Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

De Gaulle, l’or et le Dollar

IMG Auteur
Extrait des Archives : publié le 25 février 2009
542 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 17 votes, 4,9/5 ) , 20 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
20
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Université de l'or





John Connally, secrétaire au Trésor US de Richard Nixon au début des années 70, avait un jour déclaré  que le dollar était la devise des Etats-Unis, mais, parlant des autres pays, "votre problème".

Cette légèreté des Etats Unis pour appréhender la monnaie de réserve du monde avait entrainé de virulentes remarques de Charles de Gaulle.

"Ce que [les Etats-Unis] doivent [à l'étranger], ils le lui paient, tout au moins en partie, avec des dollars qu'il ne tient qu'à eux d'émettre...", a grondé De Gaulle durant une conférence de presse qui ferait date, en février 1965. "Cette facilité unilatérale qui est attribuée à l'Amérique contribue à faire s'estomper l'idée que le dollar est signe impartial et international des échanges, alors qu'il est un moyen de crédit approprié à un Etat".


Mais De Gaulle a fait bien plus que grommeler et se plaindre. Contrairement aux présidents français actuels, il a eu la possibilité d'échanger ses dollars contre un actif bien réel et tangible -- l'or physique.

L'or "ne change pas de nature", affirma De Gaulle dans son discours de 1965[i], comme s'il annonçait au monde une nouvelle inédite. "[L'or] qui se met, indifféremment, en barres, en lingots ou en pièces, qui n'a pas de nationalité, qui est tenu, éternellement et universellement, comme la valeur inaltérable et fiduciaire par excellence".

Comment obtenir ce parangon des actifs ? Dans les années 50 et 60, les gouvernements de la planète pouvaient simplement venir à la Réserve fédérale, toquer à la "fenêtre de l'or" et échanger leurs dollars contre du métal jaune.

Et c'est bien ce qu'a fait De Gaulle.

Dès 1958, il a ordonné à la Banque de France d'accélérer le rythme auquel elle transformait ses réserves de nouveaux dollars en or physique. Rien qu'en 1965, il a envoyé la Marine française de l'autre côté de l'Atlantique pour emporter 150 millions de dollars en or; en 1967, les proportions des réserves nationales françaises détenues en or étaient passées de 71,4% à 91,9%. La moyenne européenne n'était qu'à 78,1% à l'époque.

En 1968, De Gaulle s'était retiré du Gold Pool de Londres -- un cartel gouvernemental qui travaillait activement à contrôler le prix de l’or pour le maintenir en ligne avec les 35 $/once ordonnés par le gouvernement US. Trois ans plus tard, alors que l'or était transporté par voie aérienne depuis Fort Knox vers New York pour répondre à la demande étrangère de paiement en or, Richard Nixon mit fin au petit jeu de De Gaulle. Il cessa purement et simplement de payer en or.

De Gaulle appela le dollar "le privilège exorbitant de l'Amérique", reprenant une phrase de son économiste préféré, Jacques Rueff. Ce privilège donnait aux Etats-Unis le droit exclusif d'imprimer le dollar, la "devise de réserve" de la planète, et de l'imposer au reste du monde en paiement de leurs dettes. Selon les accords d'après-guerre de Bretton Woods, en 1946, le dollar ne pouvait pas être refusé.

En fait, aux côtés de l'or -- contre lequel le dollar était parfaitement interchangeable jusqu'en 1971 -- la devise US était du véritable argent, quelque chose de solide. Tout le reste pâlissait, à côté du dollar impérial. Tout, sauf l'or.



Adrian Ash

Directeur de la Recherche

Bullionvault.com





Données et statistiques pour les pays mentionnés : Etats-unis | France | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Etats-unis | France | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,9 (17 votes)
>> Article suivant
Correspondant à la City pour The Daily Reckoning à Londres, Adrian Ash est directeur de la recherche chez Bullionvault.com, site qui vous fournit un accès direct à l’or d'investissement, dans des chambres fortes à Zurich et à Londres
Voir son site webS'abonner à ses offres
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  

Comment en sommes-nous arrivés là ? L'Europe, c'est la déclaration Schuman, inspirée par Jean Monnet, du 9 mai 1950. L'Europe, c'est la paix, la liberté, l'amitié entre des peuples autrefois ennemis, la prospérité, les droits de l'homme et l'Etat de droit. Qu'en avons-nous fait ? L'Europe est vue, dans son Sud, comme la colonie de redressement ; les antagonismes entre peuples s'exacerbent. Nous avons construit un piège perdant-perdant pour l'Europe. Ou bien l'ajustement économique et budgétaire dans les pays d'Europe du Sud échoue, et l'euro implosera. Ou bien l'ajustement économique réussit, des partis populistes gagneront le pouvoir sur fond de rancunes xénophobes des électeurs et emmèneront leurs pays hors de la zone euro.
La solution est un approfondissement de l'Europe (de l'Europe politique) de manière acceptable par tous.enir la composante première et fondamentale de notre contrat social. L'Europe, c'est ce qui doit rester quand mon gouvernement fait faillite. Les dépenses et contributions aux politiques européennes doivent devenir premières, seniors (c'est-à-dire payées avant les autres), avec conditions strictes d'accès pour éviter l'aléa moral. C'est ce que j'appelle l'Europe « bleue », par analogie avec la dette bleue. Les autres politiques des Etats, purement nationales, seraient « rouges »NON
, de responsabilité nationale, par analogie avec la dette rouge.NON
Les paiements des politiques rouges (juniors) ne se feraient qu'après avoir payé pour les politiques bleues OUI
(seniors).
Lorsqu'un gouvernement sera en difficulté financière, il réduira ses dépenses rouges, mais il recevra alors une assurance du reste de l'Europe pour ses politiques bleues. Les électeurs mécontents iront manifester contre leur propre gouvernement (qu'ils ont élu) et soutiendront l'Europe qui leur fournit l'assurance ultime.
La première de ces politiques bleues devrait être la défense. Nous avons des intérêts communs évidents en termes de sécurité et de mise en commun de nos ressources militaires. J'avais, dans ces colonnes, proposé une armée bleue européenne, avec mutualisation des ressources militaires européennes jusqu'à un point de PIB. Je crois que l'armée bleue est le meilleur moyen d'engager nos amis allemands autour de la table pour négocier un ensemble de politiques d'assurances en Europe. Car la défense est l'avantage comparatif historique de la France et la faiblesse de l'Allemagne. Si la France était prête à mutualiser une grande partie de sa défense, il serait alors difficile à l'Allemagne de refuser une mutualisation partielle (bleue) sur le chômage, les dettes publiques, les risques bancaires, les universités… Créons une Europe bleue OUI
pour sauver l'Europe !
Jacques Delpla
Evaluer :   0  3Note :   -3
EmailPermalink
EVOLUTION 52 SEMAINES
1.321,96
16/04/13
1.796,10
05/10/12

1291.329

Et maintenant ?
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
Quand on pense que Mitterrand sorti un livre " le coup d'état permanent" en parlant de la 5eme république et de De Gaulle !

Le seul coup d'état qu'on a vécu c'est sa non-démission en 1986 après sa défaite aux législatives et la 1ere cohabitation ! Quelle honte !
Cet homme à mis la France à genou...

A chaque passage des socialistes au pouvoir, la France a baissé ou sombré...Continuons comme ça...

Depuis le temps que je dis que la solution passe par un militaire...Ce sera toujours plus sain qu'une guerre civile qui nous pend au nez !

Un militaire se donne une mission et ne se corrompt pas. Il ne regarde pas les origines ethniques ou sociales des gens. Son ambition c'est de remonter le plus haut possible la Patrie....
La seule différence, c'est que l'opposition a tout a craindre de ses décisions qui ne seront ni négociées ni consensuelles.

De vrais décisions quoi...

C'est sûr que ca pique un peu au début, mais à long terme c'est bon pour tout le monde...

On verra bien...Un par siècle ? Bientôt peut-être ....
Evaluer :   5  1Note :   4
EmailPermalink
De Gaulle restera à jamais le meilleur président qu'il nous eût été donné la chance d'avoir. Un amoureux de la France et un homme honnête, une personne juste.

Depuis, les traitres à la Nation et les lâches ont fait place, préférant leurs joutes obscures avec les sphères économiques à l'honnêteté du devoir qu'ils doivent à leur peuple.

Evaluer :   9  2Note :   7
EmailPermalink
J'ai toujours trouvé remarquable à quel point De Gaulle s'exprimait avec autant de facilité sur la politique monétaire, alors que c'était un général d'armée.

Très peu de politiciens serait capable d'en faire autant aujourd'hui.
Evaluer :   11  1Note :   10
EmailPermalink
De Brigade, pas d'armée, il était général de brigade ( 2 étoiles) dans l'armée, bien évidement !
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Et encore!
Générale de brigade "à titre provisoire".
"Très peu de politiciens serait capable d'en faire autant aujourd'hui."

Il suffit de savoir se faire bien conseiller.
Le B-A-BA d'un homme d'Etat.
...Il suffit de savoir se faire bien conseiller...

C'était de vrais intellectuels et économistes comme Jacques Rueff et Maurice Allais , notre seul Prix Nobel .

Ensuite , ce fut le passage à l’ère des marchands du temple , celui des destructeurs cupides avec Pompidou ancien de chez Rothschild qui fit promulguer avec Valéry Giscard d’Estaing la loi de 1973 , qui a crée la dette publique en France en obligeant le gouvernement à emprunter à des banques privées l'argent inventé , l'argent issu de la création monétaire privée plutôt que gratuitement à la Banque de France.

Ces dispositions criminelles furent étendues aux signataires du traité de Lisbonne dans son article 123.

Maintenant, nous subissons l'asservissement par la dette odieuse , dette qui ne peut que croitre mécaniquement par le cumul des intérêts dus sur la monnaie inventée et prêtée aux gouvernements par le cartel bancaire rotshchildien , dette mise en place par ce coup d'état de la finance.

La dette crée de toutes pièces par cette arnaque justifie pour tenter de la rembourser par les crapules au pouvoir complices de l'escroquerie , le pillage et le bradage des biens nationaux , austérité et pauvreté pour le peuple.

Le mécanisme est très simple mais curieusement pas assez de gens le comprennent , peut-être trop absorbés par le matraquage médiatique des économistes/journalistes aux ordres ou des marchands de tapis comme Attali ou Minc qui sacralisent le crime de la dette.

Mais bon , maintenant il est beaucoup trop tard , nous sombrons .
Chacun sa bouée et courage.
Evaluer :   7  1Note :   6
EmailPermalink
J'en ai acheté 2 avec coffre intégré .
Evaluer :   1  2Note :   -1
EmailPermalink
Bonjour D.,
J'ai du mal à retrouver votre commentaire nous annonçant un défaut imminent du COMEX.
Enfin bref, ça vient, ce défaut ?
Cinq ans que je l'attends...
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Comme l'or à 2000...
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Bonjour Boutros,
...J'ai du mal à retrouver votre commentaire nous annonçant un défaut imminent du COMEX.
Enfin bref, ça vient, ce défaut ?
Cinq ans que je l'attends...

Moi aussi.Nous fêterons ça sur le cadavre des banques.
Il semblerait que la situation sur le plan de livraison du physique soit tendue.Il semblerait aussi que l'or soit fourni ...par les gouvernements occidentaux , qui pilleraient ainsi leurs peuples... en silence .
Les chiffres et le billet de Alasdair Macleod.
L'Or est fourni par les gouvernements occidentaux
http://www.silverdoctors.com/alasdair-macleod-gold-is-being-supplied-by-western-governments/
Trad:
http://www.microsofttranslator.com/bv.aspx?from=en&to=fr&a=http%3A%2F%2Fwww.silverdoctors.com%2Falasdair-macleod-gold-is-being-supplied-by-western-governments%2F

L'or ne peut pas être produit avec une imprimante ou d'un clic de souris.
Combien de temps encore durera cette situation, jusqu’à épuisement total des réserves occidentales ?
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Bonjour Boutros et bonjour D,

N'oubliez pas de ne pas sous-estimer ceux qui possèdent toutes les cartes en main. Ceux qui ont créer le système de monnaie fiduciaire ne sont pas des imbéciles et beaucoup de gens ont tendance, à mon avis à tort, à les considérer comme tels.

Les riches banquiers du début du XXeme comme Rockefeller n'ont jamais vendu leur or. Pourquoi vendre de l'or contre du papier quand vous pouvez directement imprimer du papier...Ils sont de très gros détenteurs de tous types d'actifs, donc diversifiés (gold inclus). Les banques et les monnaies fiduciaires peuvent aller au tapis mais pas eux.

Ce sont eux qui créent volontairement la situation dans laquelle nous sommes, ils ne la subissent pas.
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
Bonjour Zoppas,
Certes , les crapules bancaires ne vendent pas leur métaux , ils obligent les marionnettes corrompues à la tête des gouvernement occidentaux à simplement spolier le peuple en vendant sur les marchés l'or de leurs banques centrales.

Arrivera un moment où il n'y en plus à vendre contre de la monnaie imprimable à volonté .
C'est certain.

L'actuel massacre du prix de l'or papier peut être le signal que l'on s'approche de cet instant fameux du défaut de livraison COMEX
En effet les manipulateurs qui ont vendu 100 fois plus d'or papier que de réel disponible rembourseront alors , dans ce cas de force majeure mis en scène, les contrats or à prix bradés et en papier.

Les gros investisseurs vont se faire tondre.
Le tout avant le Bail -in , bien entendu.

Sans sous-estimer ces ordures , ils ont toujours vécus en parasite , ils ne connaissent rien des efforts et de la peine de la vie réelle de ceux qui produisent la vraie richesse.

En outre , ils ne pourront pas vivre sous terre éternellement dans leur ville bunker.
La chasse aux larbins actuels , qui n'y ont pas leur place réservée, sera une simple mise en bouche.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
"Sans sous-estimer ces ordures , ils ont toujours vécus en parasite , ils ne connaissent rien des efforts et de la peine de la vie réelle de ceux qui produisent la vraie richesse."

Parfois ils me font penser aux producteurs de miel (je fais le distingo avec l'apiculteur qui aime ses bêtes) dans leur relation avec les abeilles dont ils viennent régulièrement piller le fruit de leur labeur. Ils s'intéressent un peu quand même à elles, histoire de maximiser leur production mais ne se rendent pas bien compte du boulot.
60.000 abeilles en 3 semaines de travail continuel de l'aurore au crépuscule peuvent produire un grand verre de miel.
J'en connais des parasites et fiers en plus.
Evaluer :   0  2Note :   -2
EmailPermalink
Oh que non, ce ne sont pas des imbéciles!
Dévôts du Malin, peut-être... sans doute...
Ils sont très intelligents, ils sont puissants et ils sont patients.
Ils sont bien conscients des écueuils devant leur entreprise criminelle, et les évitent (jusqu'à présent) soigneusement, méthodiquement.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Que des vérités !
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Non merci  Lire la suite
zoppas - 24/06/2013 à 12:41 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
Quelques rappels sur les fondamentaux de l'argent
17:01samideano1
Ouais ben retrospectivement cet article de 2011, apparaît avec le recul comme un plantage monumental, car sept ans après on ne voit toujours pas le...
Nouriel Roubini voit une crise d’ici 2020 : qu’en penser ?
16:56samideano1
Roubini a prédit le crac de 2008 en 1996, et la réalité lui a donné raison 12 ans après. Toutes les prédictions sont difficiles, surtout quand ...
Combien auriez-vous aujourd’hui si vous aviez acheté 1 000 dollars ...
11:00nietzsche0
Comment écrire pour ne rien dire. Des lapalissades servies comme des sagesses. Sannat se prend pour un gourou mais ses articles ne sont que des...
Climat, violence, pollution : des marches comme s’il en pleuvait
17 oct.merisier1
Comme je l'ai dit un jour à mon gamin en passant devant un parking de grande surface archi bondé une veille de Noël: "si tu veux savoir ce qu'il ne...
L’agonie rigolote du Parti Socialiste, sans la mort du socialisme
17 oct.merisier
@ Fortuna Margaret Thatcher l'avait formulé autrement, mais c'est exactement ça.
L’agonie rigolote du Parti Socialiste, sans la mort du socialisme
17 oct.Fortuna0
Le problème avec le socialisme est que vous finissez un jour par avoir dépensé tout l'argent des autres.
5 graphiques qui rendent l’or attractif
17 oct.samideano-2
mais l'histoire risque de ne pas se répéter, car les cryptos sont un sérieux concurrent....
La guerre contre le cash n’est pas perdue ! Nous pouvons même la ga...
17 oct.samideano-1
Grande rigolade sur 24 heures gold ! http://www.24hgold.com/francais/contributor.aspx?article=3604411424G10020&redirect=false&contrib...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX