Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Grand débat. Faut-il y aller ?

IMG Auteur
Publié le 14 janvier 2019
2087 mots - Temps de lecture : 5 - 8 minutes
( 6 votes, 5/5 ) , 15 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
15
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux
24hGold - Grand débat. Faut-il...

Mes chers et fidèles lecteurs,

Alors que l’heure du grand débat approche, beaucoup se demandent s’il faut y participer ou pas. Je n’en connais pas encore les modalités précises. Je viens de lire la lettre du président.

Les questions qu’il pose sont bonnes sans être exhaustives mais il ne pouvait pas en être autrement. La méthode est digne d’intérêt. Nous pouvons critiquer ce grand débat et je vais le faire dans quelques instants, mais l’idée de donner la parole à tous est une bonne idée, et personne ne peut être contre.

Evidemment donner la parole ne veut pas dire que nous serons entendus. Ces dernières semaines ne brillent pas par le niveau d’écoute du gouvernement mais par sa politique de répression.

Il y a donc effectivement, de vous à moi, très peu de chance que cela serve franchement à quelque chose, et le Président, qui avait dû remiser sa réforme constitutionnelle dans les cartons, tentera vraisemblablement de la ressortir à ce moment-là.

Il y aura, au bout du compte, une petite dose de proportionnelle comme ce qui était déjà prévu, mais une dose de 10 ou 15 % qui laissera les équilibres inchangés et ne remettra pas en cause le système.

Il y aura une réforme pour intégrer le « RIC », le référendum, avec toute une liste de sujets interdits et de « garde-fous » pour protéger le système des « folies » du peuple. La dernière idée à la mode étant de parler de démocratie, tout en expliquant doctement qu’il ne faut surtout pas laisser totalement la parole au peuple… ce qui est évidemment une drôle de conception de la démocratie.

Nous sommes là au cœur du sujet.

Faut-il donc, alors que l’on sait déjà à quelle sauce le « système » politique voudra manger le peuple, participer au grand débat ?

Oui, uniquement si vous maîtrisez le langage politiquement correct, sinon vous prenez le risque de finir devant le juge !

De vous à moi, je considère que tout grand débat est une belle et bonne chose. Je considère que toute possibilité de prise de parole est une belle occasion de l’ouvrir. Un grand débat c’est génial en théorie. En pratique, c’est une autre histoire !

Pourtant, j’incite chacune et chacun à la plus grande prudence dans le climat actuel.

L’une des raisons d’être de mon engagement c’est justement de débattre et d’alimenter les débats !

L’une des raisons pour lesquelles nous avons ouvert les commentaires c’est justement pour permettre les échanges.

Pourtant, c’est très risqué juridiquement, car chaque commentaire posté peut être évidemment tout simplement illégal.

Je ne porte jamais plainte lorsque je reçois un mail déplacé ou un message d’insultes. Pourquoi ? Parce que je suis assez « voltairien » dans ma conception de la liberté de parole !

On fait dire à Voltaire la citation (apocryphe) suivante : « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire. »

La parole n’a pas été libérée, elle est emprisonnée comme jamais !

Aujourd’hui, quoi que vous disiez, quoi que vous pensiez, on vous fait taire en judiciarisant tous les propos tenus, toutes les actions entreprises.

Partout en France, ce n’est que procès, sanctions judiciaires, répression juridique, c’est aussi la « crucifixion » en place cathodique.

Nous sommes passés des « débats » de mon enfance à l’inquisition verbale.

J’entendais, samedi, un « gilet jaune » sur un plateau télé expliquer à une députée de la REM que « non, les soins ne sont pas gratuits en France, que les citoyens les paient via leurs cotisations sociales », ce qui, de vous à moi, est une réalité factuelle.

En France, rien n’est gratuit, car tout est payé via les cotisations sociales, les impôts, les taxes et aussi quand il nous manque de l’argent (tous les ans) par la dette !!

Que cela vous plaise ou non, c’est, hélas, la réalité. Nous devrions même pouvoir en débattre !

La réponse « dépitante » de la députée a été de dire au gilet jaune « Monsieur, vous insultez le service public français ». Fin de débat et ferme ta gueule.

Pourtant, dans ce qu’a dit ce gilet jaune, il y avait matière à débat justement, et de surcroît, il n’a pas dérapé ! Il n’a pas dérivé !

Tourner 7 fois notre langue dans notre bouche, mais mieux vaut rester chez nous et la boucler !!

Bien sûr que nos gilets jaunes ont plein de choses à dire ! Des choses passionnantes. Mais vous n’avez pas le droit d’en parler les gars !

Ce qu’il va se passer ? Simple. Un ou deux bobos bien formés en politiquement correct et animation de débat sauront vous faire sortir de vos gonds. Vous finirez par dire une connerie, et les forces de l’ordre, qui seront présentes jamais très loin pour assurer la « sérénité » des « échanges » « constructifs » et forcément « ouverts » dans le cadre d’une « démocratie » « participative » « renouvelée » et « modernisée », vous embastilleront pour (rayer la mention inutile) :

– menaces à personne dépositaire de l’autorité publique, si vous dites par exemple « un coup de fourche dans le derche vous ferez du bien » +
– insultes et injures publiques, si vous dites par exemple au bobo parisien qui sera descendu, condescendant pour l’occasion, « pauvre trou du cul aux chaussures pointues t’es qu’un pauvre connard qui ne sait pas de quoi il parle et t’a encore rien vécu » l
– racisme ou une phobie quelconque, si vous dites par exemple « y’en a marre de ces centres de migrants, on ne se sent plus comme avant » ;
– organisation illégale d’une manifestation non déclarée, si vous dites par exemple sur un réseau social quelconque « tous devant la salle des fêtes de Troutrou la Friboisette pour accueillir nos mamamouchis en itinérance auprès du peuple » ;
– utilisation abusive de l’avertisseur sonore de votre véhicule, si vous klaxonnez au passage du convoi des dites « autorités » mamamouchesques en goguette ;
– rébellion, si vous dites par exemple à un gendarme qui veut vous faire sortir de la salle « me touche pas », accompagné d’un geste de recul à son égard l
– et puis vous avez aussi les outrages à personne dépositaire de l’autorité publique, les incitations à la haine, aux discriminations, ou aux violences, etc.

Je pourrais continuer à vous faire toute la liste à la Prévert de ce que vous risquez si vous l’ouvrez à mauvais escient.

On ne peut pas demander la liste des donateurs à une cagnotte et qui ne pensent pas comme vous et après vouloir qu’ils viennent débattre !

Vous avez aujourd’hui une secrétaire d’État qui demande la liste de ceux qui ont versé dans une cagnotte pour « incitation à la haine ou la violence », ce qui est évidemment très douteux.

Tellement douteux qu’elle a fini par se raccrocher aux branches en expliquant que c’était pour savoir si des « puissances étrangères » ne finançaient pas les violences et les casseurs… Bien sûr ! Et la marmotte met le chocolat dans le papier d’alu !

Vous voyez bien que chaque acte, chaque action est potentiellement rapidement porteuse de conséquences judiciaires ou juridiques graves.

Il n’y a pas de liberté de parole possible dans un tel climat de répression légal.

N’ayez aucune naïveté à ce sujet.

Le propre d’un débat c’est d’échanger avec des gens qui pensent l’opposé de ce que vous croyez. Si vous criminalisez les donateurs à une cagnotte, vous criminalisez ceux avec qui vous voudriez débattre, c’est-à-dire ceux qui vous sont opposés. Au passage, si vous considérez qu’ils ont tort, vous vous privez aussi de la chance de les convaincre par les mots et par la raison et vous perdez la possibilité de les ramener vers votre panache blanc.

En disant cela, je ne justifie ni ne condamne le bien-fondé ou pas d’une cagnotte ou d’une autre.

Je dis juste que cela revient à faire inviter les poules par un renard ! Cela se termine mal en général… pour les poules !

La conclusion est très simple.

Un vrai grand débat n’est valable, que si ce dernier s’accompagne, par avance, d’une autorisation express de la libération de la parole, d’autant plus que l’on demande à des « non-professionnels » de la parole de l’exercer.

Un grand débat n’est possible que si « rien de ce que vous direz ne sera retenu contre vous ».

Si « tout ce que vous dites peut-être retenu contre vous », alors, mes amis, mieux vaut considérer sérieusement l’hypothèse de se la fermer et de rester chez nous. De toutes les façons, j’ai foot les samedis avec les enfants, il y a la partie de crapette, sans oublier qu’il faut bien ranger la cave !

Pour résumer, vous pouvez l’ouvrir si vous êtes bien sûr de ce que vous allez dire d’un point de vue légal… Et ce n’est pas facile, croyez-moi !! Surtout si vous êtes passablement énervé, et il y a des sujets politiques qui font vite grimper certains dans les tours !

Compte tenu du climat délétère, les conditions de liberté et de sécurité d’expression ne sont pas forcément requises pour aller s’exposer publiquement.

De l’autre côté, si les gilets jaunes, et le peuple en colère, veulent pouvoir débattre, nous devons évidemment assurer la sécurité physique de ceux qui viennent à notre rencontre, car on ne peut pas exiger d’être légitimement entendu quand on veut dire des choses, et casser la figure de celui qui vient prendre connaissance de pensées qui peuvent lui être pour le moins… assez étrangères !

Je suis favorable à ce que nos pensées soient exprimées de manière frappante à nos mamamouchis, et c’est ce que je tente de faire à peu près tous les jours, mais je parle bien évidemment de « frappantes » verbalement !!!

Il ne faut donc pas refuser par principe le grand débat.

Il est au contraire une grande chance pour tous si… chacun accepte l’autre dans ses différences, et parfois dans ses outrances verbales.

La violence arrive quand les mots ne sont plus suffisants. Il faut donc autoriser, dans cette parenthèse démocratique, tous les mots pour qu’ils puissent décrire tous les maux.

Il ne faut donc pas prendre le risque d’y aller tant que nous n’avons pas la garantie que rien de ce que nous dirons ne pourra nous être reproché.

Que le débat serve et soit utile est une chose, et l’on peut raisonnablement décider de lui donner sa chance ! Mais si on vous demande de « parler » sans garantir votre « sécurité verbale », alors c’est une mascarade démocratique qui doit être désignée pour ce qu’elle est. Une mascarade…

Et comme disait le Général de Gaulle, « quand on est couillonné, on dit : je suis couillonné. Eh bien, voilà, je fous le camp ! »

Ici, pas la peine de foutre le camp ! Il suffit de ne pas y aller.

On ne peut penser pour panser que lorsque l’on est autorisé à poser les mots sur les maux.

Le président apporte un début de réponse à cette question. Voici ce qu’il dit très exactement et c’est très important. Lisez ce passage avec la plus grande des attention:

« Pour garantir votre liberté de parole, je veux que cette consultation soit organisée en toute indépendance, et soit encadré par toutes les garantie et de transparence ». Relisez et relisez encore. Il n’est en aucun cas stipulé que nous ne risquons rien en parlant.

C’était l’évident prérequis que nous étions en droit d’attendre. L’absence de sécurité verbale est la seule véritable raison de ne pas jouer au débat!

Nous n’y sommes pas du tout.

C’est fort triste.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin
Pour m’écrire [email protected]
Pour écrire à ma femme [email protected]

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (6 votes)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
N'oubliez pas :

Deux types de voleurs !

Dans la vie, il existe deux types de voleurs :

1-Le voleur ordinaire :

c’est celui qui vous vole votre argent, votre portefeuille, votre montre, votre téléphone, etc.

2-Le voleur politique :
c’est celui qui vous vole votre avenir, vos rêves, votre savoir, votre salaire, votre éducation, votre santé, votre force, votre sourire, etc.

Une grande différence entre ces deux types de voleurs, c'est que le voleur ordinaire vous choisit pour vous voler votre bien, tandis que le voleur politique, c’est vous qui le choisissez pour qu’il vous vole.

Et l’autre grande différence, qui n’est pas des moindres, c'est que le voleur ordinaire est traqué par la police, tandis que le voleur politique est le plus souvent protégé par un convoi de police.

----------------------------------------------------------------------------------------

" La politique est le moyen pour des hommes sans principes de diriger des hommes sans mémoire. "

Voltaire
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
La stasi surveille donc tous les groupes de citoyens, mais n'arrivent pas à chopper des fichés S avant qu'ils ne commettent un attentat, à moins que .... (pensée hautement complotiste)

http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/meriel-il-exprime-ses-doleances-et-se-retrouve-interroge-par-les-agents-du-renseignement-15-01-2019-7989480.php#xtor=AD-1481423553

Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
Un maire rural au sortir de Matignon hier a déclaré à peu près, au milieu des autres " il ne faut pas nous faire encore le coup du "Je vous ai compris" . On a vu où cela avait abouti".
"Je vous ai compris" est entré dans l'Histoire, la grande, comme une des plus belles entourloupettes à l'origine de la 5ème qui est en train de crever. Cette phrase a fait tuer inutilement 20 français à part entière par jour durant 4 ans .
Espérons que la consultation des Gilets jaunes n'aboutira pas à une nouvelle saignée du peuple français.
Evaluer :   6  0Note :   6
EmailPermalink
Ce "grand" débat, tout comme la stupéfiante lettre adressée aux français, n'est qu'une manoeuvre grossière et désespérée pour briser le mouvement des GJ.

Le mignon poudré (la formule n'est pas de moi), arrogant et méprisant, n'a plus aucune chance de renverser la vapeur. Son trône est à jamais contaminé par son incapacité à gouverner le pays et par sa communication corrosive.

Impossible, donc, une fois la confiance détruite, de proposer le dialogue. D'autant que la fameuse lettre aux Français est très directive. Monarc y impose déjà la direction à prendre sur de nombreux sujets (immigration, laïcité, politique Européenne, etc).

Gouverner, c'est prévoir, dit-on ! Le mignon n'a rien prévu, le mignon n'a rien fait pour remettre le pays en ordre. Pire, il a aggravé les dérives et les excès de ses prédécesseurs...

Monsieur Sannat disait il y a quelques jours que la France se trouve dans un moment Titanic. Il est vrai que sous ses interventions (dans la zone réservée aux commentaires), je compare depuis longtemps la France au prestigieux paquebot qui sombra dans l'atlantique Nord dans la nuit du 14 au 15 avril 1912. Il n'a eu qu'à recopier...

Il a bien fait ! Et le mignon poudré aurait dû, lui aussi, lire 24H Gold. Doté d'une redoutable "intelligence" (moi aussi je peux être ironique), il aurait immédiatement saisi l'urgence de la situation et l'inquiétante similitude entre le naufrage de la France et celui du navire de la White Star Line.

Au lieu de ça, il se pavane, il insulte, il méprise, refusant de comprendre la réalité des chiffres. Il est vrai que plus ces chiffres sont inquiétants, plus il s'émerveille de l'émergence de la bête mondialiste tentant de dévorer l'état nation à l'agonie. Mais l'état nation, dans un dernier sursaut, s'apprête à le terrasser.

En tant que capitaine du Titanic, il va être englouti avec son navire. Sa mort politique sera applaudie dans tous les ports du monde, au premier rang desquels les ports Français.

Français, vous avez mis des décennies avant de redécouvrir la force que confère l'union. Unis face au mignon poudré vous parviendrez à rétablir la suprématie de la nation sur l'ignoble bête mondialiste. En comprenant qu'il faut la saigner en affaiblissant son système financier, vous avez trouvé son point faible et allez la tuer.

Monarc va grossir la longue liste des dirigeants sans charisme, sans courage, sans amour de la nation. Même le petit monde de la banque ne voudra plus de lui...
Evaluer :   10  0Note :   10
EmailPermalink
J.P. Chevallier ne vous désavouerait pas pour le "mignon poudré".
Macron comme le serpent qui se dresse en volute tente de charmer l'assistance, les maires et les élus l'écoutent mais il faudrait quand même être décidément innocent pour ne pas voir la captation des réformes des GJ.
Macron tout comme lors de son passage à la banque Rothchild où il était consultant (dixit Delamarche) est rompu à ce mode de discours.
Il a entubé pas mal de français.. qui l'ont fait élire, et .... il recommence !
La discussion, c'est son cheval de bataille. Rappelons nous ses discours vide de sens lors de son élection, et bien là il va faire la même chose en promettant pour faire dériver les réformes et les français l'auront encore dans le baba.
Les élus qui se prêtent à ce jeu sont décidément inculte ou cherchent à être raisonnable et intelligent.
Pour que les GJ se fassent valoir un RIC en bonne et dû forme, il faut qu'ils se constituent en Assemblée Constituante sous le nom pourquoi pas, de Tiers Etat, LOUIS XVI avait fait fermer la salle du Jeu de paume. Aujourd'hui, idem, les meneurs Drouet et autres se font arrêtés.
L'Aristocratie d'aujourd'hui , comme le dit Asselineau c'est la Haute Finance, il faudra plus d'une prise de la Bastille pour faire fléchir l'inter communicabilité de leurs réseaux.
Rappelez vous le commandant de la Bastille a fait tirer sur la foule , et lors de la prise des Tuileries.
Le mensonge d' Etat et la tromperie des banques comme sous Necker est le détonateur de tous les révolutions.
Evaluer :   4  1Note :   3
EmailPermalink
Bonjour Blitzel,

Vous faites partie de ces intervenants que je lis avec attention.

Sur Macron et son initiative, nous sommes parfaitement d'accord. Les vrais sujets sont effectivement interdits. Car, comme vous l'avez insinué, la désastreuse politique de ces quarante dernières années n'a pu être menée que sur la base d'une constitution inapte à assurer le contrôle des élus par le peuple.

Tout le monde comprend bien que les élus doivent avoir très peu de marge de manoeuvre. Ils sont uniquement là pour gérer le pays efficacement. Pour assurer cette seule mission, ils doivent se voir interdire tout exercice déficitaire et tout endettement. Aucun organisme d'assurance social ne doit être géré par des élus, et eux aussi, doivent être soumis à une obligation d'équilibre. C'est de cette façon et seulement de cette façon que l'avenir des générations futures cessera d'être sacrifié au profit des intérêts bancaires (la dette rapporte aux banques mais aussi à vous via ces mêmes banques).

Précisons immédiatement que tous les attributs de la souveraineté doivent être rendus à la France. Ceci implique, bien entendu, une sortie immédiate de l'Union Européenne et de la zone Euro.

Toutes les grandes questions sociétales doivent être du ressort du peuple et systématiquement soumises à votation.

Les règles concernant l'immigration doivent être très sévères. Seuls les étrangers ne constituant pas une charge pour la nation doivent pouvoir rester sur le territoire. Ceci implique une bonne intégration avec maîtrise de la langue et du travail. Le regroupement familial doit être purement et simplement supprimé. Les allocations familiales doivent être plafonnées à quatre enfants et leur versement doit être interrompu dans tous les cas de délinquance et de comportement inadéquat dans le système scolaire (absences non justifiées pour des raisons de santé, refus de se soumettre à l'autorité enseignante, etc...). La naturalisation doit être longue et difficile. Un peuple souverain doit être particulièrement vigilant sur ce point.

Je m'arrête là car tout citoyen doté d'une intelligence moyenne peut facilement analyser ce qui est à l'origine de la ruine de la France et proposer les modifications nécessaires au retour dans le droit chemin. C'est extrêmement simple ! Sauf que Monarc piétine tout ce qui peut permettre au peuple de retrouver le contrôle de son destin. Les sujets que je viens d'aborder plus haut ont déjà été soigneusement écartés des thèmes sur lesquels les citoyens sont "invités" à débattre. Reprendre le contrôle va être particulièrement difficile. Je salue le courage des GJ et je suggère à tous les français de s'attaquer légalement aux recettes de cet état ennemi. Baisse de la consommation, réduction au strict nécessaire de l'utilisation des automobiles, résiliation des contrats d'assurance vie (qui vous rendent complices du surendettement de la nation), retrait des comptes bancaires et des livrets (ou transfert vers l'étranger comme nos millionnaires et nos milliardaires le pratiquent depuis longtemps. Car c'est parfaitement légal).

Vous l'avez compris, le drame de la France est qu'une petite élite soumise à des intérêts supranationaux contrôle le destin du peuple. Or, toute démocratie ne peut fonctionner que si le peuple contrôle étroitement ses dirigeants...

Blitzel, je ne sais pas si vous avez lu Pierre Hillard. Je suppose que c'est le cas, mais admettez que les puissants leviers qui tentent de pousser le monde vers une gouvernance globale (forcément totalitaire) ne sont pas que financiers. Il y a autre chose, vous le savez bien... Mais il est impossible de traiter de ces sujets sur un forum de discussions publiques.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
@ glanduron
Perso je dois avouer que je ne connaissais pas Pierre Hillard, donc je suis allé voir de qui il s'agissait. Très surprenant (!!!) l'article de Wikipédia sur ce monsieur a été supprimé...
Cependant les références sont nombreuses et j'ai écouté un extrait de France Culture (10 mn) intitulé: "vers une Europe des régions à base ethnique" où Pierre Hillard s'exprimait. Je ne ferai aucun commentaire ici. Mais quand au lendemain de son élection E. Macron faut un saut à Berlin pour faire allégeance à Angela, cela ne laisse présager rien de bon pour le futur de la France !
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Bonsoir Merisier,

Si vous deviez ne lire qu'un seul auteur pour comprendre les évolutions du monde, c'est celui-ci que je vous conseillerais, et de loin.

Ce brillant universitaire réalise un travail exceptionnel d'explication de la politique mondialiste à l'oeuvre depuis plusieurs décennies déjà.

L'homme n'affirme jamais rien qui ne soit correctement sourcé. Remarquable !

Je vous invite à lire "la décomposition des nations Européennes" et "la marche irrésistible du nouvel ordre mondial". De nombreuses videos sont également disponibles et vous permettent de découvrir tout l'intérêt que présente cet homme.

Sa page Wikipédia a été effacée parce qu'en ces temps de Gillets Jaunes, Pierre Hillard représente un grand danger pour le pouvoir en place. Il est Hillard, mais ne fait pas rire le tandem Monarc/Philippe (pardonnez moi ce jeu de mots, je n'ai pas pu me retenir).

N'hésitez pas à me dire, éventuellement en MP, ce que vous en pensez.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
@ glanduron
Merci pour les références.
Par les temps qui courent, il y a des sujets -et leurs auteurs- qui fâchent...
Il vaut mieux s'appeler Claude Géant et se faire un an ferme aménageable, à peine inéligible qqs années et même pas obligé de rembourser l'intégralité de l'argent liquide qu'il a "subtilisé" qu'être un GJ et se prendre 6 mois ferme pour avoir lancé un pavé sur les forces de l'ordre (ce qui n'est pas bien non plus !)
Pour le jeu de mot, il faut se faire plaisir avec des choses simples, je n'aurais pas fait mieux !!! :)
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Tout à fait d'accord, il y a des sujets brûlants qu'il ne vaut pas mieux aborder ouvertement.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Un mot d'histoire pour défendre LOUIS XVI qui a eu la tête tranchée un 21 janvier. Il est tombé sur une crise financiére dûe au Déficit récurrent devenu impossible à supporter du fait de l'impossibilité de faire adopter une réforme fiscale par les plus aisés , alors même qu'il le souhaitait. . M. Macron ne s'inscrit pas du tout dans cette ligne même s'il doit faire face aux mêmes difficultés. Par ailleurs on doit au court règne de LOUISXVI l'abolition de la torture, le statut des juifs, la fin des galères, pour ne parler que de ce qui est des libertés publiques auxquelles vous vous référez. Par contre j'ai lu un excellent article sur le parallèle Gilets Jaunes et guerre des farines..
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
je salue votre commentaire pour défendre Louis XVI le malheureux.
Nous avons lu les mêmes vrais historiens et mes propos n'étaient pas dirigés sur la responsabilité de Louis XVI. Son seul tort à travers ses connaissances limitées au niveau financier est qu'il a choisi un banquier (protestant usurier) qui a faussé tous les comptes("intérêt") de la nation (sans tenir compte des frais indispensables pour la guerre en Amérique)..qui a creusé un déficit énorme par l'endettement et d'autres facteurs non moins tragiques comme les mauvaises récoltes.
Louis XVI malgré tous les propos anti royalistes a été la victime malgré lui de toutes les dérives de la pensée nouvelle des grands esprits de la Révolution qui ont causé les plus grands désastres de la France sous des vocables liberté Egalité Fraternité, ces mêmes mots qui aujourd'hui résonnent encore.
L'endettement extrême d'une nation conduit aux plus effrayantes dérives et fait le jeu des monstres qui attendent leur heure.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
@ blitzel
Ce sont "la Foi, l'Espérance, la Charité" qui ont fait de la France la première nation du monde et non pas la Liberté, l'égalité et la Fraternité.
Je suis tout à fait d'accord avec cette affirmation de Denissto dans un de ses articles paru ici même.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Merci pour votre commentaire...
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Pipeau ! Tant qu'on ne pourra pas appeler un chat "un chat" sans risquer de passer pour un "iste", un "phobe", ou un séditieux avec à la clef un potentiel envoi en correctionnelle ou, plus sournois, un bon contrôle fiscal (Thierry le Luron qui imitait Tonton connaissait bien le sujet !), pas la peine de se déplacer.
Et puis aller débattre avec les successeurs de ceux qui nous ont mis la tête sous l'eau depuis un demi siècle, quel intérêt ??? Ce genre de débat sera récupéré politiquement pour dire: "vous voyez, on vous rencontre, on vous écoute et vous continuez à bloquer les ronds points !" Et ce sera le justificatif pour envoyer la troupe pendant que Macron et ses sbires continueront de plus belle après avoir saupoudré les Gaulois réfractaires et jamais contents avec qqs € (qui de toutes façons sortiront de notre poche) et qqs mesurettes poudre-aux-yeux mais sans portée réelle !
Evaluer :   9  0Note :   9
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Merci pour votre commentaire... Lire la suite
C. - 21/01/2019 à 15:38 GMT
Note :  1  0
Top articles
Derniers Commentaires
La Russie achète, de nouveau, des titres de la dette américaine
19 oct.blitzel
Et pendant ce temps-là, des manoeuvres militaires de l' Otan en Allemagne préparent actuellement une confrontation fictive d'une guerre nucléaire à...
La crise du REPO… éternelle. Ca r’commence !
19 oct.blitzel
J.P. Chevallier parle de crask obligataire en monétarisme.*1 Delamarche parle d'Obligations insuffisantes de bonne qualité pour garantir ses c...
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
11 oct.glemet
Il y a longtemps que la chèvre de M Seguin rêvait de quitter son petit enclos. L’herbe est si verte ailleurs et l’Europe montre tant de faiblesses,...
Nouveau Monde, la mobilité de masse arrive. Un visuel
09 oct.Patrick W2
C'est drôle..... quand on clique sur vos liens pour obtenir des renseignements pour trouver vos livres, ça ne fonctionne pas. En tout cas, brav...
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
09 oct.Patrick W3
Oui, il est fort possible que Boris Johnson arrive à ses fins et on doit reconnaître que pour ou contre le Brexit, Boris Johnson est droit dans sa ...
La France et ses administrations criminelles
08 oct.Louis L.
Heureusement, il est consolant de savoir que pour cette épidémie d'incendies industriels depuis Notre Dame jusqu'à ce jour, aucune autre cause qu'...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
07 oct.Louis L.
Charles parle ici de 600 Mds € stockés par tous les européens sous forme d'espèces. Sa phrase est ambigüe car tous les européens sont 513 mil...
La France et ses administrations criminelles
07 oct.blitzel
Très bon article.... vu la situation critique. Les choses hélas ne sont plus comme elles étaient dans le temps il y a 50 ans. Il y avait ...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX