominal. En d’autres termes, alors qu’il se peut que le cours de l’or ne monte pas, et même qu’il chute, l’or est cependant votre meilleure protection.


Mais, cela étant dit, l’inquiétude la plus grande est que dans un système de monnaie à cours forcé (fiat money), toute déflation va devoir faire face à une réaction surdimensionnée inflationniste.  Et plus la déflation est grande, plus la réaction contraire va être extrême.

 

 

 

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Canada | Etats-unis | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Canada | Etats-unis | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,7 (9 votes)
>> Article suivant
Commenter cet article
>Suivre tous les commentaires du site
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Derniers Commentaires
Panique, improvisation, 100 balles et un Jupiter
15:41merisier2
Si Macron et Trump sont chefs d'état et n'ont jamais eu auparavant un mandat électif, la différence s'arrête là... Notre président fait maintenant ...
Ainsi meurt notre économie. La preuve par la nacelle
15:02merisier1
Au tout début des années 90 j'ai été prof d’ébénisterie dans un centre technique privé. J'ai adoré enseigner. Mais... Des stagiaires hommes et femm...
La France : entre la gauche et le rejet
16 déc.merisier2
"Enfin, en tant que force progressiste, la gauche n’existe plus." En attendant Macron est bien là et on voit le résultat ! A propos de guerre c...
Des services publics que le monde nous envie
12 déc.merisier5
Le prélèvement à la source, usine à gaz dont le pays a le secret, pourrait bien donner encore du grain à moudre à une France dont on sent de plus e...
Le gouvernement n’a toujours pas compris le message
12 déc.merisier4
@ Monrose C'est la meilleure chose qui pourrait arriver. Sinon ça va basculer vers des jours très sombres avec tout ce que cela implique d'ince...
Le gouvernement n’a toujours pas compris le message
10 déc.gloopy3
entre l' erdoghanisation de plus en plus généralisée de la population par l' appareil d' Etat français ( propagande mensongère, asservissement de l...
Le gouvernement n’a toujours pas compris le message
11 déc.Monrose5
son discours rappelle le ratage du discours TV de De Gaulle du 24 mai 1968. De Gaulle complétement dépassé n'a pu rattraper le coup qu'avec la dram...
Dépense publique : vers l’infini et au-delà !
10 déc.houm3
il y a quand meme des choses plus urgentes que d equiper la police tout comme les militaires obligés de payer leurs equipements et en plus des sala...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX