Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Fumée et feu

IMG Auteur
Publié le 19 août 2017
1000 mots - Temps de lecture : 2 - 4 minutes
( 9 votes, 4,6/5 ) , 1 commentaire
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
1
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Article du Jour

 

Entrent maintenant côté cour de grossiers nazis. Mais à quoi d’autre aurions-nous pu nous attendre ?

Parce que les diverses autorités qui régissent cette culture ne cessent de marteler les arguments du privilège blanc dans l’esprit du public, il fallait bien que tôt ou tard, une réponse se forme dans les cervelles lézardesques de ceux d’entre nous qui se laissent porter par leurs émotions fortes. Il aurait été impossible d’imaginer provocation plus violente dans l’Etat de Virginie que le retrait de la statue de Robert E. Lee. De quoi faire sortir tous les détraqués de leur trou.

La situation a une connotation tragique qui suggère que le cours de l’Histoire lui-même en soit responsable – une sombre animosité dans une âme nationale qui éprouve des difficultés à résoudre ses contradictions. Et l’incident à Charlottesville, qui a laissé une femme morte et beaucoup d’autres personnes blessées, a comme le goût d’un premier élément déclencheur de guerre civile.

Les échos du mouvement des droits civils du moment – un étrange mélange de Black Lives Matter, du mouvement Antifa, de la dernière vague de féminisme, de la défense des sans-papiers et de l’agitation LGBTQ – émanent des campus du pays et se propagent tels un miasme qui empoisonne un groupe après l’autre, dans une orgie d’allégations de victimisation qui ne pourront qu’entraîner plus de violences. C’est ainsi que commencent les guerres tribales et religieuses dans les sociétés primitives.

Cette campagne a aussi comme un air d’inauthenticité qui devrait alerter ceux qui sont encore capables de penser. L’assassinat de Michael Brown à Ferguson, MO, qui a donné vie au mouvement Black Lives Matter, ne s’est jamais prouvé avoir été un cas convaincant d’injustice, mais a toujours été perçu comme tel, malgré les enquêtes menées par le Département de la Justice d’Obama qui en ont conclu autrement. Les fantasmes de privilège blanc ne sont pas responsables du taux d’homicide qui afflige la communauté noire à Chicago et Baltimore, ou encore des mobilisations éclairs de jeunes noirs dans les centres commerciaux du pays. Ce qui est suspicieusement derrière tout cela se trouve être l’échec spectaculaire de la campagne des droits civils des années 1960, destinée à altérer les structures de la pauvreté dans l’Amérique noire – sans oublier le sentiment de culpabilité des progressistes démocratiques blancs quant aux échecs de leurs propres politiques bien-intentionnées – converties de manière perverse en autoflagellations raciales.

La dernière itération du féminisme nous vient de campus qui ont été largement pris d’assaut par des femmes pédagogues issues de la génération de baby-boomers, et particulièrement des départements autres que scientifiques et technologiques, et est désormais un fait accompli, au point que les affirmations d’injustices qui continuent d’être déversées semblent fabriquées et hystériques. Elle a aussi une forte odeur de misandrie, enveloppée dans un jargon universitaire impénétrable qui vise à lui donner un lustre intellectuel malhonnête qu’elle ne mérite pas. Le fait est que tôt ou tard, certains hommes intelligents s’en rendront compte, et pourraient s’en sentir frustrés.

Le mouvement Antifa serait amusant s’il n’était pas lui-aussi enclin à se montrer violent, parce qu’il épouse le même despotisme contre la libre pensée que celui qu’il prétend combattre. Il cherche à faire taire et à écraser les débats qui naissent dans l’arène publique, ainsi que les principes qui le mettent mal à l’aise, comme par exemple le premier amendement, qui garantit la liberté d’expression. Il tourne à la dérision l’appel à la diversité (qui s’applique uniquement aux idées approuvées par le mouvement Antifa). Le fait que tant d’étudiants adhèrent au mouvement devrait nous inquiéter quant à la politique de la prochaine génération. Dans leurs costumes et masques de guerre noirs, ils ressemblent aux mêmes fascistes des années 1930 que le nom Antifa évoque comme ses ennemis.

Le mouvement pour la défense des immigrants clandestins est tout simplement insensé, à commencer par le refus des élus de faire la distinction entre citoyens et non-citoyens. Les maires des « villes sanctuaires » et les administrateurs des « campus sanctuaires » devraient être poursuivis pour avoir manqué de respecter la loi fédérale. La situation est devenue telle en Californie que les étudiants sans-papiers ont été enrôlés dans des programmes universitaires spéciaux, ce qui mènera sans aucun doute à une suppression de fonds et à la destruction de leurs propres institutions. Le mouvement est l’essence même de l’anarchie et une disgrâce pour les individus pensants.

Le mouvement LGBTQ, lui-même issu du féminisme 3.0, cherche à annuler la biologie telle qu’elle s’applique à la sexualité mammalienne humaine, et à créer de nouveaux droits sociaux et politiques – basés sur des catégories de désir sexuel qui, ils l’insistent, sont régis par la biologie – comme par exemple le désir pour un homme de s’équiper via la chirurgie afin de justifier de se comporter comme une femme. Le mouvement est allé très loin dans son blâme de tous ceux qui se placent dans leur catégorie biologique d’origine, et plus particulièrement les hommes hétérosexuels. Tous les autres récoltent des points bonus pour être avant-gardistes. C’est à se demander combien de temps pourront durer ces absurdités avant de provoquer une réaction parmi les individus biologiquement lettrés.

Si nous sommes à l’aube d’une nouvelle guerre civile, n’allez pas croire qu’elle ne sera le produit que des folies de l’extrême droite. Ces détraqués nazis et du KKK ne se soulèvent que parce que les centristes capables de penser se sont prouvés trop lâches pour se prononcer contre les idioties qui rongent les deux extrémités du spectre politique, et plus particulièrement la gauche et ses liens directs avec les centres politiques de la vie américaine, qui cherche à dicter aux gens comment vivre et comment penser, et ce de quoi ils devraient se soucier.

Ce dont nous ne pouvons pas être certains pour le moment, c’est si ces batailles pourront se poursuivre après la catastrophe financière vers laquelle nous avançons, ou si la crise financière les balaiera telle un tsunami pour ne laisser derrière elle que des drapeaux de combat idiots éparpillés sur une plage déserte.

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,6 (9 votes)
>> Article suivant
James Howard Kunstler est un journaliste qui a travaillé pour de nombreux journaux, dont Rolling Stones Magazine. Dans son dernier livre, The Long Emergency, il décrit les changements auxquels la société américaine devra faire face au cours du 21° siècle. Il envisage un futur prochain fait de crises sociales à répétition, la fin de la Surburbia et du modèle économique associé et une guerre mondiale pour les ressources en énergie. Il prédit la déconstruction des empires européens et américains et pense que, lorsque les convulsions seront terminées, le monde reviendra à un modèle décentralisé et local.
Voir son site webS'abonner à ses offres
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Oui, tous ces mouvements complètement surréalistes prennent naissance en milieu universitaire. Logique! En France, on retrouve les mêmes bases d'endoctrinement avec les "grèves" de lycéens (toujours pendant les jours de cours, jamais le mercredi am ou le week-end) et autre mouvements étudiants.
Se prennent pour les rédempteurs du monde, complètement manipulés par des adultes aux idéologies incompatibles avec la réalité. Mais c'est bien connu, on ne fait pas les guerres avec les vieux, mais bien avec les 16/25 ans!
Et il ne faut pas s'étonner de la montée de ce que l'on appelle les "extrêmes", qui n'ont pas forcément tout faux dans leur discours puisqu'en face il n'y a souvent que la lâcheté de politiciens qui ne sont pas capables de prendre les décisions qui s'imposent au vu du simple bon sens.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Oui, tous ces mouvements complètement surréalistes prennent naissance en milieu universitaire. Logique! En France, on retrouve les mêmes bases d'endoctrinement avec les "grèves" de lycéens (toujours pendant les jours de cours, jamais le mercredi am ou le  Lire la suite
merisier - 21/08/2017 à 07:36 GMT
Note :  3  0
Top articles
Derniers Commentaires
La Russie achète, de nouveau, des titres de la dette américaine
19 oct.blitzel
Et pendant ce temps-là, des manoeuvres militaires de l' Otan en Allemagne préparent actuellement une confrontation fictive d'une guerre nucléaire à...
La crise du REPO… éternelle. Ca r’commence !
19 oct.blitzel
J.P. Chevallier parle de crask obligataire en monétarisme.*1 Delamarche parle d'Obligations insuffisantes de bonne qualité pour garantir ses c...
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
11 oct.glemet
Il y a longtemps que la chèvre de M Seguin rêvait de quitter son petit enclos. L’herbe est si verte ailleurs et l’Europe montre tant de faiblesses,...
Nouveau Monde, la mobilité de masse arrive. Un visuel
09 oct.Patrick W2
C'est drôle..... quand on clique sur vos liens pour obtenir des renseignements pour trouver vos livres, ça ne fonctionne pas. En tout cas, brav...
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
09 oct.Patrick W3
Oui, il est fort possible que Boris Johnson arrive à ses fins et on doit reconnaître que pour ou contre le Brexit, Boris Johnson est droit dans sa ...
La France et ses administrations criminelles
08 oct.Louis L.
Heureusement, il est consolant de savoir que pour cette épidémie d'incendies industriels depuis Notre Dame jusqu'à ce jour, aucune autre cause qu'...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
07 oct.Louis L.
Charles parle ici de 600 Mds € stockés par tous les européens sous forme d'espèces. Sa phrase est ambigüe car tous les européens sont 513 mil...
La France et ses administrations criminelles
07 oct.blitzel
Très bon article.... vu la situation critique. Les choses hélas ne sont plus comme elles étaient dans le temps il y a 50 ans. Il y avait ...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX