Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Feu vert européen à la restructuration de la banque italienne Banca Monte dei Paschi di Siena

IMG Auteur
Extrait des Archives : publié le 05 juillet 2017
258 mots - Temps de lecture : 0 - 1 minutes
( 1 vote, 5/5 ) , 1 commentaire
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
1
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

La Banca Monte dei Paschi di Siena, dite la BMPS, a obtenu le feu de l’Union européenne pour sa restructuration.

En effet, la Commission européenne, qui n’a pas du tout l’intention de créer une nouvelle crise bancaire en Europe, a donné son feu vert définitif mardi au plan de restructuration élaboré par le gouvernement italien pour la banque Monte dei Paschi di Siena en autorisant une aide d’État d’un montant de 5,4 milliards d’euros pour la banque en très grande difficulté.

Officiellement, “nous avons autorisé, conformément aux règles de l’UE, l’injection de capital dans BMPS par l’État italien, qui aidera la banque à faire face à ses besoins en capital si la situation économique venait à se détériorer de manière inopinée”, a déclaré la Commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager, citée dans le communiqué de la Commission.

Officieusement, une fois de plus, l’Europe s’assoit sur toutes les règles qu’elle avait souhaité mettre en place dans le cadre de ce que l’on avait appelé l’Union bancaire. Cela dit c’est une bonne chose car ces règles étaient intenables et stupides, ce que j’avais dit à l’époque. Et comme toutes les règles intenables et stupides, on finit par ne pas les appliquer et les enterrer dans un silence assourdissant.

Au bout du compte, ce sont toujours les états qui sauveront les banques pour éviter une faillite généralisée. Du coup, les États seront encore plus endettés et un jour feront à leur tour faillite… enchaînement mortel que l’Union bancaire européenne était censée éviter.

On en revient donc au point de départ.

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (1 vote)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Commenter cet article
>Suivre tous les commentaires du site
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
  Tous Favoris Mieux Notés  
Que faire d'autre ? Si vous êtes un particulier vous ne pourrez pas dépenser bien longtemps plus que vous gagnez. Si vous êtes une entreprise ça durera au moins une année. Pour un pays cela mettra plusieurs années grâce à une capacité d'endettement qui aggrave les problèmes plutôt qu'elle ne les résout, mais c'est un autre problème. La machine continue à avancer et tant qu'elle avance, même en cahotant, les gens ne se posent pas trop de questions. L'optimisme est de rigueur. Le pessimisme inutile.
Les banques centrales colmatent les brèches par des traitements non conventionnels qui font prendre des risques plus grands que les maladies qu'elles prétendent guérir, mais qui repoussent les échéances. Pendant ce temps les déficits se creusent, l'industrie s'essouffle, la pauvreté augmente, la population mondiale continue à croître, l'accueil des réfugiés aussi.
Mais que peut on faire d'autre ? L'économie mondiale reporte sur l'autre et à plus tard le règlement de ses dettes. C'est ca de gagné sur l'inéluctable. Ca mettra forcément plus de temps à exploser mais objectivement ca ne prend pas le chemin d'un règlement normal en douceur....
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Que faire d'autre ? Si vous êtes un particulier vous ne pourrez pas dépenser bien longtemps plus que vous gagnez. Si vous êtes une entreprise ça durera au moins une année. Pour un pays cela mettra plusieurs années grâce à une capacité d'endettement qui a  Lire la suite
glemet - 07/07/2017 à 05:12 GMT
Note :  1  0
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX