Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Euro : la France de plus en plus sceptique

IMG Auteur
Publié le 13 mars 2014
506 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 14 votes, 4,9/5 ) , 3 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
3
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

Voici certains points mentionnés par la récente enquête française Ipsos / Steria, Nouvelles fractures françaises, résultats et analyse de l’enquête Ipsos / Steria.

Bien qu’une grande majorité de Français désirent conserver l’euro, ce n’est pas le cas d’une majorité de « travailleurs ».

Conclusions de l’enquête

  • Pour 79% des Français, on n’est jamais assez prudent quand on a affaire aux autres
  • 72% des Français n’ont pas confiance dans l’Assemblée nationale
  • Pour 74% des Français, les journalistes ne parlent pas des vrais problèmes des Français.
  • 66% des Français sont d’accord avec l’idée selon laquelle il y a trop d’étrangers en France
  • 63% des Français considèrent que l’Islam n’est pas compatible avec les valeurs de la société française
  • 84% pensent les hommes politiques agissent principalement pour leurs intérêts personnels
  • 70% des Français plaident pour un renforcement des pouvoirs nationaux au détriment de ceux de l’UE
  • 33% (+5) des Français souhaitent que la France sorte de la zone Euro
  • 52% des travailleurs souhaitent que la France sorte de la zone Euro
  • 45% des Français estiment que l’appartenance de la France à l’EU est une bonne chose
  • 34% des ouvriers estiment que l’appartenance de la France à l’EU est une bonne chose


Kevin O’rourke a publié un commentaire intitulé Class divides and European Integreation, Yet Again sur le blog Irish Economy.

Le briefing Eurointelligence de ce matin m’a conduit vers cet article publié par Les Echos, qui ensuite m’a conduit vers le sondage Ipsos. Certaines de ses révélations nous ramènent durement à la réalité, notamment pour ce qui concerne les étrangers. Mais ce qui m’a le plus frappé – puisque c’est un sujet sur lequel j’écris depuis des années – c’est qu’une majorité des travailleurs français veulent quitter l’euro. Seuls 34% des Français pensent qu’appartenir à l’Union européenne est une bonne chose.


Je trouve intéressant de voir comment des fluctuations d’indicateurs économiques sur le court terme peuvent pousser des gens de pouvoir à croire que l’union monétaire va pour le mieux. Ce sont les variables qui évoluent le plus lentement – le chômage de longue durée, l’opinion publique, et ainsi de suite – qui représentent une menace pour la survie de l’euro. Si l’extrême droite s’en sort aussi bien que ce que les gens semblent croire lors des prochaines élections européennes, les médias présenteront sûrement son succès comme un « choc » pour le système. Il est pourtant évident depuis 2010 qu’une situation comme celle-ci est susceptible de se produire, compte tenu des politiques macroéconomiques de la zone Euro. Et n’est-il pas devenu clair il y a plusieurs années que l’Union monétaire européenne nuit au projet de l’Europe ?


Les dirigeants politiques de l’Europe devraient se rappeler de ce qu’a dit Hemingway au sujet de la banqueroute.


Ernest Hemingway, « Le Soleil se lève aussi »


« Comment est-tu tombé en banqueroute ?, a demandé Bill.

-De deux manières, a répondu Mike. D’abord graduellement, puis soudainement. »


Un choix douloureux


Je vous conseille de lire ceci : Stiglitz: Leaving the Euro Painful but Staying in More Painful; Eurozone Breakup Recap.




Données et statistiques pour les pays mentionnés : France | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : France | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,9 (14 votes)
>> Article suivant
IMG Auteur
Mish 13 abonnés
Réflexions sur de débat de l’inflation /déflation/stagnation et autres remarques sur l’or, l’argent, les monnaies, les taux d’intérêts et les politiques monétaires affectant les marchés mondiaux.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Normal !..les Français n'ont pas bcp de raisons d'être (fraichement !)optimistes !
*matraquage fiscal confiscatoire (épouvantable à tel point que les gens qui ont de la chance d'avoir un travail n'ont plus envie de travailler du tout )
*insécurité flagrante
*pouvoir d'achat en chute libre
*chômage de masse (les jeunes sans espoir de décrocher un job ) !!)
*l'augmentation significative du nombre des pauvres et désemparés
*gvm composé des "gros cons" incapable (corrompus par les forces obscures des banquiers )de redresse la barre (totalement incompétents voir carrément ridicules )!
* la dette publique = 2 200 000 000 000 € (intérêts de la dette = 64 000 000 000 par ans et en augmentation constante et sans le moindre espoir de la diminution )
* aucune reforme digne de ce nom pour améliorer la situation (ou essayer au moins !!)
* immigration sauvage et hors de contrôle
* la chasse aux riches & célèbres sans précèdent !(y compris aux classes moyennes aussi )
* recul sévère des droits fondamentaux des individus et des libertés d'expression et de la justice (la dictature de 'l'État tous puissant )
ET J'EN PASSE !

Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Je pense et j'ai toujours pensé qu'une forme d'union des pays de ce que l'on appelle géographiquement l'Europe pouvait être une bonne chose. Malgré les différences de cultures et de langues entre les latins et les nordiques. Nous avons tous été fédérés par le christianisme même s'il n'est pas le même partout. A la petite école, j'ai côtoyé des fils d'émigrés italiens ou polonais, ça n'a JAMAIS posé de problème ! La condition aussi est que chaque état garde sa souveraineté et sa monnaie. Après, qu'il existe une monnaie spécifique pour faciliter le commerce, pourquoi pas, mais que cela reste une monnaie "professionnelle".
Mais voilà... Le gigantsque patacaisse mis en place par Goldman Sachs et autres nous conduit au contraire de ce que pouvaient souhaiter les peuples, on en est même maintenant à l'annexion de l'Ukraine, que ça plaise ou non, c'est une réalité. Sans cette situation, Poutine aurait toujours foutu la paix aux criméens.*
Les gens n'ont plus confiance du tout dans leur classe politique nationale et en pensent autant si ce n'est plus des dirigeants européens non élus, mais cooptés. Ce n'est même plus de la tonte multipliée par deux, c'est de la tonte au carré !
Tous ces sondages valent ce qu'ils valent mais semblent assez révélateurs de l'état d'esprit du moment et de certains rejets tout à fait naturels. Surtout si l'on tient compte que les gens ont une information truquée, une vision biaisée de la réalité. Je pense qu'il y aussi une part d'intuition des "dissidents" qui ne se sentent pas vraiment à l'aise avec ou dans l'UE , sans pouvoir certainement donner des explications dites "rationnelles".
Si les gens avaient accès aux mêmes infos que nous ici, qu'est-ce que ce serait !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
C'était un peu la position de "Alternative für Deutschland", c'est à dire mettre fin à l'euro "par amour de l'Europe".
Mais de petite fraude par ci en disparition d'urne par là ou encore en "oubli" des votes par correspondance, ils ont officiellement terminé à 4,95% de sorte qu'ils n'ont aucun député... !
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Normal !..les Français n'ont pas bcp de raisons d'être (fraichement !)optimistes ! *matraquage fiscal confiscatoire (épouvantable à tel point que les gens qui ont de la chance d'avoir un travail n'ont plus envie de travailler du tout ) *insécurité flagr  Lire la suite
maxim2014 - 16/03/2014 à 01:27 GMT
Note :  2  0
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX