Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Grand débat , le risque du grand enfumage …

IMG Auteur
Publié le 08 janvier 2019
487 mots - Temps de lecture : 1 - 1 minutes
( 2 votes, 5/5 ) , 2 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
2
commenter
Notre Newsletter...

24hGold - Grand débat , le ris...

Il ne reste presque plus rien des annonces du président de la République qui avait promis une augmentation du SMIC de 100 euros, qui finalement ne concernera plus grand monde, une baisse de la CSG pour les retraités, qui ne concernera pas du tout tous les retraités et encore, il faudra attendre l’été prochain pour qu’elle n’arrive, et enfin, une histoire de grand débat démocratique pour que les gilets jaunes rentrent chez eux, remplissent quelques cahiers de doléances, participent à une ou deux séances de « psychothérapie » politique de groupe et fin de l’histoire. Les « réformes » peuvent reprendre leur cours.

Pas évident que cela se passe ainsi, et pas encore commencé que déjà, ce grand débat semble mort-né.

D’une part, il a été dit publiquement que le gouvernement ne changerait pas de cap, ce qui donne donc d’emblée les résultats du grand débat ; dites tout ce que vous voulez, et nous ferons ce que nous voudrons.

Avec une telle approche, il est peu probable que le grand débat soit accueilli avec succès. Mais ce ne sont là que mes modestes considérations et analyses d’un blogueur égaré.

Plus grave, maintenant ce sont les ministres eux-mêmes qui affichent leur scepticisme, comme le montre cet article de BFM TV. C’est dire !!

Si même les ministres n’y croient plus sur BFM TV, c’est qu’il y a peu de chance que tout cela se passe comme prévu.

« « Au sein du gouvernement, il y en a qui y croient plus ou moins ». Dans une enquête publiée ce dimanche par le JDD, plusieurs ministres expriment leurs doutes sur l’utilité du grand débat national souhaité par Emmanuel Macron.

Pour calmer la colère des gilets jaunes et tenter de réconcilier les Français avec le pouvoir en place, Emmanuel Macron a annoncé le lancement, le 15 janvier prochain, d’un grand débat national. Si les thèmes ont d’ores et déjà été définis par l’Élysée, la mise en place concrète de cette vaste consultation reste encore floue. De quoi inquiéter certains membres du gouvernement qui expriment leur scepticisme sur l’utilité même d’un tel exercice.

« Au sein du gouvernement, il y en a qui y croient plus ou moins », confie un ministre au Journal du dimanche, tandis qu’un autre confirme que « des ministres qui ne veulent pas du débat, il y en a ». « Sur 34 ministres, cinq ou six ont déjà commencé à discuter avec les gilets jaunes mais beaucoup ne se mobilisent pas », assure ce membre du gouvernement. »

Quant au Premier ministre Édouard Philippe, il n’est pas « convaincu », et je subodore que notre ami Philippe (il est normand comme moi) va vouloir retrouver sa ville du Havre et quitter cette galère, et cette histoire de grand débat pourrait lui donner, ainsi qu’au président, l’alibi pour quitter ses fonctions et faisant en plus passer Macron pour un grand démocrate.

Source BFM TV ici

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (2 votes)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Benjamin Griveaux a été Conseiller général de Saône et Loire du 21 mars 2008 – 2 avril 2015. Il a d’autre part été Directeur de la communication et des affaires publiques d’: Unibail Rodamco │ De : 09/2014 à 10/2016 et a perçu en 2014, 35 517 € Net soit 8.854 euros net par mois, puis en 2015,116 588 € Net soit 9.744 euros net par mois puis en 2016, 174 881 € Net pour 10 mois soit: 17.488 euros net par mois, ce qui représente une belle promotion, à moins qu'il n'ait eu une indemnité de licenciement de 80.000 euros . Il a donc exercé le mandat électif de conseiller général durant 7 mois tout en étant rémunéré par Unibail Rodamco. Ces 2 fonctions étaient elles compatibles ? Quel service a-t-il rendu à Unibail qui justifie une telle progression de ses émoluments en 2016 ?
A noter que Benjamin Griveaux, membre du PS jusqu'en 1917, a échoué au concours de l'ENA comme E. Macron.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
"Il ne faut pas compter sur ceux qui ont créé les problèmes pour les résoudre." Einstein
Je pense que je vais la replacer souvent !
Se mettre à table avec Macron et ses sbires ne mènera nulle part. Il faut un chef d'état transitoire (sans engagement politique, pas de casier judiciaire etc). Ce qui suppose que les gens en place dégagent, soit en douceur et dans le calme, mais Macron n'a pas le 1/4 du 1/10 de l'envergure de de Gaulle, soit ça va déraper.
La cinquième et sa constitution ont fait leur temps, bye bye !
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Benjamin Griveaux a été Conseiller général de Saône et Loire du 21 mars 2008 – 2 avril 2015. Il a d’autre part été Directeur de la communication et des affaires publiques d’: Unibail Rodamco │ De : 09/2014 à 10/2016 et a perçu en 2014, 35 517 € Net soit  Lire la suite
Monrose - 08/01/2019 à 14:04 GMT
Note :  3  0
Top articles
Derniers Commentaires
Une canicule prévisible mais insurmontable
26 juinmerisier1
Perso je fais ma "contre-propagande" auprès des jeunes autour de moi ! Il faut d'ailleurs se rendre compte qu'ils ne sont pas totalement lobotomisé...
Dépenses sociales : un pognon de dingue
24 juinmerisier1
@LOUIS L. Si nous avions des gouvernants avec des baloches (des vraies !) et qui voudraient vraiment faire de l'écologie pour le bien public, ...
Dépenses sociales : un pognon de dingue
24 juinLouis L.2
A propos de sécu, je trouvais un peu fort de café les honoraires de dispensation en pharmacie pour un service inchangé mais je trouve avec effareme...
Dépenses sociales : un pognon de dingue
24 juinmerisier2
@ gloopy La sécu qui coule lentement mais sûrement la France, est un schéma de Ponzi de par son mode de fonctionnement, structure financière à ...
Immobilier : Les Français organisent leur propre misère
24 juinSaphir
Les français, ou les gouvernements français ?
Dépenses sociales : un pognon de dingue
24 juingloopy2
sans doute notre merveilleuse "Sécu" ( qui fut imposée aux Français, sans jamais leur demander leur avis, dans l'immédiate après-guerre ) n'est-ell...
Des élus de plus en plus dangereux
24 juinmerisier1
@ LOUIS L. et gloopy Après vérification, 24h Gold n'a plus publié les cours des Mpx depuis le 09 avril 2019 ! ???????????????????????
Dépenses sociales : un pognon de dingue
23 juinmerisier2
Pas de souci, grâce à Agnès Buzyn (ministre de la santé !) on va avoir la couche supplémentaire avec la prise en charge de la PMA si l'on en croit ...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX