Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

III. Les méfaits de la désindustrialisation et du chômage

IMG Auteur
Extrait des Archives : publié le 17 juin 2010
1045 mots - Temps de lecture : 2 - 4 minutes
( 18 votes, 4,6/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Université de l'or





L’étalon or : le protecteur et le générateur des emplois

III.           Les méfaits de la désindustrialisation et du chômage




La désindustrialisation et le chômage sont  apparus parce que l’or a été éliminé tout d’abord en tant que limite à l’expansion du crédit et à la création monétaire puis  comme forme unique de règlement des dettes internationales.


Sous l’étalon or, tous les participants au commerce international savaient qu’il n’était possible de vendre à un pays que si ce dernier pouvait également vendre quelque chose en retour. Il n’était pas possible d‘acheter à un pays qui n’achèterait rien en retour. Le commerce était naturellement équilibré par cette restriction. Les « déséquilibres structurels » qui sont aujourd’hui si courants étaient alors inexistants.


Par exemple, en 1900, le Mexique pouvait exporter du café vers l’Allemagne parce que l’Allemagne exportait en retour des machines-outils vers le Mexique. Or l’Allemagne pouvait acheter du café provenant du Mexique parce qu’en retour, ce dernier achetait des machines à l’Allemagne. Chaque transaction était faite en or et en conséquence, l’équilibre était basé sur une réalité économique. Comme il existait un équilibre mondial des relations commerciales, un montant relativement faible d’or était suffisant pour ajuster la balance internationale. Le centre financier mondial qui agissait comme « une centrale de compensation mondiale », c’était Londres. Quelques tonnes d’or étaient suffisantes pour satisfaire aux besoins de ce lieu de compensation. Pour une lecture plus approfondie sur la fonction de centre mondial de compensation du commerce mondial, voir « Real Bills » et les articles associés rédigés par Antal E. Fekete sur www.professorfekete.com


Un autre exemple: en 1930 les USA ne pouvaient vendre que très peu à la Chine parce que cette dernière était pauvre et manquait de pouvoir d’achat. Comme les Etats-Unis vendaient très peu à la Chine, ils ne pouvaient acquérir que très peu en provenance de Chine. Et bien que les prix chinois fussent très bas, les USA ne pouvaient acheter que très peu à la Chine parce que la Chine n’achetait rien en provenance des USA – la Chine était pauvre et ne pouvait s’offrir les produits américains. Ainsi, le commerce entre la Chine et les USA était équilibré en raison de la nécessité de régler le solde des leurs transactions en or. L’équilibre était impératif. Il n’y avait aucune chance qu’un « déséquilibre structurel » n’apparaisse.


Dans un marché libre sous le régime d’étalon or, la grande majorité des transactions n’exigeaient pas de mouvements d’or pour que l’échange ait lieu. Les biens échangés payaient réciproquement les uns pour les autres. Il ne demeurait que de petits soldes qui devaient être payés en or. En conséquence, le commerce international était limité par le volume des achats réciproques entre les parties concernées ; par exemple la soie chinoise payait les importations de machines américaines et vice-versa.


L’étalon or imposait ordre et harmonie. Si le président Nixon n’avait pas “fermé le guichet doré” en 1971, le monde serait radicalement différent aujourd’hui. La Chine aurait mis un siècle ou davantage à atteindre son niveau actuel. La Chine n’aurait pas pu acheter grand chose en provenance des USA parce qu’elle était pauvre et ainsi la Chine n’aurait pas pu vendre beaucoup aux USA.


Un changement radical a eu lieu avec l’abolition de l’étalon or.


Tout cela a changé parce que les Etats-Unis, ayant ôté l’or du système monétaire international, pouvaient tout “payer” en dollars sans l’étalon or comme contrainte institutionnelle de limitation, ils pouvaient imprimer des dollars ad libitum – sans limite. Ainsi, dans les années 1970, les Etats-Unis commencèrent à acheter des énormes quantités de produits de grande qualité au Japon tandis que les Japonais se targuaient du fait que « le Japon vend mais le Japon n’achète pas ». Une situation impossible sous l’étalon or devint parfaitement possible sous le système de dollar à cours forcé. Les japonais devinrent des producteurs gigantesques et leur pays, une ile transformée en immense usine. Le Japon accumulait des dollars que les USA envoyaient en échanges des produits japonais. Et cela, en retour, déclencha la désindustrialisation des USA.


Prenez par exemple les producteurs américains de télévisions. Voici certains noms connus de producteurs de millions de récepteurs de TV : « Philco », « Admiral », « Zénith » ou « Motorola ». Les japonais avaient des produits de meilleure qualité et meilleur marché et, comme l’abandon de l’étalon or permettait au Japon de vendre sans rien acheter en retour et réciproquement permettait aux USA d’acheter sans rien vendre en retour, le résultat fut que ces immenses usines qui vendaient des téléviseurs aux USA furent fermées. Et c’est ainsi que « l’abandon de l’or » a mis fin à l’industrie américaine.


Des achats illimités du Japon inondèrent les USA et le monde parce qu’ils étaient payés en dollars qui pouvaient être créés en quantités illimitées. L’équilibre que l’étalon or avait imposé disparut et les déséquilibres le remplacèrent.


Après 1971, les USA s’embarquèrent dans une expansion du crédit à grande échelle voulue et prolongée. Alors que la nation se désindustrialisait et que les emplois bien payés de l’industrie disparaissaient, le manque de revenu disponible pour la population fut remplacé par un accès facile à un crédit bon marché et cela afin de masquer la baisse du revenu par habitant. Le crédit à la consommation conduisit à de plus larges importations d’Asie et une plus grande désindustrialisation. La grande expansion américaine du crédit fut possible parce que l’étalon or qui avait précédemment restreint l’expansion du crédit par le système bancaire avait été abandonné. Certains analystes ont observé, et ce n’est pas une simple coïncidence, qu’en termes réels, les ouvriers américains n’ont profité d’aucune augmentation de leur revenu réel depuis 1970.


Tous les économistes mainstream considèrent que l’élimination de l’étalon or était parfaitement acceptable. Ils ne voient toujours pas ou bien ne veulent pas voir que la loi « des conséquences imprévisibles » était en marche : l’énorme avantage obtenu par les USA qui étaient en mesure de payer des sommes illimitées en dollars non convertibles a eu des conséquences fatales en particulier la destruction de l’industrie américaine et occidentale en général. Un proverbe mexicain s’applique parfaitement ici : « en el pecado llevas la penitencia » ce qui signifie « le péché contient sa propre pénitence ».



A suivre…


Hugo Salinas Price

www.plata.com.mx/plata/





Données et statistiques pour les pays mentionnés : Chine | Etats-unis | Japon | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Chine | Etats-unis | Japon | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,6 (18 votes)
>> Article suivant
Hugo Salinas Price a écrit de nombreux livres et articles sur l'argent et combat pour réintroduire l'argent comme unité monétaire au Mexique en parallele avec la monnaie fiduciaire. Son organisation, la Mexican Civic Association Pro Silver, mène de vigoureuses campagnes de sensibilisation du public et de lobbying au parlement pour instituer l'once d'argent "Libertad" comme la monnaie Mexicaine.
Publication de commentaires terminée
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Derniers Commentaires
LETTRE D’UN PRÊTRE CATHOLIQUE que le NEW YORK TIMES ne diffusera pas.
25 marsPatrick W2
Merci d'avoir fait paraître cet article qui comme le dit son auteur n'excuse rien. Mais on oublie trop souvent le dessous de l'iceberg, qui est plu...
La CGT encore une fois épinglée pour le traitement de ses salariés
25 marsmerisier2
Les syndicats ? Supprimer les subventions de l'état, confiscation des archives (juste pour rigoler un peu !) et confiscation de leur patrimoine et ...
LETTRE D’UN PRÊTRE CATHOLIQUE que le NEW YORK TIMES ne diffusera pas.
25 marsblitzel3
Sur ce site, cet article vaut de l'or !
Le réchauffement de la planète, la controverse? (PLANETE)
25 marshoum
L’arnaque du réchauffement climatique et de la transition écolo Un autre chiffre relevé par François Gervais : « Si l’on réduit de 20 % le CO2 ...
LETTRE D’UN PRÊTRE CATHOLIQUE que le NEW YORK TIMES ne diffusera pas.
24 marsmerisier2
Formidable lettre de ce prêtre. Bravo pour ce témoignage et honte aux médias racoleurs et destructeurs, forcément toute connaissance de cause, qui ...
Comment ruiner un pays en 10 étapes
24 marsmerisier1
11 ième étape à ne pas oublier: verrouiller le système électoral afin que les élus (politiques ou syndicalistes) aient au final les coudées franche...
Comment ruiner un pays en 10 étapes
24 marsmerisier2
Etape 7: élire des vieux croûtons. Pas de problème, ils ont fait du "bon" boulot. Par contre, d'aucuns en 2017 ont élu un bleubite: le résulta...
Pas de doute, l’extrême-droite est partout !
23 marssamideano
GRANDE PREDICTION SUR LE SILVER :-) https://www.goldbroker.fr/media/image/cms/media/images/gold-75-million-bolivars-will-happen-dolla...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX