Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Dans la même rubrique

Impôts : le recyclage des buralistes

IMG Auteur
Publié le 28 février 2020
1054 mots - Temps de lecture : 2 - 4 minutes
( 1 vote, 5/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

Avec les petits virus d’un côté et la réforme des retraites de l’autre (sujets qui vont peut-être fusionner dans les prochains jours si l’épidémie se répand franchement), c’est sans grandes célébrations qu’une nouveauté pourtant notoire aura été introduite tout récemment en France : depuis ce lundi 24 février, il est désormais possible dans certains départements de payer ses impôts chez les buralistes.

La mesure, actuellement en test, devrait s’étendre progressivement à l’ensemble du territoire français à mesure que les bureaux de tabac rejoindront la grande farandole des établissements déjà capables de gérer avec bonheur le paiement des amendes, impôts et factures de service public. Au passage, on notera que c’est le même terminal de paiement que celui utilisé par la Française des Jeux (« le Loto, c’est facile, c’est pas cher et ça peut rapporter gros ») qui servira pour ces nouvelles opérations. Cela donne décidément un cachet unique à la collecte de l’impôt, qui, à l’exact opposé du célèbre jeu, est complexe, coûte fort cher et ne rapporte plus que des tracas.

Le frétillant Darmanin, jamais en retard d’une fourberie, se réjouit bien sûr d’avance de ce nouveau moyen de collecte : non seulement, cela permet de prétendre rester au plus près des Français qui, comme chacun le sait, fréquentent assidûment les bureaux de tabac surtout lorsqu’on les transforme progressivement en succursales du Trésor Public et les buralistes en préposés fiscaux, mais en plus, cela va permettre de faire quelques économies.

Car pragmatiquement, cela permet aussi au petit ministre de fermer tranquillement les officines fiscales réparties sur le territoire : il pourra aisément se vanter des économies de personnel, de maintenance de ces bâtiments souvent vétustes et de sécurisation qu’entraîne ce report d’une charge régalienne vers les buralistes. Oui, tout ceci s’inscrit fort bien dans le contexte où l’État continue consciencieusement de dépenser toujours moins dans son travail de base régalien et toujours plus en fanfreluche vivrensemblesque et autres artifices sociétaux débiles.

On ne sera pas plus étonné de l’enthousiasme mesuré mais bien présent de la Confédération des buralistes qui a participé, avec la Française des Jeux, à l’appel d’offre pour ce nouveau service : « Ça a toujours été dans l’ADN des buralistes d’être des préposés de l’administration » d’après Philippe Coy, président de cette Confédération et qui démontre ici que la douillette fonctionnarisation de tout un pan de la société semble véritablement le but ultime d’un nombre croissant (et inquiétant) d’individus de ce pays qui ont apparemment abandonné toute idée de faire simplement du commerce.

Force est d’ailleurs de constater que cette titularisation masquée n’a rien d’aberrant dans un pays où l’État a absolument tout fait pour saboter minutieusement le travail de ces buralistes : entre le tabassage fiscal et social des commerces de proximité (que j’évoque régulièrement dans ces colonnes), les contraintes toujours plus nombreuses surtout pour le commerce de tabac, les taxes délirantes sur les cigarettes, jusqu’aux obligations de faire disparaître toute publicité puis celles de plus en plus infamantes pour rendre le produit aussi peu attractif que possible, tout a été fait pour que le buraliste moyen se retrouve à ne surtout pas vendre ses produits et doive ainsi se retourner vers ce que l’État n’a pas encore lourdement sanctionné.

Tout se passe exactement comme dans une magnifique application du dicton de Reagan « Si ça bouge, taxez-le. Si ça continue à bouger, règlementez-le et si ça ne bouge plus, alors subventionnez-le » : après avoir durablement affaibli le chiffre d’affaires des bureaux de tabac au point qu’ils ferment un peu partout en France, voilà l’État qui devient l’un de leur partenaire privilégié.

Une mafia qui viendrait casser vos genoux si vous ne payez pas le pizzo, puis vous alimenterait ensuite en clients une fois que vous ne pourrez plus travailler que pour elle n’aurait pas fait autrement que l’État français avec les buralistes. Et puis c’est vraiment chou de sa part de les payer, finalement (1,5€ la transaction apparemment).

Enfin, et le petit Gérald Darmanin en frémit d’aise, cette extension rapide du nombre de pompes fiscales offre un avantage que les habituelles trésoreries publiques ne pourront jamais offrir : ces commerces sont à la fois proches du contribuable, et surtout ouverts à des horaires compatibles avec leur vie courante !

Et le bougre a raison : fini, l’obligation de passer par le centre des impôts ouvert exclusivement pour les particuliers le jeudi de 14:15 à 16:45 (nocturne jusqu’à 17:30 le deuxième jeudi du mois) ! Fini Ginette de l’hygiaphone 4 passionnément occupée par sa conversation téléphonique qui ne peut pas vous recevoir immédiatement et de toute façon la photocopieuse est en panne ! Fini l’ultime vexation pour les fonctionnaires au guichet d’avoir à supporter le contribuable lambda venu régler ses impôts : tout ceci va pouvoir se faire dans ces magnifiques lieux de vie que sont les bureaux de tabac, au vu et au su de tout le monde, dans la bonne humeur, la franchouillardise et le respect millimétrique de la vie privée dont plus personne n’a de toute façon rien à faire depuis l’avènement des réseaux sociaux (et toc).

Quelque part, tout ceci est l’aveu magnifique que les services publics de base, régaliens et essentiels même à la nature de l’État français, sont suffisamment impénétrables au commun des mortels pour devoir trouver un tel expédient capable de s’adapter à leurs horaires. Il était apparemment impossible d’imaginer des permanences fiscales à des horaires et des jours compatibles avec la vie normale de ceux qui paient pour leur existence et celle des fonctionnaires qui y travaillent.

Oh, bien sûr, le calcul des impôts, les réclamations et les cas particuliers seront toujours traités par les agents assermentés, soigneusement rangés dans les rares centres de finances publiques qui resteront en activité ; mais leur éloignement de plus en plus grand et leur disponibilité de plus en plus faible garantissent un nouveau confort pour le fisc français qui sera ainsi nettement moins exposé aux éventuels tracas d’un peuple mécontent. Pratique, décidément.

Difficile d’obtenir une illustration plus criante du décalage entre l’Occupant intérieur et la population qu’il ponctionne, ne trouvez-vous pas ?

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Source : h16free.com
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (1 vote)
>> Article suivant
H Seize écrit sur http://h16free.com ses chroniques humouristiques d’un pays en lente décomposition, et apporte des solutions dans son livre, Egalité, Taxes, Bisous. Dans un monde toujours plus dur, et alors que la crise, la vilénie, les aigreurs et les misères allant de la maladie aux bières tièdes font rage, un pays fait courageusement face et propose toute une panoplie de mesures plaisamment abrasives qui permettront d'aplanir les aspérités, gommer les difficultés et arrondir les angles. Ce pays, rempli de gentils et d'aimables tous les jours mieux pensant, est devenu un véritable phare scintillant dans la nuit noire de l'obscurantisme des méchants et des vilains. Et pour mieux scintiller, il s'est doté d'une devise qui est parvenue à se hisser au rang de slogan, d'accroche et de modus vivendi : pour chacun et pour tous, il faudra de l'égalité, des taxes, et des bisous.
Voir son site webS'abonner à ses offres
Derniers sujets du forum :
Commenter cet article
>Suivre tous les commentaires du site
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Derniers Commentaires
Non, la France n’est pas en guerre! Slobodan Despot
27 marsLouis L.
Il serait aussitôt banni .
Non, la France n’est pas en guerre! Slobodan Despot
25 marsSebastien H2
Bravo, cet article est extraordinaire; il se situe au-dessus de la mêlée! Quel courage pour oser écrire un tel papier "contrarien". Aucun journaleu...
Confinement : forcément, ça va bien se passer
24 marsdilapidor
Le gouvernement a quand même été efficace sur un point. Augmentation de l'indemnité de logement de 33% pour les députés. Dépenses de cabinets entre...
L’effondrement et la sidération
21 marsblitzel
Le "bobo à trottinette", tout juste; c'était déjà grave de voir celà (à pile en plus). Vendredi 13 le Jour où tout a commencé, le jour de ...
L’effondrement et la sidération
21 marsClepsidre
Jamais le moment n'a été aussi fort où l'on doit prendre conscience que la seule richesse que l'on possède est l'instant présent ; et surtout ensem...
Pourquoi payer des impôts quand il leur suffit d’imprimer de l’arge...
21 marsClepsidre
Sans aller jusqu'au possible utopique de cette solution qui ne sera pas du tout viable à long terme, il est en effet possible en certaines très gra...
Coronavirus : d’une pierre, quatre coups
21 marsClepsidre
C'est effectivement, brossé par vous, un portrait fidèle de l'humanité en devenir. Toutes ces décennies à somnoler sur le lit si imparfait...
Coronavirus : au-delà des humains, un impact économique déjà énorme
21 marsClepsidre
Bonjour. Le Covid-19 n'est que le catalyseur, l’accélérateur d'une crise majeure qui était déjà là, du fait que l'économie mondialisée tendait ...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX