Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Il est impératif de supprimer TOUS les trains et de fermer définitivement la SNCF

IMG Auteur
Publié le 19 octobre 2017
421 mots - Temps de lecture : 1 - 1 minutes
( 3 votes, 4/5 ) , 6 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
6
commenter
Notre Newsletter...

24hGold - Il est impératif de ...

Je sais, le titre est un poil provoquant mais il est à la hauteur de mon agacement à l’égard des imbécillités que l’on doit supporter à longueur de journée.

Vous comprenez, 70 % des lignes TGV perdent de l’argent. Le problème c’est que 90 % des lignes intercités aussi.

N’oublions pas les TER et autres réseaux de transports publics en commun dans les grandes villes tous aussi déficitaires les uns que les autres.

Donc cessons les âneries une bonne fois pour toutes.

NON un réseau de trains ne peut pas être rentable !! Ou alors les prix des billets sont tels qu’il est inutile d’attendre un client…

Le train n’est viable qu’avec des fonds publics car cela nécessite des infrastructures qui ne peuvent pas être amorties par une exploitation commerciale privée.

Ce n’est tout de même pas compliqué à comprendre…

À propos du dernier comité Théodule sur la question du train…

La question de la desserte du TGV

« Deuxième axe : comment remettre sur pied le modèle économique et financier du ferroviaire alors que 70 % des lignes TGV sont déficitaires et que SNCF Réseau ploie sous 45 milliards d’euros de dette qui atteindront 65 milliards d’euros en 2025. La performance des acteurs devra être étudiée mais aussi le fait que l’État n’assume pas toujours ses responsabilités, a reconnu la ministre. Et comment résoudre le problème de la desserte locale en TGV qui alourdit les coûts de la SNCF ? ”Les dessertes fines du TGV ont un impact non négligeable sur la situation financière de l’entreprise […]. Pour prendre une métaphore aérienne, on ne dessert pas Brive avec un A380”, a précisé Elisabeth Borne. Par ailleurs les péages régulièrement augmentés par SNCF Réseau ne découragent-ils pas les opérateurs ferroviaires ?
Enfin troisième thématique : l’ouverture à la concurrence. La ministre souhaite qu’elle soit une réussite pour chacun : les clients, les opérateurs, les régions, les cheminots. Le calendrier européen prévoit que le TGV soit ouvert à la concurrence en 2020 et les TER et les Trains d’équilibre du territoire au plus tard en 2023.
”Cette mission permettra de bâtir une stratégie s’ensemble et un système économique durable qui va s’ouvrir progressivement à la concurrence avec un service public performant”, a expliqué la ministre.
Jean Cyril Spinetta va s’appuyer sur les nombreux rapports publiés récemment et sur ses rencontres avec les présidents de région, la DGITM, Bercy, l’APE, l’Arafer, les opérateurs, le associations d’usagers, les représentants syndicaux… ”Le délai n’est pas excessif” a-t-il résumé pince sans rire. »

Photo via VisualHunt

 

Lire la suite de l'article sur Insolentiae
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4 (3 votes)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
« NON un réseau de trains ne peut pas être rentable !! Ou alors les prix des billets sont tels qu’il est inutile d’attendre un client…
Le train n’est viable qu’avec des fonds publics car cela nécessite des infrastructures qui ne peuvent pas être amorties par une exploitation commerciale privée. »
Pourtant, c’est bien le privé qui a développé le transport ferroviaire en France, tout comme en Italie, en Allemagne, en Grande Bretagne, aux USA et si cela n’avait pas été rentable, ils ne l’auraient pas fait. Si l’état est intervenu dans le développement ferroviaire c’est qu’il bénéficiait de taux préférentiel sur ses emprunts.
Selon vous, cela justifierait le pouvoir de taxation de l’état, en fait, vous semblez dire que l’état ferait mieux et c’est pour cette raison qu’il doit prélever des taxes et impôts. C’est ce genre de mentalité que je dénonce. Selon moi, un vrai contraririen devrait remettre les choses en question plutôt que de faire dans les idées reçues. La question de la privatisation de la SNCF devrait pourtant se poser pour quelqu’un ouvert d’esprit et libre penseur. Mais votre réaction est, comme celle d’une bonne majorité de français, de dire que c’est une ânerie, pour ne pas dire une hérésie! Si vous êtes contre l’économie de marché, donnez vos arguments; cela voudrait dire que vous êtes socialiste et que l’argent payé en impôt et taxes serait mieux dépensé par l’état que par le contribuable et les entreprise qui les payent à l’état. L’idée peut se défendre, mais il vous faut des arguments. C’est bien de dire que Marx ne disait pas que des âneries mais il faut regarder l’ensemble de l’œuvre.
En fait, vous n’êtes guerre différent de bien des blogueurs (j’avoue que je m’attendais à mieux de vous puisque je considère que vous avez de l’intelligence), c’est bien de critiquer mais il faut offrir des alternatives, enfin, offrir autre chose que des solutions simplistes survivalistes du genre : sombrons dans le chaos ensemble.
Si les "comptables Sncf" pensent que 70% des lignes TGV ne sont pas rentables, c'est qu'il y a 70% d'incapables à la Sncf à virer, soit donc ceux qui estiment cette perte.
Non sérieux, je me demande comment les anciens dirigeants de la Sncf faisaient avec plus de lignes et de dessertes et moins de trou de dettes. A l' époque la Sncf était ( aussi) endettée , avec des licenciements massifs, et ensuite des reprises d'embauche, mais maintenant qu'il y a le TGV ils pleurent tous comme des larves.
Ce sont tout simplement des incapables qui ont voulu concurrencer l' avion et la route dans l' Europe et se sont vautrer dans leur pronostic avec la mise en avant du TGV qui est un gouffre financier. Ce qui a conduit à séparer Fret, Sncf et RFF et maintenant avec les 3 Epic .
Non, la Sncf ne peut en aucun cas être gérée comme une entreprise privée, ou alors mieux vaut aller à vélo.. parce que question vélo, il y en a beaucoup qui en ont dans le cerveau, et si on devait les coupler, cela fournirait de l'électricité gratuite à toutes les motrices.
(c'est pas du Audiard avec Gabin, mais c'est tout comme : "Si on mettait les cons sur orbite, tu n'aurais pas fini de tourner"(le Pacha), ou "si la connerie se mesurait, il servirait de mètre étalon ! Il serait à Sèvres" (le cave se rebiffe).
Je dirais même que si on regroupait tous les cons ensemble, la SNCF serait le meilleur actionnaire de l' Etat !
Ca se voit d'ailleurs pour tout ceux qui critiquent les agents Sncf et qui n' y ont jamais travaillé parce qu'ils ne savent pas de quoi ils parlent.
Avec les dettes de la SNCF, c'est plus la "guerre du rail" avec les boches, mais la guerre du rail nouveau avec les toques de Bruxelles.
Mon pauvre monsieur !
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Pour qu'une société d'état soit géré comme une société privée, il faut la privatiser. Cette société est l'exemple même d'un système de connivence (état-syndicat-privé), chacun y trouve sa part et cela se fait sur de la dette. Le TGV fonctionne en France avec une des sources d'énergie les plus coûteuse: le nucléaire. Il y aurait pourtant des solutions au problème mais, encore une fois, Sannat nous dit que l'état omnipotent et omniprésent doit tout régler et que lui seul peut faire les choses .
On peut supprimer le déficit tout en gardant les trains : privatisation.
On peut, oui,... mais je vous bombarde Président de la SNCF , et c'est vous qui gérez avec la responsabilité et les conséquences. ok ?
Bien moi je me porte volontaire,à une seule condition: que l'état ne s'en mêle pas.
Dernier commentaire publié pour cet article
Bien moi je me porte volontaire,à une seule condition: que l'état ne s'en mêle pas.  Lire la suite
silvera - 20/10/2017 à 05:01 GMT
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX