Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Démondialisation. Les États-Unis vont aider leurs entreprises manufacturières à quitter la Chine.

IMG Auteur
Publié le 07 mai 2020
898 mots - Temps de lecture : 2 - 3 minutes
( 2 votes, 5/5 ) , 1 commentaire
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
1
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Opinions et Analyses

Avant hier je vous parlais de cette histoire où les Etats-Unis accusent Pékin d’avoir laissé échapper le virus du laboratoire de Wuhan.

D’autres en Chine murmurent que ce virus aurait été apporté à Wuhan en novembre 2019 lors des jeux olympiques militaires par les soldats américains eux-mêmes suite à la fermeture provisoire, l’été dernier, de Fort Detrick, un centre de recherche médicale militaire américain et la lie à la détection d’une série de cas de grippes et de pneumonies qui ont suivi cette fermeture.

Tout ceci est clair comme du jus de chique vous l’aurez compris, et la première victime de la confrontation de titans entre la Chine et les Etats-Unis, c’est évidemment la vérité.

L’histoire est écrite par les vainqueurs, et en attendant, les Etats-Unis poursuivent leur agenda de suprématie et de leadership.

Avec des déductions fiscales, les États-Unis devraient aider leurs entreprises manufacturières à quitter la Chine.

« Le représentant Mark Green (R-Tenn.) est sur le point de présenter un projet de loi visant à aider les entreprises à transférer leur production de la Chine vers les États-Unis, alors que le pays s’efforce de se « découpler » du régime chinois en raison de la pandémie.

M. Green a déclaré au quotidien Epoch Times que son projet de loi à venir permettrait aux entreprises de déduire la totalité des dépenses d’investissement liées à la délocalisation de la Chine – appelées « dépenses immédiates » – afin d’inciter les entreprises à s’installer aux États-Unis. Le projet de loi paierait pour cela avec l’argent collecté des droits de douane américains sur les importations chinoises, a-t-il proposé.

L’idée de couvrir 100 % des coûts de déménagement a également été récemment approuvée par le conseiller économique de la Maison Blanche, Larry Kudlow, qui a déclaré que ce serait « une très bonne chose pour les entreprises américaines ».

Cette décision intervient alors que l’administration Trump s’efforce de réduire la dépendance de sa chaîne d’approvisionnement vis-à-vis de la Chine. La perturbation des chaînes d’approvisionnement mondiales par la pandémie et la mauvaise gestion de l’épidémie par le régime chinois ont poussé les États-Unis et d’autres pays à trouver d’autres bases de fabrication.

« Tout effort de découplage est … judicieux pour nous, tant du point de vue économique que de celui de la sécurité nationale », a déclaré M. Green.

Il a déclaré que le projet de loi devait être présenté d’ici la fin de la semaine.

Protéger les actifs américains par des déductions fiscales.

Mais ce n’est pas tout, « M. Green a récemment présenté un autre projet de loi visant à empêcher la Chine d’acquérir des entreprises américaines vitales pour la sécurité nationale, le prix des actifs ayant baissé en raison de la pandémie.

Le programme SOS ACT (Secure Our Systems Against China’s Tactics) de Green inciterait les Américains à investir dans des entreprises essentielles à la sécurité nationale en obtenant du Trésor public qu’il leur rembourse 50 % de l’investissement. De cette façon, si les investissements échouent, les investisseurs peuvent récupérer la moitié de leurs coûts initiaux, a déclaré M. Green. Pour financer cette initiative, le projet de loi mettrait de côté 10 milliards de dollars de la loi CARES, le plan de secours lié au virus ».

Et enfin faire payer Pékin

« Je pense que c’est un effort stratégique des médias pour faire porter à Trump la responsabilité de quelque chose qui n’est pas de sa faute », a déclaré M. Green. « La Chine aurait clairement pu arrêter cela. »

Selon lui, le fait que le régime n’ait pas révélé ce qu’il savait sur le virus au début, y compris sa contagiosité et sa gravité, signifie que les Etats-Unis ont pris des décisions basées sur des informations incomplètes.

M. Green a applaudi la décision de M. Trump d’interdire très tôt l’entrée en Chine aux voyageurs, une mesure qui a été critiquée par Pékin et l’Organisation mondiale de la santé à l’époque.

L’administration Trump envisagerait une série de mesures contre le régime à l’origine de la pandémie, notamment des sanctions, des restrictions commerciales et la suppression de la protection juridique de l’immunité souveraine, ce qui permettrait aux Américains de poursuivre Pékin devant les tribunaux américains.

M. Green soutient l’annulation des obligations de la dette américaine envers le régime comme moyen de récupérer les coûts des dommages causés par la pandémie aux États-Unis. Trump a récemment rejeté cette idée, la qualifiant de « jeu brutal », tout en suggérant que les sanctions pourraient plutôt impliquer des droits de douane sur la Chine.

« Les États-Unis ont essentiellement dû écraser leur économie. C’est pourquoi nous attendons d’eux qu’ils couvrent cette perte », a déclaré M. Green ».

Vous la sentez arriver l’annulation des 3 500 milliards de bons du Trésor américain détenus par la Chine ?

Je la vois venir gros comme une maison, et quand cette crise déboulera, elle signera la fin de la mondialisation telle que nous l’avons connue.

La crise est un révélateur de tout.

« Ceci est un article « presslib » et sans droit voisin, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (2 votes)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Dernier commentaire publié pour cet article
Excellent....!! Lire la suite
Patrick W - 08/05/2020 à 12:39 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
Le cours de l’or dépasse un seuil symbolique, les marchés craignent...
14 aoûtjack.be
C’est quoi cet article de merde??? On vient de passer les 1500 $ alors qu’on vient de redescendre après avoir passé les 2000...??? Vu la qu...
L’origine de l’échec des nations
12 aoûtMERLOU1
le problème fondamental ( et N° 1 ! ) de l' Egypte ( comme pour tous les pays miséreux de cette planète ) c'est sa démographie galopante et inepte ...
La haute administration au pouvoir : l’occupant intérieur se frotte...
16 juil.Saphir1
On peut aller encore plus loin : le pouvoir est dans les loges, le reste n'est qu'illusion.
La haute administration au pouvoir : l’occupant intérieur se frotte...
07 juil.Bernard Conte
En bref malgré les élections on ne sort pas de la démocratie de connivence caractérisée par un bipartisme qui instrumentalise les chiens de berger ...
L’origine de l’échec des nations
22 maiERWIN2
dont le dépassement se fera probablement dans la violence. Quel sera le niveau d'organisation de cette violence et par quel encadrement ? J'ima...
L’origine de l’échec des nations
22 maiBernard Conte1
Les élites politiques de notre bipartisme de fait sont au service de leurs sponsors. La crise actuelle est aussi une crise de légitimité des él...
L’origine de l’échec des nations
21 maiNoumounke1
Je vous cite : "Malheureusement cette restructuration se heurtera inévitablement à un effet de cliquet... dont le dépassement se fera probablement ...
L’origine de l’échec des nations
21 maiRüss655
La question de la violence ne laisse malheureusement aucun doute: Une fois sauté le troisième repas d'affilée, on n'a plus le temps d'expl...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX