Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Investir dans un groupement forestier pour diversifier son patrimoine

IMG Auteur
Publié le 23 novembre 2017
418 mots - Temps de lecture : 1 - 1 minutes
( 0 vote, 0/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Investir

Investir dans un bien tangible, ce n’est pas seulement investir dans les métaux précieux ou l’immobilier. D’autres alternatives sont possibles, comme celles du groupement foncier forestier (GFF) : un investissement rentable sur le long terme qui répond aussi à un engagement responsable. Cette forme de placement bénéficie aussi d’une fiscalité attractive, comme une réduction sur l’impôt sur la fortune immobilière (IFI). Explications.

Le groupement foncier forestier : sans contraintes

Dans les grandes lignes, investir dans le secteur forestier passe par l’acquisition de terrains boisés (foncier ou stock de bois sur pied). Il est possible d’acquérir un terrain déjà planté, ou même de le planter soi-même et de l’entretenir. Pour éviter cet aspect de gestion contraignant, c’est l’investissement dans un groupement forestier qui présente une excellente alternative. Pour les travaux d’entretien, de coupe et de reboisement, certains groupements embauchent un salarié, d’autres font appel à une société de gestion.

Chacun sa stratégie d’exploitation : le rendement d’un groupement forestier est en général estimé de 2% à 3% après frais de gestion. Il peut paraître faible, mais c’est loin d’être le seul avantage : il faut plutôt regarder du côté de sa fiscalité !

Des avantages en termes de fiscalité et d’actifs

Investir dans un groupement forestier s’accompagne d’une certaine liberté dans la somme apportée, et le nombre d’associés n’est pas plafonné. Le fonctionnement est similaire à celui d’une SCPI (société civile de placement immobilier). En termes d’avantages fiscaux, on parle d’exonération partielle lors des successions et donations, de réduction de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI), de réduction de l’impôt sur le revenu l’année de souscription…

Excellent investissement complémentaire, le groupement forestier est aussi une manière de s’engager : la bonne gestion des terrains boisés leur assure une existence pérenne. Le groupement forestier peut aussi faire le choix de varier les essences, ou de s’engager dans le reboisement de certains terrains. C’est d’ailleurs une solution adoptée sur certains littoraux, pour éviter le grignotage des terres par la mer.

Enfin, le groupement forestier évite le démantèlement de forêts lors de successions. Et en cas d’intempéries – destruction d’une partie des arbres par une tempête ou un feu par exemple, l’Etat peut mettre en place des aides, et l’exploitation du bois peut être adaptée à d’autres essences. La valeur de la forêt reste dans tous les cas sur une tendance haussière à long terme. Autant de particularités qui font du GFF un bon investissement complémentaire aux pièces d’or, qui restent forcément plus liquides et plus sécables que des terrains boisés !

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :0 (0 vote)
>> Article suivant
Jean-François Faure est le président d’AuCOFFRE.com, un service en ligne de placement en or physique avec garde en coffres fondé en 2007. Afin de guider au mieux les épargnants intéressés par les matières tangibles, il édite le blog LORetLARGENT.info, crée régulièrement des livres blancs sur des sujets pointus. Il a publié en 2011 un livre intitulé L’or, un placement qui (r)assure.
Publication de commentaires terminée
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX