Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

FDR, le grand confiscateur

IMG Auteur
Extrait des Archives : publié le 05 avril 2013
1863 mots - Temps de lecture : 4 - 7 minutes
( 1 vote, 5/5 ) , 2 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
2
commenter
Notre Newsletter...
SUIVRE : Épargne L’or Panique
Rubrique : Histoire de l'or

 

 

 

 

Il est difficile d’imaginer une plus grave attaque du peuple Américain que le vol délibéré de son épargne en or par son propre gouvernement. Cet or volé a ensuite été offert à des banquiers étrangers en échange de dollars papiers non-échangeables. Le vol de la productivité des Américains par l’inflation et par la dette ne cesse plus aujourd’hui de les appauvrir et de les réduire à l’esclavage.


Charleston Voice





FDR : LE GRAND CONFISCATEUR

Il a promu la tyrannie sous couvert de ‘patriotisme’ et de ‘sacrifice’.

Il a mis en avant le principe d’un gouvernement humain, mais en réalité, ce n’est qu’une question ‘d’eux contre nous’.

Ecoutez son adresse en mp3

Suivie du coûp de grâce un mois plus tard - le vol de l'or des citoyens Américains

Lisez l’ordre exécutif 6102 de FDR ici


Discours du président Franklin D. Roosevelt : Mes amis, j’aimerais discuter avec le peuple des Etats-Unis du système bancaire – discuter avec le peu de personnes qui comprennent les mécanismes du système bancaire, mais également avec la majorité de mon peuple qui utilise les banques pour épargner et déposer ses chèques. J’aimerais vous parler de ce qui a été entrepris au cours de ces quelques derniers jours, et quelles seront les prochaines étapes. J’ai conscience que les proclamations de Washington, les régulations du Trésor et la nouvelle législation, fardées pour la plupart de jargon bancaire, doivent être expliquées clairement pour le bénéfice de tous les citoyens. Je vous dois cela à tous, au vu du bon tempérament avec lequel vous avez accepté les difficultés qu’ont apporté avec eux les récents jours fériés bancaires. Et lorsque je saurai que vous comprenez parfaitement ce que nous, à Washington, avons mis en place, j’espère recevoir votre entière coopération aussi pleinement que j’ai reçu votre sympathie et votre aide au cours de la semaine dernière.

Avant tout, laissez-moi simplement vous dire que lorsque vous déposez de l’argent auprès d’une banque, cette banque ne le dépose pas dans un coffre de dépôt sécurisé. Elle investit votre monnaie sur différentes formes de crédit – obligations, prêts immobiliers et autres. En d’autres termes, cette banque fait travailler votre monnaie pour que l’agriculture et l’industrie puissent continuer de fonctionner. Une petite partie de la monnaie que vous placez auprès de votre banque est conservée en liquide – ce qui en temps normal est suffisant pour couvrir les besoins en liquidités des citoyens. Pour dire les choses simplement, les quantités de devises disponibles dans le pays ne représentent qu’une petite portion des dépôts d’argent.

Que s’est-il donc passé au cours des derniers jours du mois de février et des premiers jours de mars ? En raison d’une perte de confiance du public est né un mouvement de panique, et de nombreuses personnes ont décidé de retirer leurs dépôts ou d’échanger leurs dollars contre de l’or – une panique si grande que même les banques les plus solides ne sont pas parvenues à obtenir assez d’argent liquide pour répondre à la demande. La raison à cela est qu’il était impossible pour les banques de vendre leurs actifs sains contre du liquide autrement qu’à des prix panique bien inférieurs à leur valeur réelle.

Dans l’après-midi du 3 mars, la semaine dernière, quasiment plus aucune banque n’était ouverte dans tout le pays. Les gouverneurs de tous les Etats ont demandé à ce qu’elles soient fermées complètement ou en partie.

C’est alors que j’ai demandé à ce que soient proclamés des jours fériés bancaires, qui ont représenté une première étape dans la reconstruction de notre réseau financier et économique.

Jeudi dernier, la deuxième étape a été pour le Congrès d’accepter patriotiquement ma demande d’élargir mon pouvoir afin que je puisse décider de prolonger ces jours fériés. Cette loi me donne également le droit de lancer un programme de réhabilitation de notre établissement bancaire, et j’aimerais dire à tous nos citoyens que les membres du Congrès – Républicains ou Démocrates – ont par leur action prouvé de leur dévotion au public et de leur capacité d’agir dans l’urgence.

La troisième étape a consisté en une série de régulations qui permettent aux banques de continuer de gérer la distribution de nourriture et de produits de la vie courante ainsi que le paiement des salaires.

Ces jours fériés bancaires, bien qu’inconvénients, nous offrent l’opportunité d’obtenir les liquidités nécessaires à la résolution de la situation présente. Sachez qu’aucune banque saine n’aura un dollar de moins que lorsqu’elle fermait ses portes la semaine dernière. Mais aujourd’hui, aucune banque n’est encore en position de pouvoir ouvrir immédiatement. Une nouvelle loi autorise les 12 banques fédérales à émettre de nouvelles devises soutenues par des actifs solides. Ainsi, les banques pourront bientôt rouvrir et répondre à toutes les demandes. Cette nouvelle quantité de devise sera envoyée dans tout le pays depuis le Bureau of Engraving and Printing. Cette nouvelle monnaie sera saine, puisqu’elle sera soutenue par des actifs réels et sains.

Vous vous demandez certainement pourquoi toutes les banques ne rouvriront pas toutes en même temps. La réponse est simple, et je sais que vous la comprendrez tous. Votre gouvernement n’a pas l’intention de laisser se répéter les évènements de ces dernières années. Nous ne voulons pas et ne traverserons pas de nouvelle épidémie d’effondrement bancaire.

A compter de demain, les banques des douze villes dans lesquelles sont implantées des banques fédérales ouvriront leurs portes – banques qui d’après les examens du Trésor se porteraient bien. Mardi, nous passerons à la reprise des activités des banques implantées dans des villes dans lesquelles il existe des chambres de compensation reconnues. Cela représente 250 villes aux Etats-Unis. Nous agissons aussi vite que la situation nous le permet.

A partir de mercredi, les autres banques du pays commenceront à rouvrir leurs portes, en fonction bien entendu de la capacité du gouvernement à compléter son projet. Il est nécessaire que l’ouverture des banques se fasse sur une période prolongée afin de leur permettre de remplir les demandes de prêts nécessaires, d’obtenir les devises dont elles ont besoin et d’autoriser le gouvernement à effectuer des contrôles.

Laissez-moi vous dire que si votre banque n’ouvre pas dès le premier jour, il n’y a aucune raison de penser qu’elle n’ouvrira pas du tout. Qu’une banque ouvre demain ou le jour d’après n’affecte en rien son statut.

Je sais que beaucoup d’entre vous s’inquiètent des banques d’Etat qui ne sont pas membres du système de Réserve Fédérale. Il n’est pas nécessaire de vous inquiéter. Ces banques peuvent, et vont, recevoir l’assistance des banques membres et du programme de restructuration bancaire, et sont bien entendu sous le contrôle immédiat des autorités bancaires des Etats. Ces banques d’Etat suivent le même programme que les banques nationales en dehors du fait qu’elles recevront la licence qui leur donnera le droit de rouvrir leurs portes directement de la part des autorités locales. Et ces autorités se sont déjà vues demander par de secrétaire du Trésor de donner aux banques d’Etat le droit de rouvrir selon le même emploi du temps que les banques nationales. Je suis certain que les Etats seront tout aussi attentifs que le gouvernement quant à toute politique liée à l’ouverture des banques.

Il est possible que lorsque les banques rouvriront, une petite partie de la population qui ne se sera pas remise de ses peurs commence à retirer ses dépôts. Laissez-moi vous assurer que les banques répondront à toute demande de la part des thésauriseurs – et il semblerait que la thésaurisation soit devenue un passe-temps démodé dans notre pays.

Je n’ai pas besoin de l’aide d’un prophète pour vous dire que lorsque les gens réaliseront qu’ils peuvent obtenir leur monnaie sur demande, le fantôme de la peur viendra à disparaître. Tout le monde sera à nouveau heureux de pouvoir conserver son argent dans un endroit où il est en sécurité et duquel ils peuvent le retirer à tout moment. Je peux vous assurer qu’il est bien plus sécurisé de conserver votre monnaie auprès d’une banque que de la placer sous votre matelas.

Le succès de notre programme national dépend bien entendu de la coopération du public, de son support intelligent et sa volonté d’utiliser un système fiable.

Souvenez-vous que l’objectif de nos nouvelles législations est de rendre possible pour les banques la conversion de leurs actifs en liquide plus rapidement et plus facilement qu’avant. D’autres provisions libérales ont été mises en place pour permettre aux banques d’emprunter des actifs aux banques fédérales et d’imprimer de la monnaie soutenue par ces actifs. Il ne s’agit pas ici de devises fiduciaires. Ces devises ne sont émises qu’à l’aide de titres, dont les banques disposent en abondance.

Une dernière chose avant que j’en termine. Certaines banques seront bien évidemment incapables d’être rouvertes avant de se voir réorganisées. La nouvelle législation permet au gouvernement d’assister ce type de réorganisation de manière rapide et efficace, et lui permet également de souscrire à une partie du nouveau capital qui pourrait se trouver nécessaire.

J’espère du fond du cœur que vous comprenez, mes amis, que ce que met en œuvre votre gouvernement n’a rien de compliqué ni de radical.

Nous avons traversé une mauvaise situation bancaire. Certains de nos banquiers se sont montrés incompétents ou malhonnêtes et n’ont pas gérer correctement les fonds des gens. Ils ont utilisé l’argent qui leur a été confié pour spéculer et établir de mauvais contrats de prêt. Cela ne s’applique bien entendu pas à la majorité de nos banques, mais a toutefois suffi à inquiéter le peuple des Etats-Unis et à ce que les actions d’une minorité de banquiers n’affecte tout le système bancaire. C’est le travail du gouvernement que de redresser cette situation aussi rapidement que possible. Et c’est ce travail que nous accomplissons aujourd’hui.

Je ne vous promets pas que toutes les banques soient à nouveau ouvertes et qu’aucune perte individuelle ne soit enregistrée, mais nous ne souffrirons d’aucune perte qui puisse être évitée, et nos pertes auraient été bien plus importantes si nous avions attendu plus longtemps.

Je vous promets le salut d’au moins une partie de nos banques les plus endommagées. Je m’engage non seulement à rouvrir les banques saines, mais également à créer plus de banques saines au travers de mon projet de réorganisation.

C’est avec grand plaisir que j’ai constaté la confiance dont a fait preuve tout notre pays. Je ne pourrais jamais vous être assez reconnaissant pour le support loyal que vous m’avez offert en acceptant les jugements qui ont dicté ma ligne d’actions bien que toutes les étapes du processus n’aient pas été clairement expliquées.

Après tout, il existe dans le réajustement de notre système financier un élément plus important que la devise, plus important que l’or. Cet élément, c’est la confiance du peuple lui-même. La confiance et le courage sont essentiels à notre plan. Vous devez avoir la foi, ne vous laissez pas influencer par les rumeurs. Nous devons nous unir pour mettre fin à la peur. Nous disposons de la machinerie nécessaire à la remise sur pieds de notre système bancaire, et son bon fonctionnement ne dépendra que de vous.

C’est votre problème, mes amis, votre problème tout autant que le mien. Ensemble, nous ne pouvons faillir.


Prison for Gold Hoarders Edition of NY Times, March, 1933

 

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (1 vote)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  

Le plus notable est ce style outrancièrement obséquieux pour faire passer la pilule : un modèle du genre, onctueux comme de la vaseline.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Biensur notre système est redressable et équitable! Vous vous moquez de qui? Vous parlez de confiance en plus... Aprennez a compter vous comprendrez que notre système est vraiment voué a l'échec et que c'est déjà trop tard. Le risque du voleur venant voler notre or bien bien caché est bien plus faible que celui de contrepartie dans les banques aujourd'hui ou dune d'évaluation massive si la garantie des dépôts venait a être activée... Ayez confiance au pire je perdrai peux et vous gagnerai peux. Au mieux je serai très riches et vous complètement ruinée. C'est qui l'ignorant qui ce fait manipuler ici?
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Biensur notre système est redressable et équitable! Vous vous moquez de qui? Vous parlez de confiance en plus... Aprennez a compter vous comprendrez que notre système est vraiment voué a l'échec et que c'est déjà trop tard. Le risque du voleur venant vol  Lire la suite
Ludovicus - 07/04/2013 à 09:52 GMT
Note :  4  0
Top articles
Derniers Commentaires
Dépenses sociales : un pognon de dingue
24 juinmerisier
@LOUIS L. Si nous avions des gouvernants avec des baloches (des vraies !) et qui voudraient vraiment faire de l'écologie pour le bien public, ...
Dépenses sociales : un pognon de dingue
24 juinLouis L.2
A propos de sécu, je trouvais un peu fort de café les honoraires de dispensation en pharmacie pour un service inchangé mais je trouve avec effareme...
Dépenses sociales : un pognon de dingue
24 juinmerisier2
@ gloopy La sécu qui coule lentement mais sûrement la France, est un schéma de Ponzi de par son mode de fonctionnement, structure financière à ...
Immobilier : Les Français organisent leur propre misère
24 juinSaphir
Les français, ou les gouvernements français ?
Dépenses sociales : un pognon de dingue
24 juingloopy1
sans doute notre merveilleuse "Sécu" ( qui fut imposée aux Français, sans jamais leur demander leur avis, dans l'immédiate après-guerre ) n'est-ell...
Des élus de plus en plus dangereux
24 juinmerisier1
@ LOUIS L. et gloopy Après vérification, 24h Gold n'a plus publié les cours des Mpx depuis le 09 avril 2019 ! ???????????????????????
Dépenses sociales : un pognon de dingue
23 juinmerisier2
Pas de souci, grâce à Agnès Buzyn (ministre de la santé !) on va avoir la couche supplémentaire avec la prise en charge de la PMA si l'on en croit ...
Des élus de plus en plus dangereux
21 juingloopy3
ce site agonise complètement depuis qu'il a cessé, depuis plus de 2 mois, de publier l'évolution des cours des métaux précieux ( à l'avantage évide...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX