Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Il n'y a pas de complot, c'est juste la pente de la courbe des taux

IMG Auteur
Publié le 29 juin 2011
695 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 7 votes, 2,9/5 ) , 3 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
3
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

 

 

 

Depuis quelques temps, on voit ressurgir dans le discours politique l’idée selon laquelle les banques seraient coupables d’un odieux complot matérialisé par le fait qu’elles peuvent emprunter de l’argent à 1,25% à la Banque Centrale Européenne (BCE) et prêter ce même argent à 3% ou plus à leurs clients et notamment à nos Etats surendettés [1]. Il va de soi que, présenté tel quel, ce prétendu complot relève au mieux de l’incompétence et au pire de la malhonnêteté intellectuelle caractérisée. Quand la BCE prête de l’argent à une banque, il s’agit d’un prêt au jour-le-jour (i.e. sur une durée de 24 heures) tandis que le taux de 3% fréquemment évoqué, c’est le taux auquel un Etat comme l’Allemagne emprunte… sur 10 ans.

En effet, les taux d’intérêt à long terme sont naturellement plus élevés que les taux d’intérêt à court terme et ce, que la transaction soit intermédiée ou pas par une banque. A titre d’exemple et à l’heure où j’écris ces lignes, l’Etat allemand se finance directement sur les marchés financiers à 1,10% sur 3 mois mais doit débourser 1,39% pour emprunter de l’argent à 1 an, 2,18% à 5 ans et 2,98% à 10 ans. C’est ce qu’on appelle la courbe des taux ; laquelle se caractérise principalement par sa pente positive – c'est-à-dire l’écart entre les taux longs (habituellement le 10 ans) et les taux courts (le taux à 3 mois par exemple).

Dans les faits, ce phénomène existe depuis la nuit des temps mais il a fallu attendre Martin d'Azpilcueta [2] pour enfin comprendre le principe qui explique l’existence de cette pente. Ce principe, c’est la « valeur-temps de l’argent ». Vous connaissez sans doute le proverbe qui dit qu’« un tiens vaut mieux que deux tu l’auras ». Ce que signifie cette phrase, c’est que vous et moi préférons disposer d’un euro immédiatement plutôt que d’une promesse – fût elle émise par quelqu'un en qui nous avons toute confiance – de nous donner deux euros à une date distante dans le futur. Une autre manière de dire la même chose, c’est que nous préférons toujours avoir la jouissance immédiate de notre argent plutôt que de la différer dans le temps : c’est pour cette raison que plus la durée du prêt est importante, plus nous réclamons une rémunération élevée.

Mais les progrès des techniques financières ont permis de contourner partiellement cet obstacle : nous avons inventé les titres de créance négociables, les obligations. Une obligation c’est un bout de papier [3] sur lequel celui à qui vous avez prêté de l’argent s’engage à payer les intérêts et à rembourser le montant de son emprunt au porteur. L’immense avantage de cette formule, c’est vous pouvez à tout moment vendre cette obligation à qui vous voulez et ainsi récupérer – en gros – l’argent que vous aviez prêté. Exit donc le problème de l’immobilisation de votre argent jusqu’à l’échéance du titre de créance.

Seulement voilà, en revendant une obligation avant la date de remboursement prévu, vous pouvez perdre de l’argent. Typiquement, si les taux montent, le prix de votre obligation baisse et plus la date de remboursement de votre obligation est distante dans le futur, plus son prix est sensible à une variation des taux. C’est ce que mesure la « duration ». En d’autres termes, un investisseur qui prête de l’argent à l’Etat allemand à 10 ans prend plus de risque que celui qui achète une obligation à 5 ans et c’est précisément cette prise de risque que rémunère l’écart de taux de 0,8 point de pourcentage évoqué plus haut (2,98% – 2,18%). C'est-à-dire que sans ce surcroît de rémunération, cette « prime de risque », aucun investisseur n’aurait matériellement intérêt à prêter de l’argent à l’Etat allemand sur 10 ans. C'est aussi simple que ça.

---
[1] Notez que les banques n'accordent pas de crédits aux gouvernements mais achètent leurs obligations sur les marchés financiers comme n'importe quel investisseur.
[2] Martin d'Azpilcueta (1492-1586) dit « Doctor Navarrus », scolastique de l'École de Salamanque et probablement un des plus grands penseurs de son époque qui, en plus d’avoir expliqué le phénomène, l’a aussi justifié moralement.
[3] C’est bien sûr une image.

 

 

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Allemagne | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Allemagne | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :2,9 (7 votes)
>> Article suivant
Georges Kaplan ne s’appelle – de toute évidence – pas vraiment Georges Kaplan puisque Georges Kaplan est un leurre. Né en 1975 dans une grande ville du sud de la France qui fût autrefois prospère grâce à son port, Georges Kaplan a principalement quatre centres d’intérêts dans la vie : sa famille, la musique, les bateaux (à voile) et l’économie. Ceux qui le connaissent considèrent Georges Kaplan comme un « libéral chimiquement pur » qui pense pour l’essentiel s’inscrire dans la tradition de la pensée libérale classique française et celle de l’école autrichienne d’économie. Il gagne honnêtement sa vie sur les marchés financiers et publie régulièrement des articles sur son blog, sur Contrepoints.org et Causeur.fr.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Merci pour cet article qui est la preuve pour ceux qui en doutaient que les économistes sont des hommes comme les autres en ce qu'ils portent le plus grand intérêt aux courbes des modèles.
Il ne faut pas confondre monnaie (=papier) et argent (=métal précieux).
Quant au complot de base, il a deux visages: premièrement, la monnaie (papier) créée de toute pièce par les banques lorsqu'elles accordent des prêts et deuxièmement, l'intérêt qu'elles prennent sur ce papier créé de toute pièce.

"Le système bancaire moderne crée de la monnaie à partir de rien. Le procédé est probablement le tour de passe-passe le plus incroyable qui ait jamais été inventé..
Si vous voulez devenir les esclaves des banquiers, et payer de surcroit le coût de votre esclavage, laissez les banques créer de la monnaie."
(Lord Josiah Stemp - Directeur de la Banque d’Angleterre, 1937)
Non, il n'y a pas de complot ,c'est juste une arnaque habituelle.
Présentés comme telle, la création monétaire privée est au pire du larbinisme au pays bisousnours .
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Merci pour cet article qui est la preuve pour ceux qui en doutaient que les économistes sont des hommes comme les autres en ce qu'ils portent le plus grand intérêt aux courbes des modèles. Lire la suite
FLYTOX - 30/06/2011 à 03:11 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
Le Bitcoin rendra-t-il à l’or son statut de valeur refuge ?
13 déc.jack.be
Peut être... mais en tout cas, j'aurais le choix...
Bitcoin Mania: Même les grand-mères veulent participer!!! La “Une” ...
13 déc.Pâris
Les textes retroactifs sont de plus en plus nombreux. Ils concernent difficilement les actes des personnes et facilement la possession des bien...
“Bitcoin et Big Brother”, par Charles Gave
13 déc.woodi
Rien d'étonnant, j'ai déjà répondu à cela dans mon commentaire : il s'agit d'un article sur l'investissement, pas sur l'épargne - et Gave ne consid...
Puisqu’on vous dit que Bitcoin c’est le mal incarné !
13 déc.merisier
Je suis finalement rassuré de savoir que Bitcoin est climato-compatible. Ségo et la hulotte dormiront certainement mieux. Blague à part, fallai...
“Bitcoin et Big Brother”, par Charles Gave
13 déc.samideano
étonnant qu'il n'en parle pas
Puisqu’on vous dit que Bitcoin c’est le mal incarné !
13 déc.blitzel
C'est bien tout ça..., mais on voit dans cet article les partisans du Bitcoin et ceux qui sont contre. Encore un enième article sur la montagne abr...
“Bitcoin et Big Brother”, par Charles Gave
13 déc.woodi1
@samideano : Faux : Gave a de l'Or (de l'argent je ne sais pas), il l'a précisé plusieurs fois dans des interviews. Il n'en fait juste pas mention ...
Bitcoin Mania: Même les grand-mères veulent participer!!! La “Une” ...
11 déc.LEOLA
Une confiscation de l'or....? mais comment donc ? Les lois en France ne sont pas rétroactives. Si demain matin on interdit la vente et la p...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX