Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

En France, l’électricité pas nucléaire, c’est pas d’électricité tout court

IMG Auteur
Publié le 07 novembre 2016
1043 mots - Temps de lecture : 2 - 4 minutes
( 7 votes, 3,9/5 ) , 7 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
7
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

Ah, la transition énergétique, que voilà une idée réjouissante ! Grâce à ce principe maintenant élevé en dogme, la France transite joyeusement vers de nouvelles aventures énergétiques alternatives, à base de coupures, de bagotage du réseau électrique, et de petits sourires politiques crispés.

L’idée de départ est, comme bien souvent en politique et dans ce pays, à la fois simple et complètement idiote : pour protéger Gaïa et les générations futures, rien de tel qu’obliger tout le monde à utiliser des énergies dites renouvelables qui pollueront Gaïa (mais différemment) et endetteront (à mort) les générations futures. Avec ce principe vient aussi l’idée, plus fine, de décentraliser la production d’énergie qui se heurtera constamment avec l’impérieuse nécessité d’un État fort qui contrôle absolument tout et interdira donc avec constance et acharnement toute tentative de décentralisation hors de son giron.

Bref, la transition énergétique, c’est un peu l’art de faire rentrer des cubes dans des cylindres à coup de maillet. Cette transition a été proprement mise en place et imposée en Allemagne et après plusieurs années, les retours d’expérience s’accumulent : c’est une folie (selon le vice-chancelier allemand) aux résultats qualifiés de dramatiques par différents experts du domaine.

Devant ce désastre, une conclusion s’impose : il faut absolument que la France la mette en place à son tour.

24hGold - En France, l’électri...

Grâce aux efforts combinés d’une ignorance assumée dans les principes technologiques et économiques de base, d’un gouvernement socialiste et le jeu nécessaire des alliances et renvois d’ascenseurs écologistes pour s’assurer d’un quinquennat tranquillou-bilou, c’est donc ce à quoi s’est employée la politicaillerie française avec, reconnaissons-le, un certain succès : les éoliennes et autres moulins à vent immobiles ont poussé comme des champignons, les panneaux photovoltaïques se sont multipliés sur des toits orientés plein nord, les subventions ont coulé à flot, les scandales se sont empilés et la transition énergétique a commencé, comme en Allemagne, à faire quelques dégâts.

Hiver 2016, nous y voilà doucement. Le parc nucléaire français se décrépit, honni tant par le gouvernement qui ne veut pas avoir même l’air d’y toucher que par à peu près tous ceux qui veulent avoir bonne conscience (c’est important, la bonne conscience, pour avoir les miches au chaud lorsque la bise d’hiver arrive).

On apprend ainsi que 19 réacteurs nucléaires sont actuellement à l’arrêt en France, privant le parc EDF de 30% de sa capacité de production. Zut. Les contrôles renforcés de l’Autorité de Sureté Nucléaire (ASN) ont imposé l’arrêt d’un paquet de réacteurs. Zut, il va falloir utiliser les énergies alternatives pour compenser (par alternative, comprenez le charbon et le pétrole, les autres blagues écologistes ne permettant pas, même de loin, par beau temps avec un petit zéphyr idoine, de fournir la demande de 19 réacteurs nucléaires à l’arrêt).

À la sévérité (voulue ? nécessaire ?) de l’ASN, il faut ajouter une gestion du parc existant par EDF au moins aussi alternative que les énergies poussées par la transition rigolote de nos politiciens. Comme nous sommes en France, il faudra aussi tenir compte des actuels déboires d’EDF qui reprend à sa charge une bonne partie des soucis d’Areva, ce naufrage ô combien franco-français du capitalisme de connivence.

Bref, sauf à embaucher des centaines de milliers d’écologistes pédalomanes pour compenser, EDF se retrouve dans une situation délicate de devoir produire au moins autant d’électricité qu’aux hivers précédents avec nettement moins de réacteurs en ligne.

Peut-être est-ce réellement ça, la transition énergétique ?

En attendant, cet affaiblissement de la capacité de production d’électricité en France a des conséquences directes pour le particulier, à commencer par des prix nettement plus volatils et un accroissement de la dépendance du pays aux fournisseurs d’or noir. Notez que ce n’est pas grave, tant nos relations sont bonnes avec le Qatar et l’Arabie Saoudite, ces deux royaumes fort recommandables. Le consommateur, entre deux attentats, pourra donc se réjouir d’une facture qui augmente : c’est pour la bonne cause écologique.

Rassurez-vous cependant : la situation a été prise au sérieux par les plus hautes autorités de l’Etat, à commencer par Ségolène Royal, qui s’est voulue rassurante sur Europe 1 dernièrement :

« Non, il n’y a pas de risque de pénurie, mais (…) c’est mon rôle de mettre les fournisseurs d’électricité devant leurs responsabilités et c’est aussi une occasion extraordinaire de lancer une campagne sur les économies d’énergie. »

C’est effectivement fort rassurant de savoir qu’il n’est pas de la responsabilité du gouvernement d’avoir choisi la transition énergétique et des productions intermittentes pour notre approvisionnement, tout comme il est tout à fait rassurant qu’une nouvelle campagne d’économies d’énergie soit lancée, campagne dont on sait qu’elle sera d’autant plus un succès qu’un réacteur éteint oblige les consommateurs à ne plus consommer du tout (malin !). Cet hiver, si vous n’avez plus de chauffage, dites-vous que la campagne d’économies bat son plein.

Et puis, c’est tout à fait rassurant de savoir que c’est Ségolène Royal qui devra gérer cette crise énergétique si jamais (Dieu nous en garde) elle devait advenir. N’a-t-elle pas amplement démontré sa chutzpah lorsqu’elle géra, de main de maître, la région Poitou-Charente en démontrant, par l’exemple, ce qu’économie veut dire ?

Parce que, pour Ségolène, la France doit absolument économiser (notez que l’économie des dépenses et dans la distribution de cadeaux pré-électoraux ne rentre pas dans la même case), comme tout pays du Tiers-Monde confronté à des soucis énergétiques.

Oh, certes, on ne peut pas s’enorgueillir de gaspiller, mais a contrario, on ne peut pas non plus se réjouir de consommer toujours moins d’énergie, la diminution de cette consommation signifiant directement une diminution de notre richesse, de notre capacité à produire, à créer, à apporter à tous et chacun de quoi vivre ; il y a d’ailleurs une parfaite corrélation entre l’augmentation de la consommation d’énergie et la sortie de la misère, et une aussi belle corrélation entre la diminution de consommation d’énergie et l’effondrement d’une société.

Restons optimistes : puisqu’après tout et officiellement, le climat se réchauffe, nous aurons donc un hiver doux et clément dans lequel il ne nous sera guère utile de nous chauffer. EDF ne sera donc pas en sous-production. Le gouvernement pourra donc suivre sa tendance naturelle et continuer à transiter énergétiquement vers des niveaux plus bas. Et Ségolène réussit tout ce qu’elle entreprend. Tout se passera donc bien.

24hGold - En France, l’électri...

Source : h16free.com
Données et statistiques pour les pays mentionnés : Allemagne | France | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Allemagne | France | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :3,9 (7 votes)
>> Article suivant
H Seize écrit sur http://h16free.com ses chroniques humouristiques d’un pays en lente décomposition, et apporte des solutions dans son livre, Egalité, Taxes, Bisous. Dans un monde toujours plus dur, et alors que la crise, la vilénie, les aigreurs et les misères allant de la maladie aux bières tièdes font rage, un pays fait courageusement face et propose toute une panoplie de mesures plaisamment abrasives qui permettront d'aplanir les aspérités, gommer les difficultés et arrondir les angles. Ce pays, rempli de gentils et d'aimables tous les jours mieux pensant, est devenu un véritable phare scintillant dans la nuit noire de l'obscurantisme des méchants et des vilains. Et pour mieux scintiller, il s'est doté d'une devise qui est parvenue à se hisser au rang de slogan, d'accroche et de modus vivendi : pour chacun et pour tous, il faudra de l'égalité, des taxes, et des bisous.
Voir son site webS'abonner à ses offres
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Monsieur Seize confirme d'article en article qu'il est dépendant de Lobbies de toutes sortes.
Un parmi tant d'autres ; et habite t'il dans un rayon proche d'une centrale nucléaire ?
Je n'ai pas compris votre commentaire. Pourriez vous expliciter ?
D'avance merci
Je n'ai pas compris votre commentaire. Pourriez vous expliciter ?
D'avance merci
Le progrès au sens propre n'existe pas s'il y a connivence entre tous les acteurs.
"Science sans conscience n'est que ruine de l'âme." François Rabelais.
Tous nos décideurs devraient revoir dans Fantasia "Mickey apprenti sorcier".
En 2018, l'ensemble du réseau ferré néerlandais fonctionnera à 100 % à l'éolien.
Le renouvelable fonctionne et même très bien.
Evaluer :   0  2Note :   -2
EmailPermalink
Ils ont donc enfin réussi à avoir sur le pays un vent constant 24h/24h... parce que pas loin de là, en Gelbique, les éoliennes sont à l'arrêt depuis quelques semaines...
L'énergie se stock très difficilement... donc sans un vent continu, les éoliennes ne sont que des appoints (presque insignifiants en terme de pourcentage) du nucléaire et du thermique.
Il nous reste les panneaux photovoltaïques (dont la consommation d'énergie pour la fabrication, le transport et le placement équivaut à leur production sur 20 ans...) pour sauver le transport ferroviaire des Pays Bas... il manque juste le soleil...

Allez, il y a un grand mur devant nous et on y fonce à pleine vitesse... les énergies renouvelables ne sont que des illusions qu'on vous fait miroiter pour vous pousser à ne pas vous inquiéter car il y a toujours une solution... et bien Non... il n'y en a aucune...désolé... vraiment...
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
??????
Avec des trains à hélices et ce sont les utilisateurs qui vont pédaler? C'est vrai que pour pédaler les bataves s'y entendent: ils ont même inventé le verbe "fitsen" ("faire de la bicyclette") dont nous n'avons pas l’équivalent en français.
Dernier commentaire publié pour cet article
Je n'ai pas compris votre commentaire. Pourriez vous expliciter ? D'avance merci Lire la suite
Jack A. - 09/11/2016 à 12:48 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
11 oct.glemet
Il y a longtemps que la chèvre de M Seguin rêvait de quitter son petit enclos. L’herbe est si verte ailleurs et l’Europe montre tant de faiblesses,...
Nouveau Monde, la mobilité de masse arrive. Un visuel
09 oct.Patrick W2
C'est drôle..... quand on clique sur vos liens pour obtenir des renseignements pour trouver vos livres, ça ne fonctionne pas. En tout cas, brav...
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
09 oct.Patrick W3
Oui, il est fort possible que Boris Johnson arrive à ses fins et on doit reconnaître que pour ou contre le Brexit, Boris Johnson est droit dans sa ...
La France et ses administrations criminelles
08 oct.Louis L.
Heureusement, il est consolant de savoir que pour cette épidémie d'incendies industriels depuis Notre Dame jusqu'à ce jour, aucune autre cause qu'...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
07 oct.Louis L.
Charles parle ici de 600 Mds € stockés par tous les européens sous forme d'espèces. Sa phrase est ambigüe car tous les européens sont 513 mil...
La France et ses administrations criminelles
07 oct.blitzel
Très bon article.... vu la situation critique. Les choses hélas ne sont plus comme elles étaient dans le temps il y a 50 ans. Il y avait ...
Crise de liquidité. Mais où est donc le cadavre ?
06 oct.blitzel
Mise à jour, Delamarche vient de donner sa version (définitive ?) de la crise des taux repo, et son explication un temps évasive dans un premie...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
02 oct.Attilio
Si on considère qu'en France il y a 67 millions d'habitants,les milliards d'euros planqués en cash cela fait en en moyenne pratiquement 9 000 euro...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX