Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

John Law ou l’expérimentation du papier monnaie en France

IMG Auteur
Extrait des Archives : publié le 28 mai 2009
578 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 4 votes, 4,5/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Université de l'or





(…)


C’est un Écossais, John Law, né de manière ironique la même année où Charles II cessa de rembourser sa dette (1671), qui tenta la première grande expérience de monnaie fiduciaire inspirée par ces idées. Vivant en exil en France, il trouva en la personne de Philippe II le duc d’Orléans et son Etat au bord de la faillite un partenaire volontaire pour mettre ses idées en pratique.




Philippe II, duc d’Orléans, régent de France. Lorsque Louis XIV mourut en 1715, Philippe d’Orléans devant le régent du roi, alors âgé de cinq ans. Avec John Law, ils provoquèrent le naufrage économique de la France.



L’idée de base de John Law était que plus il y a de monnaie en circulation, plus le pays prospère. On peut trouver ses idées dans un traité qu’il a publié en 1705, Considérations sur le numéraire et le commerce.




John Law, le premier économiste keynésien du monde.



Selon ses mots, « le commerce national dépend de l’argent. Une grande quantité [d’argent] emploie davantage de gens qu’une moindre quantité. Ajouter de l’argent ajoute de la valeur au pays ».

Avec cette logique, John Law est sans doute devenu le premier économiste keynésien du monde.

Il devint le contrôleur général des finances et créa la Banque Générale Privée (baptisée plus tard la « Banque Royale »), qui utilisait la dette du gouvernement français comme la majeure partie de ses réserves et commença à émettre de la monnaie papier « garantie » par cette dette, avec la promesse que ses billets pouvaient être convertis en pièces d’or sur demande.

Dans un effort pour rendre la nouvelle monnaie plus acceptable à un public méfiant, il fut décidé de la rendre acceptable pour le paiement des taxes (ceci est un concept clef pour faire accepter une monnaie fiduciaire). S’ensuivit un énorme boom du crédit et des actifs, surtout après que John Law ait décidé d’émettre des actions de la compagnie du Mississippi, qui profitait d’un monopole commercial avec le Nouveau Monde et les Indes occidentales.

Entre 1719 et 1720, les actions de la compagnie passèrent de 500 à 18 000 livres. Ensuite, de manière prévisible, la bulle éclata et l’action perdit 97 % de sa capitalisation boursière dans le fiasco. Des financiers enragés et nerveux essayèrent de reconvertir leurs billets de banque en espèces au cours de la crise économique massive qui s’ensuivit, mais naturellement, la promesse de convertibilité de la banque centrale ne pouvait être tenue, car celle-ci avait trop enflé la masse de billets de banque (à la fin, la valeur des billets avait chuté de 99 %).

Au début, le gouvernement essaya d’endiguer la catastrophe avec des décrets interdisant la possession privée d’or, mais finalement, la foule enragée envoya Law en exil et l’expérience de monnaie fiduciaire pris fin lorsque la Banque Royale ferma ses portes pour toujours.




Ci-dessus : 1720 : Les investisseurs de la compagnie du Mississippi, l’arnaque de John Law, veulent récupérer leur argent



La crise qui suivit l’effondrement de la Mississippi Company grippa toute l’Europe : l’éloquent maître du désastre fiduciaire avait séduit les investisseurs de tout le continent, et nombre d’entre eux se retrouvèrent soudainement sans le sou. La confiance dans les autres compagnies européennes s’éroda également, et un grand nombre d’entre elles firent faillite.


A suivre



Mish

GlobalEconomicAnalysis.blogspot.com





ish's Global Economic Trend Analysis

Réflexions sur de débat de l’inflation /déflation/stagnation et autres remarques sur l’or, l’argent, les monnaies, les taux d’intérêts et les politiques monétaires affectant les marchés mondiaux.



Données et statistiques pour les pays mentionnés : France | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : France | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,5 (4 votes)
>> Article suivant
IMG Auteur
Mish 13 abonnés
Réflexions sur de débat de l’inflation /déflation/stagnation et autres remarques sur l’or, l’argent, les monnaies, les taux d’intérêts et les politiques monétaires affectant les marchés mondiaux.
Derniers sujets du forum :
Publication de commentaires terminée
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Derniers Commentaires
Non, la France n’est pas en guerre! Slobodan Despot
27 marsLouis L.
Il serait aussitôt banni .
Non, la France n’est pas en guerre! Slobodan Despot
25 marsSebastien H2
Bravo, cet article est extraordinaire; il se situe au-dessus de la mêlée! Quel courage pour oser écrire un tel papier "contrarien". Aucun journaleu...
Confinement : forcément, ça va bien se passer
24 marsdilapidor
Le gouvernement a quand même été efficace sur un point. Augmentation de l'indemnité de logement de 33% pour les députés. Dépenses de cabinets entre...
L’effondrement et la sidération
21 marsblitzel
Le "bobo à trottinette", tout juste; c'était déjà grave de voir celà (à pile en plus). Vendredi 13 le Jour où tout a commencé, le jour de ...
L’effondrement et la sidération
21 marsClepsidre
Jamais le moment n'a été aussi fort où l'on doit prendre conscience que la seule richesse que l'on possède est l'instant présent ; et surtout ensem...
Pourquoi payer des impôts quand il leur suffit d’imprimer de l’arge...
21 marsClepsidre
Sans aller jusqu'au possible utopique de cette solution qui ne sera pas du tout viable à long terme, il est en effet possible en certaines très gra...
Coronavirus : d’une pierre, quatre coups
21 marsClepsidre
C'est effectivement, brossé par vous, un portrait fidèle de l'humanité en devenir. Toutes ces décennies à somnoler sur le lit si imparfait...
Coronavirus : au-delà des humains, un impact économique déjà énorme
21 marsClepsidre
Bonjour. Le Covid-19 n'est que le catalyseur, l’accélérateur d'une crise majeure qui était déjà là, du fait que l'économie mondialisée tendait ...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX