Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

L’absurdité du salaire de subsistance et les expériences d’argent gratuit

IMG Auteur
Publié le 27 janvier 2017
789 mots - Temps de lecture : 1 - 3 minutes
( 6 votes, 4,2/5 ) , 8 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
8
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Article du Jour

Des expériences d’ « argent gratuit » sont aujourd’hui en cours dans plusieurs régions du monde : Canada, Californie et Finlande.

Les avocats du « salaire de subsistance » sont transportés de joie.

Expériences actuelles

  • Le Canada va bientôt commencer à distribuer de l’argent gratuitement
  • A Oakland, 100 personnes vont bientôt recevoir de l’argent gratuit dans le cadre d’une expérience de salaire de subsistance
  • Les Finlandais recevront de l’argent gratuit de la part de leur gouvernement dès 2017

Ces expériences sont toutes vouées à l’échec, parce qu’elles manquent de s’intéresser au facteur d’échelle. Il est une chose de distribuer quelques milliers de dollars à une centaine de personnes, mais il en est une autre d’élargir l’expérience à une nation toute entière.

Argent gratuit – Dauphin, l’expérience du Canada

Zi-Ann Lum, dans un article écrit pour le Washington Post, s’exclame qu’une ville canadienne a un jour aboli la pauvreté, et que tout le monde l'a désormais oublié.

Le problème des analyses superficielles telles que celle de Lum et d’autres est qu’elles ne se concentrent que sur la moitié de l’équation. Il est vrai que les citoyens de Dauphin en aient bénéficié, mais aux dépens de tous les autres habitants du Manitoba qui ont eu à contribuer à cet argent gratuit.

Si la même expérience avait été élargie à tous les citoyens du Manitoba, cet argent aurait dû provenir de tout le Canada.

Si elle avait été appliquée à tous les Canadiens, il aurait dû provenir des Martiens.

Il n’en est pas moins que malgré cette faille évidente, les illettrés économiques n’en ont plus assez des expériences d’argent gratuit.

L’idiotie du salaire de subsistance

Mon lecteur, Gary, se demande « pourquoi tout le monde mériterait un salaire de subsistance ».

Sa propre réponse, qui peut être aisément rejetée, est présentée ainsi : « Parce que sans lui, la nation toute entière est affaiblie. Notre pays s’affaiblit. L’automatisation étouffera le travail, mais aussi le capitalisme. Sans travail, il n’y a plus de consommateurs ».

Pourquoi il a tort

  1. Si vous payez des gens pour qu’ils ne fassent rien, des masses de gens ne feront rien et se feront payer pour.
  2. La planète est déjà surpeuplée de gens qui ne font rien de productif.
  3. Le salaire de subsistance nécessaire augmenterait chaque mois, tout comme le nombre de personnes qui en bénéficieraient. Imaginez offrir à chaque habitant de l’Afrique, de l’Inde et de la Chine un salaire de subsistance.
  4. Ceux qui vivent en Afrique, au Proche-Orient et ailleurs et ne reçoivent pas de salaire de subsistance voudront tous venir vivre dans des pays qui leur en proposeront un pour ne rien faire. Ne regardez pas plus loin que les réfugiés syriens qui cherchent tous à aller en Allemagne ou en Suède parce que ces pays leur ont offert le plus de prestations.
  5. Les expériences de ce type dites avoir fonctionné ont été des échecs. Et si elles ont échoué, c’est parce qu’elles n’ont jamais pris en considération le facteur d’échelle.

L’approche absurde de la redistribution

L’idée que le gouvernement doive redistribuer de l’argent pour rendre les biens plus abordables est ridicule en théorie comme dans la pratique.

Les milliers de programmes de logements abordables, d’éducation ou encore Obamacare suffisent à le prouver.

Si la Fed et les gouvernements cessaient simplement d’intervenir, les prix s’ajusteraient de manière naturelle.

Mais la Fed ne veut pas que les prix baissent. Et quand les prix grimpent, les illettrés économiques disent vouloir un salaire de subsistance, et ne s’attaquent qu’à un aspect du problème.

Le problème n’est pas l’insuffisance des salaires, mais les prêts de réserve fractionnaire couplés à la volonté de la Fed de générer de l’inflation dans un monde technologiquement déflationniste.

Les hausses des revenus minimums, les syndicats et la corruption politique ne font qu’exacerber le problème.

Défi lancé aux Keynésiens

Le défi que j’ai lancé au Keynésiens : prouver qu'une hausse des prix bénéficie à l'économie au sens large, n’a pas encore été relevé.

La BRI a récemment mené l’enquête et en a conclu que la déflation n’est absolument pas un problème. Pour une discussion sur cette étude de la BRI, voyez ceci : Historical Perspective on CPI Deflations: How Damaging are They?

Ceux qui aimeraient rejeter mon défi lancé aux Keynésiens devraient aussi répondre à l’étude de la BRI.

Les illettrés économiques continuent de déplorer l’inflation, comme c’est aussi le cas de beaucoup d’économistes, de banques centrales et d’intellectuels. L’ironie, c’est que les politiques employées par les banques centrales stimulent les inégalités de richesses dont tous se plaignent.

Les avocats du salaire de subsistance devraient peut-être considérer la possibilité que le problème soit l’inflation sponsorisée par le gouvernement plutôt que l’échec du gouvernement à fournir un salaire de subsistance à ceux qui ne font rien.

 

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Canada | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Canada | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,2 (6 votes)
>> Article suivant
IMG Auteur
Mish 13 abonnés
Réflexions sur de débat de l’inflation /déflation/stagnation et autres remarques sur l’or, l’argent, les monnaies, les taux d’intérêts et les politiques monétaires affectant les marchés mondiaux.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
L'économie est l’étude des comportements humains, elle a donc des principes qu'il faut mettre en perspective à chaque événement. Celui du revenu universel d'existence (RUE), pose le principe du revenu et de sa contrepartie, son universalité et son financement et enfin l’existence à la dépendance aux autres. Confronter une ressource à une distribution c'est économiquement possible mais un revenu en contrepartie de rien cela ne peut être envisageable. L'universalité correspond sans doute à l'esprit, la pensée, l'humanisme; mais pas à une ressource, même si par humanisme on ne peut pas laisser quelqu'un mourir de faim, il ne faut pas confondre la morale et la générosité avec l'épargne et l'investissement préalables à la création de richesses et à la rémunération des facteurs de productions (capital et travail...). Le déséquilibre ne pouvant résister au temps long des forces d'offres et de demandes. Enfin peut-on un instant de raison penser qu'une société puisse faire coexister une partie de sa population rémunérée en l'absence d'échange et l'autre besogneuse avec son épargne et ses facultés ? (même si cette partie bénéficie de ce RUE, il est question de la lui reprendre) La nature risque de reprendre ses droits et de façon brutale pour les utopistes et ceux qui auraient une âme de suiveur.
Malheureusement ces "illettrés économiques", sont les prétendants au Prix Nobel d'économie.
Economie, qui je le rappelle, n'est pas une science exacte, mais une "science" humaine.
Il ont tous des idées lumineuses :
- Argent gratuit ou Helicopter Money.
- Accueil sans conditions de toute la misère du monde, pour leur distribuer cet argent.
- Impôt sur les loyers fictifs des propriétaires occupants.
- Augmentation de l'impôt sur le revenu et des droits de succession.
- Euthanasie des rentiers.
Toutes ces propositions sont reprises par France Stratégie, Terra Nova et autres comités Théodule.
Ces apprentis sorciers, de gauche évidemment, ne sont que des idiots-utiles de l'oligarchie financière
mondialisée.
Parmi tous ces génies de l'économie, il y en a même qui ont refusé la Légion d'Honneur.
Encore faut-il ne pas la mériter.

Evaluer :   4  1Note :   3
EmailPermalink
Moi qui en parlais cette après-midi tiens, avec justement un de ses avocats. Je lui ai simplement demandé d'où viendrait tout cet argent et quelles en seraient les conséquences? "Ben de ceux qui travaillent!" et là j'ai compris...
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
Ce qui est amusant quand on parle de donner de l'argent sans compensation, (si ce n'est le réinjecter dans le circuit de la consommation)aux gens du peuple certains économistes lèvent les bras au ciel,mais quand les Etats distribuent tout aussi gratuitement "notre" argent aux banques qui sert à alimenter la spéculation,
ces mêmes économistes nous expliquent par A+B que c'est absolument nécessaire.
Cherchez l'erreur...
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Moi aussi j'ai compris,j'ai compris que ceux qui ont un bon emploi sont contre ce système,je pense qu'au final l'homme ne pense qu'a ses intérêt,l'égoïsme dans toute ça splendeur!
La réalité est la suivante,il n'y a plus assez de boulot pour tout le monde,les robots vont de plus en plus nous prendre des emplois et on n'a qu'a penser au nombre incroyable d'emploi qui seront perdu et ce pour très bientôt dans l'industrie du transport.
Hors ces personnes on le droit de vivre comme vous! Ne vous en faite pas,avec ou sans ces réforme vous continuerai de vous faire baiser par l'état,et l'état trouvera toujours un moyen de vous saigner à blanc.
Donc la question n'est pas de savoir qui paiera pour ça,la question est devons nous continuer avec ce système capitaliste pourri? Où on trouve un système avec un revenu universel et évidemment ceux qui voudront plus d'argent irons travailler et tout le monde sera content. D'où viendrais l'argent? Facile vous n'avez qu'a regarder dans les poches des 8 plus riches de la planète et hop problème résolu!! facile non?
Allez on arrête d'avoir le réflexe du me myself and hi et on pense à tout le monde et on essaie de voir plus loin que le bout de son nez,le système actuel est FINI,TERMINÉ,PLUS VIABLE,À JETER et a REJETER!!
Evaluer :   1  6Note :   -5
EmailPermalink
Il y a eu plusieurs révolutions industrielles, elles ont toujours été mal perçues de leurs contemporains, puisqu’elles exigeaient une adaptation parfois rapide et des changements non préparés. Elles se sont toutes soldées par un bon significatif de bien être et de longévité. Celle qui nous surprend, quoique l'informatique, le numérique et la robotique sont déjà installé dans notre paysage depuis de nombreuses années (les stations services ont perdu leurs serveurs en contre partie de robots et de cartes bancaires par ex; bientôt avec le véhicule électrique il n'y aura plus de station service), mais la destruction créatrice a permis à ces emplois perdus dans le service des carburants à la création d'autres services par exemple à la personne. Le manque d'idées de nos gouvernants ou des prétendants à nous gouverner est consternant dans la défaite déjà acquise, cela ne me surprend pas tellement ils n'ont jamais créé d'emplois les uns les autres depuis maintenant 40 ans qu'ils s'y essaient, je leur propose d'arrêter tout simplement d'essayer tellement ils ont été nuls et pour un prix exorbitant détourné par le syndicalisme hors d’époque que nous avons. Il leur faut envisager de laisser les entrepreneurs entreprendre, car ça eux ils savent faire, d'arrêter de leur dire comment il faut faire à coups de législations, réglementations, fiscalités, prélèvements et contrôles en tout genre.
Les politiques menées en matière d’instruction nationale n’ont jamais été envisagées en fonction de ces mutations technologiques, il est quand même ahurissant d’entendre dans la bouche de tous les prétendants à l’élection présidentielle qu’il faut relancer la formation professionnelle c'est-à-dire à des emplois qui seront remplacés par des robots et/ou de l’intelligence artificielle. ARRETEZ
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
J'ai envie de vous répondre à propos des 8 personnes plus riches du monde plus riches que la moitié la plus pauvre du monde selon la note d’Oxfam ; tout d’abord ce sont des self made men contemporains, personne n’a empêché à d’autres d’en faire autant. Si le montant de leurs avoirs est de 426 milliards de $, ils représentent des entreprises qui emploient des centaines de milliers de personnes et en font vivre des millions d’autres en amont et en aval. Si vous divisez ces 426 milliards en 3,2 milliards cela représente 118 $ une fois pour toutes à conditions de trouver la contrepartie. Le problème s’en trouverait-il pour autant solutionné ?
L'autre système que vous ne nommez pas comment s’appelle t'il . A t'il fait ses preuves?
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Et moi aussi j'ai tout compris ! Comme le dit Mish dans l'article : "Ceux qui vivent en Afrique, au Proche-Orient et ailleurs et ne reçoivent pas de salaire de subsistance voudront tous venir vivre dans des pays qui leur en proposeront un pour ne rien faire. Ne regardez pas plus loin que les réfugiés syriens qui cherchent tous à aller en Allemagne ou en Suède parce que ces pays leur ont offert le plus de prestations." Ce qui se passe en réalité c'est que nous nous dirigeons vers un mini-âge glaciaire comme 18ème siècle (c'est cyclique, n'a rien à voir avec le CO2 et est causé par une baisse de l'activité solaire) . Dans nos régions il va faire de plus en plus intenable à cause du froid, n'en déplaise aux fanatiques omnubutés (c'est un nouveau mot) par le réchauffement climatique. Le but est d'attirer tous les profiteurs des pays chauds, puis d'aller habiter à leur place dans leur ancienne contrée bien au chaud, pendant qu'eux se les font geler en Allemagne ou en Suède. Vous voyez comme ils sont futés nos politiciens !
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
J'ai envie de vous répondre à propos des 8 personnes plus riches du monde plus riches que la moitié la plus pauvre du monde selon la note d’Oxfam ; tout d’abord ce sont des self made men contemporains, personne n’a empêché à d’autres d’en faire autant. S  Lire la suite
CLAUDE F. - 28/01/2017 à 13:01 GMT
Note :  2  0
Top articles
Derniers Commentaires
Comment on a étranglé la Grèce. Mediapart
15 nov.Patrick W1
La video doit être absolument regardée. Je l'ai vue, et j'ai envie d'acheter le livre de Varouflakis " Conversations entre Adultes" et de voir...
Or, pourquoi ça baisse, pourquoi ça va monter ensuite !
13 nov.blitzel
Ahahah, ils veulent nous saborder le "mental." Erreur aujourd'hui mercredi 13 pleine lune sur la dégringolade des cours des banques, Elles ...
Pour « sauver la planète », l’industrie tue les campagnes. Reporterre
13 nov.blitzel
Article impeccable. Un 11 novembre dans les labours Quand j'entends cela, cela nous rappelle, "aux oreilles de nos ancêtres dans les tranc...
Pour « sauver la planète », l’industrie tue les campagnes. Reporterre
08 nov.Patrick W3
Tout ce que vous notez est trop vrai.!!!....trop sombre, et le véritable drame est que la machine ne s'arrêtera pas, quelque soient les actions men...
Grâce aux taxes, la France s’appauvrit sans souci
07 nov.Bernard Conte
Le gouvernement "force" la consommation notamment par la norme. https://blog-conte.blogspot.com/2018/11/forcer-la-consommation-par-la-norme.html
ALERTE. La BCE baisse ses taux et les taux… remontent !
28 oct.blitzel
Il n' y a rien à dire, c'est excellent d'avoir trouvé cela. C'est une mesure qui a été mis en place au tout début septembre, méthode dévoilée p...
Les experts internationaux en Rien du Tout
28 oct.Patrick W1
Excellent...!!
La SNCF sur un très mauvais rail
26 oct.blitzel1
La SNCF sur un très mauvais rail... avec un Pépin,pardon un Pépy c'est certain ! La Sncf a un paradoxe, on ne l'aime pas du tout, mais on en a ...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX