Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

François Hollande veut moraliser la politique ? Qu’il montre l’exemple !

IMG Auteur
Publié le 14 avril 2013
1136 mots - Temps de lecture : 2 - 4 minutes
( 18 votes, 4,8/5 ) , 17 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
17
commenter
Notre Newsletter...
SUIVRE : Crise France
Rubrique : Billets d'Humeur

Voilà qui tombe finalement fort mal pour le président Hollande : au moment où il veut nettoyer un peu la politique française tombée de Charybde en Scylla, le voilà rattrapé par une délicate affaire personnelle qui pourrait bien signer la fin prématurée de son quinquennat. Et comme vous allez le découvrir, il ne lui sera pas simple de s’en sortir sans dommages.

Si on lui avait dit, au brave François, qu’il n’aurait pas un quinquennat facile, il aurait, peut-être, hésité, mais il serait resté en lice. Si on lui avait dit qu’il affronterait une crise financière et économique, il aurait froncé les sourcils, mais il aurait maintenu sa candidature. Si on lui avait expliqué qu’il aurait à se taper des ministres consternant de bêtises ou, pire, corrompus et menteurs jusqu’à l’os, il aurait simplement haussé les épaules, jusqu’à ce qu’on lui explique qu’en plus, ils se feraient gauler. Là, le brave François aurait soupiré en prenant conscience de l’ampleur des difficultés à venir. Mais il aurait tenu bon. Si on lui avait dit, cependant, que pour sauver son quinquennat, il lui faudrait impérativement se marier à Valérie Trierweiler ou, au moins, se pacser, il est probable qu’il aurait lâché l’affaire, en courant de ses courtes jambes, le pantalon déjà tâché d’une erreur réflexive de sphincter.

24hGold - François Hollande ve...

Incroyable ? Impensable ?

Pas tant que ça. Disons que, si l’on se fie à une affaire dont la béchamel est en train de prendre, lentement mais sûrement, les proportions qu’elle mérite, un mariage rapide et en catimini pourrait être une piste explorée par le pauvre Président pour retrouver pied dans un jacuzzi de purin devenu bien trop agité pour lui.

Tout commence il y a presque un mois avec la plainte d’un certain Xavier Kemlin, le 14 mars dernier. Contrepoints en avait relaté les principaux tenants & aboutissants : en substance, le bouillant défenseur de petits actionnaires a jugé scandaleux que Valérie Trierweiler, la Première Dame / Copine / Maîtresse de Hollande puisse bénéficier des largesses de la République puisqu’elle se fait loger, nourrir, entretenir, payer son personnel et ses déplacements alors qu’elle n’a aucun lien juridique ni avec François Hollande, ni avec le peuple français des les poches duquel elle tape en toute décontraction.

Bien évidemment, à la suite de cette plainte, la presse s’était à la fois faite relativement discrète, et, pour les quelques articles qui en parlaient, relatait l’affaire sur un ton goguenard ou mi-interrogatif, mi-amusé tant l’incongruité de la plainte semblait évident : allons, voyons, s’attaquer ainsi à l’évidente Première Dame du pays, c’est trop gros, ça ne passera pas !

Seulement voilà : la plainte est bien enregistrée, et il faudra l’instruire. Peut-être les juges auront-ils envie, comme tant d’autres Français, d’une Première Dame éventuellement potiche mais pas postiche ? En tout cas, peu importe puisque la procédure est en marche. D’autant que sur le plan pénal, il n’y a pas trop de doute : si Valérie Trierweiler n’est ni pacsée, ni mariée à Hollande, elle n’est pas non plus élue ni chargée d’une mission officielle et ne peut donc en aucun cas bénéficier, par exemple, d’une équipe permanente de six « experts » autour d’elle à l’Élysée chargés de sa « communication ».

Et si donc Trierweiler est bel et bien reconnue comme une simple maîtresse de Hollande, elle a de fait participé à des détournements de fonds publics à des fins personnelles. Inutile de dire que les peines prévues sont incompatibles avec le protocole ; même un aménagement substantiel des horaires de parloir à la Santé n’y pourront rien changer. Et puis, tout ceci n’est guère synchrone avec l’idée qu’on peut se faire d’une république irréprochable ou d’une quelconque moralisation de la vie politique en France.

Zut et zut.

Bien sûr, on pourra objecter que tout porte à croire que nos deux amants roucoulant ensemble depuis quelques temps déjà, et que ce fait était connu de tous avant même le début de la campagne présidentielle, on assiste à un concubinage notoire. François vit à la colle avec Valérie, et après tout, pourquoi pas, hein ? Le mariage, c’est pour tous, sauf eux et n’en parlons plus.

24hGold - François Hollande ve...


Sauf qu’alors, on se retrouve dans une panade encore bien pire puisque ce concubinage, ayant officiellement commencé avant la campagne présidentielle, imposait au président de déclarer un patrimoine un peu différent de celui qu’il nous mentit présenta en 2012 (de 1.17 millions d’euros) et qui n’arrivait donc qu’un peu en dessous des 1.3 millions d’euros fatidiques déclencheurs de l’ISF. Au passage, on ne s’étonnera pas que ne figure pas, dans le patrimoine en question, la SCI (astucieusement nommée « La sapinière » et inscrite au RCS Paris D 377 552 955), dont le capital serait d’un peu plus de 900.000 euros (tout est ici), puisque notre président a clairement prétendu s’en être débarrassé suite à la séparation d’avec sa précédente copine / maîtresse / compagne. Mais sans même aller détailler la fameuse (fumeuse ?) déclaration de patrimoine du président, il faut bien admettre que concubins notoires, François & Valérie auraient dû déclarer un patrimoine commun qui aurait largement dépassé les sommes indiquées, Valérie n’étant pas ce qu’on peut appeler de la classe populaire. Et une déclaration de patrimoine farfelue, lors d’une élection présidentielle, ne sera pas camouflée par une volée de petits bisous républicains : normalement, si la faute est caractérisée et le candidat condamné, cela équivaut à l’annulation de la présidentielle et l’inéligibilité de François.

On peut tortiller les choses comme on veut, mais tout ceci se résume à deux chose :

Soit Trierweiler n’a pas de lien juridique avec Hollande et dans ce cas, elle doit payer pour ses frais et rembourser ceux qu’elle a déjà fait, le contribuable n’ayant pas a servir de tiroir caisse. L’alternative reste bien sûr une bonne condamnation des familles, aussi souhaitable qu’improbable et qui mettrait un peu de piment dans la vie du « couple » élyséen si morne à regarder au demeurant.

Soit Trierweiler est bien la concubine de notre Président des Bisous, et la déclaration de patrimoine de François Hollande est un faux lamentable, ce qui annule son élection et offre un boulevard à un bordel indescriptible qui arriverait à point nommé pour une France complètement désemparée.

Évidemment, on peut compter sur la presse et, plus largement, sur l’establishment pour étouffer tout ceci et n’en faire qu’un petit vaudeville. C’est pourquoi relayer cette information et ses implications est indispensable : après tout, c’est notre président lui-même qui réclame avec son petit air embêté des mesures fortes pour moraliser la vie politique, que diable !

Finalement, qu’il est amusant de regarder cette République ! Elle n’aura pas eu besoin d’une guerre, de terroristes, d’invasions ennemies ou de traitres saboteurs pour s’étioler et mourir. Il lui aura seulement suffi de porter au pinacle une succession d’imbéciles et de parasites.


Source : h16free.com
Données et statistiques pour les pays mentionnés : France | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : France | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,8 (18 votes)
>> Article suivant
H Seize écrit sur http://h16free.com ses chroniques humouristiques d’un pays en lente décomposition, et apporte des solutions dans son livre, Egalité, Taxes, Bisous. Dans un monde toujours plus dur, et alors que la crise, la vilénie, les aigreurs et les misères allant de la maladie aux bières tièdes font rage, un pays fait courageusement face et propose toute une panoplie de mesures plaisamment abrasives qui permettront d'aplanir les aspérités, gommer les difficultés et arrondir les angles. Ce pays, rempli de gentils et d'aimables tous les jours mieux pensant, est devenu un véritable phare scintillant dans la nuit noire de l'obscurantisme des méchants et des vilains. Et pour mieux scintiller, il s'est doté d'une devise qui est parvenue à se hisser au rang de slogan, d'accroche et de modus vivendi : pour chacun et pour tous, il faudra de l'égalité, des taxes, et des bisous.
Voir son site webS'abonner à ses offres
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  

Le ridicule, il tue ?

Jérôme songe à se présenter dans sa circonscription du Lot-et-Garonne. S’il avait finalement délaissé son siège à l’Assemblée nationale après le déclenchement de l’affaire qui porte son nom, l'ex-ministre du Budget ne semble pas avoir renoncé à la vie politique. Les électeurs pourraient donc retrouver un bulletin de vote portant son nom à l'occasion de la législative. Cela viendrait infirmer ce qu'il avait déclaré le 16 avril, à l'occasion de ses confessions télévisuelles sur BFMTV : "La gravité de cette faute ne me permet pas de représenter mes électeurs. Je n'ai de fait plus de vie politique". Quant à un retour, "cela me paraît infiniment peu probable, et je le dis avec tristesse"
Affaire Guéant: La défense si malmenée de l’ex-n°2 de l’Elysée
Bernard Delattre

Mis en ligne le 08/05/2013

Initialement, les juges s’intéressent à lui dans le cadre de l’enquête sur un éventuel financement électoral occulte de Nicolas Sarkozy par l’ex-dictateur libyen Kadhafi.
Le début de la descente aux enfers judiciaires, pour celui qui, il y a un an encore, était un des hommes les plus puissants de la République ?
Mais sa ligne de défense avait été assez généralement jugée curieuse. Et sa solitude dans la classe politique était apparue très visible. Il n’en avait pas fallu davantage pour que nombre de commentateurs en viennent à assimiler son sort à celui du ministre déchu Jérôme Cahuzac. Depuis mardi, la situation de Claude Guéant est devenue un peu plus bancale encore.

D’une part, un demi-million d’euros versés, depuis l’étranger, sur son compte personnel. Selon l’ex-ministre : le produit de la vente, en 2008, de deux tableaux d’un peintre flamand du XVIIe siècle. Problème? D’après les experts des milieux de l’art, la cote de ce peintre ne permet absolument pas d’atteindre un montant si faramineux. Accessoirement, la vente de ces toiles à l’étranger aurait dû être déclarée à la Culture, ce qui ne fut pas fait.

D’autre part, autre découverte faite par les juges, les traces de paiements en liquide pour quelque 25 000 euros, que Claude Guéant reçut quand il était ministre et, auparavant, quand il dirigeait le cabinet du ministre de l’Intérieur Sarkozy. "Des sommes pas très importantes", consacrées à l’achat "d’électroménager", minimisa-t-il . Au risque de paraître très décalé, aux yeux du Français moyen, au pouvoir d’achat régressant.

De l’argent liquide touché au titre de primes, comme "des milliers" de fonctionnaires de l’Intérieur en bénéficiaient à l’époque, ajouta-t-il. Problème ? Les primes de cabinet (les fameux "fonds secrets") furent supprimées dès 2002, par l’alors Premier ministre Lionel Jospin. Et, mardi, "Le Canard Enchaîné", qui révéla l’affaire, a mis en pièces l’autre origine possible de ces espèces : le liquide ayant toujours circulé à l’Intérieur (pour payer les indicateurs, etc.). L’hebdo satirique, en effet, a produit une note datée de 1998, et attribuée à Claude Guéant, alors n°1 de la police nationale. Elle spécifie, noir sur blanc, que de tels fonds ne peuvent "en aucun cas" servir de gratifications à des membres de cabinets.

"Guéant piège Guéant", s’est gaussé le palmipède. L’UMP, manifestement gênée par ce qui pourrait bien devenir le feuilleton politico-financier de l’été, en a été réduite à fustiger "une dérive à l’américaine de la justice française". Où "les tribunaux médiatiques remplacent les tribunaux judiciaires", et où le justiciable est "tenu de prouver son innocence", alors que ce serait à la justice d’établir sa culpabilité.

La France attire les véreux ?
Après le grand déballage, on peut constater que nos chers ministres aiment particulièrement le placement immobilier. Pas d'actions, pas d'investissement dans les PME Françaises, aucun Livret A au plafond, mais de la pierre. Vous me direz pour un français quoi de plus normal. Mais cela doit aussi nous faire réfléchir. Pour moi, ce n'est pas une bonne nouvelle pour les petits épargnants (réf: Chypre). Les propriétaires peuvent souffler un peu, malgré un marché de l'immobilier comme paralysé, nos élites ne voudront surtout pas trop taxer ce placement. Leur but étant de ne pas perdre d'argent mais d'en gagner. Concernant les métaux précieux, vous pouvez très bien combler la baisse récente des prix en achetant des monnaies ayant une valeur numismatique. Elles sont plus chers à l'achat mais elles se revendront toujours plus haut. Pour ceux, qui ont parié seulement sur le poids métal, la période est délicate. Soyez patient et chercher pour vos achats le prix le plus juste. Les lingots eux sont réservés aux plus riches, trop de taxes, trop difficiles à diviser, à éviter à mon avis!
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Ou bien il peut la plaquer.

Et puis il se satisfera des services d'une "assistante sexuelle", payée par le contribuable aussi. Là au moins ce sera légal. Et ce ne sera pas trop difficile pour lui de se faire passer pour un handicapé.
Evaluer :   6  0Note :   6
EmailPermalink
C'est simple, la Trierweiler est une autre putain de la république comme celle qui fricotait avec un ministre des affaires étranges. Avec quel nom déjà ? Devier-Joncours ? Dumas ? ELF ? frégate ? Taïwan ?
Evaluer :   5  4Note :   1
EmailPermalink
Les Français ont déjà,par le passé, financés ce genre de turpide.C'est un secret de polichinelle que dans le cadre du ménage à 3 pratiqué par l'ancien Président socialiste François Mitterrand,les cons-tribuables participaient,indirectement et sans leur consentement,aux frais de ce manège...

Pour ce qui concerne les concubins les plus connus de France,je suis curieux de voir quelle suite va être réservée à cette plainte...

Je pense qu'au PS,malgré l'obsession de faire intègre,personne ne voyait venir ce coup.Le candidat "ersatz" de DSK,aurait-il fait,par ignorance (je suis pour le bénéfice du doute:notion allègrement piétinée là où elle devrait jouer) une fausse déclaration de patrimoine?

Wait and see!
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
Il me semble que Mlle Pingeot était loin d'avoir le train de vie de Mlle Trieweiler.
A côté des principes, il y a aussi les montants en jeu !
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Les montants en question sont forcément différents:du temps de François Mitterrand,ils étaient libellés en franc et concernaient un enfant,maintenant,les montants sont libellés en euros et concernent la copine du Président...
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
C'est pas ce que j'ai voulu dire.
Les Pingeot ont vécu discrètement, au point d'ailleurs qu'on a mis du temps à le savoir.

Aujourd'hui c'est garde du corps, conseillers, robes de maître, suites de luxe, voitures, avions etc.

Quand Hollande se rend à l'ONU ou au G7, il pourrait en célibataire, dormir à l'ambassade.
Non, mademoiselle exige un palace newyorkais à des prix à 4 et 5 chiffres. etc etc

Le Pingeons n'ont jamais exigé du Trésor une suite de luxe à Newyork...
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Tout le monde attend le président au coin du bois : politique française, extérieure, européenne etc. Et finalement oui, il resque de vasciller très sérieusement pour une "simple" affaire" domestique.
Ceci dit je partage tout à fait ce qui est écrit plus haut. Je ne me permettrais pas de formuler un jugement de personne sur V. Trierweiler, mais c'est bien le président qui triche avec les français de façon éhontée.
Evaluer :   8  3Note :   5
EmailPermalink
Personne ne connaîtrait qq qui pourrait VRAIMENT l'attendre au tournant...
Evaluer :   2  4Note :   -2
EmailPermalink
"Elle n’aura pas eu besoin d’une guerre, de terroristes, d’invasions ennemies ou de traitres saboteurs pour s’étioler et mourir. "
pas besoin de guerre ? allons donc, comme si la guerre économique déclarée depuis 73 (et avant) n'existait pas. guerre lente mais bien réelle des banksters contre le peuple.
pas de terroristes ? comme si nos services secrets ne les fabriquaient pas sur mesure !
pas besoin d'invasions ennemies ? allons donc, comme si l'immigration à tour de bras (sponsorisée à coup de lois pour acceuillir à bras ouvert la misère du reste du monde chez nous) n'était pas une invasion.
pas de traitres saboteurs ? vous avez dormi sous un rocher ? qu'ils soient politiques, médiatique, juridique, médicaux, think tank, fondations, ... ils se comptent par milliers !
Evaluer :   6  0Note :   6
EmailPermalink
Montrer l'exemple , c'est ce que ses valets font :ca se permet de faire la morale aux autres ! 50% de minables ont voté cette andouillette ; allez vous cache ret confessez-vous !. Et formez -vous en politique !
http://www.youtube.com/watch?v=rcv-jTEP45Y
Evaluer :   5  4Note :   1
EmailPermalink

Le disque (dur) est rayé, mister troll.

Pour vous, les autres 50% n'étaient pas AUSSI des "minables" ?



Evaluer :   5  2Note :   3
EmailPermalink
50 + 50 % ; c'est exagéré ; un iota ; un peuple qui accepte ce clown de qi raslespaquerttes n'a aucun droit de se plaindre ; le vote par les pieds , tu connais ?
Evaluer :   3  3Note :   0
EmailPermalink

Vous n'avez visiblement pas compris ce que j'ai voulu dire (ou alors vous le faites exprès).
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Détourner les mots... toujours et encore.

Tout le monde n'a certes pas la même définition de la morale...
Dernier commentaire publié pour cet article
Affaire Guéant: La défense si malmenée de l’ex-n°2 de l’Elysée Bernard Delattre Mis en ligne le 08/05/2013 Initialement, les juges s’intéressent à lui dans le cadre de l’enquête sur un éventuel financement électoral occulte de Nicolas Sarkozy par l’ex-  Lire la suite
PLOECKS HORS DE MA VUE - 08/05/2013 à 13:04 GMT
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX