Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Fondations de l’Or Libre : Le Concept de la monnaie

IMG Auteur
Extrait des Archives : publié le 08 mars 2011
739 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 5 votes, 4,6/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Université de l'or

 

 

 

 

Ainsi, le « machin » que dans notre système monétaire et financier nous aimons appeler « monnaie » n’est autre qu’un système de comptabilité institutionnel de dette et de crédit. Les moyens de paiement vous permettent de faire circuler des sommes – concept également étrange et peu dimensionnel – afin qu’elles puissent être transférées d’une personne à une autre.


L’or n’a donc jamais été une « monnaie ». Il n’est qu’un moyen de troc ou, autrement dit, un moyen de paiement courant. De la même manière, le terme de « monnaie fiduciaire » sonne lui-aussi faux.  Une monnaie est un concept commercial et économique, existant même en l’absence de moyen de paiement efficace. Le terme « fiduciaire » ne devrait être appliqué qu’à un système de « paiement » organisé par le gouvernement autour d’un système monétaire unifié et standardisé, et devrait donc être représentatif d’un moyen de paiement aisément utilisable dans la vie courante.


“monnaie fiduciaire"= monnaie à cours forcé= NON
"devise fiduciaire" = moyen de paiement à cours forcé = OUI

Et pour toutes les diverses raisons discutées ici, une pièce de monnaie sans valeur est un meilleur composant systémique qu’une monnaie en métal précieux. La fonction d’épargne de l’or est bien trop précieuse pour qu’il se voit relégué au rôle de moyen de paiement. Et les banquiers centraux le savent également très bien.

F A Hayek: « Je crois que si tous les obstacles légaux étaient levés…les gens, partant de leur propre expérience, seraient amenés à se précipiter sur la seule chose qu’ils comprennent et connaissent, et commenceraient à utiliser l’or. Mais ce simple fait finirait par rendre douteux le fait que l’or soit un bon standard monétaire. Il deviendrait un très bon investissement parce qu’en raison de la demande en hausse de l’or, sa valeur augmenterait. Personne ne souhaiterait contracter des dettes dans une unité de valeur qui s’apprécie constamment, et les gens commenceraient à rechercher une autre sorte de monnaie : s’ils étaient libre de choisir cette monnaie, dans les termes dans lesquels ils font leurs calculs, tiennent leurs livres de compte, contractent des dettes ou prêtent de l’argent, ils préfèreraient un standard dont le pouvoir d’achat reste stable ».  

Je n’entrerai pas en détails sur ce principe de pouvoir d’achat stable, je dirai simplement qu’il est un type de monnaie selon lequel les cours d’une matière première prise au hasard à autant de chances d’être appréciée que dépréciée. Un standard stable réduit de ce fait le risque de changements imprévus, permettant aux erreurs de surévaluation ou de sous-évaluation faites par les gens de s’éliminer réciproquement.

http://mises.org/daily/3204

Ainsi, pour ceux qui rêvent à un moyen de paiement du nouvel ordre mondial, d’un Améro, de Droits de Tirages spéciaux ou encore d’un Euro-Machin… Diable ! Il faut vous calmer ! Les moyens de paiement ne sont pas le problème. Ce qui importe vraiment ici, sur cette planète, c’est l’épargne.

Bien souvent dans les commentaires qui proposent une solution, les auteurs sont étrangement obsédés par la notion de remplacement du dollar (en tant qu’unité monétaire de réserve) tout simplement par une autre émission institutionnelle de classe similaire (telle que les devises d’autres nations, les droits de tirage spéciaux et que sais-je d’autre). Ils évitent toute discussion sensée sur le remède le plus évident de façon extrême et presque pathologique. Pour sûr, nous n’avons pas à inventer une monnaie de réserve universelle pour remplir le rôle d’unité monétaire, parce que ce rôle est déjà rempli de manière totalement fonctionnelle par l’unité monétaire de chaque pays donné.

Ce dont nous avons cependant désespérément besoin, c’est d’un actif de réserve universellement respecté et capable de remplir le vide actuel par une présence avérée et constante qui serve de réserve de valeur. Et loin d’avoir à être créé ou conjuré par des comités internationaux complexes, cet actif est déjà existant et il est tenu par les banquiers centraux et les individus les plus prudents dans le monde entier, et il est connu sous le nom d’or. Au milieu des ruines créées par la crise financière chaotique qui a été déclenchée par sa propre complexité, un certain degré de vertu prévaut et l’or finira par émerger comme étant l’élément déterminant des réserves monétaires. L’aspect flottant est l’élément vital qui manquait aux structures monétaires ayant tenté d’utiliser l’or comme standard à cours fixé à l’avance (c’est-à-dire comme unité de compte) et combiné de manière perverse à une offre monétaire très élastique.





FOFOA

 

 

 

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,6 (5 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX