Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Dans la même rubrique

Danser sur un volcan non éteint

IMG Auteur
Publié le 08 mars 2012
980 mots - Temps de lecture : 2 - 3 minutes
( 3 votes, 3,7/5 ) , 6 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
6
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Or et Argent

 

 

 

 

·         La plupart des investisseurs ont tort d’écouter les illuminés qui leur vendent des niveaux stratosphériques à court terme (c’est-à-dire pendant l’année 2012) pour les métaux précieux -et autres matières premières- exprimés en dollars US, comme pour les actions et les obligations occidentales. D’une part, parce que le dollar US est toujours à la veille d’un très fort mouvement de hausse tant contre l’euro que contre le CHF ou le yen. D’autre part, parce que l’Occident est toujours dans l’hiver du cycle de Kondratieff, synonyme de liquidation de tous les processus de sur-endettement sur lesquels sont basées nos économies keynésiennes. Et, donc, tant que: 1/ le dollar US montera, 2/ le multiplicateur de crédit baissera, 3/ la vitesse de circulation de la monnaie chutera,4/ le commerce international se contractera (effondrement du Baltic dry Index), 5/ plusieurs économies en particulier européennes resteront en récession ou en croissance zéro plombées par les plans d’austérité des Merkel et autre Sarkozy ou Papademos, avec à la clef chômage de masse et chute globale des revenus (on croit revivre la politique de Pierre Laval, président du conseil en France de 1931 à 1935, qui se termina par le Front populaire puis la guerre),

·        

le risque n’est pas à court terme l’inflation mais au contraire d’une accélération de la déflation.


—-


Le mini krach (en un jour seulement) de l’or (-5,86%) et de l’argent-métal(-10,47%) exprimés en dollars US du 29 février 2012 a constitué un renversement durable à la baisse de leur reprise temporaire -parfaitement anormale et exagérée- depuis janvier 2012. Reste maintenant au S+P5oo des actions US et/ou à l’euro/dollar US à expérimenter le même type de mouvement, qui nécessairement se produira à échéance plus ou moins rapprochée, et tous les acheteurs compulsifs seront lessivés. L’économie occidentale danse sur un volcan non éteint puisque la BCE, la Federal Reserve et la Banque d’Angleterre se sont lancées dans des courses folles à l’émission de monnaie ex nihilo, pour leur permettre de reprendre tout le papier pourri aux mains des grandes banques ou émis par des Etats, tous les deux en faillite réelle ou virtuelle, comme pour faire monter les marchés d’actions et d’obligations au maximum et détourner ainsi l’attention des investisseurs et des populations qui croient que parce qu’elles montent tout va bien. Alors que tout cela se terminera par le krach global que l’on aura seulement repoussé de quelques temps. Seul Bernanke n’envisage plus de Quantitative Easing en raison des élections présidentielles US de novembre 2012 qui se rapprochent, ce qui l’oblige à une neutralité évidente pour ne pas risquer de se faire mettre à la porte de la Federal Reserve en cas de victoire d’un Républicain en désaccord avec ses pratiques ultra laxistes. Par contre, le Quantitative Easing a franchi l’Atlantique et c’est la BCE de Draghi qui l’actionne au maximum en faveur surtout des grandes banques qui, évidemment, ne pourront jamais rembourser les plus de 1.000 milliards qu’il vient de leur prêter en les créant ex nihilo. De la folie pure…


Lire ci-dessous l’excellent article paru dans l’Agefi Suisse du 2 mars 2012 écrit par la collaboratrice d’une banque genevoise qui est très clair, en particulier sur le risque actuel d’accélération de la déflation parce que la monnaie créée par les banques centrales n’est pas encore allée dans l’économie réelle, puis seulement beaucoup plus tard le risque d’inflation voire même d’hyper-inflation.


numerisation00011




Lire aussi


http://www.zerohedge.com/news/ben-bernanke-ecb-well-capitalized




http://fr.news.yahoo.com/angela-merkel-en-difficult%C3%A9-sur-le-pacte-budg%C3%A9taire-212156790.html




http://www.project-syndicate.org/commentary/sinn42/French




Il n’y a pratiquement plus qu’une seule chose à faire au plus vite pour les investisseurs : vendre la plupart des actifs financiers et boursiers que l’on possède (sauf l’or exprimé en euro que l’on prendra tout de même soin de protéger à terme par un arbitrage de change en vendant l’euro/dollar US), mettre presque tout en cash en dollars US et attendre des prix beaucoup, beaucoup, plus bas pour racheter lesdits actifs. TOUT EST BEAUCOUP TROP CHER ET IL Y A DES BULLES SUR LA PLUPART DES MARCHES FINANCIERS ET BOURSIERS COMME SUR L’OR ET L’ARGENT EN USD QUI NE PEUVENT PAS NE PAS ÉCLATER. Il vaut toujours mieux vendre (peut-être) trop tôt que trop tard.


Qu’on en juge: depuis les années 1970, le dollar US a baissé contre le franc suisse (la monnaie sur longue période la plus forte du monde) de 305%. Mais, pendant le même temps, l’argent-métal en USD est monté de 1.900%, l’or en USD de 1.820% et le S+P500 des actions US en USD de 1.490%. Pourquoi? Parce que le dollar US chutait et que l’inflation progressait. Mais ces hausses, spéculation et exubérance irrationnelle aidant, sont allées beaucoup trop loin. Maintenant que le dollar US est en train de se redresser, tant contre l’euro que contre le CHF et le yen (dont les banques centrales qui les émettent font à peu près tout ce qu’elles peuvent pour les DÉTRUIRE), et que c’est la déflation qui se met en place, la probabilité d’une correction significative des bulles existant sur les actifs précitées s’accroit tous les jours. PENDANT ET APRÈS QUE CETTE LIQUIDATION AURA LIEU, ON POURRA ACHETER TRÈS BON MARCHE LA PLUPART DE CES ACTIFS QU’EN ATTENDANT IL NE FAUT PLUS CONSERVER.


L’or et l’argent-métal en USD ainsi que l’euro/dollar US pourraient respectivement chuter vers 1.475, 26 et 1,19. Quant à l’indice S+P500 des actions US, il se trouve dans une SITUATION D’EXTRAORDINAIRE SURÉVALUATION et, quand il finira par décrocher ce qui devrait être proche (le NYSE Summation s’est déjà retourné depuis début février 2012), il pourrait s’effondrer vers 1.040, quelque part entre ses plus bas de 2010 et de 2011, ce qui n’aurait rien d’exceptionnel.












Pour terminer, on notera la formation en double-top sur l’indice CRB des matières premières en USD (artificiellement gonflé par la hausse de nature politique du pétrole) qui signale sans ambiguïté la probabilité de leur rechute sur leurs niveaux de prix d’octobre 2011 au minimum.




Pierre Leconte


Article originellement publié ici


 


Données et statistiques pour les pays mentionnés : France | Suisse | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : France | Suisse | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :3,7 (3 votes)
>> Article suivant
Economiste, essayiste, consultant financier et gérant de fortune, Pierre Leconte préside le « Forum monétaire de Genève pour la paix et le développement ». Il a été membre des bourses des marchés à terme de Londres et de New York. Il a aussi conseillé plusieurs institutions publiques, dont une banque centrale sud-américaine, et travaille actuellement à la création de produits financiers peu risqués, adaptés aux besoins de placement d’investisseurs institutionnels comme privés et de gestion des réserves de change de pays émergents. Pierre Leconte a publié en 2007 : La grande crise monétaire du XXIe siècle a déjà commencé !
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Je pense que M. Leconte a déjà montré clairement ici le lien inverse reliant l'or au dollar. L'or monte quand le dollar américain baisse et vice versa. Vu d'ici (Canada), la construction européenne vacille et laisse entendre d'inquiétants craquements sourds, comme nos lacs quand la glace cède au printemps. C’est avec anxiété que les investisseurs entendent ces bruits annonciateurs de débâcle. Ils sont de plus en plus nombreux à quitter la zone euro pour se réfugier sur les valeurs américaines, même si cela revient aujourd’hui à descendre d'un âne pour monter sur un baudet. Mais c'est un jeu de balance. Le dollar et l'euro forment un couple maudit. Lorsque l'euro baisse comme maintenant, on voit l'or monter dans cette monnaie, tandis que dans le même temps le dollar monte et tire le prix de l'or à la baisse exprimé en dollars.
J’ai relu avec attention l’article de M. Leconte ce matin, ainsi que le précédent « C’est la confusion », puis j’ai vendu mes positions sur l'or. Je les rachèterai plus tard, à rabais, quand ces deux grandes monnaies couleront ensemble.
Vous ne rachèterez probablement rien au rabais, car si ces deux monnaies coulent ensemble -ce qu'elles sont en train de faire-, la valeur de l'or exprimé dans ces deux monnaies montera, et vous serez gros Jean comme devant.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Sans compter que cela reste à acheter du papier qui dans la réalité est vendu 100 fois pour 1 part de physique existant...
Donc en cas d’effondrement, ce qui sera important, ce sera le physique... et là... pour en avoir avec des dollar ou des euro qui ne vaudront plus rien...

Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Monsieur pierre leconte balance des grandes généralités sur les metaux precieux et omet certains détails:
selon ses écrits on parle d'actifs PAPIER donc un scenario ramenant l'argent par ex à 22 dollars ou meme 9 dollars pourrait créer une veritable pénurie de physique et l'impossibilité de se faire livrer
de plus on observe la déconnexion du prix des futures et du physique car il est impossible d'avoir de l'argent sans payer une p^rime d'au moins 30 pourcents alors je prend le risque
les metaux corrigeront severe dans un premier temps
les gens prendront conscience de l'arnaque du comex
et le marche du physique et son prix seront tt simplement fixer par l'offre et la demande
ainsi les metaux exploseront litteralement , voila l'alternative que je propose et je n'ai pas besoin d'etre economiste pour faire ma propre analyse
monsieur pierre leconte je veux bien racheter votre physique si vs etes vendeur
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Mr leconte est un "économiste papier très court terme"... il suffit de lire ses articles sur les métaux précieux pour se rendre compte qu'il étudie des courbes et non des produits...

Faut pas lui en vouloir, il a certainement fait toute sa fortune avec ces méthodes... C'est juste un "dinosaure" (sans insulte aucune) qui ne réalise pas encore à quel point le climat change et qui continue à croire que ce dont il s'est toujours nourris va continuer à exister...

Nous les "tout petits", on voit les choses différemment... comme Darwin l'a dit, la survie n'est pas dans la force mais dans l'adaptation :-)
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Vous vous dites économistes? Êtes vous sur d avoir tout compris? Regardez aussi les quantité d'or et d'argent disponible, sa fait déjà longtemps qu'ils devraient être bien plus cher, des centaines d acheteur son près en rentrer sur la marche a la moindre baisse et les pays en develloppement s éloignent de plus en plus du dollar us au grand bénéfice de l or et de l'argent, comment le dollar us pourra t il prendre de la valeur??! Et vous dites que le cash n est pas encore sortie dans l économie? Il sert a grantir des crédits!! Donc bien plus son en vie vie circulation.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Mr leconte est un "économiste papier très court terme"... il suffit de lire ses articles sur les métaux précieux pour se rendre compte qu'il étudie des courbes et non des produits... Faut pas lui en vouloir, il a certainement fait toute sa fortune avec  Lire la suite
jack.be - 09/03/2012 à 08:03 GMT
Note :  2  0
Top articles
Derniers Commentaires
La Russie achète, de nouveau, des titres de la dette américaine
19 oct.blitzel
Et pendant ce temps-là, des manoeuvres militaires de l' Otan en Allemagne préparent actuellement une confrontation fictive d'une guerre nucléaire à...
La crise du REPO… éternelle. Ca r’commence !
19 oct.blitzel
J.P. Chevallier parle de crask obligataire en monétarisme.*1 Delamarche parle d'Obligations insuffisantes de bonne qualité pour garantir ses c...
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
11 oct.glemet
Il y a longtemps que la chèvre de M Seguin rêvait de quitter son petit enclos. L’herbe est si verte ailleurs et l’Europe montre tant de faiblesses,...
Nouveau Monde, la mobilité de masse arrive. Un visuel
09 oct.Patrick W2
C'est drôle..... quand on clique sur vos liens pour obtenir des renseignements pour trouver vos livres, ça ne fonctionne pas. En tout cas, brav...
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
09 oct.Patrick W3
Oui, il est fort possible que Boris Johnson arrive à ses fins et on doit reconnaître que pour ou contre le Brexit, Boris Johnson est droit dans sa ...
La France et ses administrations criminelles
08 oct.Louis L.
Heureusement, il est consolant de savoir que pour cette épidémie d'incendies industriels depuis Notre Dame jusqu'à ce jour, aucune autre cause qu'...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
07 oct.Louis L.
Charles parle ici de 600 Mds € stockés par tous les européens sous forme d'espèces. Sa phrase est ambigüe car tous les européens sont 513 mil...
La France et ses administrations criminelles
07 oct.blitzel
Très bon article.... vu la situation critique. Les choses hélas ne sont plus comme elles étaient dans le temps il y a 50 ans. Il y avait ...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX