Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Hernando de Soto : le capitalisme pour tous

IMG Auteur
Extrait des Archives : publié le 09 juin 2014
648 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 8 votes, 4,4/5 ) , 1 commentaire
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
1
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Fondamental

 

 

 

 

Hernando de Soto est un économiste péruvien, président de l'Institut pour la liberté et la démocratie (Lima, Pérou). Il s’est fait connaître avec la parution en 2000 du livre The Mystery of Capital. Cet ouvrage a fait l'objet d'une traduction française, sous le titre : Le Mystère du capital. Pourquoi le capitalisme triomphe en Occident et échoue partout ailleurs, réédité en poche chez Flammarion en 2010. Avec son institut, il se consacre, par le biais d’un travail sur le terrain, à la compréhension des causes juridiques de l’exclusion économique et à la présentation aux gouvernements et aux institutions civiles des moyens permettant de mettre en place une politique économique et sociale susceptible d'assurer progrès et prospérité à tous les agents économiques

Cet économiste, qui a consacré sa vie à la cause des pauvres en Amérique latine,  estime que le capitalisme réel n’a jamais été mis en œuvre dans la plupart des pays en voie de développement. En effet, les secteurs privés de ces pays fonctionnent en grande partie par la lutte pour l’accès à des faveurs du gouvernement, à des monopoles et à des privilèges. Leur approche économique consiste à essayer d'exclure ou de marginaliser les concurrents – non en augmentant en quantité et en qualité la production, mais par des moyens politiques, la contrainte législative, les droits de douane et les nombreuses ressources de coercition juridique à la disposition d'un État moderne.

Ce sont ces gens-là qui donnent au capitalisme sa mauvaise réputation. C'est pourquoi de Soto caractérise ces économies officielles non pas comme des économies de marché, mais comme des économies mercantilistes. On parle également de capitalisme de copinage ou de connivence.

Mais l'Occident, aussi, a un passé mercantiliste. Alors, comment le capitalisme occidental a-t-il évolué depuis ses origines mercantilistes jusqu’aux sociétés de richesse à grande échelle ?

Hernando de Soto soutient que la richesse de l'Occident ne provient pas du colonialisme, mais des institutions de la propriété et des mécanismes juridiques par lesquels les premiers Américains et les Européens furent capables d'extraire une plus grande valeur des marchandises et du capital.

La liberté de créer un capital et de le transmettre (ou ce qui revient au même, le droit de propriété), n’existe pas partout dans le monde. Nous avons mis nous-mêmes en Occident longtemps à nous débarrasser du système féodal. Il en va de même dans le reste du monde.

« Marx avait raison en disant que la tendance naturelle du capitalisme à son début est de se concentrer. C’est pour cela que nombre de pays qui l’ont expérimenté ont échoué au XIXe et au XXe, en Amérique latine et en Russie. S’il a prospéré en Occident, c’est qu’à l’origine on a trouvé un moyen institutionnel de reconnaître et de protéger les droits de propriété », écrit-il.

Selon lui, les pauvres manquent de titres juridiques garantissant leur propriété. En conséquence, ils sont incapables d'utiliser leurs actifs. Par exemple, ils ne peuvent pas obtenir de prêts bancaires pour développer leurs activités ou améliorer leurs propriétés. Avec ses collègues, il a calculé le montant du « capital mort » dans des actifs sans titre détenus par les pauvres du monde. Il est arrivé au chiffre de 9,3 trillions de dollars, une somme qui dépasse de loin le montant de l'aide étrangère accordée aux pays en développement depuis 1945.

Le système économique fonctionne réellement bien au Chili, en Colombie, et au Pérou, là où les dirigeants sont à l'écoute de tous les citoyens. Il ne fonctionne pas au Venezuela, à  Cuba et en Argentine, pays dans lesquels les chefs d’États prétendent agir au nom du peuple mais dans le mépris des réalités économiques. Il fonctionne également assez mal au Brésil, là où va justement se dérouler la coupe du monde en juin-juillet 2014. Dans le prochain article, nous nous pencherons sur ce grand pays d’Amérique latine.

À lire : le chapitre premier du livre Le mystère du capital

 

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Argentine | Brésil | Chili | Colombie | Cuba | Russie | Venezuela | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Argentine | Brésil | Chili | Colombie | Cuba | Russie | Venezuela | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,4 (8 votes)
>> Article suivant
Damien Theillier est professeur de philosophie. Il est l’auteur de Culture générale (Editions Pearson, 2009), d'un cours de philosophie en ligne (http://cours-de-philosophie.fr), il préside l’Institut Coppet (www.institutcoppet.org).
Commenter cet article
>Suivre tous les commentaires du site
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
  Tous Favoris Mieux Notés  
Bravo d'avoir résumé la pensée de cet économiste génial qui nous explique les raisons du succès et de l'échec des économies des pays. Avant Hernando de Soto, nous ne savions pas pourquoi nous sommes riches et nous ne savions pas pourquoi les pays pauvres sont pauvres. Nous ne savions rien de la base même de l'économie qui est le droit de propriété, avec cadastre, ainsi que des juridictions, un Etat, la démocratie, un Etat de droit, une police, une administration et des juges non corrompus qui fait que le capital immobilier peut se transformer en capital "vivant" via les prêts. C'est ce qui a fait la vraie puissance de Rome, mais les Romains ne le savaient pas: ils pensaient que les conquêtes assuraient la puissance. Hernando de Soto est l'un des plus grand économistes de tous les temps.
Dernier commentaire publié pour cet article
Bravo d'avoir résumé la pensée de cet économiste génial qui nous explique les raisons du succès et de l'échec des économies des pays. Avant Hernando de Soto, nous ne savions pas pourquoi nous sommes riches et nous ne savions pas pourquoi les pays pauvres  Lire la suite
jeanmikhaleff - 09/06/2014 à 11:42 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
Une canicule prévisible mais insurmontable
14:22merisier
Perso je fais ma "contre-propagande" auprès des jeunes autour de moi ! Il faut d'ailleurs se rendre compte qu'ils ne sont pas totalement lobotomisé...
Dépenses sociales : un pognon de dingue
24 juinmerisier
@LOUIS L. Si nous avions des gouvernants avec des baloches (des vraies !) et qui voudraient vraiment faire de l'écologie pour le bien public, ...
Dépenses sociales : un pognon de dingue
24 juinLouis L.2
A propos de sécu, je trouvais un peu fort de café les honoraires de dispensation en pharmacie pour un service inchangé mais je trouve avec effareme...
Dépenses sociales : un pognon de dingue
24 juinmerisier2
@ gloopy La sécu qui coule lentement mais sûrement la France, est un schéma de Ponzi de par son mode de fonctionnement, structure financière à ...
Immobilier : Les Français organisent leur propre misère
24 juinSaphir
Les français, ou les gouvernements français ?
Dépenses sociales : un pognon de dingue
24 juingloopy1
sans doute notre merveilleuse "Sécu" ( qui fut imposée aux Français, sans jamais leur demander leur avis, dans l'immédiate après-guerre ) n'est-ell...
Des élus de plus en plus dangereux
24 juinmerisier1
@ LOUIS L. et gloopy Après vérification, 24h Gold n'a plus publié les cours des Mpx depuis le 09 avril 2019 ! ???????????????????????
Dépenses sociales : un pognon de dingue
23 juinmerisier2
Pas de souci, grâce à Agnès Buzyn (ministre de la santé !) on va avoir la couche supplémentaire avec la prise en charge de la PMA si l'on en croit ...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX