Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

France 2 les pieds dans le plat

IMG Auteur
Publié le 03 janvier 2013
1707 mots - Temps de lecture : 4 - 6 minutes
( 47 votes, 4,8/5 ) , 14 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
14
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Billets d'Humeur

 

 

 

 

Mes chères contrariées, mes chers contrariens !

 

Tout d’abord je voulais vous souhaiter tous mes meilleurs vœux de santé et de bonheur pour cette nouvelle année 2013 qui s’ouvre. Nous ne devrions pas nous embêter cette année, et l’actualité économique sera sans doute très riche.

 

France 2 a été fidèle à son slogan lors du JT du 20/12/12 !

 

Tout s’est passé comme prévu

 

Bon, disons-le, l’année commence bien. Enfin pour la Bourse qui décide de monter de 2 % grâce à la bonne nouvelle du fiscal cliff. Les États-Unis ont évité de tomber de la falaise fiscale avec un accord de dernière minute qui augmente les impôts des ménages gagnant plus de 450 000 dollars !!

Ce qui m’inspire la remarque que la définition d’un « riche » entre la France (ou notre Président avait déclaré qu’un riche c’est quelqu’un qui gagne plus de 4 000 € par mois) et les États-Unis n’est pas vraiment la même. Mais ce n’est pas le plus important.

Ce qu’il faut retenir, c’est qu’en ce qui concerne les coupes budgétaires et le reste des sujets du fiscal cliff, ils sont renvoyés à une négociation ultérieure devant aboutir à un nouvel accord dans les deux mois qui viennent.

 

En réalité, encore une fois, rien n’est réglé. Le déficit US est toujours là. La dette américaine, qui grossit de jour en jour, est toujours là. Mais pour le moment et pour deux mois encore, l’argent gratuit coulera à flot, alors… le show peut continuer, les Bourses peuvent monter, les robots de trading peuvent « roboter » et tout va bien dans le meilleur des mondes. Fin de l’histoire et fin de la crise.

 

La France en fureur !

 

Le 20 décembre, France 2, notre chaîne nationale, diffuse dans son JT de 20 heures deux fictions. Deux scénarios économiques pour 2013. Le premier est le scénario rose, qui globalement n’a retenu l’attention de personne semble-t-il sans doute parce que personne n’y croit vraiment.

Puis vient le scénario noir. Celui d’une forme d’effondrement économique avec, à la fin de l’année 2013, l’explosion de l’euro sur fonds d’émeutes urbaines… surtout en Espagne (il ne faut pas nous dire tout de même que cela pourrait se passer en France).

 

C’est une grande première. L’hypothèse d’un scénario noir, évoqué au JT à l’heure de plus grande écoute, puisqu’il s’agit de la grand-messe cathodique. Normalement, tout va mieux que bien et le pire forcément derrière nous. En dehors du fait que le scénario noir présenté est parfaitement crédible et les enchaînements plutôt bien faits, ce qui est passionnant c’est la réaction des gens face à une réalité « fiction » présentée qui dérange le confort intellectuel et psychologique des masses.

 

C’est du « vrai » journalisme que France 2 nous a offert. Sous forme de fiction, cela permet d’initier une réflexion et un débat autour de l’économie. C’est suffisamment rare pour être souligné et pour féliciter France Télévision de cette initiative courageuse. L’information, en tant que contrarien nous le savons bien, cela peut déranger.

 

Un déni généralisé de la gravité de la situation

 

Or les réactions « populaires » sont unanimes et très, très négatives. Les insultes à caractère professionnel proférées à l’encontre de Monsieur Pujadas sont très nombreuses. Cela va de « rendez votre carte de presse » à « vous ne savez plus ce que c’est qu’informer » en passant par « vous êtes un incompétent ».

 

Mais quelle incompétence y a-t-il à évoquer des scénarios ? Quelle incompétence y a-t-il à vouloir faire « réfléchir » ?

 

Voici quelques commentaires représentatifs que j’ai sélectionnés pour vous

 

Monsieur X

« Nuls hier soir les 2 pseudos scenarii pour 2013.

Si les présentateurs ont voulu faire peur aux Français, c'est gagné !

Pourquoi avoir voulu faire ces clips dont l'un était trop pessimiste et l'autre trop optimiste, à quoi ont joué les concepteurs ?

Il aurait été plus raisonnable de rester dans "l'information" !

Le téléspectateur veut de l'information, pas du baratin dirigé, aucun journaliste ne sait plus travailler, sans faire transpirer ses opinions, et essayer de les faire partager.

INFORMATION, pas science-fiction ou commentaires tendancieux ! »

 

Pour Monsieur X, ce reportage « fait peur ». Il faut bien comprendre que personne, personne à part quelques rares « pessimistes » dont je revendique faire partie, n'accepte l’idée que nous ne sommes pas mieux que les Grecs ou les Espagnols et que ce qui leur arrive… va sans doute nous arriver aussi, même s’il y aura certainement quelques différences.

 

La « peur » qu’a suscitée ce scénario est l’un des reproches les plus nombreux faits à notre chaîne nationale. Nos concitoyens ne veulent pas avoir peur. Ils veulent pouvoir continuer tranquillement leur rêve d’État-providence éternel.

 

Ou encore le commentaire de Monsieur Y plutôt laconique.

 

« Le journal télévisé est sorti de son rôle c'est le moins que l'on puisse dire ! »

 

Aucune réflexion, aucun recul, juste un agencement fort d’être dérangé pendant son dîner sur ses certitudes de bien-être matériel éternel.

 

Ou encore le commentaire de Monsieur Z, l’un de mes préférés.

 

« David Pujadas et François Lenglet ne sont plus dans leur rôle de journalistes. Ils font de la politique fiction, et devraient être sanctionnés pour de tels débordements. Ils sont payés par A2 pour informer, pour renseigner, et non pour mettre la pagaille dans la tête de certains qui sont un peu faible d'esprit.... ».

 

Pour Monsieur Z, il faudrait carrément « sanctionner de tels débordements » car tenez-vous bien, cela « met la pagaille dans la tête de certains » qui pourraient commencer à comprendre ce qui pourrait se passer… et cela ne doit surtout pas arriver pour que le rêve général puisse se poursuivre.

 

Ce que l’on voit à travers ces commentaires, c’est que les gens ne veulent en réalité pas être informés. L’information, la vraie justement, ils ne veulent pas l’entendre. Les téléspectateurs et les citoyens eux-mêmes deviennent leurs propres autocenseurs. C’en est remarquable de bêtise et aussi de tristesse.

 

La rigueur sera forcément pour les autres

 

Pendant les fêtes, c’est bien sûr l’occasion de se retrouver en famille et entres amis. Ce fut bien sûr mon cas.

 

J’ai constaté une nouvelle fois le déni de la réalité, déni qui s’exprime qui plus est en fonction des « préoccupations » de la personne concernée.

 

Aimant bien mettre une ambiance saine dans les dîners en ville au plus grand désarroi de mon épouse qui désespère de faire un jour de son époux un Homme « sortable » et « politiquement correct », je n’ai pas résisté à quelques provocations intellectuelles.

 

Première cible : une copine médecin, charmante et intelligente de surcroît. « Dis-moi copine, toi qui est docteur, tu sais qu’en Grèce et en Espagne on ne trouve plus de médicaments ou très difficilement car les laboratoires pharmaceutiques qui ne sont plus payés ou remboursés ne livrent tout simplement plus les pharmacies, quels sont les cinq médicaments les plus importants que tu stockerais au cas où… surtout pour les enfants ? »

 

Sa réponse : « Tu sais, il est impossible qu’il n’y ait plus de médicaments en France. Ils supprimeront les retraites, mais de quoi soigner on aura toujours ce qu’il faut… » Circulez, il n’y a rien à voir, et ne demandez pas à un médecin d’imaginer exercer la médecine sans pouvoir prescrire une liste à la Prévert de cachets modernes.

 

Deuxième cible : les retraités de la famille. « Alors ? Êtes-vous prêts à une baisse importante de vos pensions de retraites dans les mois qui viennent (ça c’est pour faire très peur) ? »

 

Leur réponse unanime ? « Impossible qu’ils baissent les retraites et les pensions (ce qui est le cas partout en Espagne, en Grèce on n’en parle même pas, et même au Royaume-Uni ou aux États-Unis) ! »

Pourquoi ?

Parce que nous, les retraités, nous représentons un poids électoral trop important !

 

Brillant raisonnement. « Oui mais les caisses sont vides, donc comment vont-ils payer vos retraites ? » « Ho, ils couperont dans les dépenses de la sécu et rembourserons moins les médicaments… On augmentera un peu les taxes et la CSG mais on continuera à payer les retraites. C’est impossible de ne plus les payer. »

 

Impossible, sans doute comme en Grèce. Impossible, sans doute comme en Espagne, au Royaume-Uni ou aux États-Unis, où les séniors vivent au mieux très « petitement », et le plus souvent, travaillent à des âges surprenants pour des salaires de misère, ou doivent se contenter de bons d’aides alimentaires.

 

Le déni se poursuit

 

Alors cette nouvelle année s’ouvre sur des stations de ski qui ont fait le plein de touristes pour les fêtes. Les huîtres n’ont jamais été aussi cher (j’en sais quelque chose), les retraites ont été payées, les chômeurs ont été indemnisés, les médicaments ont été remboursés.

Le déni généralisé peut se poursuivre en ce début d’année. Je ne suis pas inquiet pour le début d’année, il y a de l’inertie dans l’économie et la Grèce a mis cinq années avant d’en arriver à sa situation actuelle.

 

Mais hélas, pour beaucoup, la deuxième partie de l’année 2013 sera certainement celle de la prise de conscience que la situation devient vraiment difficile pour tout le monde, et pas uniquement pour le voisin.

 

Le réveil sera douloureux pour la grande majorité des gens, c’est ce que nous montre ce reportage que France Télévision a eu le courage de diffuser… Et qui sait, si l’objectif n’était pas aussi, justement, de commencer à préparer la population française à un futur compliqué et à une austérité douloureuse, car il ne faut pas se leurrer, l’austérité heureuse cela n’existe pas.

 

Alors encore une fois, je vous présente tous mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année qu’à mon sens vous devrez consacrer avant tout à la protection de votre patrimoine et de votre famille pour vous permettre d’aborder au mieux la plus grande période d’incertitudes économiques que nous avons jamais eu à affronter depuis la Seconde Guerre mondiale.

 

Bon courage.

 

Au fait, ma femme, me dit qu’elle vous souhaite à tous une excellente année, qu’il ne faut pas trop m’écouter, que je suis un indécrottable pessimiste... si c’est ma femme qui le dit !!

 

Charles SANNAT

Directeur des Études Économiques Aucoffre.com

 

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Espagne | France | Grèce | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Espagne | France | Grèce | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,8 (47 votes)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Une question idiote de plus, déni et dénigrement n'auraient-ils pas la même origine ?

Le réveil sera douloureux, pire qu'après une "bonne" cuite, ce ne sera pas un réveil vaseux après des fêtes, mais un réveil après morosité, incertitudes, inquiétudes.

Plus de six mois après " le Changement ", le Gouvernement n'a toujours pas informé les Français ( ni les représentations nationales ) sur le programme de " réductions " des dépenses d'État ou leur plafonnement, il serait temps que les élus soient informés, touchera t-on aux " dépenses sociales " ou au dépenses de fonctionnement, réformera-t-on enfin le "mille-feuille" des structures administratives, au risques de déplaire aux partis. Auront-ils le courage ?

Je serais surpris, trop d'intérêts personnels et "collectifs" , empêche non la prise de conscience, mais la mise en œuvre des réformes indispensables. Depuis très longtemps ( plus de 25 ans ), j'ai proposé la création de 7 vraies Régions, chargées principalement du développement économique et structurel de celles-ci, des Régions dont la superficie, la démographie et le P.I.B. seraient au maximum avec un écart de 1 à deux entre la plus riche, la plus peuplée, la plus grande des régions avec des zones fortes et des zones faibles, pour que les solidarités restent locales. (1 : Grand-Est jusqu'à Dijon ; 2 : Lyonnais-Alpes-Dauphiné ; 3 : Nord-Normandie, 4 : Sud-Est-Littoral Méditerranéen ; 5 : Sud-Ouest-Aquitaine ; 6 : Grand-Ouest-Pays de Loire incluant Nantes ; 7 : Bassin Parisien- centre ) les noms ne sont donnés qu'a titre indicatif. Ces régions ont l'avantages d'une relative homogénéité, il ne s'agit pas seulement de découpages purement administratifs et politique.
Cette réorganisation s’accompagne de la suppression des départements ( il faudra le faire un jour, nous ne sommes plus en 1789, les moyens de déplacement et de communication ont évolués, nous ne sommes plus à cheval avec des sémaphores ). Cessons de "revitaliser" artificiellement l'activité des départements ( par le transfert de la solidarité vers ceux-ci ) . Ils peuvent-être utiles comme structure de fonctionnement par exemple pour les Pompiers, mais plus à titre de structure administrative.

Au niveau des communes, les élus ont remarqués les avantages des communautés de communes, mais elles se sont ajoutées au lieu de remplacer les structures anciennes ( avec le surcoût y afférant ) + de 36000 communes ????? + communautés => 5 à 6000 communes + des quartiers ( les anciennes petites communes ) ; en tenant compte des réalités de terrain, mais pas des intérêts politiques individuels. Ce qui permet de maintenir une vie locale et/ou rurale (Écoles, Services Publics, Poste), et l'application des solidarités au plus près des besoins. des communes trop petites n'ont plus d'Écoles, de Poste, les Services Publics sont pratiquement absents), regroupées elle retrouveront la faculté d'agir.

Une autre réforme possible, bien que beaucoup de progrès ont déjà été fait dans les regroupements des Caisses de Retraites. Les deux régimes étant obligatoires,
le Régime Général et le Régime Complémentaire, pourquoi reconstituer deux fois ( au moins ) la carrière à trois ou quatre endroits différents ( local et régional ou départemental ) un seul Organisme = simplification des démarches et réduction des coûts.
Concernant la fiscalité, les Impôts et le Taxes, un seul interlocuteur serait aussi un progrès. ( la différenciation directs, indirects, locales, régionales, nationales n'a que peu d'importance, elle n'est qu'une source de difficulté supplémentaire pour le redevable, elle peut être traitée en interne ) ( comparez avec l'Allemagne voir commentaires précédents En France, on compte 3860 bureaux des impôts en Allemagne plus peuplée et plus grande seulement 645, la proximité c'est bien, l'éparpillement c'est du gaspillage.).

Aucune de ces mesures ne réduit le Service Publique, elle ne font que réduire les coûts et la complexité.

Surprenez-moi, pensez à l'Intérêt Collectif, beaucoup de pays d'Europe ont déjà eut ce courage et certains étaient dans des situations pires que la France.

Au moins un peu de correction envers les Français, INFORMEZ-LES.
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
" Ma femme me dit.........que je suis un indécrottable pessimiste... ".
Opposez lui donc la fine observation de Pierre DESPROGES : " Un pessimiste c'est un optimiste qui est au courant " .
Evaluer :   6  0Note :   6
EmailPermalink
Déni et des petits oiseaux qui gazouillent...
Pas mal de personnes sont incapables de comprendre, et terrorisés a l'idée de remettre en cause la moindre chose ; y comprit ma mère qui a fini par remettre le JT TF1 de 13h a table....ça la rassure et elle préfère (véridique).
Vivement la gueule de bois générale, on sera les seuls a avoir les idées claires !!
Evaluer :   4  1Note :   3
EmailPermalink
La majeure partie de la population refuse catégorique d'affronter une réalité aux perspectives douloureuses.
C'est un réflexe naturel : quand tout va bien, pourquoi faudrait-il commencer à faire l'effort de se soucier d'un avenir chaotique alors que l'instant est confortable, futile et ne demande aucun effort.
Pour ma part, j'ai cessé de "seriner" mes proches avec la nécessité de prendre quelques précautions devant l'ampleur de la catastrophe qui se profile. D'une part parce qu'ils refusent d'entendre, d'autre part parce que les manipulations incessantes politico-monétaires entretiennent et prolongent l'anesthésie générale, ce qui rend mes discours fin-du-mondistes absurdes. Il n'y a qu'à voir les records boursiers actuels (7ème mois consécutif de hausse à Paris, ce qui n'était pas arrivé depuis la bulle internet).
Je prends donc mes dispositions seul, et quand ça va péter - parce que ça va péter, il n'y qu'à se pencher sur le problème et réfléchir un instant -, j'enverrai gentiment bouler les parasites paresseux anesthésiés du bulbe par Claire Chazal qui se seront moqués de moi.
Faites comme moi ! Crier au loup est au mieux parfaitement inutile et au pire vous fait passer pour un excentrique dépressif.
Evaluer :   9  1Note :   8
EmailPermalink
Si les quelques personnes qui ont la lucidité et le courage d'affronter la réalité et éventuellement de proposer des alternatives, se taisent, ils deviennent complices du Système. Médias sous contrôle, statistiques plombées, etc...

Il ne faut jamais baisser les bras et accepter l'inacceptable, je ne pense pas que vous accepteriez un régime comme la Corée du Nord. Il nous reste une chance, en France la parole est encore libre, alors n'hésitons pas prenons-la.

C'est vrai qu'il est plus facile d'être objectif quand on n'est pas encarté, ou pire élu, là les intérêts du Parti priment l'Intérêt National (un sacré frein au bons sens ).

Pourquoi considérer comme des excentriques dépressifs, ceux qui font preuves de lucidité et de courage, ne vivez pas sous la coupe de l'Opinion Générale, des bien-pensants, des adeptes de la Vérité d'État ( la Seule la Vraie de Vraie ), si nous proposons des solutions alternatives, c'est que nous sommes d'indécrottables optimistes qui pensons que les choses peuvent s'améliorer ( oui, avec du courage, mais pas celui de nos politiques, hélas ).
Comme d'habitude, la franchise paie, ( booom -1 ) , moi au moins quand je ne suis pas d'accord, je prends la peine de m'expliquer,
je ne prétends pas être le seul détenteur de celle-ci et ne pas avoir à m'expliquer, je ne me cache pas sous le pseudo anonymat d'une note négative, à bonne entendeur salut Messieurs les Censeurs, et bon voyage dans le pays précité, il devrait vous plaire les libertés y ont la place que vous souhaitez leur donner.
Evaluer :   3  3Note :   0
EmailPermalink
Prendre la parole, oui mais avec quelle raisonnance? Nous sommes une quinzaine de "pelés" (je crois que c'est comme cela qu'il faut dire!) à échanger et pas toujours d'accord. La mobilisation doit être générale, il faut participer activement, se faire entendre, voir descendre dans la rue (je ne l'ai pas fait en 68) maintenant je suis prêt. Et vous ?
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
En 68, j'étais rue Saint-Jacques, avec les collégiens et les lycéens de mon age, mais nous manifestions, nous pour avoir des professeurs qui ne soient pas en grève ou malades, et du matériel et des locaux décents, contrairement aux "vieux" des universités, nos objectifs n'étaient pas de foutre le bordel pour le bordel, quand je vois ce qui est diffusé sur cette période, j'ai parfois l'impression d'avoir été ailleurs. Comme d'habitude, on ( les médias ) ne montre qu'une face d'un problème, comme vous voyez ce n'est pas nouveau.
Quant j'entends un député européen dont le prénom est Daniel, je ne dis que c'est un vrai vert, après avoir récupérer mai 68, il a réussi a récupérer l'écologie. Il n'y a pas a dire plus vert que lui tu meurs.
Moi, je n'ai pas cherché à tirer un avantage quelconque de la situation.
J'ai l'impression que je vais manger un paquet d'évaluations négatives, tant pis, mon seul intérêt, c'est mes opinions, dont je peux être un farouche défenseur (mais j'accepte celles des autres, et oui tout n'est pas blanc ou noir, se serait trop facile ). Sans rancune.
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
"La vérité historique est souvent une fable convenue" (Napoléeon Bonaparte)
- en référence à un sujet de citations ailleurs sur ce site.

Tout est récupéré, tout est réécrit par ceux au pouvoir.

Depuis le début de la crise, des millions de gens manifestement pacifiquement, espérant faire changer le système. On ne montre que les casseurs et on discrédite le mouvement.

Concernant la révolution, nous ne sommes que quelques idéalistes.... ce qu'il manque c'est un incitant matériel direct, une goutte qui fait déborder le vase. (Comme le Boston Tea Party : la taxe sur le thé a fait déborder le vase....... pareil pour la révolution Belge, à la base il y avait juste un mouvement de protestation contre des problèmes économiques, les Hollandais ont pris peur, réprimé trop durement et ça a dégénéré en révolution).

Evaluer :   2  2Note :   0
EmailPermalink
Vous avez raison, en ce moment, ce qui m'interpelle, c'est la volonté des "Politiques" de réécrire l'Histoire, j'ai toujours pensé que seul le Temps était capable de le faire, que c'était le seul Juge Impartial ( désolé pour les vrais historiens honnêtes et sincères, car ils en existent, d'autres ont leur jugement faussés par leurs opinions ou leurs croyances ).

Faut-il qu'ils aient du temps libre et pas grand chose d'autre à faire ( c'est inquiétant ) pour prétendre à réécrire ce qu'il n'ont même pas connu ou vécu. Rappelez-moi ceux qui avant eux ont eut cette prétention ( la liste est longue et dans cette liste des noms eux-aussi très inquiétants ).

Vous qui êtes féru de citations pouvez-vous me rappelez qui a dit " Je crains les faibles, se sont eux qui déclenchent les guerres "

Dans le cadre les politiques veulent réécrire l'Histoire, la dernière variante de notre gouvernement est "pour éviter les conflits dans les lieux d'enseignement, évitons les sujets qui fâchent", ce que je traduit en " Courage, fuyons ", la suppression de certaines parties de l'Histoire récente, ne changera pas l'Histoire, elle évitera seulement que certains en aient une bonne connaissance, ce qui les rendra plus malléables à certaines doctrines et dénis, ce n'est pas une bonne nouvelle, c'est une faute.

Une remarque concernant une de mes réponses précédentes qui me vaut une pluie de notes négatives, 4- ( SANS DOUTE DES PARTISANS ENCARTÉS ( de Gauche 3 , comme de Droite 1 ). Sur ce sujet, je suis proche de l'avis du Général ( le seul ) qui m'avait qu'une piètre opinion des partis, étant bien conscient des dérives possibles du Système. Personnellement je peux être opposé à quelque chose, mais je ne vous interdirais jamais d'exprimer votre point de vue ( argumenté avec modération et correction ) . Je ne suis pas rassuré, là, je ne parle pas pour ma notation, qui n'a pas pour moi l'importance que certains lui accordent, mais pour l'état d'esprit de mes détracteurs, dont le souhait ( pour ne pas dire dictat ) serait que ceux qui ne partagent pas leurs opinions, soit réduits au silence, faisant preuves de modération et de correction même dans mes oppositions ou avis les plus fermes, ( voir mes autres commentaires ), j'attends en contre-partie le respect de tous ( Je sais c'est vieux jeu ).
Evaluer :   4  1Note :   3
EmailPermalink
Ne vous occupez donc pas des flèches que vous recevez.

La seule manière de mesurer est la qualité des réponses à vos commentaires.

Pour le reste, le présent appartient à ceux qui écrivent l'histoire, et le futur à ceux qui maitrisent le présent
Jeudi 3 janvier 2013 :

Zone euro : les crédits au secteur privé toujours en recul en novembre pour le septième mois d’affilée.

Les crédits au secteur privé en zone euro ont continué à reculer en novembre, pour le septième mois d'affilée, avec une baisse de 0,8%, égale à celle enregistrée en octobre, selon des chiffres communiqués jeudi par la Banque centrale européenne (BCE).

Le chiffre d'octobre a été révisé en baisse : le mois dernier, la BCE parlait d'un recul de 0,7%.

Les crédits aux ménages sont restés stables par rapport au mois d'octobre, à +0,4%, tout comme une de leurs composantes, les prêts immobiliers (+1,2%), et à l'instar des prêts aux sociétés non-financières (-1,8%).

La situation des prêts aux intermédiaires non financiers s'est légèrement améliorée. Ils ont affiché un repli de 1,8% en novembre, après -2,2% en octobre.

"La faiblesse du crédit provient sans aucun doute en partie de la faible demande de la part du secteur privé non financier", a souligné Howard Archer, économiste d'IHS Global Insight.

"Néanmoins, l'inquiétude provient du fait qu'un certain nombre d'entreprises qui veulent effectivement emprunter, que ce soit pour soutenir leur activité, pour investir ou pour explorer de nouveaux marchés, et qui sont en bonne santé, ont des difficultés à le faire", estime-t-il, ajoutant que "les conditions de crédit difficiles handicapent les perspectives de croissance de la zone euro".

http://www.boursorama.com/actualites/zone-euro-les-credits-au-secteur-prive-toujours-en-recul-en-novembre-5c21c825cdb32007522726ea9d644e32
Evaluer :   5  1Note :   4
EmailPermalink
En Belgique on avait eu le coup fin 2007, mais plus fort : un faux JT "spécial" (avec le vrai présentateur) prétendant que la Belgique était finie, que les flamands avaient fait sécession.
Les réactions étaient pareilles : nul, scandale, honteux

Nous sommes en 2013 et les nationalistes flamands sont de plus en plus nombreux, forts, et s'affichent sans complexes. Beaucoup pensent que le pays ne survivra pas à 2014 (élections législatives). Aujoud'hui un des gros titres en une du journal c'est la première brèche dans le "cordon sanitaire" flamand autour du parti VB qui est d'extrême droite.

Enfin bon.... depuis la fausse fin du monde au 21/12/2012, les gens sont conditionnés au déni. C'est à cela que ça a servi : on a suivi le principe de celui qui crie trop souvent au loup, comme ça les gens n'écoutent plus et peuvent se remettre à consommer.
On annonce des fins du monde ou des éclatements de bulle depuis 2011, mais rien ne se passe, donc peu à peu les gens vont croire que tout va bien.

Parallèlement, une étude prétend démontrer que les personnes en surpoids vivent plus longtemps...... (ailleurs on a utilisé la formule absurde de "réduit le risque de mortalité", ce qui cible directement l'angoisse fondamentale de tout être humain, celle de la mort). Eh oui, on veut que les gens s'engraissent, consomment à fond, et ne réfléchissent plus du tout.
(Je tiens juste à rappeler qu'être gros est une tare : pour soi-même (mon ex, grosse, s'est retrouvée en béquilles à 25 ans suite à une inflammation du genou, son médecin lui a clairement dit que c'est lié à son surpoids), perte de mobilité, mais aussi une tare pour la société (on occupe plus de place dans les transports, on consomme plus d'essence en voiture).
Il y a déjà assez de gens pathologiquement obèses (problèmes de glandes, ou infection de l'intestin), ils n'y peuvent rien, on ne leur reproche rien, mais si on encourage les gens sains à devenir gros, alors où va le monde ? )
Evaluer :   5  4Note :   1
EmailPermalink
cela fait plaisir de vous lire on se sent moins seul concernant nos femmes
on pourrais peu etre monter un club !!!!!!!!!!!!!!!!!!
Evaluer :   3  2Note :   1
EmailPermalink
M. Colombo, pardon Sannat, ma femme me traite de la même manière que la vôtre quant à mes opinions et mes placements. Comment faites-vous pour, malgré tout, passer entre les gouttes ? Car, si l'économie est un danger pour la société, ma femme est un danger pour mon intégrité. Cordialement.
Evaluer :   13  2Note :   11
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Ne vous occupez donc pas des flèches que vous recevez. La seule manière de mesurer est la qualité des réponses à vos commentaires. Pour le reste, le présent appartient à ceux qui écrivent l'histoire, et le futur à ceux qui maitrisent le présent Lire la suite
Libertador - 05/09/2013 à 15:07 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
Or, pourquoi ça baisse, pourquoi ça va monter ensuite !
13 nov.blitzel
Ahahah, ils veulent nous saborder le "mental." Erreur aujourd'hui mercredi 13 pleine lune sur la dégringolade des cours des banques, Elles ...
Pour « sauver la planète », l’industrie tue les campagnes. Reporterre
13 nov.blitzel
Article impeccable. Un 11 novembre dans les labours Quand j'entends cela, cela nous rappelle, "aux oreilles de nos ancêtres dans les tranc...
Pour « sauver la planète », l’industrie tue les campagnes. Reporterre
08 nov.Patrick W3
Tout ce que vous notez est trop vrai.!!!....trop sombre, et le véritable drame est que la machine ne s'arrêtera pas, quelque soient les actions men...
Grâce aux taxes, la France s’appauvrit sans souci
07 nov.Bernard Conte
Le gouvernement "force" la consommation notamment par la norme. https://blog-conte.blogspot.com/2018/11/forcer-la-consommation-par-la-norme.html
ALERTE. La BCE baisse ses taux et les taux… remontent !
28 oct.blitzel
Il n' y a rien à dire, c'est excellent d'avoir trouvé cela. C'est une mesure qui a été mis en place au tout début septembre, méthode dévoilée p...
Les experts internationaux en Rien du Tout
28 oct.Patrick W1
Excellent...!!
La SNCF sur un très mauvais rail
26 oct.blitzel1
La SNCF sur un très mauvais rail... avec un Pépin,pardon un Pépy c'est certain ! La Sncf a un paradoxe, on ne l'aime pas du tout, mais on en a ...
L’oeuvre méconnue de Maurice Allais, prix Nobel d’Economie. Philipp...
24 oct.Louis L.
......La Piquette...?
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX