Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

II. Les conséquences de l’abandon de l’Etalon-Or

IMG Auteur
Extrait des Archives : publié le 21 septembre 2010
877 mots - Temps de lecture : 2 - 3 minutes
( 13 votes, 4,8/5 ) , 8 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
8
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Université de l'or





… Rouvrez les instituts monétaires à l’or !


La conséquence de l’abandon de l’Etalon Or est simple : la destruction de l’ordre et de l’harmonie qui existaient dans les relations économiques des nations mondiales tout en facilitant et en rendant plus rapide l’expansion globale du crédit. Une des raisons essentielles est que les dollars exportés par les USA se sont retrouvés stockés dans les réserves des banques centrales un peu partout dans le monde.


Les pays ont commencé à accumuler des dollars quand l’expansion du crédit aux USA a commencé à progresser inexorablement, une fois libérée des contraintes précédemment imposées par le système de Bretton Woods. Le reste du monde fut alors forcé d’accumuler des dollars comme réserves du simple fait qu’avoir insuffisamment de réserves en dollars (tout comme avoir des réserves de dollar sen diminution) devint  un indicateur clair que les spéculateurs s’attaquaient à la monnaie du pays.


Lorsque que l’équilibre apporté par l’or cessa d’être un facteur limitatif, l’ultime restriction concernant l’expansion du crédit fut balayée. Partout dans le monde, un énorme flot de dollars soutint l’expansion du crédit global et cela n’a finalement cessé qu’en 2007. L’élite bancaire internationale s’efforçait d’obtenir des profits toujours plus importants et ce de fait, tentait constamment de soutenir l’expansion du crédit. A partir de 1971, l’obligation de régler les soldes internationaux en or ou bien avec des dollars convertibles en or étant levée, la création constante et illimitée du crédit se poursuivait avec toujours et encore davantage de création de crédit.


Ce fut une période de boom aux USA.


Les USA, qui payaient le reste du monde avec leurs dollars non convertibles et sans aucune valeur intrinsèque, promurent l’adoption du « libre échange » et de la « globalisation ». Les USA pouvaient acheter tout ce qu’ils voulaient partout dans le monde, dans n’importe quelle quantité et à n’importe quel prix. A partir de 1990, ses déficits commerciaux devinrent alarmants mais rien ne fut entrepris pour les réduire, bien au contraire, ils croissaient d’année en année.


Le Mexique, suivant l’exemple américain, avait rejoint la NAFTA, l’association nord américaine du libre-échange. Et vive la réduction des droits de douanes à l’importation ! Vive le libre échange avec le monde entier ! La nouvelle vision offrait une vision séduisante et alléchante d’un monde sans frontières dans lequel tout le monde pourrait acheter et vendre à volonté et sans aucune limite. Les années 90 furent des années d’optimisme débridé en faveur de la libéralisation.


Le libre-échange est sans aucun doute une très bonne chose pour l’humanité en général. C’est une bonne chose d’être capable d’acheter les choses là où elles sont meilleur marché et certains pays bénéficient de conditions qui les rendent propices à la production de certaines choses. Chaque pays devrait produire les choses pour lesquelles il possède un avantage par rapport aux autres pays. Ainsi le monde entier peut bénéficier de ce que les autres pays ont à offrir.


C’est une théorie saine et alléchante mais…il y a un hic. La théorie du libre échange a été développée dans un monde où le seul moyen de paiement était l’or. Quand les théories du libre-échange et des avantages comparatifs des nations » ont été développées, les économistes de cette époque-là ne pouvaient s’imaginer un monde qui  reposerait sur une monnaie papier à cours forcé créée par une nation unique et qui n’utiliserait pas l’or comme monnaie.


La “globalisation” des années 1980 et 1990 et d’aujourd’hui est fondée sur les idées du “marché libre”. Cependant, en l’absence d’un étalon or qui existait lors de la création de la théorie, la « globalisation » a conduit à des résultats destructeurs qui ont eux-mêmes conduit à une désindustrialisation de l’Occident et à la montée en puissance de l’Asie.


Dans les décennies avant 2007, une flotte énorme de cargos a été mise en place navigant entre les USA et l’Europe et l’Occident en général, y compris le Mexique, transportant toute une palette de produits bon marché fabriqués en Asie. La vague était si forte que les usines locales de l’Ouest furent forcées de se délocaliser en Asie afin d’employer une main d’œuvre meilleur marché et de continuer à vendre leurs produits à l’ouest.


Mes lecteurs sauront combien d’industries grandes et petites ont cessé d’exister aux USA et en occident en général parce que la concurrence chinoise les a tuées. Ils savent également combien il est difficile de trouver des produits qui peuvent être produits profitablement dans les pays développés. Il est extrêmement difficile de trouver une niche pour qu’un produit puisse être manufacturé localement. La fuite des usines vers l’Asie pour tirer avantage des salaires plus bas là-bas a causé un fort chômage partout où des usines ont été fermées. Et pour la même raison, la création d’emploi est lente ou inexistante.


Un conducteur de taxi à Barcelone nous a dit: “L’Espagne est une économie de service. Notre économie ne repose plus sur l’industrie. Si les touristes arrêtent de venir, nous mourrons. » Et il a été dit de la Grèce : « Elle produit de l’huile d’olive et du tourisme et rien de plus ». Les Etats-Unis, le colosse industriel d’après-guerre, a été désindustrialisé. Et maintenant, que doivent faire les pays développés pour créer des emplois ?



A suivre…


Hugo Salinas Price

www.plata.com.mx/plata/







Données et statistiques pour les pays mentionnés : Etats-unis | Grèce | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Etats-unis | Grèce | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,8 (13 votes)
>> Article suivant
Hugo Salinas Price a écrit de nombreux livres et articles sur l'argent et combat pour réintroduire l'argent comme unité monétaire au Mexique en parallele avec la monnaie fiduciaire. Son organisation, la Mexican Civic Association Pro Silver, mène de vigoureuses campagnes de sensibilisation du public et de lobbying au parlement pour instituer l'once d'argent "Libertad" comme la monnaie Mexicaine.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
La réflexion du chauffeur de taxi barçelonnais est très intéressante. Et dire qu'en France, nous avons tous les ans plus de touristes que d'habitants...(70/65M)
Ceci dit, article limpide sur la dérive du mondé économique depuis la fin de la seconde guerre mondiale.
J'ai eu le retour d'une famille d'Allemands...
Très contents à l'idée de passer leurs vacances d'été en France...
Et qui sont revenus en disant que le pays est vraiment beau, mais qu'ils n'ont rien pu acheter tellement les prix les ont horrifiés.

Obligés plusieurs fois dans la semaine d'aller ravitailler dans un supermarché (hors de prix lui aussi!) là où ils pensaient presque descendre au restau chaque jour, comme ils en auraient eu les moyens en Allemagne. (et j'ajouterais comme les taux de change croissants le leur permettaient en vacances pendant 30 ans)


Attirer du touriste c'est bien, mais s'il ne délie pas sa bourse...
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Ben oui évidement. Si je fais des comparatifs : courses tous les 15 jours, même enseigne, même ville, grosso modo mêmes produits. 105€ actuellement, 75/80€ en 2007.
Quasi un euro une salade, ça fait cher la celullose et la peinture verte !!! Le reste à l'avenant. Les services hors de prix etc. On fabrique la pauvreté tous les jours en plus des nouvelles taxes mensuelles....
Même dans la vallée du Rhône les fruits de saison sont hors de prix....
Pôvre de nous !
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Un même caddie (bien) rempli à 95% de produits alimentaires coûte en France 50% de plus qu'en Allemagne. (disons 90 contre 140)
La nouvelle TVA n'arrangera rien.

Au marché du matin, il y a moitié forains (qui viennent en fourgons) et moitié maraîchers de la commune (qui viennent en tracteurs).
Les produits sont souvent à 1€ le Kg ou la pièce, pour éviter les retours de monnaie agaçants ?

Ca fait des décennies que je n'ai rien vu à 1€ en France...
excellent article, limpide et d' une totale justesse quant aux fondamentaux de notre système "économique" actuel...
la monnaie "fiduciaire" est totalement indigne de CONFIANCE !
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
indigne de confiance ?
et pourtant ce qui fait la valeur d'une chose c'est la confiance qu'on a en elle. (et pour rappel un prix est un ratio de valeurs pour procéder à un échange). indigne de confiance à vos yeux, mais pas à ceux de beaucoup de monde autour de nous, voilà pourquoi le système papier/électronique perdure.
Abus de confiance caractérisé, pour nous ce serait du pénal.
Si tu as assez de pouvoir sur les autres, les lois humaines ne s'appliquent pas à toi.
Le jour où effectivement ceux qui contrôlent les foules via le mythe de l'élection+devise perdent leur pouvoir sur les foules, alors on pourra parler au présent. En attendant comme vous le dites, c'est du conditionnel.
Dernier commentaire publié pour cet article
Un même caddie (bien) rempli à 95% de produits alimentaires coûte en France 50% de plus qu'en Allemagne. (disons 90 contre 140) La nouvelle TVA n'arrangera rien. Au marché du matin, il y a moitié forains (qui viennent en fourgons) et moitié maraîchers d  Lire la suite
Rüss65 - 24/09/2013 à 17:06 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
La Rose Blanche ; sur la terre de la cécité volontaire
07 avr.sage
vous écrivez: "...depuis la conquête de la Pologne, trois-cent-mille Juifs ont été assassinés dans ce pays de la manière la plus bestiale qui soit....
Le terrible drame espagnol… Partagez, informez, faites suivre.
05 avr.Alain J.
Bonjour Mon épouse a été infirmière dans un hôpital pendant 35 ans. La durée de vie d'une infirmière est à peu près de 7 ans, Ma fille est...
Le terrible drame espagnol… Partagez, informez, faites suivre.
06 avr.Librio
Bonne blague ! Pour pouvoir le remettre , mon masque, encore faudrait-il qu'il y en ait suffisamment des masques.... Pour info: 2 masques chirurgic...
Le terrible drame espagnol… Partagez, informez, faites suivre.
06 avr.Louis L.
De grâce, remettez votre masque !
Les 25 choses à avoir en permanence avec soi en cas de crise
05 avr.Clepsidre
...en cas de crise. Laquelle ? Majeure ? Si oui, au su et au vu des imbrications économiques mondiales, alors c'est d'une crise planéta...
Le terrible drame espagnol… Partagez, informez, faites suivre.
05 avr.Librio1
Lol : Y en a ici qui s'écoute parler (ou plutôt écrire) et qui prennent les autres pour des cons. Pendant que vous phrasez, d'autres se bougent...
Le terrible drame espagnol… Partagez, informez, faites suivre.
05 avr.Louis L.-1
Il me paraissait évident que mon propos impliquait, de facto, les lourdes fautes de dispatching qu'inconsciemment, vous dénoncez. Toute armé...
Le terrible drame espagnol… Partagez, informez, faites suivre.
04 avr.Librio1
Ben pour l'instant c'est la "pléthorique fonction publique" hospitalière qui essaie de sauver le cul des français avec du système D. Espérons qu'un...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX