Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Dans la même rubrique

Hallucinant : les banques centrales achètent massivement des actions

IMG Auteur
Publié le 26 juin 2014
525 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 38 votes, 5/5 ) , 9 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
9
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

La présidente de la Fed, Janet Yellen, a confirmé la semaine dernière la baisse des injections de liquidité dans l’économie. Le Quantitative easing diminue de 10 milliards de dollars par mois depuis décembre 2013, et il est ainsi passé de 85 milliards l’année dernière à 35 milliards au mois de juillet, pour une extinction complète à la rentrée, normalement. Cette disparition progressive du QE se justifie, selon Yellen, par une reprise de l’économie qu’elle entrevoit en 2015-2016… Dans le même temps, elle a pourtant revu à la baisse la prévision de croissance pour 2014 (entre 2,1 et 2,3 % au lieu des 3 à 3,5 initialement prévus). En fait depuis la crise de 2008, les prévisions de croissance du PIB américain par la Fed sont systématiquement revues à la baisse, mais cela n’empêche pas cet optimisme irréel de l’institution monétaire…

Cette croissance anémique, cette reprise sans cesse reportée, et cette baisse du QE devraient inquiéter les marchés actions, pourtant on ne note rien d’inquiétant pour le moment. Comment expliquer cela ? Un élément de réponse déterminant nous est apporté par le Financial Times (repris par Zero Hedge) qui cite une étude du Official Monetary and Financial Institutions Forum (OMFIF). L’information est stupéfiante : les banques centrales investissent sur les marchés actions, elles le font secrètement et pour des montants qui les placent parmi les principaux investisseurs mondiaux. Cela ne correspond pas du tout à leur fonction, elles se trouvent en plein conflit d’intérêt, étant donné qu’elles conduisent la politique monétaire, mais qu’importe. Par contre, elles contribuent artificiellement à la hausse des cours, et c’est tout l’objectif recherché.

Les banques centrales n’agissent pas toujours en leur nom, mais au travers de filiales comme, par exemple, "l’Administration d’Etat des devises étrangères de la Chine", qui fait partie de la Banque de Chine, et qui est devenue la plus importante structure publique au monde détentrice d’actions. Parfois elles le font en leur nom, comme les banques centrales de Suisse (qui peut investir 15% de son bilan en actions) ou du Danemark (qui détient 500 millions de dollars d’actions). L’OMFIF a identifié 400 investisseurs publics répartis dans 162 pays qui détiennent au total 29.000 milliards de dollars d’actions… Pour donner un ordre de grandeur, ce chiffre équivaut à presque deux fois la dette fédérale américaine. A un tel niveau, il est évident que cette intervention pousse les actions à la hausse, autrement dit que les banques centrales contribuent à former une énorme bulle sur les marchés financiers.

Manipulation, mensonge, dissimulation, les mots manquent, les théoriciens du complot sont dépassés ! Absolument rien ne justifie qu’une banque centrale acquière des actions, et dans une telle quantité, cela ne correspond en rien à sa mission qui est de veiller à la stabilité de la monnaie et du système financier. Ce comportement traduit plutôt une fuite en avant, une volonté de créer un environnement optimiste par la progression des indices boursiers, de façon à inciter les ménages à consommer et les entreprises à investir, pour enfin enclencher une reprise économique. Mais celle-ci n’arrive pas et, entretemps, la bulle sur les marchés actions continue de gonfler. Tout cela va très mal se terminer.

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Chine | Danemark | Suisse | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Chine | Danemark | Suisse | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (38 votes)
>> Article suivant
Philippe Herlin est chercheur en finance et chargé de cours au Conservatoire National des Arts et Métiers à Paris. Il est également contributeur sur le site Goldbroker.com
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Chez nous les individus, il est temps d'acheter des armes, l'effondrement approche et il faudra à tout le moins se défendre. Je parle d'armes blanches, ou à cordes. Les armes à feu doivent être enregistrées, il serait alors très facile pour un Etat de durcir sa loi sur les armes à feu et puis d'ouvrir le registre et de venir prendre les armes des citoyens avant toute tentative de révolte.

N'oublions jamais que le but de notre société est d'affaiblir son peuple.
Par exemple ce jeu de manipulation est très frustrant pour les chômeurs : ils (nous, j'en fais partie) se sentent incapables de trouver un boulot, par contre on leur pointe les progressions spectaculaires des bourses, et on les fait culpabiliser "mais non, la crise c'était en 2008, c'est fini hein, au boulot sale paresseux".

Les résultats sont déjà visibles, en plus de l'épidémie d'obésité. La crise a provoqué un excès de 10 000 suicides déjà.
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
Pour les armes à feu, ça dépend de la catégorie. La loi a changé récemment, on peut avoir un revolver d'avant 1900 sans le déclarer. Un Colt de cowboy suffit largement pour se défendre et on en trouve des presque neuf mais très cher. La société n'a pas d'autre but que d'être le mode de vie du peuple, c'est plutôt l'état qui a pour but d'affaiblir le peuple, enfin l'état que nous connaissons qui est un parasite de la société comme disait Rothbard. j'ajoute que c'est au profits d'une fausse élite mafieuse, je l'appelle "l'état crapuleux".
Pour revenir au sujet, la progression de la bourse est bien artificielle et extrêmement dangereuse comme écrit par l'auteur. Cependant, je pense qu'il y a une logique et une petite chance pour que ça marche, l'économie pourrait finir par redémarrer et, dans un deuxième temps, les banques centrales pourraient revendre ces actions sur le marché pour honorer les dettes étatiques. Au point où ils en sont, ça vaut le coût d'essayer.
Pour finir, si il y a effondrement, en plus de décréter la loi martiale, l'état formera secrètement des troupes de choc composées de jeunes de quartiers qui terroriseront la population. Les gens se soumettront en masse à l'état dictatorial pour échapper aux terroristes et détruiront eux-mêmes toute opposition, c'est le genre de manipulation bien réelle que l'on voit à l'étranger et dont est capable un état comme le notre.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
ARF ARF ARF !... j' attends avec hâte et délectation le jour où les "jeunes" de mon quartier viendront me "terroriser"... ( je leur réserve quelques petites surprises ).
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink

Le premier ramassera ses boyaux à 1 km de ton domicile,
où tu as posé les premières rangées de mines.
Tu l'observeras à la jumelle depuis ta tourelle,
une caisse de grenades sous le talon (au cas où).

Ne change rien Stéphanie,
c'est comme ça qu'on t'aime.

Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
je serais surtout curieux d' admirer le défilé en ordre serré, chemises brunes et bottes impeccablement cirées, de ces fameuses "troupes de choc composées de jeunes du quartier secrètement formées par l' Etat"... justement dans mon quartier, j' ai déjà inventorié la dizaine de petits caïds locaux susceptibles d' être ainsi recrutés ( tous ceux, que par simple mesure de salubrité publique, il faudra éradiquer en premier )... quelle désopilance !... la plupart de ces avortons, d' origine halogène pour la majorité, sont tout le temps à moitié camés, psychopathes et complètement associaux ou mentalement déstructurés... je crois que le Sergent Hartman ( le sergent-instructeur de Full Metal Jacket ) et le nouvel Ernst Röhm, tout exprès désigné par le Gouvernement, auront "un petit peu" de "pain sur la planche" pour les entraîner et tenter de les constituer en groupes de combat quelque peu "opérationnels"... j' ai vraiment hâte de voir çà !

Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Effectivement, les raclures sont déjà formés et entraînés, il suffit de payer leurs chefs pour frapper au moment et à l'endroit propice.
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
Elles échangent leur vent contre du tangible, elles prennent leurs distances avec la monnaie fiduciaire, comme c'est bizarre!
Evaluer :   3  3Note :   0
EmailPermalink
Elles échangent leur vent contre du tangible
***************************************
puisque vous considérez les "actions" comme du " tangible " !!??...je dirai qu'elle échangent plutôt du vent fort contre du vent encore plus violent et tourbillonnant !
il y a quelques chose qui vous à échappé dans votre raisonnement (à moins que vous aussi vous n'avez commis cette imprudence fatale d'acheter des actions en étant persuadé que ces dernières sont du "tangible" et que vous ne l'avez toujours pas revendu à ce jour !)
désolé !
Evaluer :   3  2Note :   1
EmailPermalink
Vent ou pas vent, elles prennent le pouvoir dans les structures productrices de richesse. A la source.
Structures qui ont aussi un pouvoir hiérarchique et disciplinaire sur les milliards de salariés qui donnent l'essentiel de leur journée à leur employeur.

Avec une BC comme actionnaire, il ne fera pas bon refuser de prendre des nouveaux crédits !
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Effectivement, les raclures sont déjà formés et entraînés, il suffit de payer leurs chefs pour frapper au moment et à l'endroit propice. Lire la suite
Pierre70 - 03/07/2014 à 14:16 GMT
Note :  0  1
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX