Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

L’Apartheid en Afrique du Sud

IMG Auteur
lewRockwell
Extrait des Archives : publié le 28 février 2014
945 mots - Temps de lecture : 2 - 3 minutes
( 7 votes, 4,7/5 ) , 10 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
10
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Fondamental

 ‘Travailleurs du monde ! Unissez-vous pour une Afrique du Sud blanche’

- Slogan des syndicats du travail Sud-Africains du début du XXe siècle.

–Walter E. Williams, South Africa’s War Against Capitalism

Tout au long du XXe siècle et tout autour du monde, le mouvement socialiste a tenté de critiquer le capitalisme en l’associant à l’Allemagne Nazie, parce que les Nazis n’ont pas nationalisé leurs industries au contraire de la Russie socialiste. Les Nazis étaient des socialistes ‘nationaux’ alors que les Russes se proclamaient des socialistes internationaux. Les Nazis et les communistes étaient des clones idéologiques qui considéraient l’idée de libéralisme classique (capitalisme de marché libre, gouvernements limités, faibles taxes, propriété privée, règne de la loi, paix) et ceux qui l’épousaient comme leurs ennemis mortels.

De la même manière, le mouvement international socialiste a pendant longtemps tenté d’associer  un autre mouvement socialiste – les lois de l’Apartheid en Afrique du Sud – à une forme d’abus du capitalisme. Rien de pourrait être plus dénué de réalité. La discrimination imposée par le gouvernement à l’égard des Noirs en Afrique du Sud a été engendrée par des syndicats de Blancs associés à des mouvements Marxistes et communistes. C’était un système répandu de régulations et de contrôles par le gouvernement, ce qui est bien entendu le contraire du capitalisme de marché libre.

C’est cette forme d’interventionnisme que Nelson Mandela a combattu dans sa jeunesse, et pour laquelle il a été jeté en prison pendant vingt-sept ans par le gouvernement Sud-Africain. (Malheureusement, Mandela lui-même était un socialiste et un membre du comité du parti communiste Sud-Africain, qui idolâtrait les monstres totalitaires tels que Fidel Castro. Il n’a apparemment jamais compris que c’est une version du socialisme Castroite qui l’a rendu victime, lui ainsi que la population Noire de son pays, et que ce dont les Noirs d’Afrique du Sud avaient besoin était de liberté économique et de l’opportunisme offert par le capitalisme de marché libre).

Qu’était l’Apartheid Sud-Africain ?

Deux livres sont indispensables pour bien comprendre le système de discrimination imposé par le gouvernement et institutionnalisé contre les Noirs d’Afrique du Sud, connue sous le nom d’Apartheid. Ils sont The Colour Bar par William H. Huut, et South Africa’s War Against Capitalism par Walter E. Williams. Les deux ont été publiés avant l’effondrement de l’Apartheid.

Les origines de la discrimination institutionnalisée contre les Noirs d’Afrique du Sud se trouvent dans le syndicat du travail Marxiste et violent du début du XXe siècle. L’un des premiers leaders de ce mouvement, comme l’écrit Hutt, était un certain W. H. Andrews, qui a formé un chapitre de la League Internationale Socialiste et est devenu premier secrétaire du parti Communiste d’Afrique du Sud. Il a eu recours à la violence et au terrorisme pour ‘protéger’ les travailleurs Blancs de la compétition que présentaient les Noirs. Le syndicat a finalement été associé au gouvernement d’Afrique du Sud de manière à utiliser les pouvoirs de contrainte du gouvernement (qui est bien plus violent que les syndicats seuls) pour priver les Noirs de toute opportunité économique.

La première ‘loi sur la discrimination raciale’ est appelée 1911 Mines and Works Act, et listait tous les emplois que les Noirs n’étaient pas autorisés à occuper. Les capitalistes d’Afrique du Sud étaient opposés à cette loi parce qu’ils n’étaient plus capables d’employer qui ils voulaient sur un marché du travail  libre. Sur un tel marché, les travailleurs Noirs généralement moins éduqués et moins spécialisés (en raison de leurs moindres opportunités en matière d’éducation ainsi que du racisme) pouvaient trouver un emploi, bien que moins bien payé que celui de Blancs avec plus d’expérience. L’objectif principal du syndicat était de d’empêcher  la classe capitaliste, qu’il condamnait durement, d’employer des Noirs. Comme l’explique Hutt, ce à quoi s’opposait le secrétaire du syndicat Blanc était le ‘désir de la classe capitaliste d’apporter des emplois plus responsables et mieux rémunérés à la portée des Africains’.

Le Mines and Works Act de 1926 est la conséquence de la combinaison du socialisme et du racisme apportée par le parti Nationaliste au pouvoir, un parti socialiste qui avait formé un gouvernement de coalition avec le parti Travailliste d’Afrique du Sud. L’élément central de cette loi était une législation qui mandatait des salaires minimums qui empêchaient des milliers de travailleurs Noirs de se faire employer à des salaires de base, les privant ainsi d’emplois. C’est bien entendu la conséquence des lois sur le salaire minimum où que ce soit dans le monde. Comme l’écrit Hutt, la loi a eu l’effet de prévenir l’entrée des races subordonnées sur le terrain protégé.

En 1922, l’Apprenticeship Act a ajouté que seuls les Blancs pouvaient obtenir l’apprentissage de certains métiers, dont l’apprentissage était une condition d’entrée. Lorsque les Noirs tentaient de contourner ces lois socialistes et protectionnistes en devenant des entrepreneurs et lançant leur propre entreprise, le gouvernement du pays dominé par le syndicat envoyait des directives dignes de l’administration Obama pour interdire l’ouverture d’entreprises dirigées par des Noirs, « même dans les zones urbaines Noires ». Il existait également un système de réservation d’emploi par lequel des centaines d’emplois étaient réservés pour des Blancs.

Ajoutons à cela les lois inégales et contraignantes qui ont affecté toutes les institutions de la société Sud-Africaine. Les mariages interraciaux «étaient interdits, de la même manière que les relations sexuelles entre Blancs et Noirs ». Ces lois n'avaient bien entendu rien à voir avec le capitalisme ou les marchés et n’étaient que le fruit du travail de la main noire de l’étatisme. Comme Walter Williams l’explique dans South Africa’s War Against Capitalism, l’histoire de l’Apartheid est une « attaque du marché libre et des droits des individus, et une glorification du pouvoir centralisé du gouvernement ».


Données et statistiques pour les pays mentionnés : Afrique Du Sud | Russie | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Afrique Du Sud | Russie | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,7 (7 votes)
>> Article suivant
Thomas DiLorenzo est économiste et professeur au Loyola College du Maryland. Il est l'auteur de 10 livres sur l'histoire américaine, les politiques antitrust et l'interventionnisme de l'état dans l'économie en général.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Après les ravages de "unissez-vous pour une Afrique du Sud blanche", encore une génération et on aura "unissez-vous pour une Europe islamique".
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Vous avez toujours pas saisi.
Les musulmans servent de minorité qu'il faut donc privilégier, du moins c'est à ça qu'ils servent, pour que grâce à cette situation crée de toute pièce, les hommes derrière le rideau s'affairent à détruire tout ce que représente la France, alors oublier un peu la religion, ce n'est nullement le but mais juste l'outil pour maintenir tout les citoyens désunis face à l'effondrement programmé des nations Européennes.

Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
@ Electra
.......Si, si, nous avons bien saisi la même chose.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
L'islam est élu par l'élite car son coté guerrier, fière et viril se marie trés bien avec le sex et le rap. C'est pourquoi les racailles ne sont pas anti système en voulant "niquer la fr": ils sont en fait des outils des marxistes ou capitalistes et autres merdes maçonniques au service du mondialisme; la destruction de la nation est impérative, on ne voit plus beaucoup de racaille(ça marche - avec les femmes) alors ils envoient de + en + de chemtrails...
Les musulmans, bon: On peut pas le nier il y en a DES TONNES et bien entendu le système pousse à islamiser, radicaliser avec leurs interventions puantes de l'OTAN partout, mais les musulmans sont loins d'accepter tous de devenir des pigeons, bouffer à l'infame ratelier antiraciste: beaucoup de musulmans n'ont pas de problème avec le concepte de "race", ça c'est la spécialité des petits bobos sans différence de sex, de race et rejetant les opinions différents. Tous ces gros porcs qui nous chient dans les bottes avant de nous amener à l'abbatoire sont à fusiller.
Evaluer :   4  1Note :   3
EmailPermalink
@ ak47
Il est tout à fait certain que les musulmans sont manipulés et servent à dissoudre les nations européennes.
Des gens comme Boumedienne ont été clairs sur le sujet (conférence islamique 1974) :" nos femmes ont le ventre fécond, nous conquérerons (orthographe ???!) d'abord l'Europe puis le monde !"
Je l'ai déjà dit sur ce forum, mon frère aîné qui avait vécu 15 ans au Maroc et avait appris l'arabe (lu, parlé, écrit) disait toujours que les arabes sont des gens très bien, chez eux mais qu'ils n'avaient rien à faire chez nous. Ayant étudié le coran, il se définissait comme arabophile mais absolument islamophobe.
Mon dernier stagiaire en 2001 (maghrébin, seconde génération en France) m'a fait retomber au moyen-âge pendant plusieurs semaines, c'était incroyable !
Un économiste égyptien dont je n'ai pas retenu le nom disait que 80% des musulmans vivant en Europe, toutes nations confondues, ne subsistaient que grâce aux allocations des états providence, France en tête.
Il est évident que nos économies, la nôtre en particulier souffrent gravement de cette situation car il faut bien trouver quelque part l'argent de la "paix sociale".
Petit, à l'école, j'ai connu l'immigration des italiens et des polonais, ça n'a jamais posé de problème ! Et encore moins à 18 ans au bal avec une brune aux yeux noirs ou une blonde aux yeux bleus !!! Nous étions entre "bons chrétiens" !
Au delà des problèmes de mondialisation et d'adaptation des pays, nous avons un problème évident avec une population dont l'intégration à nos valeurs et modes de vie n'a jamais été le but. Cette situation a un caractère explosif évident dont tout le monde est bien conscient. On a l'impression que nos gouvernants non seulement laissent faire, mais ne font que jongler pour ne pas se trouver un jour responsables d'une sitauation qui leur échappera...totalement.
Car il faut bien avoir présent à l'esprit que cet état de fait ne durera pas éternellement.
C'est peut-être d'ailleurs le but recherché et c'est aussi en cela que je dis que nos gouvernants sont des traîtres à la nation.




Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
"nous avons un problème évident avec une population dont l'intégration à nos valeurs et modes de vie n'a jamais été le but. Cette situation a un caractère explosif évident dont tout le monde est bien conscient"

Si votre problème est là, alors c'est simple : il suffit de reduire leur pouvoir economique, politique, culturel, financier, mediatique etc..

Ha, merde... les musulmans n'en ont pas.

quelque chose m'échappe....
Evaluer :   2  2Note :   0
EmailPermalink
Il serait intéressant de dresser un bilan actuel de la situation. J'ai une amie en Afrique du Sud, qui travaille dans l'enseignement. La situation s'est inversée, il se met en place une Apartheid anti-blancs.
Certains postes importants sont virtuellement inaccessibles aux blancs.
Des émeutes de noirs crient "kill the boer" dans la rue.
Les meurtres de fermiers blancs par des noirs sont légions (se comptent par milliers).

Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
On maugrée beaucoup contre la France sur ce site.

Il faut reconnaitre que nous avons su, de manière paisible et quelques années après les anglais (1948) , abolir celui ci sans violences ni déchirements. Ce ne fut pas le cas des ex colonies britanniques comme les Etats Unis, ou Hollandaises comme l'Afrique du Sud.

Ceci restera à notre honneur.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Socialistes ou capitalistes, ce qui s'est passé en Afrique du Sud était tout à fait ignoble et l'humanité doit beaucoup à tous ceux qui ont permis que le processus s'arrête.
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
L'objectif de tout syndicat ou de tout cartel est de forcer la population à payer des prix supérieurs à ceux du marché. Il n'est pas étonnant qu'il en ait été de même en Afrique du sud, et que les ouvriers blancs, en très forte minorité, aient tout fait pour empêcher les noirs de leur faire concurrence.

L'histoire de ce pays est en tous points dramatique, et j'espère vivement que leur futur sera plus apaisé.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
"nous avons un problème évident avec une population dont l'intégration à nos valeurs et modes de vie n'a jamais été le but. Cette situation a un caractère explosif évident dont tout le monde est bien conscient" Si votre problème est là, alors c'est si  Lire la suite
c_idem - 28/02/2014 à 11:30 GMT
Note :  2  2
Top articles
Derniers Commentaires
Le gouvernement micromanage avec succès
27 maiCédric572
L'union soviétique arrive...
Les banques vont déclarer aux impôts si vous possédez un coffre à l...
25 maizelectron
Donc ça va en obliger certains à creuser au fond du jardin pour couler quelques tonnes de béton ferraillé pour faire un chouette bunker piégé, domm...
La division de la société ou distanciation sociale vue par Orwell. ...
11 maiLouis L.1
le "Grand Etre Lumineux qui a pour corps physique la Terre" *, n'en peut plus. Un nombre grandissant, parmi nous, est révulsé par ce sinistre a...
Et maintenant, une tempête de cerfas
08 maiPatrick W1
Déconfinement: J'adore l'image des administrations qui jappent des contraintes comme des Teckels sous cocaïne.... Humour décapant. Merci.
Démondialisation. Les États-Unis vont aider leurs entreprises manuf...
08 maiPatrick W
Excellent....!!
La division de la société ou distanciation sociale vue par Orwell. ...
08 maiC.3
Un vent de Jacquerie se lève.. Il faudra bien en passer par là, quel qu' en soit le prix à payer..
Bill Gates, futur maître de la planète?
07 maiPatrick W
et sur ' opednews.com" Sans vaccin vous ne serez plus autorisés à acheter, voyager, travailler, ou vous déplacer.....
Bill Gates, futur maître de la planète?
07 maiPatrick W
Bonjour Lucifer......et pour les âmes non-sensibles, on trouve à propos de ce groupe de maniaques délirants" des révélations à vomir.....sur le si...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX