Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

L’absurde politique des taux d’intérêt des banques centrales !

IMG Auteur
Publié le 30 mars 2015
1113 mots - Temps de lecture : 2 - 4 minutes
( 13 votes, 4,5/5 ) , 12 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
12
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

24hGold - L’absurde politique ...

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Les banques centrales ne disposent que d’un seul outil dit « conventionnel », c’est-à-dire d’utilisation normale… les taux d’intérêt. L’économie, chose très complexe semble-t-il, se résume pour ainsi dire à un bouton « on/off » utilisé à intervalle régulier par les banquiers centraux dont le travail se réduit soit à monter les taux pendant que tout va bien jusqu’à ce que cela aille moins bien (il faut freiner la croissance), soit à baisser les taux quand tout va mal… jusqu’à ce que cela aille moins mal (relancer la croissance).

Le problème du taux d’intérêt dit « directeur » c’est qu’il est unique et concerne toute l’économie. Je vous donne un exemple. Pendant ces dernières années, l’argent n’était pas cher. Du coup, tout plein de gens à travers toute la planète ont emprunté tout plein de sous pas cher pour acheter de l’immobilier qui, il y a 15 ans, n’était pas cher mais vu que la demande était en hausse… eh bien les prix ont monté. Logique. Et plus les prix montent, plus ils deviennent cher (je sais, là je ne vous apprends rien)… mais comme pour tout, il y a une limite… Bon, bref, face à cette augmentation des prix immobiliers, la FED, la Banque centrale américaine, a augmenté ses taux pendant 12 mois tout plein de fois jusqu’à ce que le prix de l’argent fasse baisser le prix de l’immobilier… Et vous savez quoi ? Cela a super bien marché puisqu’en 2007 le marché immobilier américain s’est retourné, provoquant la crise dite des « subprimes ».

Du coup, comme cela allait beaucoup moins bien, la FED, qui avait augmenté les taux, a décidé de les rebaisser… pour que les gens rachètent de l’immobilier en 2008 alors qu’il ne fallait pas qu’ils le fassent en 2007… Je vous l’ai dit, l’économie c’est très complexe et la politique d’une banque centrale n’est évidemment pas à votre portée…

Petite idée de débat et de réflexion que je soumets à notre petite communauté de lecteur. Il n’y a qu’un seul taux. Le taux directeur. Du coup, quand il y a une bulle immobilière par exemple, pour la contrer le banquier central est obligé d’augmenter le taux directeur qui donne la direction à tous les secteurs de l’économie. Ainsi, les crédits immobiliers deviendront plus cher mais ceux pour les voitures aussi et ceux pour les entreprises également.

Rien, strictement rien n’empêcherait les banques centrales d’avoir « plusieurs taux directeur » en fonction de la grande catégorie de financement. Un taux pour le financement des entreprises, de la spéculation à découvert sur les marchés financiers, pour l’immobilier, pour l’achat de bagnole ou encore évidemment pour les entreprises.

Vous l’aurez compris, cela permettrait de lutter par exemple contre une bulle spéculative immobilière sans avoir à monter les taux pour tous les secteurs économiques. (Mais bon, c’est de l’économie 3.0 et ce n’est pas dans les manuels des économistes de la révolution industrielle donc ça ne peut pas être ni imaginé ni encore moins mis en place.)

Tout va moins bien mais Yellen veut vraiment monter les taux, le raisonnement est génial !

Là, maintenant, il faut vous accrocher mes chers camarades lecteurs, et citoyens. Attention, hein, là on se situe niveau doctorat d’économie et nous allons nous envoler vers les sommets de l’économie conceptuelle. Prêts ? Allez, je vous emmène !

On apprend par cet article des Échos la pensée profonde de Yellen, la mamamouchie de la banque centrale américaine, je cite : « La FED estime qu’agir trop précipitamment sur les taux est encore plus dangereux que temporiser sur les resserrements monétaires. En effet, si la croissance et l’inflation venaient à baisser de nouveau, la FED aurait peu de moyens d’agir. »

Houaaa, génial. Non, je sais, vous ne pouvez pas comprendre. Vous êtes des mougeons et comme je vous le disais, là on est au sommet de l’économie conceptuelle mais je suis tellement fort que je vais tenter de simplifier les choses pour que vous puissiez les piger.

D’abord, la FED pense que si une augmentation des taux c’est dangereux, c’est encore plus dangereux de ne rien faire parce que si les choses allaient moins bien avec des taux à zéro, la FED ne pourrait pas les baisser à nouveaux donc elle ne pourrait rien faire… Houlalalalala.

Allons encore plus loin dans le décryptage. Comme la situation est mauvaise et qu’elle risque de devenir moins bonne, il faudrait augmenter les taux, ce qui va ralentir l’économie, pour avoir le plaisir de les rebaisser dès qu’il apparaîtra que les avoir augmenté pose trop de problèmes… Avouez, c’est quand même génial ce type de raisonnement hein ?

Si vous poussez le vice un peu plus loin, vous ne pouvez en arriver qu’à la conclusion que les banques centrales créent elles-mêmes les cycles d’expansion en baissant les taux, et les cycles de récession… en les augmentant.

Désormais, l’idée géniale de la FED c’est de créer une superbe nouvelle crise économique en augmentant les taux car augmenter les taux cela crée des crises économiques. Surtout que actuellement, nous avons quelques problèmes comme par exemple un QE en Europe avec des taux négatifs… Alors si les taux remontent aux États-Unis, vous pensez qu’il va se passer quoi ? Eh bien logiquement, les gens vont préférer acheter du dollar qui va monter et percevoir des taux d’intérêt positifs et en hausse sur un placement en dollar qui monte plutôt que de payer son banquier européen pour avoir le droit de conserver des euros qui baissent…

Résultat : baisse de l’euro, hausse du dollar et fuite des capitaux (qui a déjà commencé) de l’Europe vers les USA. D’où la ruine probable de l’Europe qui serait obligée, le QE à peine lancé, d’augmenter aussi ses taux…

Si les USA augmentent les taux (autrement que symboliquement), je peux vous assurer que l’on va bien rigoler.

Enfin eux, parce que nous, comme d’habitude, on va pas se marrer.
Sinon je maintiens le fait que je pense que la FED ne réussira pas à augmenter ses taux autrement que symboliquement et que si elle le faisait, alors cela viendrait faire exploser toutes les bulles spéculatives actuelles à commencer par la bulle la plus monstrueuse et la plus dangereuse de tous les temps… la bulle obligataire mondiale… Et là, rien ni personne ne pourra survivre à son explosion. Je persiste à penser (au risque évident d’avoir tort) que jamais la FED n’ira jusqu’à faire exploser cette bulle obligataire… ou alors ce sera un acte volontaire de suicide économique collectif.

Il est déjà trop tard, préparez-vous.

Charles SANNAT

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,5 (13 votes)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Toutes les grandes crises ont été provoquées par la hausse des taux d'intérêt. Quant tout va mal, on abaisse les taux et lorsque cela commence, seulement, à aller un petit peu mieux, on les augmente ce qui provoque une crise économique encore plus importante que celle dans laquelle nous étions auparavant. On dit que ces gens sont très intelligents, sans doute !mais cette intelligence est utilisée à leur seul profit. Regardez tous les nantis de bruxelles ou d'ailleurs avec leur gueule de cake, ils ne bouffent pas à la cantine de mac do et ne roulent pas en clio. Et bien sûr, ils ont tous des rolex
Le raisonnement me plait et en poursuivant , si on part sur le raisonnement de la Théorie du Chaos et l'intérêt des USA (ou du moins de certains de leurs vrais dirigeants),
ils peuvent remonter les taux et provoquer la Super Crise car le Timing leur serait favorable càd d'être au-dessus de tous les autres Pays au moment où tout s'écroule et donc continuer à dominer le monde. Nlle monnaie Améro ? etc .........
Quels sont les facteurs révélateurs du bon moment de ce scénario ?
L’argent connait son meilleur début d’année depuis plus de 30 ans.

L’argent se dirige vers un marché haussier. Le métal connaît son meilleur début d’année depuis plus de 3 décennies alors que la BCE vient d’étendre ses mesures de stimulation de l’économie créant ainsi une demande accrue pour le métal en tant qu’outil de préservation de la richesse.


http://or-argent.eu/largent-connait-son-meilleur-debut-dannee-depuis-plus-de-30-ans/
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Grèce / Union européenne : la rupture est inévitable.

Les deux camps se préparent à la rupture.

Lisez cet article :

La perspective d'une rupture semble désormais de plus en plus proche et il semble que chacun s'y prépare. Lors du défilé de la fête nationale du 25 mars, une femme a lancé un message d'encouragement à Yanis Varoufakis, le ministre hellénique des Finances. Ce dernier a répondu : « il faudra nous soutenir aussi après la rupture. » Faut-il y voir la preuve que cette rupture est acquise ? L'accord avec les créanciers semblent en tout cas désormais très difficile.

http://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/grece-pourquoi-le-blocage-semble-indepassable-464866.html
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Leur ministre des finances va démissionner à ce que qu'il parait.
" Je persiste à penser (au risque évident d’avoir tort) que jamais la FED n’ira jusqu’à faire exploser cette bulle obligataire… ou alors ce sera un acte volontaire de suicide économique collectif. "

« Tout ce dont nous avons besoin est une crise majeure appropriée, et les nations accepteront le Nouvel Ordre Mondial ».
(David Rockefeller, le 23 septembre 1994)
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Andrew Maguire : une nouvelle bourse d’échange arrive, adossée au métal physique :
fév 3, 2015
http://or-argent.eu/andrew-maguire-une-nouvelle-bourse-dechange-arrive-adossee-au-metal-physique/

Alors que le LBMA a décidé de ne plus publier les taux GOFO sur son site depuis février, Andrew Maguire a dévoilé durant sa dernière interview à KWN qu’une nouvelle bourse d’échange avec livraison physique des métaux précieux allait planter un premier clou dans le cercueil du LBMA. Il a également expliqué pourquoi le cours de l’or a baissé la semaine dernière et pourquoi ce fut en fait une bonne chose à moyen terme :

Eric King : « Andrew, je sais que vous avez une grande nouvelle à nous annoncer concernant le marché physique de l’or. Quelle est-elle ? »

Andrew Maguire : « Eric, dans les 2 prochaines semaines vous allez entendre beaucoup de bruit lorsque la nouvelle d’une nouvelle bourse d’échange pour les métaux précieux fonctionnant 23 h sur 24 à l’échelle internationale va se répandre dans les médias dominants.


Elle va faire office de conduite pour cette liquidité dont nous avons tant besoin. La plate-forme d’échange est en connexion directe avec une bourse totalement indépendante, qui est adossée à 100 % sur le métal et qui court-circuitera totalement le LBMA.

Cette nouvelle plate-forme va sonner le glas du système LBMA adossé à du vent. À terme, elle éliminera même le besoin d’avoir un fixing or ou argent quotidien. Cette bourse permet aux acheteurs privés et institutionnels de métal physique de partager la même plate-forme pendant 23 h par jour, sur laquelle les transactions se feront à l’insu du LBMA qui dispose pour le moment de l’avantage de l’information et qui peut anticiper les commandes de métal physique.

Pourquoi l’or a baissé la semaine dernière

Maintenant, je voudrais revenir sur ce qu’il s’est passé la semaine dernière (sur le marché de l’or). Nous sommes en train d’assister à un changement de comportement alors que le marché papier a commencé à se mettre au diapason du marché physique. Les fonds souverains n’ont pas couru derrière les prix comme les spéculateurs à la recherche de profit. Les indicateurs techniques à court terme montraient que nous approchions d’une hausse trop rapide, ce qui mettait les positions long vulnérables à une attaque baissière des banques de lingots. Franchement, il est sain que les positions nues des spéculateurs qui sont long soient liquidées.

Si les positions de ces spéculateurs sont trop élevées par rapport au seuil auquel les souverains achètent du physique, cela ne fait que fournir des munitions pour les shorters et ils ne se sont pas privés la semaine dernière. Néanmoins, il était nécessaire de se débarrasser de ces positions à la recherche de profit afin de pouvoir repartir sur des bases saines pour la prochaine hausse qui sera supportée par la demande de métal physique.

Il ne s’agit pas d’une correction majeure. C’est juste une retraite dans le cadre d’un marché haussier. Avec une telle demande physique dans toutes les devises, la baisse de la semaine dernière ne fut que la lessive nécessaire des spéculateurs papier qui s’est faite dans le contexte d’une demande très forte pour le métal physique. Nous avions besoin de ce nettoyage pour passer la barre des 1308 $, la barre à laquelle les banques fermeront leurs positions short actuelles. »
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Cette bonne nouvelle pourrait en effet produire bientôt une première hausse significative de l'or, peut-être dès le mois d'avril. D'autant plus qu'elle s'accompagne de la prochaine ouverture d'un fixing chinois qui fera concurrence au nouveau fixing électronique de Londres ouvert ce 20 mars.
Autre bonne nouvelle : le lancement en octobre prochain du système de paiement international chinois CIPS qui fera concurrence à SWIFT. Ce qui pourrait booster l'or un coup de plus dès novembre ! Année faste enfin ?
http://reseauinternational.net/le-systeme-de-paiement-international-chinois-cips-enfin-bien-quen-retard/
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
merci, des informations bien utiles pour nous investisseurs.
"ou alors ce sera un acte volontaire de suicide économique collectif"

Démolissez une fourmillière et vous verrez aussitôt ces petites bêtes redoubler de travail pour sa reconstruction.
Jouer sur les taux c'est ruiner les individus, les entreprises et les peuples, mais sans casser les infrastructures comme les guerres traditionelles.
Evaluer :   4  1Note :   3
EmailPermalink
"l’idée géniale de la FED c’est de créer une superbe nouvelle crise économique en augmentant les taux car augmenter les taux cela crée des crises économiques."

C'est surtout que les crises permettent de saisir des cautions tangibles, et qu'aujourd'hui et demain il vaut mieux posséder du tangible que des créances fiduciaires.

Demain sera pire, donc je te prends (je te fais perdre à mon profit) ce que tu as de solide !

Dé-ban-ca-ri-sez.


Cette politique n'est pas absurde et ceux qui la mènent sont loin d'être idiots. Leur rythme de vie leur laisse en plus tout le temps de peser leurs gestes.
Elle n'est pas absurde, elle est vicieuse et malhonnête.

"Vol et escroquerie en bande organisée par personnes ayant autorité"
Que quelques dossiers se finissent en suicide et le crime sera consommé. La longue préméditation assurera la qualification d'assassinat.

Assassinats en bande organisée par personnes ayant autorité... ça frise le crime contre l'humanité. Imprescriptible !
Evaluer :   4  1Note :   3
EmailPermalink
"les banquiers centraux dont le travail se réduit soit à monter les taux pendant que tout va bien jusqu’à ce que cela aille moins bien, soit à baisser les taux quand tout va mal… jusqu’à ce que cela aille moins mal".

Ils gagnent donc plus ou moins mais gagnent toujours.
L'économie les paye en valeurs réelles... sans contrepartie.
C'est l'effet d'un monopole, plus ou moins ancien suivant les pays, accordé un jour par des politiciens ou bien verreux ou bien ignares.

Jusqu'à ce que les acteurs économiques l'aient compris.
Car sitôt qu'ils l'auront compris, ça ne saurait perdurer.
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Toutes les grandes crises ont été provoquées par la hausse des taux d'intérêt. Quant tout va mal, on abaisse les taux et lorsque cela commence, seulement, à aller un petit peu mieux, on les augmente ce qui provoque une crise économique encore plus impo  Lire la suite
napo - 31/03/2015 à 10:05 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
11 oct.glemet
Il y a longtemps que la chèvre de M Seguin rêvait de quitter son petit enclos. L’herbe est si verte ailleurs et l’Europe montre tant de faiblesses,...
Nouveau Monde, la mobilité de masse arrive. Un visuel
09 oct.Patrick W2
C'est drôle..... quand on clique sur vos liens pour obtenir des renseignements pour trouver vos livres, ça ne fonctionne pas. En tout cas, brav...
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
09 oct.Patrick W3
Oui, il est fort possible que Boris Johnson arrive à ses fins et on doit reconnaître que pour ou contre le Brexit, Boris Johnson est droit dans sa ...
La France et ses administrations criminelles
08 oct.Louis L.
Heureusement, il est consolant de savoir que pour cette épidémie d'incendies industriels depuis Notre Dame jusqu'à ce jour, aucune autre cause qu'...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
07 oct.Louis L.
Charles parle ici de 600 Mds € stockés par tous les européens sous forme d'espèces. Sa phrase est ambigüe car tous les européens sont 513 mil...
La France et ses administrations criminelles
07 oct.blitzel
Très bon article.... vu la situation critique. Les choses hélas ne sont plus comme elles étaient dans le temps il y a 50 ans. Il y avait ...
Crise de liquidité. Mais où est donc le cadavre ?
06 oct.blitzel
Mise à jour, Delamarche vient de donner sa version (définitive ?) de la crise des taux repo, et son explication un temps évasive dans un premie...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
02 oct.Attilio
Si on considère qu'en France il y a 67 millions d'habitants,les milliards d'euros planqués en cash cela fait en en moyenne pratiquement 9 000 euro...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX